La langue française

Corbeaux

Sommaire

  • Définitions du mot corbeaux
  • Phonétique de « corbeaux »
  • Évolution historique de l’usage du mot « corbeaux »
  • Citations contenant le mot « corbeaux »
  • Images d'illustration du mot « corbeaux »
  • Traductions du mot « corbeaux »
  • Synonymes de « corbeaux »

Définitions du mot « corbeaux »

Trésor de la Langue Française informatisé

CORBEAU, subst. masc.

I.− ORNITH. Grand oiseau (Passereaux) au plumage noir, au bec fort et légèrement recourbé, réputé charognard :
1. Ainsi avait-elle vu faire jadis aux voraces corbeaux, s'abattant dans un tumulte fantastique de cris sur une charogne à demi décomposée de bête, et sur un lièvre blessé, cerné, achevé à coups de bec et dévoré sur place. Pergaud, De Goupil à Margot,1910, p. 203.
SYNT. Noir(s), vieux corbeau(x); bande(s), croassement(s), nuée(s) de corbeaux.
[P. allus. à la Genèse, 8, 6-7 : ,,Or, au bout de quarante jours, Noé ouvrit la fenêtre de l'arche qu'il avait faite et lâcha le corbeau. Celui-ci sortit, allant et revenant, jusqu'à ce que les eaux eussent séché de dessus la terre`` (La Bible, trad. par E. Osty, Paris, éd. du Seuil, 1973)] Elle [la jeunesse] va, elle part un matin, comme l'essaim qui ne doit plus revenir, comme le corbeau de l'arche qui ne rapporta pas le rameau (Sainte-Beuve, Volupté,t. 1, 1834, p. 140).
[P. allus. à la fable de La Fontaine Le Corbeau et le renard (Fables choisies mises en vers, I, 2, Paris, Les Belles Lettres, 1934, t. 1)] :
2. ... il chercha à expliquer, (...), ce que c'était qu'être dupe. − Je comprends, dit Stanislas, c'est le corbeau qui a la sottise de laisser tomber son fromage, que prend le renard, qui était un flatteur. Stendhal, Le Rouge et le Noir,1830, p. 144.
II.− P. anal.
A.− [P. réf. à l'aspect du corbeau]
1. [P. réf. à l'aspect de son bec] Avec son nez en bec de corbeau et son crâne d'œuf (Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 250).
Spécialement
a) ANTIQ., TECHN. MILIT. Pièce de bois munie d'un crochet de fer, utilisée dans les sièges pour arracher les pierres des remparts d'une ville assiégée. En partic. (dans les combats sur mer). Grappin en forme d'échelle munie de crochets, servant à aborder les vaisseaux ennemis :
3. Ou parlons-nous du Dieu militaire (...) (...) qui veut pour rites et pour cultes Glaives, piques, corbeaux, scorpions, catapultes (...). Hugo, Dieu,1885, p. 33.
b) ARCHIT. Grosse pierre, pièce de bois ou de fer mise en saillie sur un mur et servant à supporter une poutre, une corniche ou un encorbellement. Les solives (...) soutenues par des corbeaux (A. France, Orme,1897, p. 121):
4. Enfin, ces figures étranges de vieux prophètes, de jeunes femmes, ou de moines accroupis, (...) qui font saillie aux angles supérieurs des ouvertures gothiques, elles sont là pour remplir l'office d'un support avancé, d'un corbeau, qui, en diminuant la portée du linteau, le soulage... Ch. Blanc, Gramm. des arts du dessin,1876, p. 300.
2. [P. réf. à son aspect gén.] ASTRON. Constellation de l'hémisphère austral.
Rem. Attesté ds Ac. 1798-1878, Besch. 1845, Littré, Lar. 19e-Lar. encyclop., Guérin 1892, Quillet 1965.
B.− [P. réf. à la couleur de son plumage]
1. Noir comme un corbeau. Le soleil, qui l'avait frappé toute la journée, lui avait rendu le visage noir comme un corbeau (Brillat-Sav., Physiol. goût,1825, p. 135).P. ell. Noir corbeau (en emploi adj. inv.). Une grande femme aux cheveux noir corbeau (Maurois, Ariel,1923, p. 87).
Rem. On rencontre aussi, p. allus. aux reflets bleutés du plumage, la var. bleu corbeau. Des cheveux bleu corbeau (Giraudoux, Simon, 1926, p. 236).
2. P. méton.
a) [Dans la désignation de pers.]
Homme, femme de race noire. Adieu l'obligatoire compartiment aux « corbeaux » dans les tramways! (...) Nous voyageons en pullmann et le nègre porte nos valises (Morand, Magie noire,1930, p. 103).
Personne qui, en temps d'épidémie, transportait les corps des pestiférés :
5. On rencontrait des voitures enveloppées d'une banne précédées d'un corbeau, ayant en tête un officier de l'état civil vêtu d'un habit de deuil, tenant une liste en main. Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 4, 1848, p. 64.
Rem. Attesté également ds Ac. 1798 sans marque hist. et, ds Ac. 1835, 1878, Nouv. Lar. ill. et Quillet 1965, avec une marque de vieillissement.
Vx, pop. Employé des pompes funèbres.
Rem. 1. Attesté ds Littré, Lar. 19e-Nouv. Lar. ill., Delvau 1972 [1883], DG, et Lar. Lang. fr., qui spécifie ,,vx`` et ,,pop.`` 2. On rencontre ds la docum. le mot composé homme-corbeau appliqué à un individu qui évoque un employé de pompes funèbres. Quelle affreuse hideur à la fois de magistrat et d'employé des pompes funèbres, et il se trouve même avoir une croix au ruban noir! Est-ce bien la décoration de cet homme-corbeau! (Goncourt, Journal, 1889, p. 929).
