La langue française

Coronaux

Définitions du mot « coronaux »

Trésor de la Langue Française informatisé

CORONAL, ALE, AUX, adj.

A.− Qui rappelle une couronne.
1. [P. anal. de forme avec une couronne]
a) Vx, BOT. Périanthe coronal. ,,Périanthe qui (...) enveloppe circulairement les organes sexuels en formant autour d'eux une sorte d'anneau ou de couronne`` (Besch. 1845). Attesté aussi ds Lar. 19e-20e, Littré, DG, Guérin 1892.
b) ANAT. Os coronal ou p. ell. coronal, subst. masc. Os situé à la partie antérieure du crâne et qui présente une légère courbe. (Quasi-) synon. (os) frontal.La manière seule dont les cheveux y sont implantés et répartis [sur la tête] (...) ne dépassant point certaines limites et s'arrêtant respectueusement autour du coronal (...) (Pommier, Athéisme,1857, p. 1177).
P. méton. Suture coronale. Suture qui, dans le premier âge, unit les deux moitiés de l'os coronal. (Quasi-) synon. suture frontale :
1. Des différents points du contour de l'os sphénoïdal partent les lignes qui séparent tous les os du crâne. La suture frontale ou coronale part d'un point très-voisin de son angle latéral supérieur, et revient au point correspondant de l'autre côté, après avoir coupé presque verticalement la voûte du crâne. C'est cette suture qui borne en arrière l'os qui forme le front et la voûte supérieure des orbites. Cet os nommé frontal est divisé dans les enfans... Cuvier, Leçons d'anat. comp.,t. 2, 1805, p. 17.
2. [P. anal. de fonction; en parlant d'une chose] Littér. Qui couronne, termine, conclut. En fin de strophe, annonçant la strophe décisive, la strophe coronale (...) (Péguy, V.-M., Comte Hugo,1910, p. 758).
En partic. [Avec une idée de perfectionnement] Le réel achèvement de l'œuvre, comme un couronnement, comme une grâce particulière et coronale (Péguy, Clio,1914, p. 20).
B.− Spéc. Qui se rapporte à (une chose évoquant) une couronne.
1. ASTRON. Qui concerne la couronne solaire. Des oscillations du plasma coronal engendrées par le jet de corpuscules éjectés du soleil (E. Schatzman, Astrophysique,1963, p. 69).C'est à B. Lyot (...) que l'on doit (...) le filtre monochromatique polarisant (...) permettant la cinématographie des phénomènes chromosphériques et coronaux (Hist. sc.,t. 3, vol. 2, 1964, p. 528):
2. ... la couronne solaire est due à des phénomènes du même genre. La matière coronale serait constituée par de fines particules que la pression de radiation repousserait loin du soleil. La couronne serait donc parfaitement comparable aux queues des comètes. Quelle que soit l'extrême ténuité de la matière coronale, ce processus représente néanmoins pour le soleil une perte constante de substance. H. Poincaré, Leçons sur les hyp. cosmogoniques,1911, p. 245.
2. PHONÉT. Consonne coronale ou p. ell. coronale, subst. fém. ,,Consonne dont l'articulation est caractérisée par l'action de la langue dans sa partie appelée couronne (comprise entre la pointe et le dos) contre la voûte du palais`` (Mar. Lex. 1933); cf. aussi Mounin 1974.
Prononc. et Orth. : [kɔ ʀ ɔnal], plur. [-no]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1. a) 1314 anat. os coronal (H. de Mondeville, Chirurgie, éd. A. Bos, § 167), attest. isolée; 1503 (Champier ds La Presse médicale, 1948, t. 56, p. 647); b) 1314 coronal subst. (H. de Mondeville, op. cit., § 158); 1503 coronale id. (Le Guidon en françois, 43 a ds Hug.), attest. isolées; 1754 coronal (Encyclop. t. 4, p. 260 a); 2. 1874 astron. adj. (Journal officiel ds Littré Suppl.). Empr. au lat. impérial coronalis « qui a rapport à une couronne ». Fréq. abs. littér. : 3.

