La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « consommé »

Consommé

Définitions de « consommé »

Trésor de la Langue Française informatisé

CONSOMMÉ, subst. masc.

ART CULIN. Bouillon de viande ou de poisson, généralement enrichi de légumes et d'aromates, concentré à la suite d'une longue cuisson. Un consommé de poisson, de poulet. Le repas débutait par une tasse de consommé froid, que les deux frères burent en silence (R. Martin du Gard, Les Thibault,L'Été 1914, 1936, p. 147):
... il s'imposa la douce loi de prendre force consommés, force coulis, et quantité de viandes saignantes arrosées des vins les plus généreux. About, Le Nez d'un notaire,1862, p. 154.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃sɔme]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. V. consommer. Fréq. abs. littér. : 720. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 659, b) 603; xxes. : a) 812, b) 833.

CONSOMMÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de consommer*.
II.− Adj., littér. [Correspond à consommer A]
A.− [Qualifie un subst. d'action] Qui est accompli, parfaitement achevé :
1. Il y a moins de discontinuité entre elle et Berthe qu'entre Guiscard et moi, du moins, ne se produit-il aucune rupture consommée définitive. A. Arnoux, Royaume des ombres,1954, p. 201.
Emploi subst. :
2. Ce qui ne peut nous toucher que sous la forme de prémonition, est pour lui [un bonhomme] du révolu, du consommé... A. Arnoux, Visite à Mathusalem,1961, p. 200.
B.− [Qualifie une pers., une de ses qualités ou facultés, ou ce qui est créé par une pers.] Qui est parfait en son genre. Sagesse, prudence consommée; science consommée. Une comédienne consommée dans la pratique de son art (T. Gautier, Le Capitaine Fracasse,1863, p. 64).Ces musiciens consommés qui jouent un morceau dans un ton ou dans un autre avec la même aisance (Loti, L'Exilée,1893, p. 30).Quelques politiciens socialistes sont (...) d'une habileté consommée pour combiner les instincts de révolte en une force électorale (Sorel, Réflexions sur la violence,1908, p. 224).Le linguiste n'a nul besoin d'être un phonologiste consommé (Saussure, Cours de ling. gén.,1916, p. 77):
3. Pauvre et avide, c'est à l'aide de l'hypocrisie la plus consommée, (...) que cet homme a cherché à se faire un état et à devenir quelque chose. Stendhal, Le Rouge et le Noir,1830, p. 448.

Wiktionnaire

Adjectif - français

consommé

  1. Presque parfait.
    • Hélène guidait en effet ses deux complices vers le tramway d’Enghien et, avec une habileté consommée, s’arrangeait pour que leur présence ne pût être remarquée de personne. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, La Guêpe rouge, 1912, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 5, page 685)
    • Sagesse, prudence consommée.
    • Vertu, science consommée.
  2. (En particulier) Très expérimenté dans un art, dans une science.
    • Chaque cirque possède, en outre, un maître de manège, appelé chef de piste ou chef d'équitation, qui a la responsabilité de la cavalerie. Écuyer consommé, le dressage en liberté ou en haute école ne doit avoir pour lui aucun secret. — (Henry Frichet, Le cirque et les forains, Tours : chez Alfred Mame et fils, 1899, page 21)
    • Il était évident que j’avais devant moi des juristes consommés, en même temps que des hommes d’expérience, et auxquels on ne raconte pas d’histoires. — (Léon Daudet, Souvenirs des milieux littéraires, politiques, artistiques et médicaux/La Pluie de sang, Grasset, 1932, réédition Le Livre de Poche, page 403)
    • Le vieil accordeur de Villegrande, aveugle comme de juste, et qui jouit d’une réputation de musicien consommé, est parvenu à lui rendre peu à peu la plupart de ses notes. — ( Roger Martin du Gard, Vieille France, Gallimard, 1933 ; réédition Le Livre de Poche, page 107)
    • […]: Stendhal a montré, dans Lucien Leuwen, qu'en 1835, la monarchie parlementaire et bourgeoise de Louis-Philippe, pratiquait avec un art consommé toutes les turpitudes imaginables : on achetait l'élection d'un député avec cent mille francs, quelques nominations, quelques bureaux de tabac, […]. — (Yves Chalier, « Prologue » de La République corrompue, Éditions Robert Laffont, 1991)
    • Tacite le sait, il ne dit d’ailleurs pas vraiment le contraire, mais fidèle à son habitude générale il manie le sous-entendu avec un art consommé. — (Pierre Renucci, Claude, Perrin, Paris, 2012, page 228)

Nom commun - français

consommé \kɔ̃.sɔ.me\ masculin

  1. (Cuisine) Bouillon de viande (bœuf, volaille, gibier, poisson) réduit et parfois lié au jaune d’œuf ; les consommés se servent froid ou chaud.
    • Faire un consommé.
    • Prendre un consommé.
    • Il ne vit que de consommés.
    • On obtient ainsi par ébullition prolongée de 3 à 4 heures un consommé, c’est-à-dire un bouillon qui contient bon nombre des principes de la viande. — (Henri Philippe, Les premiers soins et secours d’urgence aux victimes d’accidents, de malaises subits ou d’empoisonnements, 1908)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONSOMMÉ, ÉE. adj.
Qui atteint presque la perfection. Sagesse, prudence consommée. Vertu consommée. Science consommée. Il se dit particulièrement de Celui qui est parvenu à un très haut degré d'expérience dans un art, dans une science. C'est un courtisan consommé.

