La langue française

Débattue

Sommaire

  • Définitions du mot débattue
  • Étymologie de « débattue »
  • Phonétique de « débattue »
  • Évolution historique de l’usage du mot « débattue »
  • Citations contenant le mot « débattue »
  • Traductions du mot « débattue »
  • Antonymes de « débattue »

Définitions du mot débattue

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉBATTRE, verbe trans.

I.− Emploi trans. [L'accent est sur la lutte en tant que telle] Discuter avec vivacité et chaleur en examinant les aspects contradictoires d'une question, d'une affaire, etc. Débattre un sujet en public; c'est un marché à débattre. Les matières à débattre dans les préfectures ne poussent guère à la poésie (Champfl., Souffr. profess. Delteil,1855, p. 195).
Emploi trans. indir. Débattre de, sur + subst.; débattre de + inf.Je ne débats point de savoir où est la bonne religion (Barrès, Scènes et doctr.,t. 1, 1902, p. 64).Le fait est qu'il y a longtemps que nous débattons de ces choses à l'Évêché (Toulet, J. fille verte,1918, p. 252).
Emploi abs. Vu ma faiblesse et ma facilité en affaires d'argent. On m'engage à choisir un ami pour débattre avec les libraires (Hugo, Corresp.,1830, p. 467).
Emploi pronom. passif. Le prix, qu'aucun tarif ne fixait encore, se débattait entre les intéressés (Jouy, Hermite, t. 5, 1814, p. 105).
Spéc., DR. CIVIL. Débattre un compte, les articles d'un compte. Le contester, demander sa révision.
Rem. Attesté ds Guérin 1892, Ac., Rob.
Emploi pronom., fam. Avoir des discussions très vives avec quelqu'un, se quereller. Se débattre avec.Arrivé à Tournay, je laissai mon frère se débattre avec les autorités (Chateaubr., Mém.,t. 1, 1848, p. 390):
... je devrais (...), me débattre avec mon évêque et des municipalités souvent hostiles, mener une vie de chien, en un mot. Huysmans, L'Oblat,t. 2, 1903, p. 211.
Proverbes et au fig. Se débattre de la chope à l'évêque; il ne faut pas se débattre de l'épée qui est chez le fourbisseur. Il ne faut pas contester une chose sur laquelle on n'a aucun droit.
II.− Emploi pronom. [L'accent est sur le résultat cherché à partir d'une situation critique]
A.− Lutter violemment pour essayer de se dégager. Se débattre comme un diable, comme un poisson dans l'eau; se débattre de toutes ses forces; se débattre avec fureur, hargne. La bohémienne se débattait entre deux hommes (Hugo, N.-D. Paris,1832, p. 91).Dans l'épuisette émergeante se débattait une carpe monstrueuse (Genevoix, Raboliot,1925, p. 20).
B.− Au fig. Lutter contre des difficultés. Se débattre dans le malheur, la misère; se débattre contre l'angoisse, la maladie. Louis IX se débattait dans des difficultés analogues. Il lui fallait trouver des avances pour le complément de la rançon (Grousset, Croisades,1939, p. 367).
Rem. 1. On rencontre ds la docum. le part. prés. adj. débattant. Qui se débat. P. métaph. Il [le marquis] la renforçait [sa colère] d'une crispation de tout son être, et on la devinait noyée, furieuse et débattante sous la surface tranquille (La Varende, Centaure de Dieu, 1938, p. 11). 2. La docum. atteste l'emploi usuel de debater, empr. à l'angl. pour désigner un orateur expert dans l'art de mener un débat, une discussion. Lui nommiez-vous [à la Princesse] un debater anglais ou américain? Elle en savait les opinions, les votes, le passé (Bourget, Conflits int., 1925, p. 80). 3. Région. (Suisse). Art culin. Débattre, emploi trans. Agiter pour mélanger. Synon. battre2*. Débattre des œufs, de la farine dans de l'eau. Bien débattre six à huit pommes de terre bouillies et râpées avec trois jaunes d'œufs (Itten-Bastian, En çà, en là, Lausanne, 1975, p. 268).
Prononc. et Orth. : [debatʀ ̥], (je) débats [deba]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. A. Trans. 1. ca 1050 « battre fortement » (Alexis, éd. Chr. Storey, 427) − 1627 debattant [le lait] (Matthiolus, Commentaires sur Dioscoride, p. 170 ds IGLF); 2. 1283 « discuter » (Ph. de Beaumanoir, Coutumes de Beauvoisis, éd. A. Salmon, XXXIV, 1032). B. Trans. indir. ca 1172-75 de neant debatre (Chr. de Troyes, Chevalier charrette, éd. W. Foerster, 3871). C. Pronom. ca 1175 « se tourmenter » (Id., Chevalier lion, éd. W. Foerster, 1243). Dér. de battre*; préf. dé-*. Fréq. abs. littér. : 1 347. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 931, b) 1 857; xxes. : a) 2 636, b) 2 352. Bbg. Bise (G.). Gloss. du fr. région. ds la Haute-Broye fribourgeoise. Archivum romanicum. 1939, t. 23, p. 295. − Bonn. 1920, p. 44 (s.v. debater).Dauzat Ling. fr. 1946, p. 9. − Dub. Dér. 1962, p. 73 (s.v. debater).Gottsch. Redens. 1930, p. 359, 390. − Iliescu (M.). Zur Etymologie einiger romanischen Wörter. R. roum. de ling. 1960, t. 5, no2, pp. 319-321. − Quem. 2es. t. 1 1970 (s.v. debater).Straka (G.). En relisant Menaud, maître-draveur. In : [Mél. Imbs (P.)]. Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1973, t. 11, no1, p. 281.

