La langue française

Couplés

Sommaire

  • Définitions du mot couplés
  • Phonétique de « couplés »
  • Évolution historique de l’usage du mot « couplés »
  • Citations contenant le mot « couplés »
  • Images d'illustration du mot « couplés »
  • Traductions du mot « couplés »
  • Antonymes de « couplés »

Définitions du mot « couplés »

Trésor de la Langue Française informatisé

COUPLE1, subst. fém.

A.− VÉN. ,,Lien dont on attache deux chiens de chasse ensemble. Où est la couple de ces chiens? Ils ont rompu leur couple`` (Ac.).
B.− P. méton., vx ou région. (cf. paire)
1. Ensemble de deux animaux réunis occasionnellement. Six oboles, prix d'une couple de colombes (Chateaubr., Rancé,1844, p. 132).
2. Ensemble de deux choses réunies occasionnellement et, p. ext., un petit nombre (cf. couple2C 2). Une couple d'œufs. Une couple de chapons (Ac.). « Amour » paraîtra, ... dans les environs d'avril, ... Il y manque encore une couple de cent vers (Verlaine, Corresp.,t. 3, 1887, p. 90).Mon indisposition, quoique fréquente, ne dure jamais plus d'une couple d'heures, trois tout au plus (Barrès, Voy. Sparte,1906, p. 128).
Prononc. et Orth. : [kupl̥]. Ds Ac. depuis 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1170 fém. « lien, attache » [ms. 1remoitié du xiiies.] (Chr. de Troyes, Erec, éd. M. Roques, 1646, var. p. 218); fin xiies. id. au fig. (Dialogue Gregoire lo Pape, éd. W. Foerster, 208, 24 : la cople de lur char); 2. ca 1230 id. « groupe de deux choses de même espèce » (Flabel d'Aloul ds Fabliaux, éd. A. de Montaiglon et G. Raynaud, t. 1, p. 267). V. couple2.

COUPLE2, subst. masc.