Pop. Prêtre revêtu d'une soutane noire :
6. ... il n'aimait pas les corbeaux, ça lui crevait le cœur de porter ses six francs à ces galfatres-là, qui n'en avaient pas besoin pour se tenir le gosier frais. Mais un mariage sans messe, on avait beau dire, ce n'était pas un mariage. Il alla lui-même à l'église marchander; et, pendant une heure, il s'attrapa avec un vieux petit prêtre, en soutane sale, voleur comme une fruitière. Zola, L'Assommoir,1877, p. 433.
b) [Dans la désignation de choses] VITIC. ,,Cépage à raisins noirs, cultivé dans le sud-est de la France`` (Fén. 1970).
Rem. Attesté aussi ds Littré, Lar. 19eSuppl. 1878-Lar. encyclop., Quillet 1965.
En partic.
Noir comme l'aile d'un corbeau. De longues mèches de cheveux noirs comme l'aile d'un corbeau (Mérimée, Colomba,1840, p. 74).Couleur aile de corbeau. Des cheveux couleur aile de corbeau (Montherlant, J. filles,1936, p. 1021).P. ell. Aile de corbeau (inv.). De quelle couleur avez-vous les cheveux? (...) hier vous les aviez aile de corbeau! (Feuillet, Sc. et prov.,1851, pp. 6-7).Le luisant, au-dessus des tempes, de ses bandeaux aile de corbeau (Goncourt, Journal,1882, p. 180).
[Avec, en outre, une idée de forme] La raie blanche (...) partageait ses cheveux en deux bandeaux semblables aux ailes d'un corbeau (Balzac, Lys,1836, p. 47).P. ell. Ailes de corbeau. Bandeaux de cheveux très noirs. Leurs cheveux partagés sur le front en ailes de corbeau (Nerval, Lorely,1852, p. 98).P. métaph. Coiffée d'une aile de corbeau (Cocteau, Portr.-souv.,1935, p. 219).
3. [P. réf. au comportement de l'animal]
a) Recors. Le petit camaro qui va crosser un peu les corbeaux (Féval, Fils diable,t. 6, 1847, p. 141; attesté également ds Hautel t. 1 1972 [1808]).
b) Personnage avide d'argent et sans scrupule. Voyez-vous, quand les hommes d'affaires arrivent derrière un mort, on peut bien dire : v'là les corbeaux! Ils ne laissent que ce qu'ils ne peuvent pas emporter (Becque, Corbeaux,1882, IV, 1, p. 214):
7. ... dès qu'on sut qu'il [Albéric] avait gagné le gros lot et avant même qu'il l'eût touché, − (...) − il devint le lion du jour. (...) Et tout de suite, la nuée épaisse des corbeaux parisiens s'abattit sur l'homme heureux. Coppée, Les Vrais riches,1891, p. 147.
c) ,,Auteur de lettres anonymes`` (Lar. encyclop.).
III.− Rare. Terme d'affection ou d'injure. Celle [Madame de Parabère] que le Régent appelait « mon petit corbeau noir » (Goncourt, Journal,1859, p. 636).Ma petite Clotilde, (...) mon petit corbeau noir (Bloy, Femme p.,1897, p. 54).Hue! vieux corbeau d'Alsace!... Elle vous aime à peu près comme on aime la peste! (Balzac, Splend. et mis.,1844, p. 343).
Rem. On rencontre ds la docum. le dérivé corbillat, corbillot, subst. masc., au sens de « petit du corbeau ». Attesté ds Ac. 1798-1932, Lar. 19e-Lar. Lang. fr., Littré, DG, Guérin 1892, Rob., Quillet 1965.
Prononc. et Orth. : [kɔ ʀbo]. Ds Ac. 1694-1932. Fér. Crit. t. 1 1787 signale à titre hist. l'anc. forme courbeau. Au plur. des corbeaux. Étymol. et Hist. 1. xiies. ornith. corbiaus (Sept sages, éd. Misrahi, 4842); 2. ca 1230 archit. (Chartes de Douai, éd. Ch. Bonnier ds Z. rom. Philol., t. 14, 1890, p. 302); 3. 1567 milit. (techn.) anc. (J. Martin, Architecture, trad. de Vitruve, p. 151 ds IGLF); 4. [1838, Stendhal, Mém. d'un touriste, t. 2, p. 219 : quand ils [les paysans dauphinois] aperçoivent (...) un frère ignorantin, (...) ils imitent le cri du corbeau]; 1845 « prêtre » (Besch.); 5. 1882 « personnage avide d'argent et sans scrupule » (Becque, loc. cit.). Dér. en -ellus de l'a. fr. corp, agn. corf (ca 1120 cors, plur., Psautier Oxford, éd. F. Michel, CXLVI, 10; mil. xiies. corp, Psautier Cambridge, éd. F. Michel, CXLVI, 9; mil. xiiies. [date du ms.] agn. corf, Lapid. anglon. ds T.-L.), corf étant (de même que l'ital. corvo, le cast. cuervo, le port. corvo) régulièrement issu du lat. corvus, corp étant (de même que l'a. prov. corp) issu d'une variante *corbu (Romania, t. 27, 1898, p. 237; Fouché, p. 798). Fréq. abs. littér. : 826. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 991, b) 1 825; xxes. : a) 1 618, b) 714. Bbg. Archit. 1972, p. 93. − Gottsch. Redens. 1930, p. 92, 353, 454. − Hasselrot 20es. 1972, p. 82 (s.v. corbillat). − Jaberg (K.). Grossräumige und kleinräumige Sprachatlanten. Vox rom. 1954/55, t. 14, p. 14. − Spitzer (L.). Wortgeschichtliches. Z. fr. Spr. Lit. 1917, t. 44, p. 249.

