La langue française

Déchaîné, déchaînée

Sommaire

  • Définitions du mot déchaîné, déchaînée
  • Phonétique de « déchaîné »
  • Évolution historique de l’usage du mot « déchaîné »
  • Citations contenant le mot « déchaîné »
  • Traductions du mot « déchaîné »
  • Synonymes de « déchaîné »
  • Antonymes de « déchaîné »

Définitions du mot déchaîné, déchaînée

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉCHAÎNÉ, ÉE, part. passé, adj. et subst.

I.− Part. passé de déchaîner*.
II.− Emploi adj.
A.− Rare, vieilli. [Appliqué à une pers. ou à un animal] Délivré de sa chaîne. Synon. désenchaîné.
P. métaph. Libéré de tout état de servitude. [Des] serfs affamés et nouvellement déchaînés (Quinet, Allem. et Ital.,1836, p. 129).
B.− Usuel, au fig.
1. [Appliqué à une pers. ou à un groupe de pers.] Qui donne libre cours à sa fureur, à son emportement. Devant sa boutique, Laboque déchaîné, furieux de sa défaite, s'emportait (Zola, Travail,t. 1, 1901, p. 280).Des bandes de voyous déchaînés! Des échappés de Charenton! (Céline, Mort à crédit,1936, p. 640):
1. Elle lui dit (...) des phrases qu'elle n'aurait jamais cru pouvoir prononcer (...) menaçante tour à tour et suppliante, déchaînée enfin et ne calculant plus. Bourget, Cruelle énigme,1885, p. 108.
Déchaîné contre.Des petits êtres déchaînés contre la société et déchaînés contre eux-mêmes (Barrès, Cahiers, t. 7, 1909, p. 217).
Être déchaîné.Être dans un état d'excitation ou d'irritation intense. Plusieurs hommes ensemble étaient incapables de lui tenir tête quand il était déchaîné (Loti, Mariage,1882, p. 62).Il est déchaîné après toi (Genevoix, Raboliot,1925, p. 154).
Loc. fam. [P. réf. à la croyance que le diable est habituellement enchaîné en Enfer] Le diable est déchaîné. Rien ne va plus, il règne le plus grand des désordres. Je leur criai : − Qu'est-ce qui se passe? Et celui qui tenait les rênes me répondit (...) : − Le diable est déchaîné! (Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t. 1, 1870, p. 396).
C'est un diable déchaîné. Ils [les Armagnacs] se jetèrent comme diables déchaînés sur le village de Champigny et brûlèrent (...) avoine, blé, brebis, (...) enfants et femmes (A. France, J. d'Arc,t. 2, 1908, p. 63).
[Appliqué à une forme du comportement physique ou psychique] Qui se manifeste avec violence, après avoir été longtemps contenu. Rire(s), voix, passions, sens déchaîné(es). Toute la meute dévorante des appétits déchaînés (Zola, Paris,t. 2, 1898, p. 33).Cette cohue brutale de passions déchaînées (Claudel, Poète regarde Croix,1938, p. 34):
2. À partir de ce jour funeste, et une fois l'impur ruisseau franchi, un élément formidable fut introduit dans mon être; ma jeunesse, longtemps contenue, déborda; mes sens déchaînés se prodiguèrent. Sainte-Beuve, Volupté,t. 1, 1834, p. 176.
Être déchaîné.Toutes les violences sont déchaînées (Maritain, Human. intégr.,1936, p. 268).
2. [Appliqué à une force, à un élément de la nature] Le chaos des éléments déchaînés (Moselly, Terres lorr.,1907, p. 39).Dehors, la pluie, le vent, la neige, toutes les vieilles habitudes du vieil hiver déchaîné (Tharaud, La Rose de Sâron,1927, p. 78).
P. anal. [Appliqué à un phénomène déclenché par l'homme] Un tumulte infernal de tambours déchaînés (Tharaud, Rabat,1918, p. 27):
3. Du coup, je suis projeté au milieu d'une inimaginable cohue tournoyante d'hommes et de femmes (...) qui (...) dansent furieusement, entraînés par un orchestre nègre déchaîné. Sem, La Ronde de nuit,1923, p. 19.
III.− Emploi subst. Les déchaînés de la génération nouvelle (Bourget, Essais psychol.,1883, p. 105):
4. Devenu soldat, je sollicitai les postes les plus dangereux, espérant me faire tuer pour en finir vite, et me battis en déchaîné. Je ne réussis qu'à obtenir de l'avancement. Bloy, La Femme pauvre,1897, p. 204.
Prononc. et Orth. : [deʃ εne], [deʃene]. Ds Ac. 1718-1878. Fréq. abs. littér. : 450. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 328, b) 381; xxes. : a) 1 003, b) 825.

