La langue française

Déchu

Définitions du mot « déchu »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉCHU, UE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de déchoir*.
II.− Adjectif
A.− [En parlant d'une pers. physique ou morale]
1. Qui est tombé dans un état inférieur au précédent. Chapelain, si déchu et si rabaissé aujourd'hui (Sainte-Beuve, Caus. lundi,t. 14, 1851-62, p. 135).
Emploi subst. Quand on dit des déchus qu'ils ne savent même plus qu'ils sont déchus, ce n'est pas un grand compliment qu'on leur fait, il me semble (Alain, Propos,1922, p. 393).
En partic.
Qui est décrépit par l'âge :
1. On a beau dire, c'est pas drôle de vieillir dans les pays où y a pas de distractions... Où on est forcé de se regarder dans la glace dont le tain verdit devenir de plus en plus déchu, de plus en plus moche... Céline, Voyage au bout de la nuit,1932, p. 145.
Femme, fille déchue. Demi-mondaine, prostituée. Femme déchue, goton des champs, fille des rues (Milosz, Amour. initiation,1910, p. 62).
2. Dont on a prononcé la déchéance, qui a été privé d'un privilège, d'une dignité ou d'un avantage. Synon. destitué.Louis XVIII entrait à Paris tandis que l'empereur déchu débarquait à l'île d'Elbe (Bainville, Hist. Fr.,t. 2, 1924, p. 136).
Emploi subst. :
2. Que dirais-je, alors, Judith, moi qui repars maintenant vers la disgrâce! Car pour te convaincre, (...) j'ai perdu dans mon rang tout grade et toute ancienneté. Va. Si ta peine peut en être allégée, je ne vois pas de mal à ce que tu te dises que dans les cohortes inférieures, il est un déchu pour qui le nom de Judith est un nom de tendresse... Giraudoux, Judith,1931, III, 7, p. 248.
SYNT. Empereur, maître, roi déchu; gouvernement, pouvoir, régime déchu; reine déchue; race déchue.
THÉOL. Qui a perdu l'état de grâce (originelle). Homme déchu; humanité, nature déchue. La possibilité pour l'homme déchu d'arriver à connaître Dieu par la raison naturelle (Théol. cath.t. 4, 11920, p. 775).
[P. réf. à Apocalypse 12, 7-9] Ange, archange déchu. L'archange déchu qui veut toujours la guerre (Balzac, Goriot,1835, p. 224).Y aura-t-il au paradis place assez glorieuse pour l'ange déchu que touchera soudain la grâce? (Duhamel, Confess. min.,1920, p. 194).
Emploi subst. Le déchu, Satan! (Estaunié, Empreinte,1896, p. 232).
B.− [En parlant d'un inanimé] Qui est tombé en désuétude, défraîchi. Vieux murs, pignons déchus et pierres condamnées (Rodenbach, Règne silence,1891, p. 93).Sa chemise [d'Agnès] (...) laissa voir son sein déchu mais gracieux (Drieu La Rochelle, Rêv. bourg.,1939, p. 227):
3. L'étude de la langue grecque, si déchue dès les premières années du dix-septième siècle, retomba encore vers la fin du même siècle... Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 3, 1848, p. 447.
Prononc. et Orth. : [deʃy]. Ds Ac. dep. 1694. Fréq. abs. littér. : 505. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 926, b) 523; xxes. : a) 671, b) 672.

Wiktionnaire

Adjectif

déchu \de.ʃy\

  1. Qui a perdu sa dignité, son rang, sa réputation.
    • Nous allons marcher sur le Louvre et nous y entrerons à la tête de la compagnie. Vous ferez conduire le roi déchu à Vincennes. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)

Forme de verbe

déchu \de.ʃy\

  1. Participe passé du verbe déchoir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉCHOIR. (Je déchois; nous déchoyons. Je déchus. Je décherrai. Que je déchoie. Que je déchusse. Déchu.) v. intr.
Tomber dans un état moins brillant, moins avantageux que celui où l'on était. Déchoir de son rang, de son poste. Il est bien déchu de son crédit, de sa faveur, de sa réputation. Il est très déchu dans l'estime du public. Depuis ce moment il a déchu de jour en jour. Déchoir de ses espérances. Ange déchu. Prince déchu. Être déchu d'un droit, d'un privilège, etc. En être dépossédé, l'avoir perdu. En parlant des Choses, il signifie Diminuer, s'affaiblir. Son crédit, sa fortune, sa réputation commencent à déchoir. Dans la décadence de l'Empire romain, l'éloquence elle-même commença bientôt à déchoir. Pouvoir déchu. Commencer à déchoir, se dit aussi d'une Personne avancée en âge, lorsque les facultés du corps ou de l'esprit commencent à s'affaiblir en elle. On dit plutôt aujourd'hui DÉCLINER.

