Décharné : définition de décharné


Décharné : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉCHARNÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé. de décharner*.
II.− Adjectif
A.− [P. réf. à la chair dans son aspect essentiellement phys., en tant que composante prédominante du corps hum. ou animal]
1. [En parlant d'une pers., d'un animal ou d'une partie de leur corps]
a) Vx. Dépouillé de la chair entourant les os. Cadavre, os décharné. Un sabbat de cadavres vivants, de squelettes d'animaux, décharnés, sanglants, (...) un pêle-mêle d'ossements (Sand, Lélia,1833, p. 112).
P. compar. Chaque cordage de ces bâtiments [bricks de guerre] se dessine à l'œil (...) comme les fibres d'un squelette gigantesque et décharné vu de loin (Lamart., Voy. Orient,t. 1, 1835, p. 37).
b) P. exagér. Extrêmement amaigri. Corps, cou, main, nez décharné(e). (Quasi-) synon. étique, maigre, squelettique; (quasi-) anton. charnu, gras, obèse.Sa tête d'oiseau décharné (Zola, Terre,1887, p. 70).Son mollet décharné, comme un bâton, pas de viande autour (Céline, Mort à crédit,1936, p. 49):
1. ... il était (...) maigre comme un os, ses côtes saillaient au long de ses flancs décharnés, et semblaient vouloir forer la peau d'ébène qui les recouvrait; tout le reste à l'avenant : un buste de squelette, les membres anguleux, des pieds et des mains secs ainsi que du bois mort... Cladel, Ompdrailles,1879, p. 27.
Emploi subst. Et on exagère, Monsieur, gronda assez jovialement et caverneusement le grand-décharné (Arnoux, Roi,1956, p. 347).
2. P. anal.
a) [En parlant d'une chose concr., de tout ce qui est architecturé, gén. d'une constr., qqf. d'un élément de la nature] Qui n'a plus que ses parties les plus solides, accusées dans leurs lignes essentielles. Pour qui terminer les maisons restées à l'état de squelette, s'émiettant au soleil et à la pluie? Elles demeureraient donc indéfiniment là, les unes décharnées (...) les autres closes (Zola, Rome,1896, p. 211).Un réseau serré, ténu, d'artérioles violacées, pareilles aux nervures d'une feuille décharnée par l'automne (Druon, Chute corps,1950, p. 53).
b) Poét. [En parlant d'un élément de la nature] Dépouillé de ce qui recouvre. (Quasi-) synon. dénudé, sec, stérile; (quasi-)anton. riche, luxuriant.L'herbe n'était pas commune, dans la montagne aride et décharnée. Le dénûment de la contrée était au delà de ce qu'on peut croire (Michelet, Oiseau,1856, p. XLVII).Une cité de troncs nus (...) : les quelques jeunes arbres vivants se perdaient parmi les innombrables squelettes couchés à terre (...), ou ces autres squelettes encore debout, décharnés et noircis (Hémon, M. Chapdelaine,1916, p. 24).
3. Au fig.
a) Rare. [En parlant d'une pers.] Qui n'est pas/ plus abrité derrière des apparences trompeuses. Cette humeur un peu vagabonde, cette ferveur, cette curiosité, (...) ce n'était que par amour pour moi qu'elle s'en revêtait? Tout cela se défait, retombe, laisse paraître à nu l'âme méconnaissable, décharnée (Gide, Journal,1926, p. 818).
b) [En parlant du lang., des choses littér.] Sans développement suffisant, sans éléments superflus, sans ornements; (trop) pauvre, sec. Ce style rocailleux, sec, décharné à plaisir (Huysmans, À rebours,1884, p. 249):
2. ... j'ai été charmé de fabriquer une pièce qui n'existât que par son action intérieure; d'éprouver si elle se suffirait de ne comporter rien qui ne fût nécessaire à cette action; de la faire simple et presque décharnée, analogue à ces corps d'athlètes qu'un massage averti a décapés de tout ce qui n'est pas utile au but qu'ils se proposent, ou encore à ces dessins au trait, dans lesquels tout est donné par une seule ligne... Montherlant, Fils de personne,préf., 1943, p. 269.
c) [En parlant d'une chose abstr.] Qui a perdu son ampleur; amoindri, diminué. [L'élimination des propriétés accidentelles des choses] la réalité appauvrie, décharnée, réduite à l'état de squelette (Boutroux, Conting.,1874, p. 49).
B.− [P. réf. à la chair dans ses interférences avec l'ordre spirituel et/ou moral; en parlant d'une pers., d'un trait hum., d'un produit de l'activité hum.]
1. [P. réf. à la chair en tant que manifestation de l'être en gén.] Détaché de la chair, de la nature hum., de la condition terrestre, du monde matériel; privé de sensibilité, de vie, de consistance, sans fondement réel. Ses élèves [de l'Université] grandis dans une clôture monacale et dans une vision décharnée des faits officiels et de quelques grands hommes à l'usage du baccalauréat (Barrès, Déracinés,1897, p. 37).Le style le plus décharné est parfois vivant; une goutte d'eau ressuscite le rotifère desséché; une lueur d'imagination restitue aux mots glacés leur valeur émotionnelle (Gourmont, Esthét. lang. fr.,1899, p. 304):
3. Quand on veut unifier le monde entier au nom d'une théorie, il n'est pas d'autres voies que de rendre ce monde aussi décharné, aveugle et sourd que la théorie elle-même. Il n'est pas d'autres voies que de couper les racines mêmes qui attachent l'homme à la vie et à la nature. Camus, Actuelles I,1944-48, p. 260.
Rem. On rencontre ds la docum., avec le même sens, la var. décharnalisé, ée. Les abstractions inhumaines, les systématisations entièrement décharnalisées le désarçonnent (Arnoux, Algorithme, 1948, p. 193).
2. [P. réf. à la chair en tant qu'obj. de valorisation morale, relig.] Qui n'a pas/plus trait aux sens, à l'amour physique. (Quasi-) synon. platonique, pur :
4. Si l'amour physique n'était qu'un jeu innocent, il n'avait aucune raison de s'y refuser; (...) j'admirais la hauteur et la pureté de nos rapports : ils étaient en vérité incomplets, fades, décharnés, et le respect que Jacques me témoignait relevait de la morale la plus conventionnelle... Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée,1958, p. 290.
Prononc. et Orth. : [deʃaʀne]. Ds Ac. 1694-1878. Fréq. abs. littér. : 354. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 523, b) 627; xxes. : a) 523, b) 408. Bbg. Le Breton Grandmaison. Le Monde de la limonade. Vie Lang. 1971, p. 544.