Wiktionnaire

Adjectif

déchaîné

  1. Qualifie un être ou un phénomène qui se déchaîne, qui s’emporte, qui dépasse la mesure commune, dont on ne peut plus arrêter les excès.
    • Mais on dérape très vite, le médecin est aussi fou que ses patients, les infirmières sont déchaînées, l'atmosphère vire au pandémonium morbide et sexué. — (« Kill Me Please », une tendresse gore, dans Marianne (magazine), n° 707 du 6 novembre 2010, p.84)
    • Dès que les passions populaires sont déchaînées, on peut tout craindre.
    • Il est déchaîné ; c’est un diable déchaîné
    • Il semblait que tous les vents fussent déchaînés.

Forme de verbe

déchaîné \de.ʃɛ.ne\

  1. Participe passé masculin singulier de déchaîner.

Forme d’adjectif

déchaînée \de.ʃɛ.ne\

  1. Féminin singulier de déchaîné.

Forme de verbe

déchaînée \de.ʃɛ.ne\

  1. Participe passé féminin singulier de déchaîner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉCHAÎNER. v. tr.
Détacher d'une chaîne, de chaînes. Déchaîner un chien. Fig., Il semblait que tous les vents fussent déchaînés, se dit en parlant d'un Violent ouragan. Il signifie au figuré Inciter une ou plusieurs personnes à se laisser aller à l'emportement, à la violence. Il a déchaîné toute sa meute contre moi.

SE DÉCHAÎNER signifie S'emporter avec violence contre quelqu'un. Je ne sais pourquoi il se déchaîne si fort contre vous. Dès que les passions populaires sont déchaînées, on peut tout craindre. Fig. et fam., C'est un diable déchaîné, se dit d'un Méchant homme qui se permet tout, qui ne garde aucune mesure. Il est déchaîné se dit de Quelqu'un dont on ne peut plus arrêter les excès de conduite, de parole, etc.

Littré (1872-1877)

DÉCHAÎNÉ (dé-chê-né, née) part. passé.
  • 1Dont les chaînes sont ôtées. Un chien déchaîné. Le diable est déchaîné, mon cher ami ; et, quand on n'est pas aussi fort que l'archange Michel, qui le battit si bien, il faut faire une honnête retraite, Voltaire, Lett. Christine, 14 mars 1767.

    Fig. et familièrement. Le diable est déchaîné, se dit de quelque chose qui cause trouble, tumulte, confusion. Le diable est déchaîné en cette ville ; de mémoire d'homme on n'a point vu de temps si affreux, Sévigné, 157. Je crois que tous les diables sont déchaînés contre la dot, Lesage, Crisp. rival de son maître, sc. 16.

    C'est un diable déchaîné, se dit d'un méchant homme qui se permet tout, d'un enfant mutin qui est rebelle à toute remontrance. Les ennemis sont dans la ville, Qui font les diables déchaînés, Scarron, Virg. trav. II.

  • 2 Par extension. Il semble, dit saint Chrysostome, que tout l'enfer en cette triste journée fût déchaîné, Bourdaloue, Exhort. sur le couronnement de J. C. t. II, p. 104. Que les morts déchaînés du séjour ténébreux…, Voltaire, Sémiramis, IV, 4.
  • 3 Fig. Le bruit des vents déchaînés. Un fleuve déchaîné. Des passions déchaînées. Il me paraît qu'on est plus déchaîné que jamais contre la chambre de justice, Maintenon, Lett. Mme de Caylus, 21 juillet 1716. Contre son propre sang aujourd'hui déchaînée, [elle] Aspire à l'épuiser dans sa rage effrénée, Lemercier, Bruneh. III, 6.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « déchaîné »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déchaîné deʃaine

Évolution historique de l’usage du mot « déchaîné »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déchaîné »

  • Le calme est revenu à Washington après l'invasion du Capitole par des militants pro-Trump. Jeudi 7 janvier, le président élu Joe Biden a accusé Donald Trump d'avoir "déchaîné un assaut sans merci contre les institutions" démocratiques américaines, après ces violences inédites perpétrées au siège du Congrès. RTL.fr, Invasion du Capitole : Biden accuse Trump d'avoir "déchaîné un assaut contre les institutions"
  • Les besoins de transmission des informations liées à la vie locale ont motivé la création d’un journal titré “Le cobaye déchaîné” (un titre très évocateur), géré par un groupe d’habitants dont le premier numéro est paru en novembre 1974. , Villefontaine. Le “Cobaye déchaîné” : le journal créé par les habitants des années 70

Traductions du mot « déchaîné »

Langue Traduction
Anglais unleashed
Espagnol soltado
Italien unleashed
Allemand entfesselt
Chinois 释放
Arabe العنان
Portugais desencadeado
Russe развязало
Japonais 解き放たれた
Basque ireki
Corse scattata
Source : Google Translate API

Synonymes de « déchaîné »

Source : synonymes de déchaîné sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « déchaîné »

Partager