La langue française

Clos, close

Sommaire

  • Définitions du mot clos, close
  • Étymologie de « clos »
  • Phonétique de « clos »
  • Évolution historique de l’usage du mot « clos »
  • Citations contenant le mot « clos »
  • Images d'illustration du mot « clos »
  • Traductions du mot « clos »
  • Synonymes de « clos »
  • Antonymes de « clos »

Définitions du mot clos, close

Trésor de la Langue Française informatisé

CLOS, CLOSE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de clore*.
II.− Adjectif
A.−
1. [En parlant d'une ouverture ou de quelque chose qui comporte une ou plusieurs ouvertures] Entièrement et parfois définitivement fermé. Lit clos; maison close, p. ext. maison de tolérance; (trouver) porte close.
Clos et couvert. Qui se trouve dans une habitation bien fermée et bien couverte.
a) HIST. Lettres closes. Lettres du roi fermées par un sceau; p. ext. lettres fermées par un sceau :
1. ... quand l'illustre Sévigné... écrivait des riens, elle les adressait à sa fille en lettre close... Sainte-Beuve, Premiers lundis,t. 1, 1869, p. 45.
Au fig. Mystère (cf. Villiers de L'Isle-Adam, Contes cruels, Deux Augures, 1883, p. 47).
b) BLAS. Couronne close.
c) CHIM. Méthode des vases clos.
d) DR., p. métaph. À huis clos (Renan, Souvenirs d'enfance et de jeunesse,1883, p. 28).Clos et scellé. Le testateur le présentera [le testament] ainsi clos et scellé au notaire (Code civil,1804, p. 177).
P. méton. La fenêtre aux persiennes closes (Bernanos, Monsieur Ouine,1943, p. 1462).
Rem. On rencontre entre-clos, demi(-)clos, mi-clos (cf. Bourges, Le Crépuscule des dieux, 1884, p. 278).
2. P. anal. Achevé, arrêté. Compte, incident clos. L'émission, ouverte le 6 novembre, est close le 20 (De Gaulle, Mémoires de guerre,1959, p. 37).
P. ext. Borné :
2. Si je conçois un être entièrement clos sur soi, cet être en lui-même sera tout uniment ce qu'il est et, de ce fait, il ne se trouvera de place en lui ni pour une négation, ni pour une connaissance. Sartre, L'Être et le Néant,1943, p. 224.
Loc. Nuit close. Moment où la nuit a fini de tomber (cf. A. France, Vie de Jeanne d'Arc, 1908, p. 27).Pâques closes. Dimanche qui finit la semaine de Pâques.
3. Au fig. Sans communication avec l'extérieur. Bouche close. En silence. En vase clos (cf. chim.). En marmite close (fam.) (A. Arnoux, Visite à Mathusalem, 1961, p. 53). Monde clos. Enfermer les personnages dans un monde clos (A. Malraux, Les Voix du silence,1951, p. 210).Système clos. Visage clos. Yeux clos.
Rem. Avoir les yeux clos. Être mort. Être clos à qqc. L'âme close aux sanglots des lyres cadencées (Moréas, Les Syrtes, 1884, p. 87). Les oreilles closes au tonnerre des canons (Gracq, Le Rivage des Syrtes, 1951, p. 117). Se tenir clos et coi. Se tenir tranquille. Se tenir clos et couvert. Cacher sa pensée et ses desseins.
a) ALG. ,,On dit qu'un corps commutatif K est algébriquement clos (ou parfois algébriquement fermé) si tout polynôme non constant à coefficients dans K admet au moins une racine dans K`` (Chamb. 1970).
b) MUSIQUE :
3. ... le point ouvert, ... module ou suspend le sens musical, ... le [point] clos... forme la cadence complète. A. Gastoué, Primitifs de la mus. fr.,1922, p. 27.
c) PHILOS., emploi adj. et subst. (sing. avec valeur de neutre) :
4. Un des résultats de notre analyse a été de distinguer profondément, dans le domaine social, le clos de l'ouvert. La société close est celle dont les membres se tiennent entre eux, indifférents au reste des hommes, toujours prêts à attaquer ou à se défendre, astreints enfin à une attitude de combat. Bergson, Les Deux sources de la mor. et de la relig.,1932, p. 283.
B.− [En parlant d'une surface, d'un terrain] Entouré d'une clôture :
5. ... le parc des Algues, entièrement clos de murs excepté les endroits où la nature avait disposé des points de vue et où l'on avait creusé des sauts de loup. Balzac, Les Paysans,1844, p. 26.
Spéc. Champ(-)clos. Lice. Combattre en champ clos. Au fig. Lieu de querelle ou de discussion :
6. Le Maroc deviendrait le champ clos des amours-propres irrités et des ambitions meurtries. J. Jaurès, Le Guêpier marocain(1906-1908), 1914, p. 30.
[En parlant d'un animé] Enfermé. Vous êtes mal clos dans vos chambres (G. Sand, Correspondance,t. 5, 1812-76, p. 38).
Prononc. et Orth. : [klo], fém. [-o:z]. Ds Ac. 1694-1932. Homon. clause. Fréq. abs. littér. : 2 834. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 340, b) 3 326; xxes. : a) 6 544, b) 5 194. Bbg. Gottsch. Redens. 1930, p. 218, 258, 341.

