Conduite : définition de conduite


Conduite : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CONDUITE, subst. fém.

Fait de conduire.
A.− [Un être vivant]
1. Action d'accompagner, de guider une personne, un animal. Être sous la conduite d'un guide; la conduite d'un troupeau. De temps en temps une escouade, sous la conduite d'un sous-officier, dévalait en torrent d'un escalier (A. France, L'Anneau d'améthyste,1899, p. 244):
1. ... eh bien! j'aime assez qu'ils voient passer les enfants de M. de Rênal, allant à la promenade sous la conduite de leur précepteur. Stendhal, Le Rouge et le Noir,1830, p. 13.
Faire un brin, un bout de conduite à qqn. L'accompagner un certain temps :
2. Quand elle [Jacqueline] va partir, le maître tient à l'accompagner « un bout », à lui « faire conduite » : c'est l'habituelle courtoisie campagnarde... J. de La Varende, L'Homme aux gants de toile,1943, p. 263.
Faire à qqn une (la) conduite de Grenoble. Reconduire quelqu'un à coups de bâtons et de pierres, l'escorter de huées :
3. Cette femme ignoble, Je lui ferai une conduite de Grenoble Telle qu'elle s'en souviendrait en Paradis! Verlaine, Œuvres complètes,t. 3, Dans les limbes, 1894, p. 2.
2. Action de diriger quelqu'un psychologiquement et moralement. Travailler sous la conduite d'un maître :
4. Le malheur qui venait d'arriver au roi, et qui jetait partout la consternation, était imputé à ceux qui, depuis quatre années, avaient la conduite de ce prince. Barante, Hist. des ducs de Bourgogne,t. 2, 1821-24, p. 67.
3. Action de se diriger soi-même; attitude, comportement. Une conduite étrange, changeante; suivre la même conduite; changer de ligne de conduite. Je me suis toujours bien trouvé d'accorder ma conduite aux exigences des saisons (Bosco, Le Mas Théotime,1945, p. 305)
5. J'ai l'air de vivre au jour le jour, « en décousu », et pourtant je suis une ligne de conduite très droite et très précise : donner tout le bonheur matériel possible à ma femme et à mon enfant, me contenter pour ma part du moins possible... Renard, Journal,1890, p. 63.
4. Manière d'agir selon les règles de la morale ou de la discipline qui régit un groupe. Manquer de conduite; femme de mauvaise conduite; avoir une conduite exemplaire; un zéro de conduite :
6. ... il s'imagine que toute la beauté des conduites humaines se trouve dans l'obéissance à trois petits préceptes de morale appris dans des livres d'école. Alain-Fournier, Correspondance[avec. J. Rivière], 1906, p. 146.
7. Il est à la fois une manière de morale intime, une règle de conduite dans le monde, une religion de la personnalité, un parti pris littéraire et une conséquence de ce tempérament de comédien-né que je trouve à Stendhal, et à tous ceux qui se confessent. Valéry, Variété II,1929, p. 95.
B.− [Une chose]
1. Action de diriger un véhicule et, absol., une voiture automobile. Assurer la conduite d'un avion; conduite sur route, en ville; leçons de conduite :
8. N'est-ce pas ici que demeure le capitaine du Pharaon? (...) celui qui a été chargé de la conduite du navire pendant la traversée? A. Dumas Père, Le Comte de Monte-Cristo,Drame, 1848, I, 2, p. 24.
P. méton. Conduite intérieure. Automobile dont la carrosserie est entièrement fermée :
