La langue française

Confluent

Sommaire

Définitions du mot confluent

Trésor de la Langue Française informatisé

CONFLUENT1, subst. masc.

A.− Point de jonction de cours d'eau, de glaciers, de courants marins. Les îles les plus agréablement situées, selon moi, sont celles qui sont aux confluents des rivières (Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, p. 114).
P. métaph.
Rencontre, concours :
1. ... Un fatal enchaînement et confluent de circonstances fait que je n'ai pas une minute à moi jusqu'à la fin du mois. Sainte-Beuve, Correspondance gén.,t. 4, 1818-69, p. 258.
Point de rencontre :
2. Le mot « humanité » devient alors le confluent où la sagesse des grands anciens rejoint la charité du Christ. Mauriac, Le Bâillon dénoué,1945, p. 475.
B.− P. anal. Point de rencontre de deux ou plusieurs voies :
3. ... au confluent de chaque rue, à l'étoile de chaque carrefour, à la poche de chaque place se déversent des renforts. A. Arnoux, Roi d'un jour,1956, p. 217.
En partic., ANAT. Point de rencontre de deux vaisseaux. Elle [la jugulaire externe] résume les veines du confluent parotidien (G. Gérard, Manuel d'anat. hum.,1912, p. 462).
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃flyɑ ̃]. Ds Ac. depuis 1694. À comparer avec la graph. confluant du part. prés. Étymol. et Hist. 1511 plur. confluentz (Jean Lemaire de Belges, La concorde des deux langages, éd. J. Frappier, 133). Empr. au lat. class. confluens de même sens, part. prés. substantivé de confluere, v. confluer.

CONFLUENT2, ENTE, adj.

A.− Qui conflue.
En partic. BOT. [En parlant de feuilles] Dont les tiges se confondent. Feuilles confluentes. MÉD. [En parlant d'éruptions de la peau] Qui tend à se rapprocher. Variole confluente :
Défiguré, à l'âge de trois ans, par une petite-vérole maligne et confluente (...) il [Mirabeau] acquit ce masque qu'on sait, mais où la physionomie, qui exprimait tout, triomphait de la laideur. Sainte-Beuve, Causeries du lundi,t. 4, 1851-62, p. 3.
B.− Au fig. Opinions confluentes.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃flyɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Ds Ac. depuis 1762. À comparer avec la graph. confluant du part. prés. Étymol. et Hist. 1734 (Journ. des Savants, p. 463 ds DG). Empr. au lat. class. confluens, part. prés. de confluere, v. confluer.
STAT. − Confluent1 et 2. Fréq. abs. littér. : 139.

Wiktionnaire

Adjectif

confluent

  1. Qui conflue.
    • (Médecine) Variole confluente, celle où les boutons sont fort rapprochés ou même se touchent.
    • (Botanique) Feuilles confluentes, celles dont les tiges se réunissent.

Nom commun

confluent \kɔ̃.flyɑ̃\ masculin

  1. (Géographie) Lieu où confluent des cours d’eau.
    • Pour entrer dans le royaume de Hilperik sans changer de direction, il devait passer la Seine un peu au-dessus de son confluent avec l’Aube, dans un lieu nommé alors les Douze Ponts, et aujourd’hui Pont-sur-Seine. — (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 2e récit : Suites du meurtre de Galeswinthe — Guerre civile — Mort de Sighebert (568-575), 1833 - éd. Union Générale d’Édition, 1965)
    • Situé au confluent de la Bresle et de la Méline, Guémicourt comme Beaucamps-le-Jeune était en Normandie et fut rattaché au district d'Amiens en 1790. — (Josiane Sartre, Châteaux "brique et pierre" en Picardie: Quatre siècles d'architecture, Nouvelles Éditions Latines, 2012, page 117)
    • La documentation archéologique y est malheureusement très rare pour le Haut Moyen Age, le site de Larina à Hières-sur-Amby (Isère) constituant une heureuse exception. Situé au confluent du Rhône et de l'Ain, ce promontoire escarpé a été occupé de la Préhistoire au IXe siècle de notre ère. — (Le roi de France et son royaume, autour de l'an Mil: actes du Colloque Hugues Capet 987-1987, La France de l'an Mil, Paris-Senlis, 22-25 juin 1987, Picard, 1992, page 228)

Forme de verbe

confluent \kɔ̃.fly\

  1. Troisième personne du pluriel de l’indicatif présent de confluer.
  2. Troisième personne du pluriel du subjonctif présent de confluer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONFLUENT. n. m.
Endroit où se joignent deux fleuves, deux cours d'eau. Cette ville est bâtie au confluent de deux rivières. Le confluent de la Seine et de la Marne.