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CORBEAU. n. m.
Gros oiseau carnassier, du genre des Corvidés, de la famille des Passereaux, à plumage noir, et qui vit ordinairement de charognes. Noir comme corbeau. Le croassement des corbeaux. Servir de pâture aux corbeaux. Par analogie, il désigne d'autres oiseaux. Corbeau de mer, Cormoran. Corbeau blanc, Sorte de vautour. Par extension il se dit du Genre des Corvidés auquel appartiennent aussi le choucas, la pie, etc. Par analogie, en termes d'Arts,

CORBEAU désigne Toute pièce de bois et surtout de pierre destinée à porter une charge. Corbeau de fer, Morceau de fer scellé dans la muraille et qui sert à soutenir une pièce de bois sur laquelle portent les solives.

Phonétique du mot « corbeaux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
corbeaux kɔrbo

Évolution historique de l’usage du mot « corbeaux »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « corbeaux »

  • […] La vertu, comme le corbeau, niche dans les ruines. Elle habite les creux et les rides du corps. Anatole François Thibault, dit Anatole France, La Rôtisserie de la reine Pédauque, Calmann-Lévy
  • Le corbeau, honteux et confus, Jura, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus. Jean de La Fontaine, Fables, le Corbeau et le Renard
  • La censure épargne les corbeaux et tourmente les colombes. Juvénal en latin Decimus Junius Juvenalis, Satires, II, 63
  • Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux. De Proverbe français
  • La censure pardonne aux corbeaux et poursuit les colombes. De Juvénal / Satires II
  • On ne trouve pas de colombe dans un nid de corbeaux. De Proverbe québécois
  • La censure épargne les corbeaux et s'acharne sur les colombes. De Juvénal / Satires
  • N'étale pas tes entrailles pour que les corbeaux s'en repaissent. De Proverbe siamois
  • Comme la neige serait monotone si Dieu n'avait créé les corbeaux. De Jules Renard
  • L'aigle vole seul ; ce sont les corbeaux, les choucas et les étourneaux qui vont en groupe. De John Webster
  • Il vaut mieux avoir affaire aux corbeaux qu'aux flatteurs, car ceux-ci dévorent les morts et ceux-là les vivants. De Antisthène
  • Je n’ai qu’une seule bonne qualité, c’est la persistante énergie des rats, qui rongeraient l’acier s’ils vivaient autant que les corbeaux. De Honoré de Balzac
  • Les melons, les œufs et les corbeaux, ce pourrait être le titre d’une fable de Jean de La Fontaine, mais c’est bel et bien une réalité qui empoisonne, depuis quelques temps, la région d’habitude si tranquille de la Petite Camargue située entre Gard et Hérault. Chasse Passion, Une colonie de corbeaux freux prédate les champs de melons et les nids en Petite Camargue - Chasse Passion
  • Des grands corbeaux ont-ils attaqué des brebis vivantes à Montdurausse ? Dans cette commune proche de Salvagnac, à la frontière avec le Tarn-et-Garonne, un jeune éleveur d’ovins a prévenu mardi dernier l’office français de la biodiversité (OFB) du Tarn. Depuis une dizaine de jours, l’agriculteur retrouvait des bêtes mortes sur son exploitation. "Au début, avec le vétérinaire, on ne savait pas ce que c’était, on pensait à des serpents", témoigne Cédric Marin. Ce dernier a contacté l’OFB seulement quand il a été "sûr" que ses bêtes étaient la proie des grands corbeaux. "Ma mère les a vus à plusieurs s’en prendre à une brebis". Dans la seule journée de mardi, l’éleveur a perdu trois animaux. ladepeche.fr, Des brebis attaquées et tuées par des corbeaux ? - ladepeche.fr
