La langue française

Côloscopie

Phonétique du mot « côloscopie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
côloscopie kolɔskɔpi

Citations contenant le mot « côloscopie »

  • La praticienne de Miélan l'encourage à faire le test Hemoccult II, facile et gratuit. « Quelques jours plus tard, elle m'a invité à passer à son cabinet pour me dire que le test était positif et qu'il me fallait subir une côloscopie en clinique ». Cet examen pratiqué sous anesthésie révélera la présence d'un polype cancéreux. « La côloscopie ça prend une matinée. C'est surtout désagréable à cause du produit de lavement qu'il faut absorber préalablement. Mais le problème n'est pas là. Comme le polype était cancéreux, il m'a fallu partir rapidement à Tarbes pour une opération à la paroi qui a été suivie de dix jours d'hospitalisation. » Il y aura bientôt deux ans et depuis, Marie-Luce, à qui est imposé un contrôle tous les trois ans, n'a pas connu d'alerte. Plus que jamais, elle est militante du dépistage. « C'est une chance, ne nous en privons pas. Peut-être en raison d'un déménagement, toujours est-il que je n'avais pas reçu la lettre invitant à faire le test. J'aurai donc pu ne pas être soumise à temps au dépistage. Heureusement, j'ai pris l'initiative. Beaucoup de personnes qui reçoivent cette lettre ne font pas le test. Elles se privent d'une réelle chance ». ladepeche.fr, Auch. «Mon polype cancéreux a été enlevé à temps» - ladepeche.fr
  • Le docteur Vincent Sarlon, médecin coordinateur de l'Association de dépistage gersois des cancers (ADGC) chante ce refrain sur tous les tons : « Dites oui au dépistage organisé ! » Tous les deux ans, lorsqu'ils ont atteint l'âge de 50 ans, les Gersois et les Gersoises reçoivent une invitation pour faire un test de dépistage : les hommes pour le cancer colorectal, les femmes pour le cancer du sein et le cancer colorectal. L'opération a démarré en 2003 pour le cancer du sein et en 2009 pour le cancer colorectal. L'organisation est lourde : des milliers de courriers envoyés chaque année, presque autant de réponses à traiter, des médecins à convaincre et un coût à assumer, essentiellement supporté par l'assurance maladie et le conseil général. Pour le sein, les résultats du Gers sont bons. 60 % des femmes sollicitées vont faire leur mammographie de contrôle. « À ma grande surprise, c'est même dans les zones rurales les plus reculées que les réponses ont été les plus positives » souligne Jacqueline Duquesne, cadre infirmier à l'ADGC. Pour le côlon, c'est plus compliqué : 10 000 tests ont été réalisés en 2010 alors qu'il faudrait idéalement que plus de 15 000 tests aient été faits, ce qui représente 37 % de participation. « La mise en place de ce dépistage est plus compliquée » reconnaissent les acteurs de terrain. Cela repose en effet sur le réseau des médecins : ce sont eux qui proposent le test à leurs patients (15 % de la population est exclue d'office s'il y a des antécédents familiaux ou si le médecin estime qu'une côloscopie s'impose en première intention). C'est ensuite au patient lui-même d'effectuer un prélèvement dans ses propres selles et de l'envoyer au laboratoire d'analyse. La nature même du prélèvement rebute un certain nombre de patients. D'autres ont du mal à le réaliser dans des conditions optimales. « Trop souvent, la quantité de prélèvement est trop importante et on ne peut pas faire l'analyse » explique le docteur Joëlle Mellier, médecin biologiste à l'hôpital. La simplicité et l'efficacité de l'examen permettent pourtant de sauver des vies. « On peut grâce à cela détecter des tumeurs très petites, faciles à opérer explique le docteur Sarlon. Au premier stade, on vous sauve vraiment la vie. Ce cancer-là se développe très lentement sans que l'on s'en aperçoive. Lorsqu'on le découvre à un stade avancé, c'est beaucoup plus compliqué… » ladepeche.fr, Auch. Dépistage du cancer : la grande offensive - ladepeche.fr
  • L'association des gastro-entérologues Tarn/Bas-Quercy participe à la 3e journée nationale de prévention du cancer colo-rectal par côloscopie. Une technique de dépistage beaucoup moins anodine que celle du dépistage organisé (qui consiste à rechercher du sang dans les selles), alors que la coloscopie est une exploration du colon afin de rechercher d'éventuels polypes. ladepeche.fr, Montauban. Prévention du cancer colorectal par coloscopie - ladepeche.fr
  • Face à certaines réticences, à la peur du cancer, Élie Joffres sait être rassurant et convainquant. « Sur 210 hémocultes réalisés depuis un an et demi, seules sept personnes ont eu un résultat positif, dont deux avec des polypes à faire contrôler, et deux autres diagnostiquées au tout début d'une lésion cancéreuse. Toutes ont été traitées par une côloscopie. D'où la justification et l'utilité de ce test », argumente Élie Joffre. ladepeche.fr, Toute l'utilité du dépistage du cancer du colon - ladepeche.fr
  • À Toulouse, c'est d'abord une fillette de 12 ans qui se présente après avoir avalé 28 billes aimantées un mois plus tôt, chez elle à Carcassonne. Placée dans un premier temps sous surveillance radiologique, une côloscopie révèle la présence de 18 billes dans le côlon et dix autres dans l'intestin grêle qui seront enlevées par chirurgie. La fillette restera dix jours hospitalisée. En février, c'est une fille de six ans qui arrive à l'hôpital des enfants. Ses parents racontent qu'elle a avalé, pendant qu'elle jouait, six billes assemblées en petit bracelet. Repérées dans le côlon, elles lui sont enlevées par côloscopie. ladepeche.fr, Toulouse. Trois enfants opérés : le danger des billes aimantées - ladepeche.fr

Traductions du mot « côloscopie »

Langue Traduction
Anglais colonoscopy
Espagnol colonoscopia
Italien colonscopia
Allemand darmspiegelung
Chinois 结肠镜检查
Arabe تنظير القولون
Portugais colonoscopia
Russe колоноскопия
Japonais 大腸内視鏡検査
Basque kolonoskopia
Corse colonoscopia
Source : Google Translate API

Côloscopie

Retour au sommaire ➦

Partager