La langue française

Collégiale

Définitions du mot « collégiale »

Trésor de la Langue Française informatisé

COLLÉGIAL1, IALE, IAUX, adj.

A.− Relatif à un collège de chanoines (cf. collège1A).
1. Église collégiale ou, p. ell., collégiale. Église qui, sans être le siège de l'autorité épiscopale, possède cependant un chapitre de chanoines. L'abbaye de Saint-Maur venant d'être érigée en collégiale par le Pape (...) les religieux y avaient état de chanoines (A. France, Rabelais,1924, p. 114):
L'église collégiale de Francfort, dédiée à saint Barthélemy, se compose d'une double nef-croisée du quatorzième siècle, surmontée d'une belle tour du quinzième malheureusement inachevée. Hugo, Le Rhin,1842, p. 258.
2. Chapitre collégial. Collège de chanoines établi dans une collégiale, et non dans une cathédrale.
B.− Mod. [En parlant d'un mode de gouvernement ou d'administration] Où le pouvoir de décision n'est pas exercé par un chef unique, mais par un conseil généralement restreint dont les membres possèdent des pouvoirs égaux. Direction collégiale. La forme collégiale étant, pour tous les états, celle du pouvoir, nous aiderions à nous faire reconnaître en l'adoptant pour nous-mêmes (De Gaulle, Mémoires de guerre,1954, p. 219).
Prononc. et Orth. : [kɔleʒjal], plur. [-ʒjo]. Transcrit avec [ll] double ds Land. 1834, Besch. 1845, alors que Fér. 1768 souligne qu'on ne prononce qu'un l. À comparer avec collège, dans lequel ces dict. transcrivent [l] simple. Admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. V. collégial2. Fréq. abs. littér. : 27.
DÉR. 1.
Collégialement, adv.D'une façon collégiale (cf. supra B). Le cabinet se réunit collégialement et exerce des attributions collégiales notamment pour exercer sa politique générale (G. Vedel, Manuel élémentaire de dr. constitutionnel,1949, p. 444). 1reattest. (Rym., 2eéd., XIV, 228 ds Gdf. Compl.); de collégial1, suff. -ment2*.
2.
Collégialité, subst. fém.a) Système de gouvernement d'un État, de direction d'une société de caractère économique ou d'une administration, où les décisions émanent d'un organe collectif dont les membres ont des pouvoirs égaux. Le contreseing est (...) à la fois l'expression de la solidarité de l'exécutif (président, premier ministre et ministres), le signe de la collégialité du gouvernement et un système de protection des zones de compétences (G. Belorgey, Le Gouvernement et l'admin. de la France,1967, p. 108).Attesté ds Lar. encyclop.-Lar. Lang. fr., Dub., Gilb. 1971.b) Spéc., relig. catholique. Principe selon lequel l'épiscopat réuni en collège, dans l'unité avec le souverain pontife, jouit du pouvoir plénier et suprême sur l'Église universelle. Attesté ds Lar. encyclop. Suppl. 1968-Lar. Lang. fr., Quillet Suppl. 1971. [kɔleʒjalite]. 1reattest. 1961 (Lar. encyclop.); de collégial1, suff. -ité*.
BBG. − Giraud (J.), Pamart (P.), Riverain (J.). Mots dans le vent. Vie Lang. 1970, p. 95. − Mellot (J.). En relisant le Lutrin. Vie Lang. 1972, p. 651. − Wehrlin (É). Le Nouv. lang. de l'Église. Vie Lang. 1972, pp. 155-156.

COLLÉGIAL2, IALE, IAUX, adj.

Vx. Relatif à un collège d'enseignement secondaire (cf. collège2A). Cette espèce d'humus collégial, mêlé sans cesse à la boue que nous rapportions des cours, formait un fumier d'une insupportable puanteur (Balzac, Louis Lambert,1832, p. 52).Les salons littéraires [avec Baudelaire, etc.] ont pris un vague aspect collégial, on « y parle littérature » à mi-voix avec un infini respect (Sartre, Situations II,1948, p. 168).
Rem. 1. Attesté ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Littré, Guérin 1892, Lar. 19e, Lar. Lang. fr. 2. Ac. Compl. 1842, Besch. 1845 attestent le dér. collégialement (vx, péj.) au sens de : à la façon du collège ou des collégiens.
Prononc. Cf. collégial1. Étymol. et Hist. 1. 1350 collegïaus eglises (G. Le Muisit, Poésies, I, 360 ds T.-L.); 1663 subst. fém. (La Fontaine, Lettres à sa femme, éd. H. Régnier, IX, p. 238); 2. 1828 « qui sent le collège, pédant » (Sainte-Beuve, Tabl. hist. et crit. de la poésie fr. et du théâtre fr. au XVIes., p. 265). Empr. au b. lat. collegialis « qui appartient à une communauté, un collège » collegialis aedes « maison du collège des chanoines » av. 1183 ds Mittellat. W. s.v.

