La langue française

Déchiré, déchirée

Définitions du mot « déchiré, déchirée »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉCHIRÉ, ÉE, part. passé, adj. et subst.

I.− Part. passé de déchirer*.
II.− Adjectif
A.−
1. [En parlant d'un obj. ou d'un élément de la nature] Qui est déchiré, troué, coupé, découpé. Un habit, un livre, un rideau déchiré; un chandail déchiré aux coudes. Les flots déchirés et déchiquetés par le vent (Hugo, Misér.,t. 1, 1862, p. 120).Les nuages déchirés par la foudre (Verne, Île myst.,1874, p. 559).
2. [En parlant du corps ou d'une partie du corps] Avoir la lèvre déchirée. « Vois-tu ces corps défigurés, déchirés par les aigles et étendus sans honneurs sur la terre? » (Chateaubr., Natchez,1826, p. 311).
Proverbe et expr. Chien hargneux a toujours l'oreille déchirée. Celui qui cherche querelle s'attire de vilaines histoires. Femme qui n'est pas trop déchirée. Femme qui garde encore de belles apparences.
B.− Au fig. Qui souffre, qui éprouve un déchirement.
1. Avoir le cœur déchiré de (par la) douleur, de pitié, de remords. Étrange cœur écartelé à deux mondes, déchiré par tous ces êtres qui ne vivent que de lui (Mauriac, Gds hommes,1949, p. 137).Le jeune Rimbaud (...) l'adolescent déchiré que nous avons si chèrement aimé (Camus, Homme rév.,1951, p. 117).
Au fig. Tous ces déchirés de l'incertitude (L. Daudet, Entre-deux guerres,1915, p. 190).
2. La patrie déchirée par la guerre civile. La nation était déchirée au dedans, et triomphante au dehors (Chênedollé, Journal,1805, p. 8).
C.− Emploi subst., rare. Tout cela [à Tamaria] est d'un pittoresque, d'un déchiré, d'un doux, d'un brusque, (...) que ton imagination peut se représenter avec ses plus heureuses couleurs (Sand, Corresp.,t. 4, 1812-76, p. 233).
Prononc. et Orth. : [deʃiʀe]. Ds Ac. 1694-1878. Fréq. abs. littér. : 1 782. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 890, b) 2 619; xxes. : a) 2 339, b) 2 301. Bbg. Sain. Lang. par. 1920, p. 8.

Wiktionnaire

Adjectif

déchiré \de.ʃi.ʁe\

  1. Qui est séparé, coupé, découpé en plusieurs morceaux.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (Figuré) Qui souffre, qui éprouve une douleur morale due à la séparation.
    • Vous êtes sur le point, beau milord duc, de tomber tout vif dans son embuscade, et il est bien dommage que la jeune reine de France, toujours éprise de vos charmes, ne vous voie pas, défraisé, déchiré, déconfit et escamoté juste à temps par votre escorte, à peu près comme une muscade. — (journal L’Express du Midi, lundi 8 janvier 1912)
  3. (Figuré) Qui a été scindé tragiquement.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  4. (Familier) Qui est fortement ivre.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Forme de verbe

déchiré \de.ʃi.ʁe\

  1. Participe passé masculin singulier de déchirer.

Forme d’adjectif

déchirée \de.ʃi.ʁe\

  1. Féminin singulier de déchiré.

Forme de verbe

déchirée \de.ʃi.ʁe\

  1. Participe passé féminin singulier de déchirer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉCHIRER. v. tr.
Diviser en morceaux, mettre en pièces sans se servir d'instrument tranchant. Déchirer des étoffes, de la toile, du papier, de la peau, des chairs, etc. En tombant, il s'est déchiré la peau du genou. Ma robe s'est déchirée. Déchirer une lettre. Par extension, Être déchiré, tout déchiré, Avoir ses vêtements déchirés, en lambeaux. Fig., Déchirer un traité, un contrat, N'en tenir aucun compte. Par exagération, Des douleurs qui déchirent l'estomac, les entrailles, se dit de Douleurs vives et aiguës dans l'estomac, etc. Fig., Déchirer l'oreille, les oreilles, se dit des Sons discordants, des sons aigres qui affectent désagréablement le sens de l'ouïe. En termes d'Arts, Déchirer un bateau, une voiture, Démolir un bateau, une voiture hors de service. Il signifie aussi, figurément, Émouvoir ou agiter douloureusement le cœur. Leurs plaintes douloureuses me déchirent. Les passions opposées déchirent le cœur, l'âme. Être déchiré de remords. Les remords déchirent la conscience. Ce souvenir le déchire. Je sentis mon cœur se déchirer. Absolument, Un spectacle qui déchire. Il se dit encore figurément des Factions, des dissensions qui troublent un État, une ville, un grand corps, etc. Les guerres civiles ont déchiré ce royaume durant plusieurs années. L'État était déchiré par diverses factions. L'Église était déchirée par un schisme. Il signifie en outre, figurément, Offenser, outrager par des médisances, par des calomnies. Déchirer son prochain. Déchirer la réputation d'un honnête homme. Trop souvent les auteurs se déchirent entre eux. Fig., Déchirer quelqu'un à belles dents, Médire outrageusement de quelqu'un.