Wiktionnaire

Forme d’adjectif

coronaux \kɔ.ʁɔ.no\

  1. Masculin pluriel de coronal.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CORONAL, ALE. adj.
Qui est disposé en couronne. Il est surtout employé en termes d'Anatomie. Os coronal, Os qui forme la partie antérieure du crâne ou le front, d'où il est aussi nommé Frontal. On dit également Fosses coronales, suture coronale, etc. Il s'emploie aussi comme nom masculin. Le coronal. Les coronaux.

Phonétique du mot « coronaux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
coronaux kɔrɔ̃o

Évolution historique de l’usage du mot « coronaux »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « coronaux »

  • Trois nouveaux trous coronaux sont apparus à la surface du Soleil, conduisant à l’apparition d’une tempête géomagnétique de niveau G1 depuis le 10 avril 2018. Crédits : NASA/SDO/AIA Trust My Science, Trous coronaux et tempêtes géomagnétiques : quelles conséquences pour la Terre ?
  • Les trous coronaux sont en réalité des régions où les lignes du champ magnétique s'ouvrent vers l'espace et ne replongent pas dans le Soleil, libérant ainsi les gaz chauds. La raison pour laquelle les boucles ne se referment pas n'est pas encore bien comprise des physiciens. C'est un enjeu important, car cela a des conséquences pour les astronautes résidant dans la banlieue terrestre et pour les futurs voyages interplanétaires. Depuis ces vastes étendues sombres (car plus froides), le vent solaire s'échappe en effet à des vitesses trois fois supérieures à la normale ce qui, lorsque le trou béant est dirigé vers la Terre, peut occasionner des tempêtes géomagnétiques et des aurores visibles aux hautes latitudes. Futura, Un immense trou coronal sur le Soleil
  • FERMÉS. Les trous coronaux sont liés aux champs magnétiques phénoménaux qui parcourent la surface du Soleil. Normalement ces champs sont fermés : ils sortent à un point de la surface et et y entrent à un autre. Au niveau des trous coronaux, les champs magnétiques sont ouverts sur l'espace et y projettent une grande quantité de particules - c'est l'origine du vent solaire. Sciences et Avenir, IMAGE. Soleil : pas d'éruption mais un trou coronal pour débuter l'année - Sciences et Avenir
  • Cela n'a rien d'exceptionnel. Les trous coronaux sont des régions du Soleil dans lesquelles les lignes de champ magnétiques venues de l'intérieur de l'étoile ne forment pas des boucles mais restent ouvertes sur l'espace interplanétaire. Il existe des trous coronaux quasi-permanents aux pôles du Soleil. Et il y en a plus épisodiquement à basses latitudes, comme celui-ci, pendant la fin d'un cycle d'activité de 11 ans (le Soleil est actuellement au milieu du cycle). Ciel & Espace, Un énorme trou coronal sur le Soleil | Ciel & Espace
  • Le Soleil est parcouru par deux types de champs magnétiques. Les champs fermés, qui forment des boucles, ceux que l'ont peut voir en rouge sur la photo, et les champs ouverts, qui se dirigent eux dans l'espace (en bleu sur l'image). Les régions où le champ est ouvert sont plus froides et sont donc appelées trous coronaux. La température des régions en jaune/rouge atteint presque 2 millions de degrés Celsius tandis que dans les régions de trous coronaux, la température est d'environ un million de degrés. Slate.fr, L'étonnante photo de la Nasa qui montre un Soleil bleu | Slate.fr

Traductions du mot « coronaux »

Langue Traduction
Anglais coronal
Espagnol coronal
Italien coronale
Allemand koronal
Chinois
Arabe تاجي
Portugais coronal
Russe коронарный
Japonais 冠状
Basque coronal
Corse coronale
Source : Google Translate API

Coronaux

Retour au sommaire ➦

Partager