La langue française

Coteaux

Définitions du mot « coteaux »

Trésor de la Langue Française informatisé

COTEAU, subst. masc.

Petite colline :
1. La nature, ici, a quelque chose de rêveur qui me fait rentrer en moi-même. C'est la Virginie de ma vingtième année, avec de longs coteaux verts, des rivières nonchalantes, une terre couleur de rouille. Green, Journal,1944, p. 147.
En partic. Versant de colline planté de vigne; p. ell. ou méton., le vin qu'on y récolte :
2. − Tout de même, monsieur le président, (...) tous les vins d'Anjou ne valent point les coteaux du Layon! − Rien de ce qui vient plus au sud ne vaut le coteau du Layon, spécifia le vieil avocat, d'un ton sec où se confirmait l'expérience gourmande de toute une race. Malègue, Augustin,t. 2, 1933, p. 75.
SYNT. Coteau aride, boisé, escarpé, fertile, pierreux; flanc, pente de coteau.
Au fig., rare. De coteau modéré; en coteaux modérés. Qui aime ou exprime la mesure :
3. Je n'en ai qu'au nationalisme littéraire, (...) qui conduit si vite à remplacer par de la déclamation creuse, grossière, haineuse, les qualités, beaucoup plus difficiles à acquérir, de justesse, de mesure et d'intelligence telles qu'on les apprend chez les classiques de la Grèce, de Rome et de la France. Français de coteau modéré, je suis fatigué de m'entendre appeler le juste. Thibaudet, Réflexions sur la litt.,1936, p. 230.
Prononc. et Orth. : [kɔto]. Le mot est admis ds Ac. 1694, s.v. costeau ou costau; ds Ac. 1718, s.v. costeau. Ac. 1740 écrit côteau mais Ac. 1762-1932 donne la graphie moderne. Cf. côte1. Pour Littré il conviendrait d'écrire côtau par égard pour l'étymol., ce à quoi Dupré 1972, p. 540 répond : ,,Réjouissons-nous, au contraire, que la différence de prononciation entre l'o de côte et celui de coteau se traduise dans l'orthographe, c'est bien commode, notamment, sur le plan pédagogique``; à ce sujet cf. côte1. Noter cependant que la docum. donne de nombreux ex. du mot écrit avec un accent circonflexe, même chez des écrivains récents comme Triolet, Prem. accroc, 1945, p. 390. Cette graph. s'explique p. anal. avec côte et cette anal. paraît difficilement évitable. Étymol. et Hist. Ca 1160 plur. costels (Enéas, éd. J.-J. Salverda de Grave, 6585); 1599 couteau (Fr. Perrin, Sennacherib, p. 4 ds Gdf. Compl.); 1611 costeau (Cotgr.). Dér. de l'a. fr. coste, côte2*; suff. -eau*. Fréq. abs. littér. : 1 030. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 694, b) 1 420; xxes. : a) 2 099, b) 910. Bbg. Gottsch. Redens. 1930, p. 393.

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COTEAU. n. m.
Colline peu élevée. Il se dit spécialement des Collines plantées de vignes. Les coteaux du Beaujolais.

Phonétique du mot « coteaux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
coteaux kɔto

Évolution historique de l’usage du mot « coteaux »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « coteaux »

  • Les coteaux de Nézel, un village d'un millier d'habitants situé au cœur de la vallée de la Mauldre, ont - presque - pris des allures des vignobles du Bordelais ou de Bourgogne. Une poignée de passionnés d'œnologie et amateurs de bon vin vient d'achever le week-end dernier la plantation de pas moins de 3 500 pieds de vignes sur des terrains en jachère qui n'étaient plus cultivés depuis 40 ans. C'est la seconde expérience de ce type dans les Yvelines. En 2017, 16 000 pieds ont été plantés à Davron, une commune de la plaine de Versailles. leparisien.fr, Nézel : les premières bouteilles du vignoble des coteaux attendues en 2025 - Le Parisien
  • C’est à la suite des élections municipales et de la nomination des nouveaux maires que le comité syndical des plaines et des coteaux du Volvestre a pu se réunir pour la première fois avec les nouveaux élus. Exceptionnellement ce conseil syndical s’est tenu à la MAE de Lacaugne pour respecter les protocoles COVID. Petite République.com, Sivom des plaines et des coteaux du Volvestre : Quel avenir pour ce syndicat ? | Petite République.com

Images d'illustration du mot « coteaux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Vidéos relatives au mot « coteaux »

Traductions du mot « coteaux »

Langue Traduction
Anglais hillsides
Espagnol laderas
Italien colline
Allemand hänge
Chinois 山坡
Arabe سفوح التلال
Portugais encostas
Russe склоны
Japonais 山腹
Basque hegalak
Corse muntagne
Source : Google Translate API

Synonymes de « coteaux »

Source : synonymes de coteaux sur lebonsynonyme.fr

Coteaux

Retour au sommaire ➦

Partager