CLOS, subst. masc.

A.− Terrain de culture, d'élevage ou de plaisance entouré d'une clôture (cf. clos adj. B). Clos aux biches, clos attenant, clos de vigne. Synon. enclos :
1. Une chapelle dédiée à saint Pierre s'élevait à l'occident de l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés, dans un clos qui lui appartenait. A. Lenoir, Archit. monastique,t. 2, 1856, p. 22.
Région. (Canada). Pacage, pâturage (cf. Bél. 1957).
B.− [Dans les régions de vignoble] Domaine ou exploitation aux produits classés.Clos(-)Vougeot.
P. métaph. :
2. C'est par la foi (...) que nous savons que bien qu'appartenant à des clos différents tous ceux qui reçoivent du Christ leur vie surnaturelle sont les sarments d'un même cep. Le Monde,19 janv. 1952, p. 9, col. 1.
Prononc. et Orth. : [klo]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Ca 1150 clos « terrain cultivé et clôturé » (Roman de Thèbes, éd. G. Raynaud de Lage, 6982). Du lat. médiév. clausum « id. » (721, Test. Wideradi ds Nierm.), « espace clos » en lat. class., part. passé neutre substantivé de claudere (clore*). Fréq. abs. littér. : 237. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 114, b) 198; xxes. : a) 593, b) 442. Bbg. Dauzat Ling. fr. 1946, p. 13. − Pauli 1921, p. 95.

Clos(-)(de)(-)Vougeot,(Clos , Clos-, Vougeot, -Vougeot) subst. masc.Vin rouge, tête de cuvée, produit dans le vignoble portant ce nom. Superbe clos Vougeot. Le clos-Vougeot que nous buvons en mangeant des écrevisses (Goncourt, Journal, 1888, p. 818).Le Clos de Vougeot doit être riche, parfois même chocolaté, et posséder un arrière-plan puissant (S. Sutcliffe, Guide des vins de Bourgogne, 1987, p. 81).

