Convaincu : définition de convaincu


Convaincu : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CONVAINCU, UE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de convaincre*.
II.− Adjectif
A.− PROCÉDURE JUR. (ou situations analogues). Convaincu de + inf. ou subst.Reconnu coupable (cf. convaincre A). Convaincu d'avoir volé, d'être un voleur; convaincu de crime, de vol, de mensonge, de sacrilège, de trahison :
1. Madame Destrois, ex-directrice de la poste aux lettres à Torville, se plaignait d'avoir été destituée comme accusée et convaincue d'une infidélité qu'elle n'avait pas commise. Stendhal, Lucien Leuwen,t. 3, 1836, p. 274.
Spéc. Atteint et convaincu. Accusé et reconnu coupable (cf. ex. 21 s.v. atteindre) :
2. C'est un échafaud où va monter, à quatre heures précises, un particulier très-connu, atteint et convaincu d'assassinat. Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin,t. 4, 1813, p. 286.
P. métaph. J'ai reçu le coup de grâce. Me voilà bien et dûment atteint et convaincu de la plus lourde maladresse qui se puisse imaginer (M. de Guérin, Journal,1833, p. 174).
B.−
1. Convaincu de qqc.Assuré, par de bonnes raisons, de la vérité ou de la nécessité de quelque chose. L'orgueil intellectuel le plus décisionnaire et le plus convaincu de son autonomie (Valéry, Variété V,1944, p. 220).
2. Absol. Qui possède, manifeste, révèle une très forte conviction (cf. conviction B). Pas une voix, pourtant, pour protester, pour arrêter ce vandalisme, le plus convaincu et le plus insolent que j'aie jamais vu (Goncourt, Journal,1859, p. 578):
3. Les discours de Vaillant-Couturier et d'Aragon ont présenté Dabit comme un partisan actif et convaincu. Aragon en particulier a insisté sur la parfaite satisfaction morale de Dabit en U.R.S.S... Hélas! Gide, Journal,1936, p. 1256.
P. méton. Je m'étonne de cet air convaincu, pénétré, que les plus indifférents peuvent affecter pour protester de leur sympathie (Gide, École femmes,1929, p. 1271).
P. ext. Passionné. Envoyer à l'ouvrière des baisers ardents et convaincus (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Quest. du lat., 1886, p. 569):
4. Il ne se demandait pas si Aurore l'aimait, si elle l'aimerait. Pourquoi? Existe-t-il dans l'amour convaincu un magnétisme qui connaît sa propre puissance? Gobineau, Les Pléiades,1874, p. 259.
Emploi subst. Prêcher des convaincus :
5. − (...) Qu'est-ce qui te faisait dire que ton père jouait au pasteur? Tu ne le crois donc pas convaincu? − Monsieur mon père a arrangé sa vie de telle façon qu'il n'ait plus le droit ni le moyen de ne pas l'être. Oui, c'est un convaincu professionnel. Un professeur de conviction. Il inculque la foi; c'est là sa raison d'être... Gide, Les Faux-monnayeurs,1925, p. 1230.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃vε ̃ky]. Ds Ac. 1694-1878. Fréq. abs. littér. : 2 405. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 508, b) 3 786; xxes. : a) 3 314, b) 3 212.

Convaincu : définition du Wiktionnaire

Adjectif

convaincu \kɔ̃.vɛ̃.ky\ masculin

  1. Intimement persuadé.
    • Je suis convaincu par tes arguments.
    • Parler d’un ton convaincu : Parler avec un ton qui marque la conviction.
  2. Convaincant, qui marque la conviction.
    • Logeur, manager, élève d’Utrillo, M.G. cumulait ces fonctions de l’air le plus cérémonieux et le plus convaincu du monde. — (Francis Carco, Utrillo, dans Pages choisies, Albin Michel, 1935, p.106)
  3. Fervent.
    • Homme intelligent et sympathique, d’un commerce agréable, musulman convaincu mais tolérant, c'est un des rares Marocains qui ont tiré un profit réel de leur séjour en Europe. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 96)
  4. Reconnu coupable.
    • La loi de Lynch était fréquemment appliquée ; un homme convaincu de meurtre ou de vol pouvait se voir arrêter, juger, et... pendre, en moins d’un quart d’heure, pour peu qu’un comité de vigilance énergique s'emparât de lui. — (Paul de Rousiers, La Vie américaine. Ranches, fermes et usines, 1899, p.224-225)