9. La conduite intérieure est devenue la carrosserie de beaucoup la plus courante. Certes, chaque constructeur offre dans la gamme de ses modèles un élégant cabriolet ou un coach décapotable, mais ce ne sont plus là carrosseries de série... H. Tinard, L'Automob.,1951, p. 334.
2. Action d'assurer la bonne marche d'une entreprise, d'une affaire. La conduite d'un procès, de grands travaux :
10. Jacques a continuellement quelque chose à faire. La conduite de ses biens l'occupe sans l'absorber. G. Sand, Jacques,1834, p. 95.
11. Quoi qu'il en soit, c'est là le domaine où le gouvernement tout entier, maintenant affranchi des devoirs primordiaux et absorbants que lui imposait la conduite de la guerre en Europe, va pouvoir consacrer une part essentielle de son activité et peser de tout son poids. De Gaulle, Mémoires de guerre,1959, p. 578.
En partic. Art de conduire l'action dramatique d'une œuvre littéraire, de mener à terme l'exécution d'une œuvre picturale, musicale, etc. On y voit [dans Fervaal] une grande inexpérience dans la conduite de l'action (P. Lalo, La Mus.,1899, p. 26):
12. Si le faux règne en effet dans le style comme dans la conduite de certaines tragédies françaises, ce n'était pas au vers qu'il fallait s'en prendre, mais aux versificateurs. Hugo, Cromwell,1827, préf., p. 33.
C.− Sens techn.
1. ÉLECTR. Conduite forcée. Conduite qui relie le canal d'amenée contenant sous pression l'eau d'un barrage aux turbines d'une centrale hydro-électrique.
2. TECHNOL. Canalisation de section variable parcourue par un fluide. Conduite d'eau, de gaz. Le malfaiteur s'aida de la conduite de descente des eaux pour monter au premier étage (A. France, La Révolte des anges,1914, p. 276):
13. Il [Ezéchias] fit construire dans la ville [de Jérusalem] une grande piscine et creuser une conduite souterraine qui y amenait, dans la saison des pluies, les eaux de la piscine supérieure... Renan, Hist. du peuple d'Israël,t. 3, 1891, p. 17.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃dɥit]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. A. 1. a) xiiies. « action de conduire, d'escorter quelqu'un » d'où ici « escorte » (Isopet Lyon, éd. J. Bastin, LIX, 17); b) 1928 autom. « action de conduire un véhicule », « le véhicule lui-même » conduite intérieure (Mauriac, Destins, p. 44); 2. ca 1520 prendre la conduycte de « prendre le penchant » (Myst. Vieil Testament [addition de ca 1520 apr. le vers 17098] éd. J. de Rothschild); 1680 « manière de se comporter » (Rich.); 3. a) 1465 « action de diriger, de conduire (une entreprise, une affaire) » (Lettres de Louis XI, II, 345 ds Bartzsch, p. 32); 1690 (Fur. : Conduite [...] d'une entreprise, d'un dessein, d'une affaire, d'une intrigue); b) 1530 « art de conduire un ouvrage de l'esprit » (Palsgr., p. 208). B. Av. 1590 contexte anat. « conduit, canal » (Paré, Œuvres, éd. J. F. Malgaigne, t. 1, p. 211); en partic. av. 1628 « canalisation » (Malh., III, 3 ds Littré : Ces fontaines dont les conduites souterraines). Part. passé fém. subst. de conduire*. Fréq. abs. littér. : 4 453. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 9 119, b) 5 668; xxes. : a) 4 219, b) 5 581. Bbg. Couture (B.) Les Réseaux d'eau : éléments de vocab. Meta. 1970, t. 15, p. 173. − Gougenheim (G.). De quand date l'expr. : conduite de Grenoble? Vie Lang. 1952, pp. 313-314. − Rigaud (A.). Conduite de Grenoble. Vie Lang. 1969, pp. 652-653. − Sain. Lang. par. 1920, p. 183. − Termes techn. fr. Paris, 1972, p. 54.

