La langue française

Curiaux

Définitions du mot « curiaux »

Trésor de la Langue Française informatisé

CURIAL1, ALE, AUX, adj.

A.− Qui concerne la curie, de la curie.
1. [Correspond à curie1B 1] Qui concerne le Sénat, du Sénat (romain). [S'appliquant p. hyperb. à des fauteuils de membres d'une municipalité] Extrait du procès-verbal des officiers municipaux de Nancy : « (...) semblables aux vieillards du Capitole, nous sommes résolus de périr dans nos chaires curiales » (Marat, Pamphlets,Affreux réveil, 1790, p. 241).
Rem. La docum. et la plupart des dict. gén. attestent curiale, subst. masc. Membre de la curie municipale à l'époque gallo-romaine. Les charges des curiales. Les curiales, ou membres des corps municipaux (Guizot, Hist. civilisation, 1828, p. 27). Les dict. gén. attestent aussi, dans le même sens, la forme curial. La docum. atteste cette forme curial désignant un magistrat au xviiies., en Suisse. C'est à Rossinière [en Suisse] que se dresse un vaste chalet percé de 113 fenêtres et qui fut construit en 1754 par le magistrat de l'endroit que l'on nommait alors le moderne curial (Le Temps, 2 août 1938).
2. [Correspond à curie1B 2] Écriture curiale ou curiale, subst. fém. Écriture employée par la chancellerie (cf. Prou, Paléogr., 1924, p. 70; L'Hist. et ses méth., 1961, p. 600).
B.− De la cour (cf. cour2). Le personnel curial (Faral, Vie temps St Louis,1942, p. 28).
Prononc. : [kyʀjal], plur. [-rjo]. Étymol. et Hist. Cf. curial2. Fréq. abs. littér. : 2.

CURIAL2, ALE, AUX, adj.

ADMIN. ECCL. Qui concerne la cure ou le curé, de la cure ou du curé. Permission curiale. Président du Conseil curial et membre actif des Associations pieuses de la paroisse de Saint-Thomas d'Aquin (Martin du G., Thib.,Mort père, 1929, p. 1328):
... déjà curé de Saint Christophe-du-Jambet (...) il fut nommé (...) à la cure de Meudon (...) il accomplit ses fonctions curiales avec beaucoup de dignité... A. France, Rabelais,1924, p. 163.
Maison curiale. Synon. de presbytère.M. le Maire, après avoir dépassé la maison curiale, s'arrêta (...) puis revint sur ses pas et rebroussa chemin jusqu'à la porte du presbytère (Hugo, Misér.,t. 1, 1862, p. 265).
Prononc. et Orth. : [kyʀjal], plur. [-rjo]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Premier quart xiiies. subst. curïal « courtisan » (Reclus de Molliens, Charité, 11, 6 ds T.-L.) − xvies. ds Hug.; ca 1428 [éd. 1617] adj. curial « relatif à la cour » (A. Chart., L'Esper., Œuvr., p. 267 ds Gdf.) − 1611 (Cotgr.), répertorié comme anc. dep. Trév. 1721; 2. [1208 adj. « relatif à la charge d'un curé, d'un ecclésiastique » (Ch., Clerm., Richel. 4663, fo93 rods Gdf.), attest. isolée]; à nouv. av. 1680 (Patru, Plaidoié, 4 ds Rich.); 3. 1771 hist. romaine (Trév. : Curial. Chez les Romains le mot de Curialis, adj. signifioit, qui est de la même Curie, ou ce qui concerne une Curie. Le même mot pris substantivement, signifioit le chef d'une Curie). Empr. au lat. class. curialis « celui qui appartient à une curie », en b. lat. adj. au sens de « relatif à cette curie » et subst. au sens de « personne de la cour ». Le sens 2 a prob. subi l'influence sém. de cure2, curé*. Fréq. abs. littér. : 6.

Wiktionnaire

Forme d’adjectif

curiaux \ky.ʁjo\

  1. Masculin pluriel de curial.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CURIAL, ALE. adj.
Qui concerne une cure. Fonction curiale. Droits curiaux.

Phonétique du mot « curiaux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
curiaux kyrjo

Évolution historique de l’usage du mot « curiaux »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « curiaux »