Nom commun

convaincu \kɔ̃.vɛ̃.ky\ masculin (pour une femme on dit : convaincue)

  1. Personne intimement persuadée.
    • Prêcher un convaincu.

Forme de verbe

convaincu \kɔ̃.vɛ̃.ky\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe convaincre.
    • Quoi qu’il en soit, pour lui, privatiser FR3 sonne comme une insulte personnelle : lui qui, avec ses amis, a convaincu le pays de prendre le virage du « moins d’État » en tout chose, va se retrouver à coprivatiser une sous-chaîne, le rebut du service public, un machin provincial et crotteux dont nul ne veut, une usine à gaz de sous-préfecture ! — (Pierre Péan, Christophe Nick, TF1, un pouvoir, Fayard, 1997, chapitre 9)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Convaincu : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONVAINCRE. (Il se conjugue comme VAINCRE.) v. tr.
Amener quelqu'un par le raisonnement ou par des preuves à demeurer d'accord d'une vérité, d'un fait ; faire entrer fortement une opinion dans l'esprit de quelqu'un. Convaincre quelqu'un d'une vérité, ne pouvoir l'en convaincre, le convaincre par de bonnes raisons. J'ai fait ce que j'ai pu pour le convaincre. Cela doit suffire pour vous convaincre que je n'ai point voulu mal faire. Je suis convaincu qu'il l'a fait à bonne intention. Je veux m'en convaincre par moi-même. Il se convaincra par expérience. Se convaincre par ses propres yeux qu'une chose est en tel état. Parler d'un ton convaincu, Parler avec un ton qui marque la conviction. Il signifie encore Donner des preuves qui font reconnaître qu'une personne s'est rendue coupable d'un crime, d'une faute. Il fut convaincu d'imposture, de trahison. On le convainquit d'avoir entretenu des intelligences secrètes avec l'ennemi. Fig., Sa doctrine fut convaincue d'erreur.

Convaincu : définition du Littré (1872-1877)

CONVAINCU (kon-vin-ku, kue) part. passé de convaincre
  • 1Qui a la croyance que. Je suis convaincu qu'il l'a fait à bonne intention. Peut-être convaincu de votre aversion, Il va donner un chef à la sédition, Racine, Phèd. I, 5. Seigneur, vous ne pouvez refuser de l'entendre ; Quoique trop convaincu de son inimitié, Vous devez à ses pleurs quelque ombre de pitié, Racine, Phèd. II, 3.
  • 2Qui marque la conviction. Parler d'un ton convaincu.
  • 3Reconnu coupable. Mais des crimes pour vous commis à votre vue Et dont je ne serais que trop tôt convaincue…, Racine, Brit. IV, 2. Cette dame, la personne du royaume la plus convaincue de factions et d'intrigues, Retz, t. II, liv. III, p. 51, dans POUGENS.

    Atteint et convaincu, formule par laquelle on déclare un accusé coupable.

    Fig. Une doctrine convaincue d'erreur.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Convaincu : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

CONVAINCU, adj. (Jurispr.) En matiere criminelle, quand il y a preuve suffisante contre un accusé, le juge le déclare dûement atteint & convaincu du crime qu’on lui impute. Ce style paroît assez bisarre en effet ; c’est plûtôt le juge qui est convaincu du crime, que non pas l’accusé, lequel dénie ordinairement le crime. Quand il en seroit intérieurement convaincu, on ne peut pas l’assûrer, parce qu’il ne le manifeste pas extérieurement. Il arrive même quelquefois, mais rarement, que des innocens sont condamnés comme coupables, soit sur de fausses dépositions, ou sur des indices trompeurs. Il est bien certain dans ce cas que l’accusé n’est point convaincu intérieurement du crime. Il semble donc que la forme de déclarer un accusé atteint & convaincu, ne conviendroit que dans le cas où il avoüe le crime, & que quand il le nie, on devroit seulement le réputer coupable ; cependant on ne fait aucune distinction à cet égard, & l’usage a prévalu. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « convaincu »