Littré (1872-1877)

CONFLUENT (kon-flu-an, an-t') adj.
  • Terme de médecine. Petite vérole confluente, celle où les boutons sont si rapprochés qu'ils se touchent et se confondent, par opposition à variole discrète.

    Terme de botanique. Parties confluentes, parties qui se réunissent ou se confondent.

    Terme de minéralogie. Aragonite confluente, variété prismatique, dont les cristaux se réunissent par leurs bases.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CONFLUENT, s. m. (Géog.) lieu où deux rivieres se joignent & mêlent leurs eaux. Voyez Riviere.

Le village nommé Conflans, proche de Paris, est ainsi nommé parce que c’est proche de ce village que se fait la réunion de la Seine & de la Marne.

Quand deux rivieres se rencontrent, il faut qu’elles se joignent pour aller desormais ensemble avec une direction commune, qui ne sera ni l’une ni l’autre des deux différentes qu’elles avoient auparavant. L’angle du confluent, c’est-à-dire celui sous lequel les deux rivieres se rencontrent, étant posé, il est clair que si elles se rencontrent avec des forces parfaitement égales, la direction commune qu’elles prendront divisera cet angle exactement en deux moitiés égales ; mais hors de ce cas-là, qui est unique & extrèmement rare, l’angle ne sera point divisé également, parce que la direction commune formée ou résultante des deux particulieres, tiendra plus de celle qui aura appartenu à la riviere plus forte que de l’autre ; & cela d’autant plus que l’inégalité de forces sera plus grande. Donc la direction commune s’approchera plus de l’une des deux particulieres que de l’autre ; donc elle ne coupera pas en deux également l’angle du confluent formé par ces deux directions. Il s’agit ici de déterminer en général quelle sera la division de cet angle, ou, ce qui est le même, la position de la direction commune. Voici, selon M. Pitot, comment on la détermine.

Les deux rivieres ne prennent une direction commune, qu’après avoir en quelque sorte combattu, & s’être mises en équilibre ; de maniere qu’il n’y aura plus de combat, & qu’elles suivront paisiblement le même cours : la ligne de la direction commune est l’axe de cet équilibre, puisqu’il se fait à ses deux côtés & sur lui, comme sur une suite continue de points d’appui. Les deux forces des deux rivieres sont donc égales aux deux côtés de la ligne de direction commune, & il ne faut plus que les exprimer algébriquement. Ce sont l’une & l’autre les produits de trois quantités : 1°. la masse d’eau de l’une ou de l’autre riviere ; 2°. sa vitesse ; 3°. sa distance à l’axe de l’équilibre ; car cette distance est à considérer toutes les fois qu’il s’agit d’équilibre : or ici l’axe d’équilibre est la même ligne que la direction commune.

De ces trois quantités les deux premieres sont connues, ou supposées connues : reste la troisieme, que l’on tirera aisément d’une équation algébrique.

La distance de l’une des rivieres, ou plûtôt celle de son action sur l’axe d’équilibre, étant perpendiculaire à cet axe ou à la ligne de la direction commune, ce sera aussi le sinus de l’angle que fait avec cette direction la direction primitive de la riviere. On aura donc l’une des deux parties de l’angle du confluent divisé par la direction commune, & l’on aura en même tems l’autre partie.

Si les forces que les deux rivieres ont par elles-mêmes, c’est-à-dire les produits des masses par les vitesses, sont des quantités égales, il est évident que la direction commune divise en deux moitiés égales l’angle du confluent.

Pour prendre de tout ceci une idée encore plus nette, il sera bon de voir quelle sera la position de la direction commune par rapport aux directions particulieres ou primitives, toûjours dans la supposition de cette égalité de force des rivieres, mais en y ajoûtant celle de différens angles du confluent.

Si cet angle est infiniment petit ou aigu, la direction commune sera infiniment inclinée, ou, ce qui est le même, parallele aux deux directions particulieres, ou même confondue avec elles.

Si l’angle du confluent est droit, la direction commune fait un angle de 45 degrés avec chacune des deux particulieres.

