La langue française

Débraillé, débraillée

Sommaire

  • Définitions du mot débraillé, débraillée
  • Étymologie de « débraillé »
  • Phonétique de « débraillé »
  • Évolution historique de l’usage du mot « débraillé »
  • Citations contenant le mot « débraillé »
  • Images d'illustration du mot « débraillé »
  • Traductions du mot « débraillé »
  • Synonymes de « débraillé »
  • Antonymes de « débraillé »

Définitions du mot débraillé, débraillée

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉBRAILLÉ, ÉE, part. passé, adj. et subst.

I.− Part. passé de débrailler*.
II.− Adj. et subst.
A.− Adj. [En parlant de pers.] Dont les vêtements sont en désordre, ouverts ou retroussés au point d'avoir l'air négligé ou indécent. Un homme tout débraillé, une femme débraillée (Ac.). La bonne fille rousse dont la gorge débraillée s'en va de sa chemise, comme sa chevelure de son bonnet (Flaub., Champs et grèves,1848, p. 342):
1. Les polissons de la ville étaient devenus mes plus chers amis (...) j'avais leur façon et leur allure; j'étais vêtu comme eux, déboutonné et débraillé comme eux; mes chemises tombaient en loques... Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 1, 1848, p. 46.
P. méton., rare. [En parlant d'un vêtement] Honoré sortit avec un pantalon rapiécé et débraillé par devant (Aymé, Jument,1933, p. 134).Il courut ouvrir, tout échevelé, le pyjama débraillé (Triolet, Prem. accroc,1945, p. 262).
Au fig. Qui montre du laisser-aller, de la négligence, parfois de l'indécence. Langage débraillé, manières débraillées. Honoré introduisait dans cette honnête réunion de famille une joie débraillée et agressive (Aymé, Jument,1933p. 158).
B.− Subst. masc. sing. Aspect désordonné ou négligé de quelqu'un ou de quelque chose :
2. J'entre en Italie (...) je reconnais un à un les signes de son approche (...) Ce sont les premiers linges tendus dans les cours, le désordre des choses, le débraillé des hommes. Camus, L'Envers et l'endroit,1937, p. 95.
En débraillé. Certains [étudiants] (...) affectaient de sortir en débraillé, sans cravate, de laisser descendre trop bas un pantalon qui s'effrangeait derrière les talons (Magnane, Bête à concours,1941, p. 21).
Au fig. Ce débraillé judéo-latin (extérieur) qui horrifie et fascine le décent nordique, parce qu'il témoigne du débraillé intérieur (Montherl., Lépreuses,1939, p. 1507):
3. On ne peut plus même dans une boîte de nuit classer les gens dans telle ou telle classe sociale (...) en se référant au débraillé du langage qu'affectent les malfaiteurs de la bourgeoisie... H. Bazin, La Tête contre les murs,1949, p. 213.
Prononc. et Orth. : [debʀ ɑje]. Ds Ac. 1694 et 1718 s.v. desbraillé; ds Ac. 1740-1878 sous la forme moderne. Fréq. abs. littér. : 199.

Wiktionnaire

Adjectif

débraillé \de.bʁɑ.je\

  1. Dépenaillé, dont la tenue vestimentaire est négligée.
    • Sur le trottoir, des vieillards débraillés et mal rasés ramassent les canettes des jeunes cravatés qui partent quant à eux ramasser la mise d’un cursus conclu aux États-Unis ou en Angleterre. — (Éric Frecon, Chez les pirates d’Indonésie, Fayard, 2011, chap. 12)
  2. (Par extension) Négligé, trop libre dans ses manières, dans sa conduite.
    • Ainsi élevé, le jeune chevalier était devenu un fieffé coureur de routes, entreprenant, hardi, batailleur, querelleur, redoutable aux maris, toujours un peu débraillé, et conservant néanmoins une dignité instinctive. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • Débraillés, avinés, écorchés, les mousquetaires du roi, ou plutôt ceux de M. de Tréville, s’épandaient dans les cabarets, dans les promenades, dans les jeux publics. — (Alexandre Dumas, Les Trois Mousquetaires, 1844)
    • Dès la soupe au bœuf, Honoré introduisait dans cette honnête réunion de famille une joie débraillée et agressive. — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 133.)