Conduite : définition du Wiktionnaire

Nom commun

conduite \kɔ̃.dɥit\ féminin

  1. Action de conduire, de mener, de guider, d’accompagner.
    • Voilà pourquoi il faut franchir les rivières sous la conduite d'un guide local qui connaisse les points guéables. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 11)
    • Être chargé de la conduite d’un aveugle, de la conduite d’un convoi. — La conduite d’un troupeau.
    • (Désuet)Faire la conduite à un ami, à un camarade qui part.
  2. Direction d’un ouvrage, d’un projet, d’une affaire.
    • Avoir la conduite d’un bâtiment, d’un travail. — Prendre la conduite d’une entreprise.
    • Se charger de la conduite d’une affaire, d’un procès.
  3. (Par extension) Manière dont les éléments, les incidents sont disposés et amenés dans un ouvrage.
    • La conduite d’un poème épique, d’un poème dramatique,
  4. Gouvernement soit politique, soit militaire, soit ecclésiastique.
    • Non content de s'immiscer dans la conduite des affaires publiques, en imposant son point de vue et ses préjugés aux souverains, le clergé prétendit s'immiscer également dans la vie religieuse du judaïsme. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  5. Inspection qu’on a sur les mœurs, sur les actions de quelqu’un.
    • Se charger de la conduite d’un jeune homme, en abandonner la conduite à quelqu’un. — Ce jeune homme est sous ma conduite.
  6. Manière d’agir, façon dont chacun se gouverne.
    • Le compositeur particulièrement désigné comme homme de conscience doit être excellent ouvrier, minutieux, et d'une conduite régulière. — (A. Frey, Nouveau manuel complet de Typographie, Manuels-Roret, 1857)
    • Tout autre est la conduite du véritable chrétien. Il doit d’abord s’en tenir à la foi, et seulement ensuite chercher à la justifier en raison. — (Louis Rougier, Histoire d’une faillite philosophique: la Scolastique, 1925, éd.1966)
    • « Vous ne punirez pas ce pauvre petit Frédéric. Il a déjà assez de chagrin...
      – Il me copiera les
      Bucoliques, déclara le vétérinaire. J’exige que l’on ait de la conduite, et c’est un point sur lequel je serai toujours intraitable. » — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 192.)
    • La codification de la charia par les écoles et rites divers […] représente un modèle idéal de conduite qui a été et est souvent foulé aux pieds par la coutume, l’usage et la tradition locale. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p.64)
    • Ces malfaiteurs littéraires voudraient persuader de tels hommes qu’ils n’ont pas besoin d’excuse et que leur conduite se conforme au dictamen de la nature. — (Abbé Paul Buysse, Vers la Foi catholique : L’Église de Jésus, 1926, pp.188-189)
    • Nous avions pour jardinier un ancien forçat que sa bonne conduite au bagne avait racheté de ses fautes. — (Francis Carco, Maman Petitdoigt, La Revue de Paris, 1920)
  7. (Hydraulique) Tuyau ou aqueduc, gros conduit, qui porte d’un lieu à un autre les eaux d’une fontaine, d’un étang, d’une rivière, etc.
    • Viennent ensuite les conduites forcées qui mènent l'eau jusqu'aux turbines. Ces impressionnants tuyaux en acier de 1,9 à 2,3 mètres de diamètre peuvent supporter une pression de 28 bars. — (Ludovic Dupin, La centrale qui a électrifié la Bavière, dans L’Usine nouvelle, n°3252, 8 septembre 2011, page 8)
  8. (Par extension) Tuyauterie, canalisation destinée à amener un gaz ou à distribuer l’électricité.
    • Une conduite de gaz, d’électricité, de téléphone.
  9. (Marine) Frais de route engendrés par les déplacements que font les marins entre le domicile et le lieu d'embarquement.
  10. (Nucléaire) Ensemble des opérations de commande et de contrôle d’un réacteur nucléaire.