Si l’angle du confluent est infiniment obtus, c’est-à-dire si les directions des deux rivieres ne font qu’une même ligne droite, si elles se rencontrent de front, on concevra, ou qu’il ne se forme point de direction commune, ou que s’il y en a une, elle traversera les deux rivieres perpendiculairement à l’une & à l’autre des deux directions particulieres.

Donc la direction ayant commencé par le premier des deux cas extrèmes par avoir la même position que les directions particulieres, & finissant dans le second cas par en avoir une la plus opposée à la leur qui soit possible, il faut que dans tous les cas moyens, à commencer par le premier extrème, elle en ait une toûjours plus différente, & en un mot d’autant plus différente, que l’angle du confluent sera plus grand.

Si l’on ne suppose plus l’égalité des forces naturelles des deux rivieres, il est clair en général que la direction commune n’aura plus la même position à l’égard des deux particulieres, mais qu’elle se portera vers le côté le plus fort.

La direction commune des deux rivieres étant déterminée & connue, la vîtesse commune qu’elles prendront ne l’est pas encore : cette vîtesse sera, comme dans tous les mouvemens composés, moindre que la somme des deux vîtesses primitives ; & voici comment M. Pitot le prouve. La vîtesse des rivieres dépend uniquement de la pente du terrein où elles coulent ; que cette pente immédiatement après la jonction soit la même qu’elle étoit immédiatement auparavant, il y aura égalité entre la somme des deux masses d’eau multipliées chacune par la vitesse particuliere qu’elle avoit avant la jonction, & la somme des mêmes deux masses multipliée par la vîtesse commune qui sera après la jonction. De cette égalité exprimée algébriquement, on tire la valeur de la vîtesse commune, moindre que la somme des deux particulieres & primitives.

Cela paroît bien contraire à ce que M. Guillelmini prétend, que l’union de deux rivieres les fait couler plus vîte (Voy. Fleuve), mais il ne parloit que de causes physiques particulieres, que nous ne considérons pas ici : elles se combinent avec le pur géométrique, & le dérangent beaucoup. Tout ceci est tiré de l’histoire académique 1738.

On peut rapporter à cet article les expériences de MM. Dufay & Varignon sur les mouvemens de deux liquides qui se croisent. Deux tuyaux étant soudés l’un à l’autre, & se croisant, on suppose que l’on pousse une liqueur dans un des tuyaux, & une liqueur différente dans l’autre ; M. Varignon a prétendu, après des expériences qu’il avoit faites, que chaque liqueur sortoit par le tuyau par lequel on l’avoit poussé, & qu’ainsi les deux liqueurs se croisoient. Mais M. Dufay ayant répété cette expérience avec soin, a trouvé que les liqueurs ne se croisoient point, qu’elles se réfléchissoient, pour ainsi dire, au point de concours, pour sortir chacune par le tuyau par lequel elle n’avoit pas été poussée. Voy. mém. acad. des Scienc. 1736. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « confluent »

Confluer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin confluens, participe de confluo (« confluer »), dérivé de fluo (« couler, s’écouler ») avec le préfixe con- (« avec »), littéralement « s’écouler ensemble ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « confluent »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
confluent kɔ̃flyɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « confluent »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « confluent »

