La langue française

Cretons

Sommaire

  • Définitions du mot cretons
  • Étymologie de « cretons »
  • Phonétique de « cretons »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cretons »
  • Citations contenant le mot « cretons »
  • Traductions du mot « cretons »
  • Synonymes de « cretons »

Définitions du mot cretons

Trésor de la Langue Française informatisé

CRÊTER1(SE), verbe pronom.

[Correspond à crête I A 1]
A.− [En parlant d'un coq] Dresser, hérisser sa crête (pour combattre). Des cocoricos avec lesquels il faisait se piéter et se crêter batailleusement les coqs. (Goncourt, M. Salomon,1867, p. 270).
B.− Au fig. [En parlant d'une pers.] Prendre une attitude agressive. Le petit duc se regimba, se crêta (La Varende, Gentilsh.,1948, p. 173):
Et au lieu de comprendre qu'il l'aimait, qu'elle le dominait par sa douceur, qu'il importait de se laisser vaincre, il se crêtait, se cabrait, luttait contre ce qu'il croyait son démon, une fatalité diabolique. Cocteau, Les Enfants terribles,1929, p. 138.
Rem. La docum. atteste l'emploi adj., au sens fig. de « agressif », du part. passé. Il [Jules Renard] était de nature guetteuse, crêtée, ombrageuse et recroquevillée (L. Daudet, Vers le roi, 1920, p. 153).
Prononc. et Orth. Seule transcr. ds Littré et DG : krè-té avec [ε] ouvert; à ce sujet cf. l'adj. crêté qui est plus usité. Ac. 1762 et 1798 soulignent: ,,ce verbe n'est point en usage``. Étymol. et Hist. 1. Ca 1175 pronom. « hérisser sa crinière (d'un lion) » (Chr. de Troyes, Chevalier Lion, éd. M. Roques, 4213); 1204 fig. « se dresser (contre quelqu'un) dans une attitude combative » (Rec. de Molliens, Carité, éd. A.-G. Van Hamel, LVI, 5); 2. 1890 « garnir d'une crête » (DG). Dér. de crête*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 1.

CRÊTER2, verbe trans.

[Correspond à crête II] Constituer la crête, le sommet de. Une large ferme crête la pente des prés (Giono, Gd troupeau,1931, p. 251).Flammes qui crêtaient les coteaux (Hamp, Champagne,1909, p. 162):
Tout le monde y admire [à Paris] la comtesse d'Haussonville, le merveilleux essor d'un port incomparable, que surmonte, que couronne, que « crête » pour ainsi dire, une admirable tête hautaine et douce... Proust, Chroniques,1922, p. 52.
Rem. Littré, Lar. 19e, DG, Nouv. Lar. ill. attestent le sens techn. « garnir d'une crête de passementerie » (cf. crête I B 2).
Prononc. et Orth. Pour la forme phon., cf. crêter1. N'est pas admis ds Ac. Étymol. et Hist. Cf. crêter1. Fréq. abs. littér. : 1. Bbg. De Gorog 1958, p. 249.

CRETON, subst. masc.

Morceau de panne de porc frite :
... elle [MmeCrescent] avait passé toute sa jeunesse sans pouvoir toucher à un creton de lard... Goncourt, Manette Salomon,1867, p. 273.
Rem. On rencontre aussi la forme grattons (cf. Fabre, Barnabé, 1875, p. 132), attestée également ds Littré.
Spéc., au plur. Résidu du suif de bœuf ou de mouton, utilisé notamment pour l'alimentation des chiens et pour l'assouplissement des cuirs (cf. Wurtz, Dict. chim. pure et appl., t. 3, 1878, p. 69).
Prononc. et Orth. : [kʀ ətɔ ̃]. S'emploie surtout au plur. Var. crétons (rare; cf. A. Wurtz, loc. cit.), grattons (cf. F. Fabre, loc. cit.). Étymol. et Hist. 1120 (Psautier d'Oxford, 101, 4 ds T.-L.). Prob. du m. néerl. kerte « entaille » d'après l'aspect des cretons.

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CRETON. n. m.
Morceau de graisse. Il désigne spécialement les Résidus de la fonte du suif et de la graisse des animaux, dont on fait ordinairement des pains qui servent à nourrir les chiens de basse-cour et les chiens de chasse. Pain de cretons.