Décharné : définition du Wiktionnaire

Adjectif

décharné \de.ʃaʁ.ne\

  1. Maigre ; amaigri ; squelettique.
    • C’était un jeune chat, menu et décharné, qui frottait sa tête contre les jambes de Bert, en ronronnant.’' — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 335 de l’éd. de 1921)
    • Oncle Archibald, d'un ton gouailleur
      Lui dit : " Va-t'en faire pendre ailleurs
      Ton squelette
      Fi ! des femelles décharnées !
      Vive les belles un tantinet
      Rondelettes ! "
      — (Georges Brassens, Oncle Archibald, in Je me suis fait tout petit, 1956)

Forme de verbe

décharné \de.ʃaʁ.ne\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe décharner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Décharné : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉCHARNER. v. tr.
Dépouiller de chair. Décharner un cadavre. Des os décharnés. Il signifie aussi Amaigrir. Cette maladie l'a complètement décharné. Corps décharné. Visage décharné. Bras décharné. Main décharnée. Figurément, en parlant du Style, il signifie Dépouiller d'agréments, d'ornements. Il décharne son style et croit le rendre simple. Style décharné.

Décharné : définition du Littré (1872-1877)

DÉCHARNÉ (dé-char-né, née) part. passé.
  • 1Dépouillé de chair. Des os décharnés
  • 2Amaigri. Visage décharné. Mains décharnées. L'État est florissant, mais les peuples gémissent, Leurs membres décharnés courbent sous mes hauts faits, Corneille, Prol. de la Toison, I. Il [Sénèque] était maigre et décharné, Diderot, Règne de Claude et Néron, I, § 4. L'espagnol, décharné, demi-nu, nonchalamment assis à terre, regarde avec pitié ses voisins, qui, bien nourris, bien vêtus, travaillent et rient de sa folie, Raynal, Hist. phil. VIII, 34. Son coursier décharné De loin chez nous l'a ramené, Béranger, Carabas.

    Terme de vétérinaire. La tête du cheval est dite décharnée, quand, péchant par excès de longueur, elle présente en outre peu de développement dans les parties molles qui entourent les os.