Ensemble de deux êtres, de deux choses.
A.− Ensemble de deux personnes unies par les liens de l'amour, du mariage. Heureux couple; un couple sans enfants. La promenade sentimentale du couple Taine (Goncourt, Journal,1881, p. 104).Dès qu'il y a un troisième dans un couple : c'est le cocuage (Queneau, Pierrot,1942, p. 185):
1. Dans un ménage, quand on s'entend bien, qu'on a très longtemps vécu ensemble, (...) on se sent liés par des sentiments profonds, une espèce d'entente sans explications, intérieure, inconsciente, (...) C'est ça qui fait qu'on forme un couple. R. Martin du Gard, Confidence africaine,1931, p. 1122.
P. ext.
Ensemble de deux personnes liées par un sentiment, un intérêt quelconque. Un couple de fripons (Ac.1835-1932).Vous me verrez tous les mercredis et les samedis. Nous causerons de nos affaires comme un couple d'amis (Balzac, Gobseck,1830, p. 404).
Un homme et une femme réunis occasionnellement. Un couple de danseurs :
2. Un couple entrait dans la rotonde. C'était Mrs Ormond, la jolie américaine, au bras du sémillant vicomte de Félines, son attentif de cette saison. De Vogüé, Les Morts qui parlent,1899, p. 64.
Ramer en couple, ,,se dit lorsque chaque rameur manie un aviron de chaque main`` (Ac. 1932).
B.− Ensemble de deux animaux
1. Réunis pour la procréation. Rien ne sépare un couple d'isards, sinon la mort. Ils se choisissent, s'aiment, s'accouplent (Pesquidoux, Chez nous,1921, p. 35).
2. Réunis pour un travail commun. Un couple de bœufs au labour (Mauriac, Nœud vip.,1932, p. 264).
C.− Ensemble de deux choses
1. Ensemble de deux choses associées
a) Littér. Ensemble de deux choses abstraites, le plus souvent antithétiques. Odyssée! Iliade! ô couple ardent et fort! Vaste dualité, fille d'un même effort! (Banville, Cariat.,La Voie lactée, 1842, p. 25).Le couple indissoluble, l'Être et le Néant (Sartre, Être et Néant,1943, p. 165).
b) MAR. ,,Deux membres ou côtés d'un bâtiment qui s'élèvent d'un même point de la quille et sont opposés l'un à l'autre`` (Ac.). Le maître couple. Les couples d'un vaisseau(Ac.).
c) PHYS. ,,Deux forces égales, parallèles et de direction opposée, agissant en sens inverse aux extrémités d'un levier`` (Ac. 1932). Moment d'un couple.
2. [Le compl. du nom désigne une durée] Deux et, p. ext., un petit nombre (cf. couple1B 2). Attends seulement un couple de rapides instants, et nous sommes à toi (Feuillet, Bellah,1850, p. 268).Il était rare qu'un couple de journées passât sans qu'il pensât à elle (Montherlant, Célibataires,1934, p. 835).
Prononc. et Orth. : [kupl̥]. Ds Ac. depuis 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1146-70 masc. « réunion d'un homme et d'une femme » (Jeu d'Adam, éd. W. Noomen, 491 : ms. culpe corrigé en cuple par l'éd.); ca 1160 (Enéas, éd. J.-J. Salverda de Grave, 8175); b) ca 1150 « groupe de deux personnes, de deux entités » (Roman de Thèbes, éd. G. Raynaud de Lage, 8539); c) 1789 « mâle et femelle d'animaux » (Gramm.); 2. a) 1643 mar. « pièce de construction de la coque d'un navire » (G. Fournier, Hydrographie, Paris, p. 5); b) 1863 mécan. (Littré); c) 1905 couple-moteur (Haton de La Goupillière, Exploitation mines, p. 109). Du lat. class. copula « lien, chaîne; groupe de deux personnes liées par l'amitié, l'amour » lat. impérial « groupe de deux choses ».
STAT. − Couple1 et 2. Fréq. abs. littér. : 1 827. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 176, b) 2 611; xxes. : a) 2 721, b) 3 731.
BBG. − Simon (P.-H.). Le Couple dans la litt. fr. contemp. L'Anneau d'or. 1966, mars-avr. − Tilander (G.). Étymol. romanes. St. neophilol. 1946-47, t. 19, pp. 293-294.

COUPLER, verbe trans.