  • Tout portrait se situe au confluent d'un rêve et d'une réalité. De Georges Perec / La vie mode d'emploi
  • L'objet premier de l'anthropologie est la relation entre l'un et l'autre, les uns et les autres. Elle se situe au confluent des histoires, au lieu des crises, au carrefour des doutes : la matière concrète du social et de l'individuel. De Antoine Spire / Le Monde de l'éducation - Juillet - Août 2001
  • Le risque se faisait de plus en plus pressant, à cause des pluies continuelles qui s’abattent sur la Maurienne. Le confluent de l’Arc et du Poucet, un de ses affluents les plus fantasques en rive droite, est totalement embâclé depuis ce samedi soir. De légers débordements ont été notés sur la RD 1006 en amont de Saint-Michel-de-Maurienne, contraignant la direction des routes départementales à fermer l’itinéraire. , Transport | Débordement de l'Arc, route RD100 6 coupée et autoroute A43 gratuite à Saint-Michel-de-Maurienne
  • La semaine dernière, les dirigeants du Confluent Rugby Club XV ont présenté leurs premières recrues. Les nouveaux arrivants sont pourtant de vieilles connaissances pour la plupart car ils ont été formés à l’école de rugby des Piranhas. Un retour aux sources tout d’abord pour Sami Jabel, ce bouillonnant entrepreneur aiguillonnais qui a bien connu Nicolas Mateos à Casteljaloux et qui veux bien relever le challenge de la Pré-Fédérale avec un groupe de copains issus du coin. Il sera donc accompagné de ses compères Jean Luc Besson et Hervé Cruagnes (Casteljaloux), de Hugo Laguens et Ryan Jabel (Villeneuve s/lot). Ce sont donc cinq nouvelles recrues qui viendront sur les rives du confluent, en attendant de nouvelles futures annonces. petitbleu.fr, Staff et effectif renforcés au CRC XV - petitbleu.fr
  • Quimper tire son nom de kember, confluent en breton. Quatre cours d'eau s’y rejoignent, conférant au chef-lieu du Finistère une atmosphère paisible que l’on ne retrouve pas vraiment dans sa vie politique. France 3 Bretagne, DIRECT VIDEO. Municipales à Quimper. Isabelle Assih, Ludovic Jolivet, Annaïg Le Meur : le débat du 2e tour
  • Raffles City Chongqing se trouve au confluent du Yangtsé et du Jialing dans le district de Yuzhong, et sera formé de huit gratte-ciel reliés par un podium de cinq étages. The Times of Israël, Les réflexions post-coronavirus d'un architecte en Chine, natif d'Israël | The Times of Israël
  • Le bateau transportant 24 personnes a chaviré au confluent du fleuve Lancang et de la rivière Nanban jeudi vers 4h00. Un total de 17 personnes ont été secourues, et un corps a été retrouvé en aval dans les eaux du Myanmar, selon le centre des secours d'urgence. , Chine : un accident de bateau fait un mort et six disparus dans le sud-ouest_French.news.cn
  • La troisième plus grande ville de France, Lyon, est pleine de surprises. Située au confluent du Rhône et de la Saône, dans le sud-est de la France, à une heure seulement des sommets enneigés des Alpes, c’est une ville éblouissante et sophistiquée dont les racines historiques remontent jusqu’aux Romains de l’Antiquité. De sa vieille ville enchanteresse à ses parcs urbains spacieux, il y a quelque chose à découvrir à chaque coin de rue. De nombreux voyageurs qui réservent des transferts à l’aéroport de Lyon associent leur voyage en ville à quelques jours à la montagne, profitant ainsi de la réputation de Lyon comme "la porte des Alpes". Si vous souhaitez explorer la ville et ses environs, vous n’avez pas le temps de réserver vos transferts d’aéroport. Repandre, Transport aéroport Lyon Saint Exupéry - Communiqué de presse
  • Au confluent du nord et du sud de La Mer se trouve Parc aquatique Laguna. Ici, les clients testent leur courage sur des toboggans noués de rebondissements surprenants. Ils peuvent également apprendre à surfer sur la machine à vagues à cent quatre-vingt degrés de Flowrider. News 24, La Mer, le nouveau quartier en bord de mer de Dubaï, propose des restaurants branchés, des sports nautiques et des parcs d'attractions - News 24
  • Au cœur du département, à la confluence entre Garonne et le Lot, la cité ducale d'Aiguillon occupe une importance stratégique. Son histoire se confond avec celle du confluent. Quand on pénètre dans la ville, on retrouve l'empreinte du patrimoine dans la vie trépidante et cosmopolite. ladepeche.fr, Patrimoine Aiguillon, la fastueuse capitale du confluent - ladepeche.fr
  • «Le confluent n'est pas qu'un club de garçons... Les filles y ont aussi leur place, et nous serions heureux de vous accueillir pour découvrir le football féminin. ladepeche.fr, Pinsaguel. Foot : le Confluent lance un appel pour constituer son équipe féminine - ladepeche.fr

Images d'illustration du mot « confluent »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « confluent »

Langue Traduction
Anglais confluence
Espagnol confluencia
Italien confluenza
Allemand zusammenfluss
Chinois 合流
Arabe التقاء نهرين
Portugais confluência
Russe впадение
Japonais 合流
Basque bategitearen
Corse cunfluenza
Source : Google Translate API

Synonymes de « confluent »

Source : synonymes de confluent sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « confluent »

Partager