  • 3 Fig. Qui n'a ni l'ampleur ni les développements ni les ornements nécessaires, en parlant des choses littéraires. Un style décharné. Combien les faits y sont-ils décharnés [dans les histoires], c'est-à-dire séparés tant des mouvements secrets qui les ont produits que des circonstances qui ont contribué à les faire réussir ! Nicole, Ess. de mor. 1er traité, ch. 6. Je ne prétends pas faire un récit sec et décharné des variations de nos Réformés, Bossuet, Var. préf. Il y a des ouvrages que la nature doit produire toute seule : la contrainte des préceptes ne fait que les affaiblir et leur donner une certaine sécheresse qui les rend maigres et décharnés, Boileau, Longin, sublime, 2. C'est [M. Bouillon] un traducteur maigre et décharné ; les plus belles fleurs que l'Arioste lui fournit deviennent sèches entre ses mains, Boileau, Dissert. sur Joconde. Peut-être s'est-on déjà aperçu que les faits rapportés jusqu'ici ont été assez dénués de circonstances, assez décharnés, Fontenelle, Mery. Sans les circonstances, les faits demeurent comme décharnés : ce n'est que le squelette d'une histoire, Fénelon, t. XXI, p. 229. Les étrangers se plaignent que le dictionnaire de notre Académie est sec et décharné, Voltaire, Lett. Damilaville, 28 mai 1762.
  • 4Sol décharné, sol stérile.

    Arbre décharné, arbre auquel on a ôté trop de bois.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « décharné »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
décharné deʃarne play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « décharné »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « décharné »

  • P. C. Le texte qui subsiste est décharné mais deux avancées essentielles demeurent : l’observatoire de la haine en ligne et la création d’un parquet spécialisé qui devra être pourvu d’un budget adéquat et de formations appropriées. Tout le reste est cependant à réinventer et à mieux reconstruire. Le rôle des associations est d’autant plus clef qu’il n’y a pas, à l’heure actuelle, de texte efficace de protection des victimes de la cyber-haine. L’accès de ces victimes à leurs droits est dénié. Internet est devenu au fil du temps un formidable lieu d’accès à l’information mais aussi celui de toutes les vengeances, complotismes, dénonciations et incitations à la violence. Les remèdes actuels sont lents, coûteux et décalés par rapport à l’immédiateté du préjudice subi. Les signalements ont peine à être suivis d’effet sans règle lisible. La censure du Conseil constitutionnel prouve que la notion du "manifestement illicite" mérite d’être travaillée et incite la justice à réagir en temps réel. C’est un appel à réinventer le rôle du juge pour organiser des référés hyper-accélérés en cas d’atteinte numérique grave et imminente, tout en respectant le principe du contradictoire. Je vois en cette décision l’urgence à moderniser la justice avec l’aide et l’expertise précieuse des ONG spécialisées.  http://www.magazine-decideurs.com, P.Coen (Respect Zone) sur la censure de la loi Avia : "Le Conseil constitutionnel a voulu donner une leçon de droit à l’Assemblée" - Magazine Decideurs
  • ‘Celle qui fut la belle Heaulmière’ est une sculpture d’Auguste Rodin datée de 1897. Elle représente une vieille femme assise, nue, et qui semble contempler avec horreur et honte, la laideur de son pauvre corps décharné et de sa poitrine flasque et pendante. , CAMBODGE - HISTOIRE: André Malraux et le musée de Phnom Penh, l'enquête du «Souvenir Français»
  • Doha (AFP) - Izzy était si décharnée qu'elle pouvait à peine tenir debout quand elle a été retrouvée aux côtés d'autres chiots sur un terrain vague au Qatar, riche pays du Golfe où beaucoup d'animaux domestiques ont été abandonnés en pleine crise du Covid-19. L'Obs, Au Qatar, des chiens abandonnés en pleine épidémie cherchent une famille d'adoption
  • L’autopsie menée sur le jeune cheval retrouvé avec une cuisse décharnée dans une écurie d’Annecy-le-Vieux, mercredi 1er juillet, révèle que l’animal n’a pas été attaqué par des loups. L'Essor Savoyard, Poulain retrouvé en partie dévoré: un coup de sabot à l’origine de sa mort - L'Essor Savoyard
  • Le jeune cheval a été retrouvé avec un morceau de cuisse décharné, ce mercredi 1er juillet au matin, à l’écurie de Rampignon, près d’Annecy. Pour l’heure, les enquêteurs n’ont pas établi l’origine de sa mort. La Tribune Republicaine, Annecy-le-Vieux: un poulain retrouvé en partie dévoré - La Tribune Republicaine

Traductions du mot « décharné »

Langue Traduction
Corse gauntente
Basque argal
Japonais 勇気
Russe тощий
Portugais magro
Arabe هزيل
Chinois ga
Allemand hager
Italien scarno
Espagnol demacrado
Anglais gaunt
Source : Google Translate API

Synonymes de « décharné »

Source : synonymes de décharné sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « décharné »



mots du mois

Mots similaires