A.− Réunir deux par deux.
1. VÉN. [Le compl. d'obj. désigne deux chiens de chasse] Réunir avec une couple. Comme deux chiens qu'on a couplés en laisse, Deux papillons courent les taillis verts (Cros, Coffret santal,Drame en trois ballades, 1873, p. 79).
2. Vx. [Le compl. d'obj. désigne deux pers.] ,,Loger deux personnes ensemble, dans les occasions où les logements étaient marqués par des maréchaux des logis. Il n'y avait pas où loger tout le monde séparément, on coupla les officiers de la maison du roi`` (Ac. 1835-78).
3. [Le compl. d'obj. désigne deux circuits électriques] Coupler deux moteurs en parallèle, en série. Accroissement de la portée de certains émetteurs, en les couplant à d'autres émetteurs rigoureusement accordés sur la même fréquence, créant ainsi un réseau synchronisé (Matras, Radiodiff. et télév.,1958, p. 68).
4. Au fig.
a) [Le compl. d'obj. désigne deux pers. du point de vue de leur activité] :
1. De cette nature d'artiste voyageur (...) est né un genre littéraire qui n'existait pas avant Mérimée, qu'il a poussé à sa perfection, et pour lequel il ne saurait être couplé (...) qu'avec Maupassant : la nouvelle. Thibaudet, Hist. de la litt. fr. de 1789 à nos jours,1936, p. 211.
b) [Le compl. d'obj. désigne deux choses abstr.] Il faudra, bien entendu, coupler avec cette étude du caractère [de Tolstoï] une étude de l'esprit (Du Bos, Journal,1924, p. 71).Humanités modernes et enseignements démocratiques ont été couplés comme deux termes corrélatifs (Thibaudet, Réflex. litt.,1936, p. 250):
2. ... la vie maintient plus ou moins mêlées entre elles les deux tendances contradictoires à la raison : elle nous force à admettre des états à double visage, scandales pour la logique, couplant le sadisme au masochisme, la timidité à l'orgueil. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 65.
Rem. On rencontre ds la docum. un ex. où le verbe est employé à la forme pronom. avec le sens de ,,s'accoupler``. Del Rio, Bodin, par exemple, considèrent les incubes comme des démons masculins qui se couplent aux femmes et les succubes comme des démones qui font avec l'homme œuvre de chair (Huysmans, Là-bas, t. 1, 1891, p. 221).
B.− P. ext. Réunir.
1. ,,Assembler les parties d'un train de bois`` (Ac. 1932). Coupler un train de bois (Ac. 1878).
2. ,,Coupler du linge, l'attacher en le cousant pour le donner au blanchissage`` (Littré).
Rem. Attesté ds Besch. 1845, Lar. 19e-Lar. encyclop., DG, Rob.
Prononc. et Orth. : [kuple]. Ds Ac. depuis 1694. Étymol. et Hist. 1172-74 cupler « joindre, unir deux à deux » (G. de Pont-Sainte-Maxence, Vie de Saint Thomas le Martyr, éd. E. Walberg, 6164); 1655 vén. coupler les chiens (R. de Salnove, Vénerie royale ds Rich. 1680 [l'anton. découpler* est beaucoup plus ancien]); 1845 ch. de fer roues couplées (Besch.); 1869 mécan. machines couplées (Lar. 19e); 1877 turf chevaux couplés (Littré Suppl.); 1949 id. part. passé subst. (s. réf. ds Rob. Suppl.) Du lat. class. copulare « lier ensemble, attacher ». Fréq. abs. littér. : 11.
DÉR. 1.
Couplage, subst. masc.Action de coupler; p. méton., le résultat de cette action. Les cas de chimiosynthèse impliquent le couplage de deux réactions qui se complètent, une oxydation et une réduction (Plantefol, Bot. et biol. végét.,t. 2, 1931, p. 393). [kupla:ʒ]. 1resattest. 1754 navig. « seizième partie d'un train de bois » (Encyclop. t. 4); 1845 « bateaux attachés latéralement deux par deux » (Besch.); 1863 mécan. « assemblage de pièces » (Littré); 1916 électr. (Soulier, Gdes applic. électr., p. 176); 1924 radiotechnique (Coustet, T.S.F. pratique, télégraphie, téléphonie, p. 32); de coupler, suff. -age*. Fréq. abs. littér. : 21.
2.
Couplement, subst. masc.Même sens. Lorsque le couplement des sciences apparut comme une notion importante, on figura, dans les tableaux, chaque couple sur un même étage, soit en deux termes : arithmétique-géométrie ou en trois termes : arithmétique (mathématiques), géométrie (Marin, Ét. ethniques en 1950,1954, p. 45). [kupləmɑ ̃]. 1reattest. [1860, sans réf. ds Lexis]; 1869 « action de coupler; état de ce qui est couplé » (Lar. 19e); de coupler, suff. -ment1*.
3.
Coupleur, subst. masc.Dispositif permettant de coupler deux ou plusieurs circuits électriques, en particulier ceux des différents véhicules d'un train. Les véhicules sont reliés entre eux au moyen de coupleurs assurant une ligne de distribution continue [du courant électrique] d'un bout à l'autre du train (Bailleul, Not. mat. roulant ch. de fer,1951, p. 119). [kuplœ:ʀ]. 1reattest. 1890 (Lar. 19eSuppl.); de coupler, suff. -eur2*.

COUPLÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de coupler*.
II.− Emploi adj., toujours au plur. Réunis deux par deux. L'endroit de la galerie où deux groupes de colonnes couplées, adossées à chaque paroi, forment une sorte de vestibule (Gautier, Guide Louvre,1872, p. 118).
[En parlant de choses abstr.] :
... les divers moyens de liquider l'émotion primitive selon les directions couplées : extraversion-intraversion, consonance-dissonance. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 68.
A.− VÉN. [En parlant de deux chiens de chasse] Réunis par une couple. Le piqueur (...) ramenait ses chiens couplés à Kerloven (Ponson du Terr., Rocambole,t. 1, 1859, p. 633).
B.− TECHNOLOGIE
1. [En parlant de deux circuits électriques] Étincelles jaillissant simultanément en deux circuits couplés de faibles selfs et capacités (Hist. sc.,t. 3, vol. 1, 1961, p. 242).
2. [En parlant de deux roues motrices d'une locomotive à vapeur] Réunies par une bielle d'accouplement. Apprendre aux jeunes gens à distinguer la machine d'express à deux grandes roues couplées de la petite machine-tender (A. France, Vie litt.,t. 3, 1891, p. 323).
Orth. Ds Ac. 1694-1878. Fréq. abs. littér. : 31. Bbg. Goug. Mots t. 2 1966, p. 119.

Wiktionnaire

Forme de verbe

couplés \ku.ple\

  1. Participe passé masculin pluriel de coupler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COUPLER. v. tr.
Attacher des chiens de chasse avec une couple pour les mener. Il faut coupler ces chiens. Ces épagneuls étaient couplés. Il signifie encore Assembler les parties d'un train de bois. En termes de Chemins de fer, Roues couplées, Roues disposées deux à deux.

Phonétique du mot « couplés »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
couplés kuple

Évolution historique de l’usage du mot « couplés »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « couplés »

  • Étudiez des informations précises sur le march Ciblage des récepteurs couplés aux protéines G (GPCR): statistiques, faits et chiffres, aperçu de la croissance, taille, principaux acteurs, analyse Swot, perspectives de l’industrie et analyse régionale, et prévisions jusqu’en 2029. Étude approfondie sur l’impact du nouveau coronavirus (COVID- 19) pandémie sur le marché Ciblage des récepteurs couplés aux protéines G (GPCR) à l’origine basée sur les recherches actuelles sur les défis de croissance potentiels et les progrès futurs jusqu’en 2029. the walkingdeadfrance, Ciblage Des Récepteurs Couplés Aux Protéines G (GPCR) Marché Impact De Covid-19 Sur L'analyse De La Croissance Jusqu'en 2029 || Thermo Fisher Scientific Et Perkinelmer - the walkingdeadfrance
  • “Ciblage des récepteurs couplés aux protéines G (GPCR) Le rapport sur le marché doit fournir une analyse précise et stratégique de l’industrie des projecteurs de profil. Le rapport examine de près chaque segment et ses contrats à terme de sous-segment avant d’examiner la vue à 360 degrés du marché mentionnée ci-dessus. Les prévisions du marché fourniront un aperçu approfondi des paramètres de l’industrie en accédant à la croissance, à la consommation, aux tendances du marché à venir et aux diverses fluctuations de prix. Instant Interview, Ciblage des récepteurs couplés aux protéines G (GPCR) Le marché a une énorme demande dans le monde | Profil des acteurs mondiaux – BD Biosciences, Molecular Devices, Promega, Qiagen, Abcam, Corning, Cisbio – Instant Interview

Images d'illustration du mot « couplés »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « couplés »

Langue Traduction
Anglais coupled
Espagnol acoplado
Italien accoppiato
Allemand gekoppelt
Chinois 耦合的
Arabe مقرون
Portugais acoplado
Russe соединенный
Japonais 結合された
Basque akoplatu
Corse accoppiato
Source : Google Translate API

Antonymes de « couplés »

Partager