Étymologie de convaincu - Wiktionnaire

Participe passé de « convaincre », → voir con- et vaincu.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « convaincu »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
convaincu kɔ̃vɛ̃ky play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « convaincu »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « convaincu »

  • « Ce que Djokovic a fait n’aide pas », a déclaré Lopez à El Partidazo de Cope, comme l’a révélé Sportskeeda. « Je pense qu’il pourrait faire mieux, j’en suis convaincu. Comme le monde est, il faut donner une image très différente de celle qui a donné. » Breakingnews.fr, Novak Djokovic pourrait faire mieux, je suis convaincu
  • Je suis surtout convaincue qu'il est prêt à se soumettre aux diktats de EELV à des fins purement électoralistes. Le Figaro.fr, Êtes-vous convaincu par l'inflexion écologique d'Emmanuel Macron devant la Convention climat ?
  • Le temps est aussi pollué que l'espace. Je viens de passer un sale quart d'heure qui m'a convaincu. De Roland Topor
  • Je suis convaincu que la moitié qui sépare les entrepreneurs qui réussissent de ceux qui échouent est purement la persévérance. De Steve Jobs / Steve Jobs
  • Lorsqu'on ne souhaite pas être convaincu d'une chose, on trouve toujours des raisons d'en douter. De Jane Austen / Orgueil et Préjugés
  • C'est toujours lorsque vous êtes convaincu(e) qu'on s'intéresse à vous pour votre esprit qu'on vous demande vos mensurations. De Lhuissier
  • Je suis convaincu que l’art en général, la musique en particulier, nous aide à nous évader. De Philippe Hersant / l'interview du Figaro du 13 juin 2015
  • Si l’on est convaincu par l’idée qu’il n’existe qu’une seule possibilité, les autres s’évanouissent. De Katherine Butler Hathaway / The Journals and Letters of the Little Locksmith
  • Je suis convaincu qu’il faut rattacher les émeutes et les troubles estudiantins à un besoin biologique. De Eugène Ionesco / La Gazette de Lauzanne - Octobre 1968
  • Ca ne sert à rien d'avoir raison, si l'on n'a convaincu personne ! De Richard Weltz
  • Plus j’étudie la religion, plus je suis convaincu qu’un homme n’a jamais vénéré personne excepté lui-même. De Richard Burton
  • La mort, mystère inexplicable, dont une expérience journalière paraît n'avoir pas encore convaincu les hommes. De Benjamin Constant / Adolphe
  • Il n'y a pas de mérite à être convaincu de quelque chose. Il n'y a pas de démérite à n'être convaincu de rien. De Henry de Montherlant / Aux fontaines du désir
  • Pour avoir du talent, il faut être convaincu qu’on en possède. De Gustave Flaubert / Lettre
  • Vous n’avez pas convaincu un homme parce que vous l’avez réduit au silence. De John Morley
  • Il reste toujours assez de force à chacun pour accomplir ce dont il est convaincu. De Johann Wolfgang von Goethe
  • Les convaincus sont terribles. Jules Vallès, Jacques Vingtras, l'Insurgé

Traductions du mot « convaincu »

Langue Traduction
Corse cunvintu
Basque konbentzituta
Japonais 納得
Russe убежден
Portugais convencido
Arabe مقتنع
Chinois 说服了
Allemand überzeugt
Italien convinto
Espagnol convencido
Anglais convinced
Source : Google Translate API

Synonymes de « convaincu »

Source : synonymes de convaincu sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « convaincu »



mots du mois

Mots similaires