Littré (1872-1877)

CRETONS (kre-ton) s. m. plur.
  • Partie grossière des graisses de bœuf et de mouton, qu'on met en pains pour la nourriture des chiens de basse-cour ou de chasse.

    Terme de charcuterie. Morceau de graisse de porc frais ou panne apprêtée.

HISTORIQUE

XIVe s. Cremium, gallice creton, quod fit ex carnibus assatis, Du Cange, cremium.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cretons »

Picard, croton, graillon. Origine inconnue. Il y avait dans l'ancien français cretonnée, qui était une sorte de mets, Ménagier, II, 4.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cretons »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cretons krœtɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « cretons »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cretons »

  • «Une saison de cabane à sucre demande plusieurs mois de préparation; on commence à l’automne. Ici, on fait nos pains, nos cretons; le congélateur était plein, on avait 50 000 petits pains et 25 000 petites "cups" de cretons. C’est sans compter tout ce qu’on “stocke” d’avance...» Le Journal de Montréal, Au Palais Sucré: plus que du simple sirop | JDM
  • Réalité : C’est vrai, ces cretons sans produits animaux sont fabriqués au cœur de Montréal. Ils sont faits avec des lentilles rouges, des flocons d’avoine, des oignons, de l’huile de coco, du sel de mer, des épices et de la levure alimentaire. « Ce sont des ingrédients simples, qu’on peut retrouver dans son garde-manger à la maison », se réjouit Jaimie Yue, nutritionniste chez Nutrivie santé. La Presse, À découvrir sur les rayons
  • Voici une recette facile de faux cretons végétariens — c’est pourquoi le terme « cretonnade » est employé. Elle est tirée de Viens manger ! Le végétarisme en toute simplicité, conçu par des étudiants sous la direction de Marie Marquis, professeure au département de nutrition de l’Université de Montréal. Proposant 40 recettes et de nombreux conseils pour végétaliser son alimentation, ce livre est offert gratuitement en ligne. La Presse, Recette de cretonnade express
  • Danielle Létourneau utilise un morceau de flanc de porc qu'elle passe dans le hachoir, comme le faisait sa mère, pour faire ses cretons. Photo: RCI/Marie-Claude Simard RCI | Français, Cuisine Je me souviens : les cretons de Danielle Létourneau – RCI | Français
  • Dégustés à toute heure du jour, accompagnés de moutarde « baseball » et de cornichons vinaigrés, les cretons sont un artéfact de la gastronomie québécoise. Les Français les appellent les « rillettes des pauvres », car leur composition est moins filandreuse que celle des rillettes. Voici quatre recettes de cretons préparés dans la grande région de Québec qui se démarquent pour leur goût et la qualité de leurs ingrédients. Radio-Canada, Quatre nuances de cretons | ICI Radio-Canada.ca
  • Les recettes qui se concoctent à l’avance ne manquent pas : confiture, scones, cretons ou végépâté, gaufres, crêpes ou pancakes, röstis et autres croquettes… «Quand on reçoit pour un brunch, l’important, c’est d’être prêt avant l’arrivée des invités, afin de pouvoir profiter de leur présence», souligne Hugo Potvin. Gabrielle Cossette abonde dans le même sens. «Je m’y mets quelques jours avant, en préparant un élément par soir », explique-t-elle. Châtelaine, Réussir son brunch en 8 astuces futées - Châtelaine
  • Les cretons, pâtés et rillettes, aussi appelés charcuteries, seraient nés de la volonté de conserver les viandes durant l'hiver après avoir fait boucherie. Le terme de charcuterie est né au Moyen-Âge et les cretons auraient été à l'origine le produit des résidus granuleux obtenus lors de la fonte de la panne pour en faire du saindoux. Radio-Canada.ca, Vos meilleures recettes franco-manitobaines : les cretons | Radio-Canada.ca

Traductions du mot « cretons »

Langue Traduction
Anglais greaves
Espagnol rodilleras
Italien ciccioli
Allemand beinschienen
Chinois 油渣
Arabe غريفز
Portugais torresmos
Russe шкварки
Japonais グリーブ
Basque greaves
Corse grevaves
Source : Google Translate API

Synonymes de « cretons »

Source : synonymes de cretons sur lebonsynonyme.fr
Partager