Wiktionnaire

Nom commun

clos \klo\ masculin singulier et pluriel identiques

  1. Espace de terre cultivé et fermé de murs ou de haies, de fossés, etc.
    • Un clos de vingt arpents.
    • Un clos de vigne.
  2. (Spécialement) Parcelle plantée de vigne.
    • Terroir de clos honorés jusque sur les tables royales, l’Orléanais se vantait de posséder sa propre « façon de barillerie » qu’on pouvait reconnaître de Jargeau à Beaugency. — (Gérard Boutet, La belle ouvrage, Éditions de Borée, 2003, page 151)
  3. (Rhône-Alpes) Terrain généralement clos consacré au jeu de boules, en principe attaché à un débit de boissons, ombragé et pourvu d’une buvette.
    • Les joueurs émérites
      Font, pour vider des pots,
      De fréquentes visites
      Aux tonnelles du clos.
      Quand le petit vin coule,
      Disent-ils finement,
      On lance mieux la boule,
      Incontestablement.
      — (J.-M. Percier, Les joueurs de boules, La Boule, Lyon, 5 juin 1898, page 3)
    • Et puis dans un clos, on est mieux chez soi, entre amis, entre bons copains pour qui la partie de boules est, avant tout, une façon de se rencontrer et de passer quelques heures ensemble. — (M. Chaux, Notre sport - Les terrains de jeux, La France bouliste, 31 juillet 1931, page 1)

Adjectif

clos \klo\

  1. Fermé.
    • Les yeux à demi clos, ce chat gardait seul la maison […]. — (Émile Zola, Nana)
    • Dès qu'il fait beau, la moindre brise soulève une fine poussière basaltique qui noircit tous les objets et pénètre dans les habitations les mieux closes. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 47)
    • […], je vis tragiquement émerger de la nuit une étonnante masure en ruines à un étage, aux persiennes vermoulues et closes. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
  2. Entouré d’une clôture.
  3. Dont il n'est plus question ; terminé ; achevé.
    • La 18e séance de l'Assemblée de septembre ajournée, mais non close, pour donner le temps de jouer à l’application des sanctions et au « jugement de Dieu » dans le duel italo-éthiopien, allait s'ouvrir. — (Victor Margueritte, Le cadavre maquillé : La S.D.N. (Mars-Septembre 1936), Flammarion, 1936, p.83)
    • à la nuit close : au moment où la nuit est totale.
    • Celui-ci la retient jusqu'à la nuit close, et ne veut plus la laisser partir. — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Chansons et légendes du Valois, 1854)

Forme de verbe

clos \klo\

  1. Participe passé masculin (singulier ou pluriel) de clore.
  2. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de clore.
  3. Deuxième personne du singulier du présent de l’indicatif de clore.
  4. Deuxième personne du singulier de l’impératif de clore.

Forme d’adjectif

close \kloz\

  1. Féminin singulier de clos.
    • Nous tournâmes autour de la chapelle, espérant trouver un presbytère, un recteur ; mais l’église était close. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 155, 2012)

Forme de verbe

close \kloz\

  1. Participe passé féminin singulier de clore.
  2. Première personne du singulier du présent du subjonctif de clore.
  3. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de clore.

Adjectif

close \ˈkloʊs\ (États-Unis), \ˈkləʊs\ (Royaume-Uni)