Forme de verbe

conduite \kɔ̃.dɥit\

  1. Participe passé féminin singulier de conduire.
    • Une machine teignant cent kilos de matière est conduite par un seul ouvrier qui a le temps, pendant la durée de la passe, de préparer la matière pour la passe suivante et de débâtonner ensuite la matière teinte. — (Bulletin de l’Association amicale des anciens élèves de l’École supérieure de chimie industrielle de Lyon et de l’École française de tannerie, Chimie moderne, 1887, page 45)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Conduite : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONDUIRE. (Je conduis ; nous conduisons. Je conduisis. Je conduirai. Conduis ; conduisons. Que je conduise. Conduisant, Conduit.) v. tr.
Mener, guider, diriger vers un but un être ou une chose. Conduire un aveugle. Conduire des voyageurs. Il prit des guides qui le conduisirent. Conduisez monsieur à sa chambre. Je vais vous conduire auprès d'elle. Il se laissa conduire en prison. Conduire une armée par des défilés. Conduire les pas de quelqu'un. Cet homme n'y voit pas assez pour se conduire. Conduire des chevaux, un troupeau. Conduire une charrette, une voiture, une automobile, etc. Absolument, Ce chauffeur conduit bien. Vous ne savez pas conduire. Il signifie spécialement Accompagner quelqu'un par civilité, par honneur, etc. Il conduisait sa fille à l'autel. Conduire l'eau, La faire aller d'un endroit à un autre par des rigoles, par des canaux. Conduire une ligne, La faire passer par différents points. Conduire une futaie, une forêt, L'aménager. Conduire un arbre, Le tailler suivant ce qu'on veut en faire. Conduire la main de quelqu'un, à quelqu'un, Lui tenir la main pour lui faire mieux tracer des caractères, un dessin, etc. Conduire la main d'une personne qui écrit, d'un écolier qui apprend à écrire. Son maître d'écriture est encore obligé de lui conduire la main. Il s'emploie aussi figurément, tant au sens physique qu'au sens moral. Ses traces nous conduisirent jusqu'au lieu où il s'était caché. Ce chemin conduit à la ville. La fureur conduisait son bras. L'ouvrage fut conduit jusqu'au dixième volume et en resta là. Conduire un ouvrage à sa perfection. Une semblable doctrine doit conduire à l'athéisme. Cela me conduit à vous parler de telle chose. Conduire un État à sa ruine. Il signifie encore Avoir inspection sur un ouvrage, en avoir la direction, en parlant des Ouvrages matériels. Conduire une construction. Conduire un travail. Conduire une tranchée. Il se dit également en parlant des Ouvrages de l'esprit et des choses morales. Conduire un dessein, une entreprise, une intrigue. Il a bien conduit, mal conduit cette affaire. C'est lui qui a tout conduit. Une pièce de théâtre, une intrigue bien conduite, Dont les incidents sont bien amenés. Il signifie aussi Commander et servir de chef, régir, gouverner. Conduire une armée, une flotte, un vaisseau, une barque. Conduire des troupes. Conduire des ouvriers. Ce père conduit bien sa famille. Conduire une maison. Conduire un orchestre. Conduire une excursion. Il a bien conduit sa fortune. Conduire la conscience de quelqu'un. Conduire quelqu'un dans ses affaires. Se laisser conduire par quelqu'un. Ce peuple-là est difficile à conduire. Il se dit également dans ce sens de la Raison et des passions personnifiées. La raison le conduit. Ses passions le conduisent. Il se laisse conduire par son intérêt. Fig., Conduire la barque, Conduire quelque entreprise, quelque affaire ; et Conduire bien sa barque, Conduire bien ses affaires.

SE CONDUIRE signifie figurément Se comporter, avoir telle ou telle conduite. Il se conduit bien ; il se conduit mal. Il s'est conduit vaillamment. Il sait bien se conduire. Cette femme s'est toujours bien conduite. Conduisez-vous bien.

Conduite : définition du Littré (1872-1877)

CONDUITE (kon-dui-t') s. f.
  • 1Action de conduire, de mener, de guider. Être chargé de la conduite d'un aveugle, d'un troupeau, d'un convoi.

    Par extension, celui qui conduit. À vous mettre en lieu sûr je m'offre pour conduite, Molière, Tart. V, 6.

    Terme de marine. Frais de route payés aux marins pour se rendre dans les ports militaires ou pour retourner dans leurs quartiers.

  • 2Accompagnement avec cérémonie. Être chargé de la conduite d'un ambassadeur. Faire la conduite à un camarade qui part.
  • 3Ce qui conduit, dirige.

    Terme de marine. Poulie de conduite, poulie qui dirige certains cordages.

    Terme de métier. Partie excédante du fût d'un outil de menuisier, qui l'empêche de descendre trop.

    Pièce d'une grosse horloge, qui transmet le mouvement à une certaine distance.

  • 4 Terme d'hydraulique. Aqueduc, tuyau qui conduit les eaux. Ces fontaines Dont les conduites souterraines…, Malherbe, III, 3.