  • « En Ille-et-Vilaine, nous sommes régulièrement confrontés aux dégâts de sangliers, cervidés ou autres blaireaux sur nos cultures. Depuis quelques années nous voyons émerger de nouveaux dégâts liés aux corbeaux, corneilles et quelques cas moins fréquents de choucas », lance Yves Rolland membre de la FDSEA 35 et responsable du dossier chasse lors d’une rencontre le 23 juin dans une parcelle de maïs touchée par des attaques répétées de corbeaux. Par faute de prédateurs et d’une régulation efficace les populations de ces nuisibles se développent de façon exponentielle. Journal Paysan Breton - Hebdomadaire technique agricole, Les corbeaux s'attaquent aux cultures de maïs | Journal Paysan Breton
  • Parmi les espèces d’oiseaux ayant pu se reproduire en paix durant le confinement, les corbeaux s’abattent désormais sur les cultures, les ravageant pour se nourrir. ConsoGlobe, Les champs de Bretagne envahis par des hordes de corbeaux
  • Il devient de plus en plus connu des scientifiques, mais aussi du grand public que les corvidés (dont les corbeaux et corneilles) sont des animaux aux capacités cognitives remarquables. The Conversation, Les corbeaux sont-ils si intelligents que ça ?
  • Une colonie de corbeaux freux sème la panique parmi les agriculteurs de Saint-Nazaire-de-Pézan en petite Camargue. Les producteurs de melons sont la cible de cet oiseau qui a décidé d'élire domicile à proximité de ces maraîchers situés en zone Natura 2000. France 3 Occitanie, Près de Lunel : les corbeaux freux, cauchemar des producteurs de melons
  • Épouvantails, canons effaroucheurs, recours à des rapaces factices, toutes les astuces sont bonnes à prendre pour éloigner ceux qui constituent un fléau d’envergure pour les cultivateurs : les corbeaux, corneilles, et même les pigeons. www.lechorepublicain.fr, Les corbeaux et les pigeons s’attaquent aux cultures d'Eure-et-Loir : les agriculteurs contraints de ressemer - Chartres (28000)
  • Les attaques se sont déroulées sur un troupeau parqué à la limite du Tarn et du Tarn-et-Garonne, à Montdurausse, près de Salvagnac. L’éleveur soupçonne les grands corbeaux, car leur présence a été constatée à côté. Mais rien ne prouve qu'ils puissent être impliqués. TOTEM - Tous les tempos de la radio, TOTEM - Tous les tempos de la radio - Des grands corbeaux sont-ils à l'origine d'une attaque sur un troupeau de brebis ?
  • Chaque jour, cet éleveur de vaches installé à deux pas de Rennes se rend dans ses champs de maïs pour chasser les corbeaux. « Si on ne le fait pas, ils ravagent tout et il faut ressemer. On perd de l’argent, du temps et on perd du rendement. Mais c’est surtout moralement, que c’est déprimant. On ne dort plus la nuit, on en devient fou », explique l’agriculteur. , Bretagne : « On en devient fou »… L’appel au secours des agriculteurs face aux ravages des corbeaux
  • Les corbeaux peuvent raisonner comme un enfant Futura, Brève | Corbeaux : et si leur intelligence provenait de leur enfance ?

Images d'illustration du mot « corbeaux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « corbeaux »

Langue Traduction
Anglais crows
Espagnol cuervos
Italien corvi
Allemand krähen
Chinois 乌鸦
Arabe الغربان
Portugais corvos
Russe вороны
Japonais カラス
Basque bele
Corse corbi
Source : Google Translate API

Synonymes de « corbeaux »

Source : synonymes de corbeaux sur lebonsynonyme.fr
Partager