  1. Proche.
    • They live very close to us.
      Ils habitent très près de nous.
    • The store is close by, the store is close.
      Le magasin est tout proche, le magasin est proche.
  2. Intime, étroit.
    • They have a very close friendship.
      Leur amitié est très intime.
    • I’ve always felt very close to her.
      Je me suis toujours senti très intime avec elle.
  3. (Héraldique) Avec les ailes fermées, en parlant d’un oiseau.
    • A raven close.
      Un corbeau avec les ailes fermées.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CLORE. (Ce verbe, aux temps simples, n'est guère usité, outre l'infinitif, qu'aux trois personnes du singulier du présent de l'indicatif : Je clos, tu clos, il clôt; à la 2ø personne du singulier de l'impératif : Clos; et au participe passé : Clos, close.) v. tr.
Fermer, faire que ce qui était ouvert ne le soit plus. Clore les passages. Clore les yeux. Il s'est présenté chez elle mais il a trouvé porte close. Chambre bien close. Fig., Clore la bouche à quelqu'un, L'empêcher de parler, ou le réduire à ne pouvoir répondre. Clore l'œil, la paupière, S'endormir. Il avait à peine clos l'œil que le bruit l'éveilla. Il n'a pu clore l'œil de toute la nuit. Il est quelquefois intransitif, avec le sens de Se fermer, être fermé. Cette porte, cette fenêtre ne clôt pas bien. Employé transitivement, il signifie aussi Enfermer et entourer, environner de haies, de murs, de fossés, etc. Clore un jardin, un parc. Clore un bourg, une ville. Clore de haies, de murailles. Se clore signifie Enfermer sa propriété en l'entourant d'une haie, d'un mur, etc. Un propriétaire a le droit de se clore. Jardin clos de murs. Villa close. Il signifie encore figurément Arrêter, terminer. Clore une négociation. Clore un inventaire. Clore un marché. Clore un procès-verbal. Clore un rôle, un compte. Il signifie particulièrement Déclarer terminé. Clore une discussion. Clore le débat dans une assemblée délibérante. Clore l'incident. Clore la session des Chambres. Le participe passé de ce verbe entre dans un grand nombre d'expressions figurées, À huis clos, Champ clos, Lettre close, Bouche close. Voyez HUIS, CHAMP, LETTRE et BOUCHE. Un propriétaire est obligé de tenir son locataire clos et couvert, Il est obligé de lui donner, de lui entretenir son logement en bon état de clôture et de couverture. Fig., Se tenir clos et couvert, Se tenir en lieu de sûreté, de peur d'être pris. Nuit close, Le moment où la nuit devient complète. Nous arrivâmes à nuit close, à la nuit close. Pâques closes, Le dimanche de Quasimodo où se terminent les fêtes de Pâques.

Littré (1872-1877)

CLOS (klô, klô-z') part. passé de clore.
  • 1Fermé. Jardin clos de murailles. Bien semble être la mer une barre assez forte Pour nous ôter l'espoir qu'il puisse être battu ; Mais est-il rien de clos dont ne trouve la porte Ton heur et ta vertu ? Malherbe, II, 12. Ces beaux yeux souverains [de Jésus] qui traversent la terre Mieux que les yeux mortels ne traversent le verre, Et qui n'ont rien de clos à leur juste courroux, Malherbe, I, 4. Là les mains ne sont closes Pour recevoir, La Fontaine, Orais. Ce dragon qui jamais n'a les paupières closes, Corneille, Médée, III, 3. Pour un si beau dessein il n'est porte trop close, Rotrou, Antig. V, 3. Que nos portes restent closes, Et jusqu'au retour des roses Chauffons-nous, chauffons-nous bien, Béranger, Hiver.

    Fig. L'espérance m'en est close, Malherbe, V, 23.

    Terme de blason. Couronne close, couronne fermée.

  • 2Bien fermé. Un propriétaire doit tenir son locataire clos et couvert, il doit entretenir en bon état la clôture et la couverture.

    Fig. Se tenir clos et couvert, se tenir en lieu de sûreté, et aussi être peu communicatif. Un chacun, sans parler, se tient clos et couvert, Régnier, Sat. X. Le meilleur était que je m'étais parfaitement tenu clos et couvert sur le mariage, Saint-Simon, 271, 160. Que, pour courir à tous n'étant plus assez vert, Il se veut désormais tenir clos et couvert, La Fontaine, Eunuque, V, 3.

    Se tenir clos et coi, ne pas bouger de chez soi. Dans les visites qui sont faites Le renard se dispense et se tient clos et coi, La Fontaine, Fabl. VIII, 3.

  • 3Renfermé. L'exemple des amants est clos dans ce tombeau, Malherbe, V, 8.

    Demi-clos. [Saint Pierre marchant sur les eaux] Quand, déjà demi-clos sous la vague profonde, Vous ayant appelé, vous affermîtes l'onde, Et, m'assurant les pieds, m'étonnâtes l'esprit, Malherbe, I, 4.

  • 4 En termes d'hippiatrique, cheval clos de derrière ou crochu, cheval dont les jarrets sont trop rapprochés.
  • 5Les yeux clos, ou, plus rarement, à yeux clos, les yeux fermés.