    Fig. Et par une conduite immense La grâce descend dessus nous, Régnier, Hymne.

    Petit canal pratiqué sous le carreau, pour amener l'air extérieur dans le foyer et faire monter la fumée.

  • 5 Fig. L'action de conduire, de diriger. Être chargé de la conduite d'un diocèse, de la conduite des âmes. Avoir la conduite d'une armée. Prendre la conduite d'une entreprise. Laissez-moi la conduite de cette affaire. Et de ton heureux sort laisse-moi la conduite, Corneille, Nicom. I, 4. Je vois sur la frontière une puissante armée. Comme vous l'avez dit, à vaincre accoutumée ; Mais par quelle conduite et sous quel général ? Corneille, ib. III, 2. Quand un monarque agit par sa propre conduite, Corneille, Othon, I, 1. Il leur laissait toute la conduite de l'affaire, Sévigné, 401. Je suis les conduites ordinaires de la prudence, Sévigné, 318. Et nous verrons ensuite Si je dois de vos feux reprendre la conduite, Molière, l'Étour. III, 5. Le fils fut mis sous la conduite D'un précepteur, La Fontaine, Contr. Sur l'ordre et la conduite de qui ce lieu et ce temps a-t-il été destiné à moi ? Pascal, dans COUSIN. Dieu ne fait plus de miracles dans la conduite ordinaire de son Église, Pascal, ib. Remettons-nous à Dieu pour la conduite de nos vies, Pascal, ib. Si nous lui en remettons la conduite, Pascal, ib. Vous pouvez du départ me laisser la conduite, Racine, Esth. III, 1. Allez, de votre sort laissez-moi la conduite, Racine, Andr. IV, 3. Ceux à qui je voulais qu'on livrât sa conduite, Racine, Brit. IV, 2. Arsace, je me vois chargé de sa conduite, Racine, Bérén. III, 2. Régner et de l'État embrasser la conduite, Racine, Phèd. III, 1. Mais ce n'est que l'effet d'une sage conduite Dont César a voulu que vous soyez instruite, Racine, Brit. I, 2.
  • 6 Terme de théologie. Voie divine, dessein divin. Le ciel choisit souvent de secrètes conduites Qu'on ne peut démêler qu'après de longues suites, Corneille, Œdipe, IV, 1. La conduite dont Dieu s'est servi en cette rencontre, Pascal, Lett. 1er avril 1648. Voilà les admirables conduites de la sagesse de Dieu sur le salut des saints, Pascal, Lett. 4. La conduite de Dieu sur la vie et la maladie, Pascal, dans COUSIN. Nous bénirons la conduite de la Providence, Pascal, ib. J'ai fait de sérieuses réflexions sur les conduites de Dieu sur vous, Bossuet, Lett. 10. Dans le nouveau Testament il a suivi une autre conduite, Bossuet, Hist. II, 13. Elle conserve dans son cœur la conduite passée de Dieu sur elle, Massillon, Myst. Purif. 1. Telle fut envers Bernard la conduite de la grâce, Massillon, Panég. St Bern.
  • 7Direction de travaux de constructions, de fortifications, de siége. La conduite des travaux du Louvre. Avoir la conduite d'une tranchée.

    Le plan et la marche d'un ouvrage d'esprit. La conduite d'un poëme dramatique. Un caractère tracé avec beaucoup de conduite.

    Terme de peinture. Bonne ordonnance d'un tableau.

    Terme de musique. Art de mettre en œuvre et de développer le motif d'une composition.

    Terme de rhythmique ancienne. Conduite rhythmique, ou, simplement, rhythmique, rapidité ou lenteur dans le temps ou la marche de la déclamation.

