La langue française

Contrarié

Sommaire

  • Définitions du mot contrarié
  • Étymologie de « contrarié »
  • Phonétique de « contrarié »
  • Évolution historique de l’usage du mot « contrarié »
  • Citations contenant le mot « contrarié »
  • Images d'illustration du mot « contrarié »
  • Traductions du mot « contrarié »
  • Synonymes de « contrarié »
  • Antonymes de « contrarié »

Définitions du mot contrarié

Trésor de la Langue Française informatisé

CONTRARIÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de contrarier*.
II.− Adjectif
A.− Qui est soumis à une contrainte, à une opposition.
1. [Le subst. désigne une chose abstr. ou concr.] Il n'y a d'amour éternel que contrarié (Camus, Le Mythe de Sisyphe,1942, p. 101).Une histoire où il était question de mariage, de divorce, de vocation contrariée (S. de Beauvoir, Les Mandarins,1954, p. 324):
1. Je regardais papa, le soir, pendant le dîner de famille. Il avait, comme aux plus beaux jours, l'air souriant et dédaigneux. Rien ne trahissait même, en lui, le dépit d'une volonté contrariée. G. Duhamel, Chronique des Pasquier,Vue de la Terre promise, 1934, p. 202.
Techn. Disposé alternativement. Un mur du quinzième siècle surmonté d'un pignon aigu à briques contrariées (Hugo, Les Misérables,t. 1, 1862, p. 366).Une garniture avec tête de chaque côté et à plis contrariés se pose au-dessus du volant (Mallarmé, La Dernière mode,1874, p. 711).Les hachures parallèles ou contrariées (Van der Meersch, L'Empreinte du dieu,1936, p. 176).
[En parlant de 2 sons asynchrones] Les bruits contrariés de leurs deux cœurs distincts qui ne peuvent prendre l'unisson (R. Martin du Gard, Les Thibault, La Sorellina, 1928, p. 1186).
2. [Le subst. déterminé désigne une pers.] :
2. Et en effet, bien que nullement secondé, contrarié même, j'en étais venu à bout. Si je fusse demeuré la chose se trouvait accomplie. Las Cases, Le Mémorial de Sainte-Hélène,t. 1, 1823, p. 895.
B.− P. ext. Qui est fâché, désappointé par un sort contraire à ses souhaits :
3. Je suis impatienté, mécontent, contrarié, vexé. − Les petites causes produisent de grands effets, cela humilie et révolte. Amiel, Journal intime,1866, p. 319.
[En parlant de la voix, de l'apparence d'une pers.] Ce jeune militaire si mince, si pâle, et qui avait l'air tellement contrarié (Stendhal, Lamiel,1842, p. 118).Ma mère dit, d'un ton contrarié : « j'ai peur de me faire mal à l'estomac... » (Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, Mon oncle Jules, 1883, p. 417).Laissons cela, fit-il d'une voix contrariée (Gracq, Le Rivage des Syrtes,1951, p. 254).
Orth. Ds Ac. 1694-1878. Fréq. abs. littér. : 660. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 956, b) 1 349; xxes. : a) 932, b) 706.

Wiktionnaire

Adjectif

contrarié \kɔ̃.tʁa.ʁje\

  1. Soumis à une contrainte, à une opposition.
    • D'heureuses dispositions contrariées par les circonstances.
    • La vaisselle débarrassée, la toile cirée essuyée, elle a continué d’adresser des reproches à mon père, en tournant dans la cuisine […], comme chaque fois qu’elle était contrariée. — (Annie Ernaux, La honte, Folio, p. 14)
  2. Qui a subi une contrariété.
  3. Qui laisse voir, ressentir un sentiment de contrariété.
    • Manifester un air contrarié. Être mécontent, boudeur, vexé…
  4. (Architecture) & (Technique) Disposé en sens contraire.
    • […] Les épaisses voûtes de pierre et les ouvertures avec leurs grilles à barreaux contrariés disent l’enfermement que vivaient, ici, les bagnards. — (Coralie BonnefoyGiacometti, la puissance de l’œuvre ultime – Journal La Croix, page 12, 31 juillet 2017)

Forme de verbe

contrarié \kɔ̃.tʁa.ʁje\

  1. Participe passé masculin singulier de contrarier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONTRARIER. v. tr.
Empêcher d'agir, d'aboutir. Il me contrarie dans tous mes desseins, dans tout ce que je veux entreprendre. Un mouvement qui en contrarie un autre. Contrarier la nature. Par extension, il signifie Chagriner, causer du dépit par des actions ou des paroles. Votre conduite m'a fort contrarié. Il m'a paru contrarié. Il signifie figurément S'opposer à une ou plusieurs personnes par ses actions ou par ses paroles. Il me contrarie toujours. Absolument, Il aime contrarier. En termes de Couture, Contrarier les fils, Faire passer un fil, tantôt dessus, tantôt dessous un autre fil qu'il rencontre. On dit aussi, en termes de Décoration, Contrarier les couleurs, Les diversifier en les mélangeant, opposer une couleur à une autre.

Littré (1872-1877)

CONTRARIÉ (kon-tra-ri-é, ée) part. passé.
  • Ce jeune homme contrarié par sa famille. La flotte contrariée par les vents. D'heureuses dispositions contrariées par les circonstances.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « contrarié »

De contrarier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « contrarié »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
contrarié kɔ̃trarie

Évolution historique de l’usage du mot « contrarié »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « contrarié »

  • Le politicien est un acteur contrarié, toujours en quête de bravos ; le poète est un spectateur implacable toujours prêt à siffler. De Miguel Torga
  • Un homme contrarié est quelqu'un qui souffre. De Tahar Ben Jelloun / L'auberge des pauvres
  • C'est peut-être ça qui fait beaucoup de bien. Pouvoir se plaindre des petites choses pas graves qui font partie d'une vie, être un peu contrarié sans que ça soye désespoir. De Virginie Despentes / Les Jolies choses
  • Dimanche soir, l’heure sera lumineuse pour le gagnant et lugubre pour le perdant. Destin heureux ou destin contrarié ? Qui sera qui ? La vérité dans toute sa complexité, celle qui fait s’évaporer les mots, disparaître l’autosuggestion, confirmer ou non les impressions, est pour bientôt. La Semaine, Municipales à Nancy : destin heureux ou destin contrarié ?
  • « On se réjouissait d'avoir une grande fête, mais voilà c'est contrarié avec la venue de madame Le Pen. On nous vole un peu une cérémonie qui se voulait sympa », déplore-t-il. leparisien.fr, Cérémonie du 18 Juin : le maire de Sein «contrarié» par la venue de Marine Le Pen - Le Parisien

Images d'illustration du mot « contrarié »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « contrarié »

Langue Traduction
Anglais upset
Espagnol trastornado
Italien irritato
Allemand verärgert
Chinois 烦恼
Arabe مضطراب
Portugais chateado
Russe рассториться
Japonais 動揺
Basque apurtutzat
Corse arrabbiatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « contrarié »

Source : synonymes de contrarié sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « contrarié »

Partager