Nom commun

débraillé \de.bʁɑ.je\ masculin (pour une femme on dit : débraillée)

  1. Négligence vestimentaire.
    • On lui reprocha le débraillé de sa tenue.
    • La Sarriette était adorable, au milieu de ses fruits, avec son débraillé de belle fille. — (Émile Zola, Le Ventre de Paris, Georges Charpentier, Paris, 1873)
  2. (Par extension) Négligence dans la conduite.
    • Ni vraiment privées, ni réellement publiques, fréquemment anonymes qui plus est, nos interventions dans le cyberespace ont le débraillé, la spontanéité, et parfois la violence polémique des propos que l'on tenait habituellement devant un cercle restreint, alors même que, de par leur audience potentielle, elles relèvent davantage de l'ancienne sphère publique. — (Patrick Moreau, « Quelques aperçus sur la bêtise 2.0 », in Argument, vol. 19, n° 1, automne-hiver 2017, page 105)

Forme de verbe

débraillé \de.bʁɑ.je\

  1. Participe passé masculin singulier de débrailler.

Nom commun

débraillée \de.bʁa.je\ féminin (pour un homme on dit : débraillé)

  1. (Péjoratif) Femme négligée dans sa tenue vestimentaire.
    • Célibataire endurci, Rousselle mène une vie dissolue, ne dédaignant pas la compagnie d’une débraillée quand il n’a pas de maîtresse en titre. — (Anne-Marie Sicotte, Les accoucheuses : La déroute, VLB, 2006, page 611)

Forme d’adjectif

débraillée \de.bʁa.je\

  1. Féminin singulier de débraillé.
    • […] comme si le fait de s’arrêter un instant pour porter secours à cette femme débraillée et visiblement perturbée risquait de nuire à son image. — (Tina Seskis, Six femmes, Cherche Midi, 2016)

Forme de verbe

débraillée \de.bʁa.je\

  1. Participe passé féminin singulier de débrailler.
    • […] quelquefois je ne vois même plus que je suis débraillée […] — (Patrick Coupechoux, Un homme comme vous, Le Seuil, 2018)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉBRAILLER (SE). v. pron.
Se découvrir la gorge, l'estomac avec quelque indécence. Se débrailler devant tout le monde. Un homme tout débraillé. Une femme débraillée. Le participe passé s'emploie figurément et familièrement et signifie Qui est négligé, trop libre dans ses manières, dans sa conduite. Un jeune homme débraillé. Substantivement, On lui reprocha le débraillé de sa tenue.

Littré (1872-1877)

DÉBRAILLÉ (dé-brâ-llé, llée, ll mouillées, et non dé-bra-yé) part. passé.
  • 1Dont la mise présente du désordre, du moins dans les vêtements qui couvrent le corps. À son cri, Junon éveillée Vint à lui toute débraillée, Scarron, Gigantomachie, ch. VIII. Leurs perruques d'étoupes, leurs hauts-de-chausses tombants, et leurs estomacs débraillés ! Molière, l'Av. II, 6. Ne verrai - je jamais les femmes détrompées De ces colifichets, de ces fades poupées Qui n'ont pour imposer qu'un grand air débraillé ? Regnard, le Joueur, I, 2. Je vis Fagon tout débraillé, assis la bouche ouverte, dans l'état d'un homme qui se meurt, Saint-Simon, 87, 135. Toujours débraillée et décoiffée, Rousseau, Conf. II.
  • 2 Fig. Négligé et trop libre, en parlant des personnes et des manières. C'est un jeune homme débraillé. Des manières débraillées.

    Substantivement. Il ne faut pas aller jusqu'au débraillé.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « débraillé »

(1694) Du participe passé masculin singulier du verbe débrailler, lui-même composé du préfixe dé- et de l’ancien français braiel, ceinture.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « débraillé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
débraillé debraje

Évolution historique de l’usage du mot « débraillé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « débraillé »