    Fig. Aveuglément, sans balancer. Et se jette à clos yeux au danger plus extrême, Rotrou, Antig. IV, 1.

    Avoir les yeux clos, être mort. Il n'eut pas sitôt les yeux clos, que…

  • 6Champ clos, lice fermée de barrières pour les tournois et les duels judiciaires. Pour décider leur querelle en champ clos, Bossuet, Louis de Bourb. Quand elle entre en champ clos avec le dieu de Thrace, La Fontaine, Tabl. Et malgré notre usage antique et solennel De défendre en champ clos le sexe qu'on outrage, Voltaire, Tancr. III, 4.
  • 7 Terme de droit criminel. À huis clos, à portes fermées, c'est-à-dire sans que le public soit admis et sans que publicité soit donnée aux débats.

    Substantivement. Le huis clos est requis dans les affaires qui offensent les bonnes mœurs.

  • 8Lettre close, ordre du roi contenu dans une lettre fermée de son cachet et souscrite par un secrétaire d'État.

    Fig. C'est lettre close pour moi, c'est une chose où je ne comprends rien. Le fond de cette intrigue est pour moi lettre close, Molière, le Dép. II, 1. Sans dire quoi, car c'étaient lettres closes, La Fontaine, Vill.

  • 9Avoir la bouche close, se taire, garder un secret. Si l'on veut qu'ils aient la bouche close, Molière, le Dép. II, 8.

    Bouche close ! Gardez le silence, le secret.

  • 10À la nuit close, lorsqu'il est tout à fait nuit.
  • 11Pâques closes, le dimanche d'après Pâques ou de Quasimodo, auquel jour se terminent les cérémonies de Pâques.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « clos »

Participe passé de clore, du latin clausus, participe passé de claudĕre, « clore, fermer ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « clos »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
clos klo

Évolution historique de l’usage du mot « clos »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « clos »