  • À l’époque moderne, les savants et les lettrés se servent avant tout du mécénat aristocratique afin de subvenir à leurs besoins essentiels, tout en espérant atteindre, par cet intermédiaire, un patronage royal. S’intéresser aux cours princières à travers le prisme d’une histoire sociale des écrits permet ainsi d’examiner des usages de l’écrit dans l’entourage des puissants, tout autant que de penser la capacité des auteurs à miser sur la représentation idéalisée et fictionnalisée de la cour. Écrire pour la cour, mobiliser la cour comme ressource peut ainsi constituer un moyen permettant, pour une femme ou un homme de lettres, de s’assurer ou de conforter une certaine existence et visibilité. La lecture pose quant à elle un certain nombre de problèmes aux chercheurs comme le rappellent les travaux de Roger Chartier. Les traces de la réception et des effets d’un écrit sur le lecteur sont rares et, à tout le moins, difficiles à interpréter. En effet, ce que nous savons de la lecture nous le connaissons grâce à des récits qui sont aussi des actes d’écriture. Il existe bien des manuscrits ou des imprimés offerts au souverain ou à des personnages curiaux, richement reliés et destinés à des fonctions d’apparat, mais rien ne garantit qu’ils vont être lus. Quant aux écrits qui se présentent comme destinés à la cour, ils peuvent aussi, et surtout, être lus ailleurs. L’espace de réception construit et désigné par le texte est donc à dissocier du milieu social dans lequel il est effectivement reçu. Penser en termes d’action par l’écriture permet de déplacer le regard vers le travail et la démarche de l’auteur en prêtant une attention toute particulière à la manière dont il mobilise la cour, qu’elle soit princière, ducale ou encore pontificale. , Écrire pour la Cour ou la lecture mise en scène (Europe, XVIe-XVIIIe s.)
  • Deuxièmement, dans un mouvement réflexif inverse, il sera intéressant de placer au cœur des questionnements l’atout que représente la conjugalité sur l’échiquier curial. Par exemple, le fait d’être marié à un officier ou à une officière de la Couronne ouvre parfois les portes de la résidence royale, offrant alors l’opportunité d’être logé aux côtés du conjoint et auprès de la famille royale. De la même façon, les contributions pourront observer comment les honneurs curiaux peuvent être partagés par les maris et les femmes, les épouses d’officiers obtenant par exemple certaines distinctions par ricochet. En adoptant un regard multiscalaire sur l’échelle sociale, nous ouvrons la possibilité d’analyser tous les bénéfices que retirent les époux ou épouses d’officiers et serviteurs : logement à la cour, honneurs, invitation aux voyages de la cour, pensions, élargissement des clientèles... , Conjugalités et extraconjugalités à la cour de France. Moyen Âge-XIXe s. (Paris)
  • Il revient ensuite au pape d’accepter ou non la démission, en fonction des circonstances concrètes. Ainsi, la prolongation devient une pratique plus souple et plus courante. Elle était assez fréquente jusqu’alors pour les évêques diocésains, beaucoup moins pour les hauts responsables curiaux. cath.ch, Le pape assouplit l'âge de la retraite pour les évêques – Portail catholique suisse
  • Il avait demandé à être inhumé dans la chapelle de Notre-Dame-de-la-Salette, dont il avait acquis le terrain de ses propres deniers. Ce projet ne fut pas réalisé. Il dort dans le cimetière de Millau sous l’imposante croix de pierre dressée sur la dalle timbrée des insignes curiaux. Une modeste inscription y rappelle son souvenir : « Joseph Rouquette, ancien curé du Sacré-Cœur, décédé à Millau le 27 décembre 1892, à l’âge de 74 ans ». Il y avait retrouvé là son oncle, l’archiprêtre Constans enseveli en février 1875. millavois.com, Patrimoine millavois : Le cimetière de l'Egalité
  • En face, Pie XI ne se fait aucune illusion sur la nature antichrétienne du fascisme qu’il dénonce à plusieurs reprises. Mais c’est aussi un politique. Il se tient dans la réserve lorsque Mussolini prend le pouvoir, lors de la fameuse marche sur Rome en 1922. Au Vatican, on pense que le fascisme s’installe pour longtemps aux commandes de l’Etat italien. Et qu’il vaut donc mieux en profiter pour en tirer de substantiels avantages, aussi bien religieux que matériels. Nombre d’évêques italiens et de prélats curiaux pensent pouvoir, avec le temps, ‘catholiciser’ le fascisme. Pie XI choisit donc la voie de l’accommodement. cath.ch, Il y a 90 ans, l'Italie et le Saint-Siège signaient les Accords du Latran – Portail catholique suisse
  • L’assemblée a ratifié la candidature d’Hubert Bugnon comme président de la Commission de surveillance de la gestion des bénéfices curiaux et de chapellenie et celle d’Elmar Perler comme suppléant à la présidence de cette commission. cath.ch, Fribourg: Patrick Mayor élu président du Conseil exécutif de la CEC – Portail catholique suisse

Traductions du mot « curiaux »

Langue Traduction
Anglais curials
Espagnol curiales
Italien curials
Allemand kurien
Chinois 教ial
Arabe كوريالز
Portugais curiais
Russe curials
Japonais キュリアル
Basque curials
Corse curiali
Source : Google Translate API

Synonymes de « curiaux »

Source : synonymes de curiaux sur lebonsynonyme.fr

Curiaux

Retour au sommaire ➦

Partager