collégial « qui se rapporte à un collège (réunion de chanoines) »

Wiktionnaire

Nom commun

collégiale \kɔ.le.ʒjal\ féminin

  1. (Christianisme) Église qui réunit un ensemble de chanoines ailleurs qu’au siège de l’évêché.
    • Il existait dans la collégiale de Huy plusieurs ouvrages de dinanderie ; si les fondeurs sont restés inconnus, nous possédons au moins quelques renseignements sur leurs travaux à l'époque où ceux—ci ont été affectés à l'église. — (Joseph Destrée, La dinanderie sur les bords de la Meuse, éd. Ad. Wesmael-Charlier, 1904, p. 49)
    • Mais l’église [Saint-Jean-Baptiste de Perpignan, en 1324] n’est encore qu’une collégiale, car la capitale religieuse est à Elne, où siégera l’évêque jusqu’en 1602. — (Le Point, 9 février 2006)
    • Ajoutons que la place du château [de Louis XII de France , à Blois] fut autrefois une collégiale où furent enterrées Anne de Bretagne et Catherine de Médicis. — (Le Point, 9 janvier 2004)

Forme d’adjectif

collégiale \kɔ.le.ʒjal\

  1. Féminin singulier de collégial.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COLLÉGIAL, ALE. adj.
Qui a rapport à un collège de chanoines. Église collégiale, Chapitre de chanoines sans siège épiscopal. Le chapitre d'une église collégiale. On dit aussi comme nom féminin Une collégiale.

Encyclopédie, 1re édition (1751)

COLLÉGIALE, s. f. (Jurisp.) ou église collégiale, est une église desservie par des chanoines séculiers ou réguliers, dans laquelle il n’y a point de siége épiscopal, à la différence des églises cathédrales qui sont aussi desservies par des chanoines, lesquels tirent leur nom du siége épiscopal ou chaire de l’évêque.

Pour former une église collégiale, il faut du-moins trois prêtres chanoines. Can. hoc quoque, tit. de consecr. dist. 1.

Une église qui est en patronage, soit laïc ou ecclésiastique, ne peut être érigée en collégiale sans le consentement du patron, parce que ce seroit préjudicier à ses droits, attendu que ceux qui composent le chapitre ont ordinairement le pouvoir d’élire leurs chefs & leurs membres, & que d’ailleurs ce seroit changer l’état & la discipline de cette église. Si le patron consentoit purement & simplement à ce que l’église fût érigée en collégiale, & qu’il ne se reservât pas expressement le droit de présenter, il en seroit déchû à l’avenir ; il conserveroit néanmoins toûjours les autres droits honorifiques, même le droit d’obtenir des alimens sur les revenus de l’église par lui fondée, au cas qu’il tombât dans l’indigence. Castel, mat. bénéf. tom. I. p. 7, 58 & 59.

Entre les collégiales, plusieurs sont de fondation royale, comme les saintes-chapelles ; les autres de fondation ecclésiastique, d’autres encore ont été fondées par des laïcs.

Il y a eu autrefois des abbayes qui ont été sécularisées, & qui forment présentement de simples collégiales.

Quelques églises collégiales joüissent de certains droits épiscopaux ; par exemple, dans les quatre collégiales de Lyon tous les chanoines, & même tous les chapelains, lorsqu’ils officient portent la mitre. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Phonétique du mot « collégiale »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
collégiale kɔleʒjal

Évolution historique de l’usage du mot « collégiale »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « collégiale »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « collégiale »

Langue Traduction
Anglais collegiate
Espagnol colegial
Italien collegiato
Allemand college
Chinois 合议的
Arabe جامعي
Portugais colegial
Russe коллегиальный
Japonais 大学の
Basque kolegio
Corse cullegiata
Source : Google Translate API

Synonymes de « collégiale »

Source : synonymes de collégiale sur lebonsynonyme.fr

Collégiale

Retour au sommaire ➦

Partager