  • Week-end : profiter du week-end pour travailler un peu, se promener en débraillé, s’efforcer de ne pas manger. De Alain Schifres / Le nouveau dictionnaire
  • La vie à un est une vie en deux. Les célibataires passent du rire aux larmes, de l'apparence impeccable au style débraillé, de l'activisme au repli foetal. De Jean-Claude Kauffmann
  • La cravate est défaite, les deux côtés ont tendance à pendre, il tient dans ses mains une casquette et à la descente de l’hélicoptère, il adopte une démarche lente comme s’il avait réalisé un marathon ces dernières heures. Généralement, cette attitude est adoptée par les personnes totalement lessivées, mais il est rare de retrouver Donald Trump avec une telle tenue débraillée, il a habitué les Américains à des costumes très bien coupés et très élégants. Il y a quelques semaines, des photos circulaient concernant Emmanuel Macron qui avait été photographié à l’Élysée. En effet, son visage fatigué avait été capté au bon moment et les rumeurs avaient précisé que le président de la République était totalement éreinté par la situation. Barbanews.com, Donald Trump débraillé choque les internautes, la vidéo à ne pas manquer !
  • Parmi les dirigeants des grandes puissances, elle était sans doute la seule à avoir étudié l'épidémiologie durant quatre années quand éclata la pandémie de Covid-19. C'était à la faculté de Hanovre, entre 1998 et 2002, où cette médecin, épouse d'un autre médecin, se préparait, mine de rien, à entrer en politique, sur les pas de son père, ancien haut fonctionnaire européen. Dès le début de la crise sanitaire, alors que l'on s'impatientait de la trop timide réaction de l'Europe, elle eut la bonne idée d'occuper le terrain avec une vidéo où elle expliquait la meilleure façon de se laver les mains. A ce moment-là Boris Johnson, qu'elle va rencontrer à Londres ce lundi pour parler Brexit - lui généralement mal coiffé et débraillé, elle affichant toujours une coiffure parfaitement disciplinée et portant le plus souvent d'impeccables tailleurs blancs -, blaguait encore sur le fait que le coronavirus ne l'empêchait pas de serrer des mains dans les pubs bondés. Depuis, le Premier ministre britannique, ayant failli succomber au virus, se montre beaucoup plus prudent, tandis que la présidente de la Commission ouvre à coups de milliards les vannes budgétaires pour relancer la croissance européenne . Du coup, remonte la vieille accusation dont elle faisait déjà l'objet en Allemagne quand la favorite à l'époque pour la succession d'Angela Merkel était ministre de la Défense : être plus attentive à ses opérations de relations publiques qu'à ses comptes. On lui avait reproché alors la rénovation dispendieuse d'un bateau école nommé « Gorch Fock », mais cette fois ce sera peut-être grâce à elle si le navire Europe ne s'appelle pas Titanic. Les Echos, Ursula von der Leyen | Les Echos
  • C'est une nouvelle façon d’aller au cinéma, seul ou entre amis, habillé classe ou débraillé, accompagné de son doudou préféré ou de ses enfants "qui peuvent faire le bruit qu’ils veulent en ne dérangeant personne, hormis leurs parents… mais ils ont l’habitude", note-t-il. Se faire une toile dans sa voiture en mangeant et buvant comme à la maison… Le rêve ? Peut-être, mais au départ, le drive-in, c’est tout… sauf l’insouciance. Franceinfo, VIDEO. La grande saga du cinéma drive-in depuis la crise de 1929... jusqu'à son retour surprise pendant celle du coronavirus
  • Quand il est vexé, blessé dans son orgueil – habitué aux mises en scène savamment orchestrées, il doit aujourd’hui se mordre les doigts de s’être fait photographier dans un état débraillé –, le président a tendance à répliquer avec force. Il renouera rapidement sa cravate. S’il n’est pas du genre à se laisser publiquement prendre la température sur le front pour savoir s’il a contracté le coronavirus, il trahit son état de fébrilité sur Twitter. Et ses derniers messages sont assez révélateurs de ce qui pourrait se passer en cas de défaite le 3 novembre. S’il perd, Donald Trump n’acceptera probablement pas son échec, cravate défaite ou pas. Le Temps, Il était une fois en Amérique: Donald Trump, la cravate défaite - Le Temps
  • Le propos. Pierre Robin vit aujourd'hui et il y a plusieurs décennies. Spécialiste, entre autres, de David Bowie et des groupes pop à mèches, il livre ses analyses sur l'époque. Sa totale antithèse : le bobo dit cool. En révolte contre le monde moderne, les tags et les tongs, l'auteur célèbre Alain Delon et Maurice Druon mais aussi Lova Moor, Evelyne Dhéliat et SAS (avec son créateur en couverture). Il n'aime pas ce qui est « sympa » et déplore la « fast-foodisation » des Champs-Elysées. Combattant, par la plume et par le style, le débraillé et l'avachi, il propose un slogan pour les municipales à Paris : « Ensemble, rendons Paris plus froid, racé, désert et silencieux ». La période de confinement aura donc été, toutes ironies égales par ailleurs, un enchantement. Les Echos, Le monde de bien avant | Les Echos

Images d'illustration du mot « débraillé »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « débraillé »

Langue Traduction
Anglais scruffy
Espagnol desaliñado
Italien trasandato
Allemand ungepflegt
Chinois 邋遢
Arabe قذر
Portugais desalinhado
Russe неряшливый
Japonais みすぼらしい
Basque scruffy
Corse scruffy
Source : Google Translate API

Synonymes de « débraillé »

Source : synonymes de débraillé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « débraillé »

Partager