Littré (1872-1877)

CONSOMMÉ (kon-so-mé, mée) part. passé.
  • 1Mené à bout, à terme. En qui l'iniquité est pour ainsi dire consommée, Massillon, Car. Doutes Le crime est consommé, Voltaire, Mérope, II, 5. Mon infortune enfin vient d'être consommée, Ducis, Othello, III, 4.

    Tout est consommé, c'en est fait, tout est fini.

  • 2Parfait, accompli, éprouvé. Un homme consommé dans les affaires, Sévigné, 525. Avec de très grands prélats consommés en piété et en savoir, Bossuet, Or. Les vieillards consommés en vertu, Fénelon, Tél. VIII. Un homme consommé dans les sciences et enseveli dans de profondes lectures, Montesquieu, Lett. pers. 78. Laisser voir la feinte au spectateur, c'est à quoi tout comédien peut réussir ; mais ne la laisser voir qu'au spectateur, c'est ce que les plus consommés n'ont pas toujours le talent de faire, Marmontel, Élém. de littér. t. VI, p. 336, dans POUGENS.

    Un scélérat consommé.

    En parlant des choses. Une habileté consommée. C'est l'effet d'un art consommé de réduire en petit tout un grand ouvrage, Bossuet, Duch. d'Orl. Tout était l'effet d'un solide raisonnement et d'une prudence consommée, Rollin, Traité des Études, part. III, ch. 1.

    On voit par les exemples qu'on dit consommé dans, consommé en, et, absolument, consommé.

  • 3Détruit par l'usage. Les provisions consommées par l'équipage.
  • 4Une soupe bien consommée, qui a cuit longtemps.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* CONSOMMÉ, s. m. (Cuisine.) c’est un bouillon fort de viandes, & qui se réduit en gelée ferme quand il est refroidi. On a laissé les viandes bouillir longtems, afin qu’elles déposassent tous leurs sucs dans l’eau qui fait avec eux le bouillon, & c’est de-là qu’il a été appellé consommé.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « consommé »

(nom commun) Du latin consummare. La substantivation du participe passé de consommer est attestée dans le domaine culinaire dès 1590, au sens de « achevé, parfait », et il entre avec ce sens dans le Dictionnaire de l’Académie en 1689.
Du participe passé de « consommer » → voir con- et sommé.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « consommé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
consommé kɔ̃sɔme

Évolution historique de l’usage du mot « consommé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « consommé »

  • 80% des Français en consomme ! Et pour cause, la glace est le dessert préféré des Français même si sa consommation varie considérablement d’une année sur l’autre, en fonction des conditions météorologiques. Mais pendant le confinement, les habitants de la Loire en ont consommé bien plus que sur le reste de l’année. Une augmentation de 30% (Source LSA). 42info.fr, Les Ligériens ont consommé plus de glaces pendant le confinement : plus de 30% - 42info.fr
  • Selon le bulletin des vigilances de l’Anses de juin 2019 (cité dans ‘Pour en savoir plus’), « en juin 2018, un homme de 78 ans est décédé après avoir consommé une plante qu’il avait cueillie au cours d’une randonnée dans les Pyrénées-Orientales. Pensant ramasser des feuilles de couscouil, plante comestible de la famille des angéliques, il a en fait cueilli puis consommé des feuilles d’aconit napel (ou aconit tue-loup), espèce très toxique ». Réalités Biomédicales, Mort après avoir consommé une plante toxique de son jardin – Réalités Biomédicales
  • Depuis un mois, 25% du gaz consommé à Surgères (Charente-Maritime) provient de l’unité de méthanisation agricole située au cœur du parc d’activités économiques de La Combe. SudOuest.fr, Surgères : 25% du gaz consommé provient désormais de la méthanisation

Images d'illustration du mot « consommé »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « consommé »

Langue Traduction
Anglais consumed
Espagnol consumado
Italien consumato
Allemand verbraucht
Chinois 已消耗
Arabe مستهلك
Portugais consumido
Russe потребляются
Japonais 消費した
Basque kontsumitu
Corse cunsumatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « consommé »

Source : synonymes de consommé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « consommé »

Consommé

Retour au sommaire ➦

Partager