Littré (1872-1877)

DÉCHU (dé-chu, chue) part. passé de déchoir
  • 1Tombé bas, mis moins haut qu'on n'était. Cet homme est bien déchu. Bientôt cet État, que vous croyez déchu, sera la merveille de l'Hespérie, Fénelon, Tél. XXII. Quoique, à dire vrai, je ne sois pas tombé de bien haut, je me sens déchu et tout prêt à déchoir encore, D'Alembert, Lett. au roi de Pr. 24 juillet 1780.

    Qui a perdu la dignité qu'il possédait. Roi déchu. Les princes déchus. Héros déchu, Delavigne, Paria, V, 7.

  • 2 Fig. Qui est tombé, comme d'une hauteur, de ce qui lui était précieux, pouvoir, espérance, etc. Se voyant si ridiculement déchu de ses espérances, Hamilton, Gramm. 10. Déchu du doux espoir d'être aimé de Sylvie, J'abandonne ma vie Aux plus vives douleurs qu'un cœur puisse souffrir, Segrais, Chansons, 47. Vos ennemis déchus de leur vaine espérance, Racine, Brit. II, 2. Les Trente [tyrans à Athènes], déchus de leur pouvoir et de leurs espérances, députèrent à Lacédémone pour demander du secours, Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. IV, p. 122, dans POUGENS. Il a lui-même abdiqué son gouvernement dans les provinces américaines, en nous déclarant déchus de sa protection et en nous faisant la guerre, Raynal, Hist. phil. XVIII, 45. … L'amour est déchu de son autorité Dès qu'il veut de l'honneur blesser la dignité, Voltaire, Catilina, I, 3.

    Terme de théologie. Déchu de la grâce, qui a perdu la grâce divine. Ceux qui sont déchus de la grâce de Dieu, Bossuet, Hist. II, 7.

    Absolument. L'homme déchu, l'homme qui est déchu de l'état d'innocence par le péché d'Adam. Qui de nous ignore que, du sein de son obscurité, les regards de l'homme déchu se tournent involontairement vers l'éclat de son existence passée ? Ségur, Hist. de Napol. Préface.

    Les anges déchus, les anges rebelles à Dieu, qui furent expulsés du paradis et relégués dans l'enfer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « déchu »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déchu deʃy

Évolution historique de l’usage du mot « déchu »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déchu »

  • Un fantasme assouvi est un rêve déchu. De Elisabeth Carli
  • L’amertume d’un amour déchu est la nourriture préférée des célibataires. De Jean-Philippe Frossard
  • Celui qui persiste à suivre avec fidélité un maître déchu est le vainqueur du vainqueur de son maître. De William Shakespeare / Antoine et Cléopâtre
  • La police exerce un rôle répressif : il entre dans ses attributions d'intervenir trop tard, quand le mal est fait, que le juste est déchu et le crime consommé. De Guy-René Plour / Défricheur de Hammada
  • La dernière conférence de presse de presse de Thierry Robert a pris une tournure particulièrement pitoyable. Cet individu, inéligible et déchu de tous ses mandats s’érige en donner de leçon en droit électoral en faisant un recours contre la légalité du scrutin municipal du 28 juin 2020. Pourtant tout le monde se souvient de sa prétendue éligibilité retrouvée à la veille du 1er tour de l’élection municipale. Sa contestation de sa déchéance par le conseil constitutionnelle a une tournure tragi-comique car l’expert du droit électoral auto-proclamé qu’il fut a été sèchement débouté par la justice administrative de la République. Sa dernière saisine a toute les chances de finir comme la 1ere, c’est à dire être rejeté par le tribunal administratif car elle est comme toujours sans fondement sérieux. Clicanoo.re, [clicazot] Thierry Robert, le déchu de la République ! | Clicanoo.re
  • Nissan a vendu le jet d’affaires qu’utilisait son ancien grand patron déchu Carlos Ghosn, ont confié des sources au quotidien japonais Yomiuri Shimbun, tandis qu’une porte-parole du constructeur automobile japonais interrogée vendredi par l’AFP a préféré s’abstenir de tout commentaire. Mediapart, Nissan a vendu l’ancien jet d’affaires de Carlos Ghosn (presse) - Page 1 | Mediapart
  • L'oligarque algérien Ali Haddad et d'ex-ministres ont été condamnés mercredi à Alger à de lourdes peines de prison à l'issue d'un procès qui a de nouveau dévoilé la corruption du régime du président déchu Abdelaziz Bouteflika et de son clan. TV5MONDE, Algérie/corruption: des caciques de l'ère Bouteflika lourdement punis

Traductions du mot « déchu »

Langue Traduction
Anglais fallen
Espagnol caído
Italien caduto
Allemand gefallen
Chinois 堕落
Arabe سقط
Portugais caído
Russe упал
Japonais 倒れた
Basque erori
Corse cascatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « déchu »

Source : synonymes de déchu sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « déchu »

Déchu

Retour au sommaire ➦

Partager