  • 8Manière de se comporter, de se gouverner. Avoir une bonne conduite. Mais je ne comprends point toute votre conduite, Corneille, Nicom. III, 4. On donne des conseils, mais on n'inspire pas de conduite, La Rochefoucauld, Réfl. 378. Mais des yeux du Seigneur leur conduite éclairée Ne s'écartait jamais de la divine loi, La Fontaine, Captivité de St Malc. Il avait voulu l'engager à tenir une conduite plus droite, Fénelon, Tél. XX. L'Hespérie et toute la Grèce, qui ont les yeux sur nous, méritent que nous tenions cette conduite pour en être estimés, Fénelon, Tél. XX. Combien voit-on de gens qui, sur une vaine confiance en leur bonne intention, s'engagent dans de fausses conduites ! Fénelon, ib. XVII. L'épouse que tu prends, sans tache en sa conduite, Aux vertus, m'a-t-on dit, dans Port-Royal instruite, Boileau, Sat. X. Il te sied bien d'avoir en de si jeunes mains, Chargé d'ans et d'honneurs, confié tes desseins, Et laissé d'un vizir la fortune flottante Suivre de ces amants la conduite imprudente, Racine, Baj. IV, 7. D'un rival en fureur est-ce là la conduite ? Racine, Mithr. IV, 1. Vous-même rougiriez de ma lâche conduite, Racine, Bérén. V, 6.

    Absolument. Bonne conduite. Avoir de la conduite. Manquer de conduite. Être sans conduite.

    Certaines façons dont on use. La conduite qu'il a tenue hier soir est sans excuse.

    Prudence, adresse, savoir-faire. Le malheur, par conduite, au bonheur cédera, Régnier, Sat. XII. Détester en pleurant votre peu de conduite, Tristan, Mort de Chrispe, IV, 1. [Il] Ménagea notre vie avec tant de conduite, Rotrou, Vencesl. IV, 6. Vous avez de la prudence, de la conduite, Sévigné, 432. Près du prince Gygès eut assez de conduite, La Fontaine, Cand.

REMARQUE

1. D'après Laveaux, ce nom n'a point de pluriel, si ce n'est en termes d'hydraulique, en parlant des tuyaux des aqueducs qui conduisent les eaux d'un endroit à un autre. C'est une erreur. Conduite a un pluriel dans tous les sens comme on peut le voir aux exemples.

2. Dans le sens théologique de direction divine, conduite prend la préposition sur.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et ferons nous encore davantage, que nous metrons cinquante galies armées en vostre conduite, Villehardouin, XIV.

XVIe s. Dame Pallas qui luy avoit prefix Ducteurs expers et de sure conduicte Pour gouverner si puissant exercite [armée], Marot, J. V, 54. Les jeux, danses, desquelles l'antiquité a donné le patronage et la conduicte aux dieux mesmes, Montaigne, I, 184. Cette bataille gaignée soubs la conduicte de dom Joan d'Austria, Montaigne, I, 249. Soubz sa conduitte ilz avoient accoustumé de batre tousjours leurs ennemis, Amyot, Philop. 13. La dure mere sert de conduite aux veines et arteres estans entrées au crane, lesquelles s'inserent en la duplicature d'icelle, Paré, III, 5. Comme on voit la navire attendre bien souvent Au premier front du port la conduite du vent, Ronsard, 424.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CONDUITE. Ajoutez :
9Manière dont se comportent des instruments, des machines. Sur la conduite des chronomètres, Rouyaux, Acad. des sc. Comptes rendus, t. LXXXII, p. 679.
10Conduite de, avec un verbe à l'infinitif, pour conduite qui consiste à. Cette conduite va bien plus à… que celle de suivre…, Fénelon, Lett. spirit. CXXXVI.
11Conduite de Grenoble, ancienne locution qui signifiait mauvais accueil, mauvais traitement. Si vous aviez été l'autre jour au Marché des Innocents, vous auriez pu jouer votre petit rôle dans la conduite de Grenoble qu'on a faite à M. l'abbé [Terray], Rev. Britan. sept. 1872, p. 132.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Conduite : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

* CONDUITE, s. f. (Gram.) c’est l’ordre que l’on met dans ses actions, relatif au but que l’on s’est proposé. Si les actions sont conséquentes, la conduite est bonne ; si elles ne sont pas conséquentes, la conduite est mauvaise. Il est évident qu’il ne s’agit que d’une bonté ou d’une mechanceté virtuelle, & non morale. Pour que la conduite soit moralement bonne ou mauvaise, il faut que le but soit bon & honnête, ou deshonnête ou mauvais ; d’où il s’ensuit que la conduite virtuelle peut être mauvaise quoique le but soit bon, & bonne quoique le but soit mauvais. Conduite a encore quelqu’autres acceptions relatives aux verbes conduire, diriger.

