La langue française

Cravaté

Sommaire

  • Définitions du mot cravaté
  • Phonétique de « cravaté »
  • Citations contenant le mot « cravaté »
  • Traductions du mot « cravaté »

Définitions du mot « cravaté »

Trésor de la Langue Française informatisé

CRAVATÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de cravater*.
II.− Adjectif
A.− [En parlant d'une pers.] Qui porte une cravate. Cravaté d'une écharpe, d'une lavallière; bien, mal cravaté; cravaté de blanc, de pourpre. Des jeunes gens bien frisés, jolis, pimpants, cravatés à désespérer toute la Croatie (Balzac, Peau chagr.,1831, p. 121).Tout ça n'effaçait pas l'image du jeune héros cravaté de rouge qui se promenait de barricade en barricade (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 560):
Les Évêques entraient. Ils fulguraient sous leurs mitres en drap d'or, étaient cravatés d'un collier de flammes par le collet orfrazé (...) de leurs robes. Huysmans, Là-bas,t. 2, 1891, p. 138.
P. métaph., loc. arg. Être cravaté de rouge. Être guillotiné (cf. Bruant, 1901, p. 250). Être cravaté de chanvre. Être pendu. Villon faillit un jour être cravaté de chanvre pour avoir voulu regarder de trop près la couleur des écus du roi (Murger, Scènes vie boh.,1851, p. 2).
B.− P. anal., ORNITH. [En parlant de certaines espèces de pigeons dont le cou est garni de plumes frisées] Pigeons cravatés.
Fréq. abs. littér. : 76.

Wiktionnaire

Adjectif

cravaté \kʁa.va.te\

  1. (Habillement) Qui est muni d'une cravate.
    • Et comment pouvais-je lutter, moi, faible, grêle, mis simplement, pâle et hâve comme un artiste en convalescence d’un ouvrage, avec des jeunes gens bien frisés, jolis, pimpants, cravatés à désespérer toute la Croatie, riches, armés de tilburys et vêtus d’impertinence ? — (Honoré de Balzac, La Peau de chagrin : La Femme sans cœur, 1831 ; p. 90 de l’éd. Houssiaux de 1855)
  2. (Vexillologie) Qui est muni d'une cravate.
    • De Gaulle entreprend de décoloniser l’Empire français. Il remet au chef de chaque État un drapeau aux couleurs de son pays cravaté de nos trois couleurs pour marquer que les nouveaux États restaient associés à la France dans une Communauté. — (Édouard Bled, J’avais un an en 1900, Fayard, 1987, Le Livre de Poche, pages 396-397.)

Nom commun 1

cravaté \kʁa.va.te\

  1. (Élevage) Race de pigeons dont les taches du plumage, sur la gorge, ont l'aspect d'une cravate.
    • Lorsque le cravaté enfle son jabot comme tous les pigeons, sa fraise de plumes s'agite en tous sens. — (G. B. Renaudet, L'élevage pratique des pigeons à la volière de la maison bourgeoise: Le pigeon voyageur, Garnier Frères, 1929, page 31)
    • Les spécialistes ont remarqué que tandis que la généralité des pigeons frappe du bec à coups répétés, le cravaté pince avec le bec et ne lâche plus, […]. — (W. Chenevard, Les Pigeons de rapport, de luxe et de sport, J. B. Baillière, 1931, page 55)

Nom commun 2

cravaté \kʁa.va.te\ masculin (pour une femme on dit : cravatée)

  1. (Ironique) Personne qui porte une cravate. — Note : Le féminin ne semble pas avéré, mais il est plausible.
    • À la télé, cette semaine, on a pu voir deux images de la jeunesse : des jeunes cravatés qui discutaient business avec le ministre Legault ; et des jeunes anarchistes qui lançaient des boules de billard aux flics. — (Jacques Julien, Le cours de la valeur « Dieu » dans la dynamique générationnelle, dans Pluralisme religieux et quêtes spirituelles: incidences théologiques, sous la direction de Marc Dumas & François Nault, Éditions Fides, 2004, page 185)
    • Sur le trottoir, des vieillards débraillés et mal rasés ramassent les canettes des jeunes cravatés qui partent quant à eux ramasser la mise d'un cursus conclu aux États-Unis ou en Angleterre. — (Éric Frecon, Chez les pirates d'Indonésie, Fayard, 2011, chap.12)
    • 3 heures et demi. Regard un peu triste et sensuel, la physio chuchote des câlineries à un cravaté ravi de plaire à tant de nanas. — (Luc Arbona, Escualita : Trans Paris Express, Les Inrockuptibles, 5 juillet 2001)

Forme de verbe

cravaté \kʁa.va.te\

  1. Participe passé masculin singulier de cravater.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CRAVATER. v. tr.
Entourer le cou d'une cravate. Qu'il est mal cravater! Il ne sait pas se cravater.

Littré (1872-1877)

CRAVATÉ (kra-va-té, tée) part. passé.
  • Qui a une cravate. Un fat bien cravaté.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cravaté »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cravaté kravate

Citations contenant le mot « cravaté »

  • On y retrouve, avec un bonheur intact, le Julien Gracq à la fois cravaté et ensauvagé qu’on aimait tant aller visiter, l’hiver, dans sa maison de Saint-Florent-le-Vieil, située à l’abri de l’actualité. Il écrit ici ce qu’il nous disait à voix basse : L'Obs, Avec les carnets inédits de Julien Gracq, l’année commence en beauté
  • Cet accessoire est-il un signe d’élégance ou un outil de la régression démocratique ? Vaste débat, relancé par l’entretien présidentiel du 15 avril, où un Emmanuel Macron cravaté faisait face à deux journalistes col ouvert. Le Monde.fr, Le nœud du problème de la cravate

Traductions du mot « cravaté »

Langue Traduction
Anglais tie
Espagnol corbata
Italien cravatta
Allemand krawatte
Chinois 领带
Arabe ربطة عنق
Portugais gravata
Russe галстук
Japonais ネクタイ
Basque gorbata
Corse cravatta
Source : Google Translate API
Partager