La langue française

Corticaux

Définitions du mot « corticaux »

Trésor de la Langue Française informatisé

CORTICAL, ALE, AUX, adj.

A.− BOT. Relatif à l'écorce. Parenchyme, tissu cortical; enveloppe, fibre, substance corticale. L'enveloppe corticale [des fèves de cacao] éclate et peut être séparée facilement de l'amande (Brunerie, Industr. alim.,1949, p. 37).
B.− ANAT. Relatif à la partie externe des organes. Anton. médullaire.L'atrophie cérébelleuse tardive à prédominance corticale (Ce que la France a apporté à la méd.,1946, p. 274).
Emploi subst. p. ell. du déterminé. La corticale. Une ostéoporose parcellaire (...) s'associant à des érosions de la corticale, donnant à l'os un aspect vermoulu (Ravault, Vignon, Rhumatol. clinique,1956, p. 567).
En partic.
1. Relatif au cortex cérébral. Les processus perceptifs impliquent des réactions corticales complexes (Piéron, Sensation,1945, p. 190):
1. Notre connaissance sensorielle globale du milieu extérieur résulte de la confrontation des diverses sensations nées dans les centres nerveux corticaux à la suite de l'excitation de nos divers organes des sens. Camefort, Gama, Sc. nat.,1960, p. 251.
SYNT. Abcès, processus, récepteur, trouble cortical; aire, atteinte, centralisation, dissociation, excitation, inhibition, origine, réponse, stimulation, zone corticale.
2. Relatif au cortex surrénal. Les hormones corticales des glandes surrénales (Hist. sc.,t. 3, vol. 2, 1964, p. 437):
2. Les premiers extraits corticaux actifs, susceptibles de compenser les effets de la surrénalectomie bilatérale chez l'animal, ont été préparés entre 1926 et 1930... Bariéty, Coury, Hist. de la méd.,1963, p. 752.
Rem. 1. On rencontre ds la docum. l'adj. cortical au sens de « relatif à l'écorce terrestre » (cf. Rothé, Questions act. géophys., 1943, p. 380 et infra rem. 2 b). 2. Cortical entre comme second élément de compos. dans la formation d'adj. relatifs a) au cortex cérébral : noyau sous-cortical (cf. Mounier, Traité caract., 1946, p. 194), ramollissement sous-cortical (cf. Ce que la France a apporté à la méd., 1946, p. 272); b) à l'écorce terrestre : extra-, intra-cortical (cf. Baulig 1956). 3. On rencontre en outre ds la docum. a) L'adj. corticé, ée. Recouvert d'une écorce. Celles [les feuilles] des chênes sont corticées et attachées à des queues fort dures (Bern. de St-P., Harm. nat., 1814, p. 221). b) L'adj. corticiforme. Qui a l'apparence d'une écorce. Polypier (...) recouvert d'un encroûtement corticiforme (Lamarck, Philos. zool., t. 1, 1809, p. 288). c) Le subst. fém. corticalité. Synon. de cortex*. Il s'agit dans ces cas de foyers pneumoniques débutant assez loin de la corticalité du poumon (Ménétrier, Stévenin ds Nouv. Traité Méd., fasc. 1, 1926, p. 278). Il semble que les lésions méningées se soient propagées à la corticalité du cerveau (Teissier, Esmein, ibid., fasc. 2, 1928, p. 596).
Prononc. et Orth. : [kɔ ʀtikal], plur. [-o]. Ds Ac. 1762 puis Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1. Fin xves. [1reéd.] ou 1539 ulceres corticales (J. Joret, d'apr. Lar. Lang. fr.); 2. 1685 partie corticale du cerveau (Lange, Traité des Vapeurs ds Fr. mod. t. 14, p. 293). Dér. du lat. cortex, -icis « écorce »; suff. -al. Fréq. abs. littér. : 38.

Wiktionnaire

Forme d’adjectif

corticaux \kɔʁ.ti.ko\

  1. Masculin pluriel de cortical.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CORTICAL, ALE. adj.
T. de Botanique. Qui appartient, qui a rapport à l'écorce. Bouton cortical. Couches corticales. En termes d'Anatomie, Substance corticale, Substance grise qui forme la partie extérieure du cerveau. Il se dit également de la Partie extérieure des reins.

Phonétique du mot « corticaux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
corticaux kɔrtiko

Évolution historique de l’usage du mot « corticaux »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « corticaux »

  • Selon une étude parue dans Science, des chercheurs ont modifié des cerveaux de singes à l'aide d'un gène humain, pour les rendre plus gros. Une équipe germano-japonaise a introduit, dans des embryons de ouistitis, un gène spécifique aux êtres humains : le gène ARHGAP11B. On sait que lors du développement du fœtus, ce gène stimule la production de neurones corticaux. Chez ces embryons de singes transgéniques, cette équipe a donc observé une expansion du cortex, avec des néocortex plus grands et plus repliés. Le néocortex est cette zone plus développée chez les humains que chez les primates et qui est responsable des capacités cognitives complexes, telles que le langage ou le raisonnement. Ce n’est pas un épisode de La Planète des singes : selon les normes éthiques, les ouistitis n’ont pas été amenés à terme. Mais ces chercheurs viennent de mettre la main sur une pièce importante du puzzle de l’évolution humaine. France Culture, Des cerveaux de singes modifiés à l'aide d'un gène humain
  • Pendant le sommeil, l’hippocampe se réactive spontanément en générant une activité semblable à celle de l’éveil. Il transmet alors des informations au cortex qui réagit en conséquence. Cet échange est souvent suivi par une période de silence appelée « onde delta » puis d’une activité rythmique appelée « fuseau de sommeil ». C’est à ce moment que les circuits corticaux se réorganisent pour former des souvenirs stables. Cependant, le rôle des ondes delta dans la formation de nouveaux souvenirs reste une énigme : pourquoi une période de silence vient-elle interrompre l’enchaînement entre les échanges d’information hippocampo-corticaux et la réorganisation fonctionnelle du cortex ? CNRS, Nouvelle découverte sur la stabilisation de nos souvenirs pendant le sommeil | CNRS
  • Les chercheurs ont ainsi découvert que chez les carnivores, la relation habituelle entre corps plus grand, masse corticale plus grande et plus grand nombre de neurones corticaux ne s'applique qu'aux espèces de petite et moyenne tailles. Science-et-vie.com, Quel est l'animal carnivore le plus intelligent ? - Science & Vie

Traductions du mot « corticaux »

Langue Traduction
Anglais cortical
Espagnol cortical
Italien corticale
Allemand kortikal
Chinois 皮质的
Arabe قشري
Portugais cortical
Russe корковый
Japonais 皮質
Basque cortical
Corse corticale
Source : Google Translate API

Corticaux

Retour au sommaire ➦

Partager