Conduite, s. f. terme d’horlogerie ; il signifie une tringle de fer TE (voyez la fig. 71. Horl.) qui porte à ses deux extrémités des roües R, R. appellées molettes, voyez Molette. Les conduites servent dans les grosses horloges à transmettre le mouvement à des distances de l’horloge trop grandes pour qu’on pût le faire par les moyens ordinaires, comme par exemple, pour faire mouvoir une aiguille qui marqueroit l’heure sur un cadran, éloigné de l’horloge de 10 ou 12 toises. En général on appelle dans une grosse horloge conduites, la partie qui sert à faire tourner des aiguilles qui en sont fort éloignées ; soit que ces conduites soient faites comme nous venons de le dire, soit qu’elles le soient autrement.

Lorsqu’on veut changer la direction d’un mouvement, on en employe de differentes especes. Veut-on, par exemple, changer un mouvement horisontal en un vertical, on met sur la conduite une roue de champ au lieu d’une roue platte ; & situant cette conduite verticalement, on change par-là la direction du mouvement de celle qui est horisontale dans laquelle la roue de champ engrene. Quand on veut dans un même plan changer la direction d’un mouvement, tantôt on fait engrener deux mollettes ensemble, de façon que leurs axes ou conduites fassent entr’eux un angle droit, & qu’ils soient dans ce même plan. Voyez fig. 72. tantôt lorsque l’angle que l’on veut que ces conduites fassent entr’elles est trop obtus, comme dans la fig. 73. Pour employer ce dernier moyen on se sert d’une machine MHE, dont les mouvemens sont semblables à ceux de la lampe de Cardan, c’est-à-dire, que le cercle ou globe G se meut sur les pivots PP, tandis que la queuë de la conduite Q peut aussi se mouvoir circulairement autour du centre du cercle C. Il est bon de remarquer que lorsque l’angle formé au centre C par les deux queuës M & Q est de 45 degrés, ou un peu au-dessous, on ne peut guere se servir de cette machine. Enfin c’est à l’adresse de l’horloger à imaginer des moyens simples de changer la direction des mouvemens, qui doivent se faire toujours avec le moins de frottement & le moins de jeu qu’il est possible. Dans l’horloge des Missions étrangeres qui a été faite sous les yeux de mon pere, les conduites ont en place de molettes d’un côté un petit coude C, fig. 74, & de l’autre un coude pareil D, dans lequel il y a un trou pour recevoir l’extrémité E du coude C ; par ce moyen on supprime non-seulement les jeux & les frottemens de leurs dentures, mais encore beaucoup d’ouvrage. Voyez Horloge, &c. (T).

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « conduite »

Étymologie de conduite - Littré

Conduit, participe passé pris au féminin et substantivement ; bourguig. condute, condeute.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de conduite - Wiktionnaire

Du participe passé du verbe « conduire ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « conduite »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
conduite kɔ̃dµit play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « conduite »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « conduite »