DÉBATTU, UE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de débattre*.
II.− Adj. [En parlant d'une question, d'une affaire, etc.] Qui a été discuté avec vivacité et chaleur après examen des aspects contradictoires. Sujet, compte bien débattu.
Loc. À prix débattu. C'est une livraison légale et payée à prix débattu (Claudel, Poète regarde Croix,1938, p. 40).
P. fig. étymol. Mère voici vos fils qui se sont tant battus. Vous les voyez couchés parmi les nations. Que Dieu ménage un peu ces êtres débattus... (Péguy, Ève,1913, p. 802).
Prononc. et Orth. : [debaty]. Ds Ac. 1694-1878. Fréq. abs. littér. : 187.

battre* (dé- + battre, au xiiies. « battre fortement ») -

Wiktionnaire

Nom commun

débattue \de.ba.ty\ féminin

  1. (Suisse) Engourdissement douloureux dû au froid intense.
    • La débattue, au sens propre, c'est cette sensation douloureuse que l'on ressent dans le corps quand, après l'engourdissement dû à un grand froid, le sang se remet à circuler normalement. — (Arthur Honegger, trad. de Gilbert Musy, La débattue, Éd. D'en bas, Lausanne 1982)


Forme de verbe

débattue \de.ba.ty\

  1. Participe passé féminin singulier de débattre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉBATTRE. (Il se conjugue comme BATTRE.) v. tr.
Discuter entre plusieurs personnes dont chacune expose ses arguments. Débattre une affaire. Débattre un compte, les articles d'un compte. Débattre une question, une cause, une opinion.

SE DÉBATTRE signifie spécialement Faire beaucoup d'efforts pour résister, pour se dégager. Se débattre comme un possédé, comme un forcené. Se débattre des pieds et des mains. Un cheval qui se débat. Un poisson qui se débat au bout de la ligne. Un oiseau qui se débat quand on le tient. Il s'est longtemps débattu contre les agents qui l'ont arrêté.

Étymologie de « débattue »

De débattre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « débattue »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
débattue debaty

Évolution historique de l’usage du mot « débattue »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « débattue »

  • Nous ne devons pas accepter une vérité tant que vous ne l’avons pas examinée et débattue de sa véracité. De Samuel Bolton
  • Les questions sont d'autant plus débattues qu'elles sont plus futiles. De Roger Martin / Patron de droit divin
  • Sur les six points de l’ordre du jour du conseil municipal de Maisnil-lès-Ruitz mardi dernier, nous en retenons deux. À savoir, la prime exceptionnelle Covid-19 et l’utilisation des salles communales. Cinq questions diverses ont été également débattues, pendant ces deux heures d’un conseil studieux. La Voix du Nord, Maisnil-lès-Ruitz: la commune reconnaissante vote une prime Covid-19
  • Pandémie oblige, cette requête qui devait être débattue dès le 16 mars avait été renvoyée aux calendes grecques en raison de de l’impossibilité d’établir une date avec certitude dans le contexte de la crise. Le Journal de Québec, Procès Normandeau: la requête Jordan sera débattue en juillet | JDQ
  • L'Irlande compte 8,5 millions d'habitants en 1845, lorsque la « Grande Famine » s'abat sur le pays, provoque la mort d'un million de personnes et l'émigration de deux millions d'Irlandais, en moins d'une décennie. En 1911, l'Irlande ne compte plus que 4,4 millions d'habitants. Quelles sont les causes de cette catastrophe humanitaire ? La maladie de la pomme de terre ou la négligence volontaire du gouvernement anglais ? Aujourd'hui, la question de la responsabilité politique et économique des Britanniques est toujours débattue par les historiens. Futura, La Grande Famine en Irlande en 1845
  • Réunis le 2 juin dernier aux halles, les élus avaient prévu une nouvelle séance avant la fin du mois de juin. Celle-ci se déroulera lundi 29 juin, toujours aux halles, à partir de 18 h. Le conseil y approuvera notamment les comptes administratifs 2019 et se penchera sur l’attribution des subventions aux associations pour l’année 2020. La question de l’implantation d’un complexe cinématographique de trois salles en centre-ville y sera aussi débattue. En plus de discuter du programme, le conseil devrait décider le lancement du concours d’architecte et de la demande de subventions. Le Telegramme, Le cinéma en centre-ville de Carhaix débattu en conseil lundi 29 juin - Carhaix - Le Télégramme
  • L’homme, âgé de 28 ans, a alors tenté d’étrangler l’adolescente qui s’est débattue, avant que l’agresseur ne soit finalement maîtrisé par des policiers municipaux qui passaient par là. Au bon endroit, au bon moment. , Faits divers : des policiers municipaux sauvent une adolescente étranglée en pleine rue

Traductions du mot « débattue »

Langue Traduction
Anglais debated
Espagnol debatido
Italien dibattuta
Allemand diskutiert
Chinois 辩论
Arabe نوقشت
Portugais debatido
Russe обсуждается
Japonais 議論された
Basque eztabaidatu
Corse dibattitu
Source : Google Translate API

Antonymes de « débattue »

Partager