Littré (1872-1877)

DÉCHIRÉ (dé-chi-ré, rée) part. passé.
  • 1Mis en lambeaux, en pièces. Un vêtement déchiré. Laissez-moi loin de vous et loin de ce rivage De mon fils déchiré fuir la sanglante image, Racine, Phèd. V, 7. Vous le verrez venir déchiré de coups, si néanmoins il en revient, Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. VIII, p. 588, dans POUGENS. Et peut-être demain je meurs chargé de honte, Traîné sur l'échafaud, lentement déchiré, Delavigne, Vêpres sicil. II, 6.

    Bateau déchiré, bateau mis en pièces, ne pouvant plus servir.

    Être déchiré, tout déchiré, avoir ses vêtements en lambeaux.

    Fig. et familièrement. Cette femme, cette fille n'est pas tant, n'est pas si déchirée, elle n'est pas laide elle est assez jolie. Vous y verrez ma femme Margot, qui n'est pas encore si déchirée, Collé, Partie de chasse de Henri IV, II, 11.

    Il se dit aussi de terrains qui présentent comme des déchirures. Des montagnes arides et déchirées.

  • 2 Fig. Un cœur déchiré par les remords. Toujours déchiré entre l'envie de vous voir et la crainte d'être ridicule, Sévigné, 133. Entre Zamore et vous mon âme déchirée Succombe au repentir dont elle est dévorée, Voltaire, Alz. V, 7. Ses remords, ma pitié, son aspect, son absence, à mes sens déchirés font trop de violence, Voltaire, Fanat. III, 10. Ce n'est point là non plus l'écrit d'un méchant homme ; un malheureux égarement… je me sens déchiré, Beaumarchais, Mère coup. II, 1.
  • 3En proie aux déchirements, aux divisions. Ne pouvant plus reconnaître la majesté de la religion déchirée par tant de sectes, Bossuet, Reine d'Anglet. Rome était déchirée par les guerres civiles, Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. X, p. 132, dans POUGENS. Peut-être la plus noble, la plus grande des entreprises coûterait-elle moins de sang et de trésors à l'Europe, que la moindre des querelles dont elle est continuellement déchirée, Raynal, Hist. phil. XI, 9.
  • 4En butte aux propos de la haine. Calomnié, déchiré par ses ennemis.
  • 5 Terme d'anatomie. Trou déchiré, nom donné à l'hiatus occipito-sphéno-temporal, à cause de l'irrégularité de son pourtour.

    Terme de zoologie. Ailes déchirées, ailes des insectes, sur les bords desquelles se voient des déchiquetures irrégulières.

    Terme de botanique qui se dit de toute partie dont les bords présentent des découpures inégales et comme difformes.

    PROVERBE

    Chien hargneux a toujours l'oreille déchirée, c'est-à-dire il arrive toujours quelque accident aux gens querelleurs.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DÉCHIRÉ. Ajoutez :
7 Fig. Conceptions déchirées, idées sans suite, décousues. Je laisserais cela pour les orateurs et vous laisserais voir mes conceptions ni trop bien en point, ni trop déchirées, Malherbe, Lexique, éd. L. Lalanne.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DÉCHIRÉ, adj. en Anatomie, se dit de quelques trous de la base du crane, ainsi nommés parce que leurs bords sont en partie dentelés. C’est dans ce sens que l’on dit : le trou déchiré antérieur, le postérieur de la base du crane, &c. (L)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « déchiré »

(1185)[1] Du participe passé de déchirer[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « déchiré »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déchiré deʃire

Évolution historique de l’usage du mot « déchiré »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déchiré »

  • Les voiles des coeurs sont déchirés quand les coeurs se regardent en face. De Proverbe berbère
  • « De nombreuses parties de l’est de la RDC continuent d’être déchirées en raison des activités des groupes armés et des conflits intercommunautaires », a déclaré jeudi Leila Zerrougui, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en RDC, lors d’un exposé aux membres du Conseil. ONU Info, L’est de la RDC toujours déchiré par les violences des groupes armés et intercommunautaires (MONUSCO) | ONU Info
  • Le manager du MMA, Ali Abdelaziz, a partagé une photo de Frankie Edgar, qui semble absolument déchiré avant ses débuts de 135 livres en quelques semaines à Fight Island. Breakingnews.fr, Frankie Edgar semble absolument déchiré avant les débuts de 135 livres
  • La suspension de la relégation d’Amiens et Toulouse, décidée mardi 9 juin par le Conseil d’État, est un nouveau rebondissement après trois mois de grandes tensions dans le football français, qui s’est déchiré autour du sort de la Ligue 1, arrêtée fin avril. Courrier picard, Coronavirus : de la crise sanitaire au Conseil d’État, retour sur 3 mois qui ont déchiré la L1

Traductions du mot « déchiré »

Langue Traduction
Anglais torn up
Espagnol roto
Italien strappato
Allemand zerrissen
Chinois 撕毁
Arabe ممزق
Portugais rasgado
Russe разорван
Japonais 引き裂か
Basque urratu
Corse strappatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « déchiré »

Source : synonymes de déchiré sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « déchiré »

Déchiré

Retour au sommaire ➦

Partager