  • Une conduite « classique » de gaz naturel de 4 bars a été arrachée rue du Colombier, près de la gare alors que des ouvriers travaillaient sur un chantier de voirie.  , Dans le centre-ville de Dinan, les pompiers interviennent sur une conduite de gaz arrachée pendant des travaux | Le Petit Bleu
  • Pour plus de 1,2 milliard de dollars, Amazon met la main sur Zoox dans le domaine de la conduite autonome. Un rachat salué à sa manière par Elon Musk. Génération-NT, Conduite autonome : Amazon se paie Zoox sous les railleries d'Elon Musk
  • Entre alors en course un phénomène bien connu et qui est loin d'être réservé à la conduite –il touche des milieux aussi divers que le football et les mathématiques. On l'appelle la menace du stéréotype. «Le problème des stéréotypes, c'est que, même si les femmes se sentent bonnes conductrices dans le sens où elles sont respectueuses des règles et des autres, elles se sentent toujours jugées du fait de leur sexe» quand elles sont au volant, explicite Marie-Axelle Granié. Slate.fr, Avoir le permis sans prendre le volant: pourquoi les femmes laissent leur conjoint conduire | Slate.fr
  • Cette mesure s’applique également aux tests psychotechniques prévu dans le cadre du contrôle médical à la conduite et aux permis de conduire des professionnels de la route(taxi, ambulancier, poids lourds...). , Les avis médicaux d’aptitude à la conduite sont valables jusqu’au 24 août 
  • Une cinquantaine de pays a adopté une nouveau règlement relatif aux systèmes de conduite autonome, lequel entrera en vigueur dès le mois de janvier 2021. Plusieurs mesures contraignantes devront être ainsi être respectées par les constructeurs automobiles. Frandroid, Boîte noire, limitation à 60 km/h, cybersécurité : voici les nouvelles règles pour la conduite autonome
  • Cet accord a été conclu entre 53 nations aussi bien européennes que d’Asie et d’Afrique. L'harmonisation des règles permettra de simplifier et d’accélérer le déploiement des technologies au niveau mondial. Au niveau 3, le conducteur ne conduit pas lorsque le système de conduite automatisé est activé, sur certains types de route, mais doit reprendre la main si le système l’exige. Clubic.com, Plus de 50 pays concluent un accord sur la conduite autonome
  • Depuis quelques heures, il est impossible d'accéder à la chaîne Twitch de Donald Trump. Sanctionné pour « conduite haineuse », le président américain ne peut plus publier quoi que ce soit sur la plate-forme, qui ne rétablira son compte que dans quelques jours.  01net, Twitch suspend le compte de Donald Trump pour « conduite haineuse »
  • Faire cent batailles et gagner cent victoires n'est pas la meilleure conduite De Sun Tzu / L'art de la guerre
  • Je prends acte, pour l'autre vie, de ma conduite en celle-ci. De Jean-Jacques Rousseau / Emile ou de l'éducation
  • La bonne conduite des père et mère est la bénédiction des enfants. De Michel-Jean Sedaine / Le Philosophe sans le savoir
  • Au lieu de vous occuper de la conduite des hommes, regardez plutôt passer les femmes. De Louis Aragon
  • Que ne peut l'amitié conduite par l'amour ? De Jean Racine / Andromaque
  • L’âme n’a point de secret que la conduite ne révèle. De Proverbe chinois
  • Dans la conduite des affaires de l’état, respectez les formalités et négligez la moralité. De Mark Twain
  • Quand on ne sait pas régler sa conduite, comment pourrait-on régler celle des autres? De Proverbe chinois
  • La politique est la conduite des affaires publiques pour le profit des particuliers. De Ambrose Bierce
  • L'âme n'a pas de secret que la conduite ne révèle. De Proverbe chinois
  • On donne des conseils, mais on n'inspire point de conduite. De François de La Rochefoucauld
  • Qui vous fait des rapports de la conduite des autres, fait de même aux autres des rapports de votre conduite. De Proverbe oriental
  • Le désir est une conduite d'envoûtement. De Jean-Paul Sartre / L'Etre et le néant
  • Pour être heureux, inspire-toi de la conduite des animaux. De Van Minh
  • Toute conduite doit être conforme au fil à plomb. De Ptah-Hotep
  • Ce grand ressort méconnu de tant de conduites humaines, le désœuvrement. Henry Millon de Montherlant, Carnets, Gallimard
  • Rien n'est plus habile qu'une conduite irréprochable. Françoise d'Aubigné, marquise de Maintenon, Cité par Émile Faguet in les Grands Maîtres du XVIIe siècle

Images d'illustration du mot « conduite »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « conduite »

Langue Traduction
Corse cumportu
Basque jokabide
Japonais 行動
Russe поведение
Portugais conduta
Arabe سلوك
Chinois 进行
Allemand verhalten
Italien condotta
Espagnol conducta
Anglais conduct
Source : Google Translate API

Synonymes de « conduite »

Source : synonymes de conduite sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « conduite »



mots du mois

Mots similaires