  • Familles je vous hais ! Foyers clos, portes refermées, possessions jalouses du bonheur. De André Gide / Les Nourritures terrestres
  • Ayez vos yeux bien ouverts avant de vous marier, et mi-clos quand vous serez mariés. De Benjamin Franklin
  • La cohabitation dans un espace clos d'un homme et d'une femme relève du miracle. De Alice Ferney / La Conversation amoureuse
  • Jamais Noé ne put si bien voir le monde que de l'arche malgré qu'elle fut close et qu'il fit nuit sur la terre. De Marcel Proust / A la recherche du temps perdu
  • Air vicié : air que l’on respire dans les maisons closes. De Jean-Charles / La Foire aux cancres
  • Le cirque est un petit bout d'arène close, propre à l'oubli. De Henry Miller / Le Sourire au pied de l'échelle
  • Le monde entier n'est-il pas une vaste maison close dont on a perdu les registres ? De Quentin Crisp / Le fonctionnaire nu
  • Fermer les maisons closes, c'est plus qu'un crime, c'est un pléonasme. De Arletty
  • Celui qui veut dire la vérité trouve les portes closes. De Proverbe danois
  • Dans une bouche close, il n'entre point de mouche. De Proverbe arabe
  • La France est un vieux pays, mais elle est aussi une Nation jeune, enthousiaste, prête à libérer le meilleur d’elle-même pour peu qu’on lui montre l’horizon, et non l’étroitesse de murs clos. De Jacques Chirac / Investiture à l’Elysée - 17 Mai 1995
  • La violence est un écosystème. Un équilibre à moitié clos, incertain, qui a besoin d'un oxygène particulier, et d'une spirale de conditions particulières. De Patrick Chamoiseau / Libération - 27 novembre 1999
  • Le bonheur est à l'écart, fait de huis clos, de volets tirés, d'oubli des autres, de murailles infranchissables. De Eric-Emmanuel Schmitt / L'Evangile selon Pilate
  • La principale difficulté avec les femmes honnêtes n'est pas de les séduire, c'est de les amener dans un endroit clos. Leur vertu est faite de portes entrouvertes. De Jean Giraudoux / Amphitryon 38
  • Et la surface de l’eau n’est que lumière, Mais au-dessous ? Troncs d’arbres sans couleur, rameaux Enchevêtrés comme le rêve, pierres Dont le courant rapide a clos les yeux Et qui sourient dans l’étreinte du sable. De Yves Bonnefoy / Les Planches courbes
  • Dans une bouche close, il n'entre point de mouche. De Proverbe arabe
  • Celui qui veut dire la vérité trouve les portes closes. De Proverbe danois
  • Fermer les maisons closes, c'est plus qu'un crime, c'est un pléonasme. De Arletty
  • Le monde entier n'est-il pas une vaste maison close dont on a perdu les registres ? De Quentin Crisp / Le fonctionnaire nu
  • Le cirque est un petit bout d'arène close, propre à l'oubli. De Henry Miller / Le Sourire au pied de l'échelle
  • Air vicié : air que l’on respire dans les maisons closes. De Jean-Charles / La Foire aux cancres
  • Jamais Noé ne put si bien voir le monde que de l'arche malgré qu'elle fut close et qu'il fit nuit sur la terre. De Marcel Proust / A la recherche du temps perdu
  • L'entraîneur de l'Atletico Madrid s'est une nouvelle fois exprimé sur le huis clos imposé aux équipes en Liga. Onze Mondial, Atlético Madrid : Simeone se plaint encore du huis clos
  • Culture Maison | Journaliste au web de France Culture, Hélène Combis vous invite à vivre au rythme lancinant d'un huis clos familial et paysan, au milieu d'une nature qui aurait pu être peinte par Giono. Découvrez "La Femme qui rit", âpre roman québécois de Brigitte Pilote, sur nos destinées humaines malmenées. France Culture, Devenez captif de "La Femme qui rit", un puissant huis clos familial
  • Crise sanitaire oblige, les deux derniers conseils municipaux de Béziers avaient dû se dérouler dans la salle de Zinga Zanga, à huis clos, avec les règles de distanciation sociale qui s'imposent. midilibre.fr, Béziers : le prochain conseil municipal aura lieu à Zinga Zanga mais plus à huis clos - midilibre.fr
  • Les rencontres de Ligue des Nations et les matchs amicaux joués à l'automne doivent se disputer à huis clos même si les pays respectifs autorisent le retour des supporters dans les stades, selon Tim Meyer, président de la Commission médicale de l'UEFA. Site-Sportmagazine-FR, Les matchs internationaux de l'automne à huis clos - Foot international - Sportmagazine
  • On aurait tendance – et les deux auteurs nous conduisent à cette conclusion paradoxale – à considérer que, finalement, elles seraient plus libres dans cet esclavage consenti au désir des autres, fussent-ils répugnants, dans cette fiction où des « femmes d’à côté » deviennent des pin-up approximatives, que dans le réel misérable de leurs HLM. Leurs rires, leurs blagues quand elles évoquent les particularités de leurs clients font entrevoir des moments de joie presque enfantine. L’une d’elles, la plus âgée, tricote. La maman et les putains ? Certaines scènes triviales suggèrent que ce long-métrage amer est une sorte de reportage clandestin sur la vie quotidienne dans les maisons closes outre-Quiévrain, au début du XXIe siècle. Le Monde.fr, « Filles de joie » : du HLM à la maison close

Images d'illustration du mot « clos »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « clos »

Langue Traduction
Anglais closed
Espagnol cerrado
Italien chiuso
Allemand geschlossen
Chinois 关闭
Arabe مغلق
Portugais fechadas
Russe закрыто
Japonais 閉まっている
Basque itxia
Corse chjusu
Source : Google Translate API

Synonymes de « clos »

Source : synonymes de clos sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « clos »

Partager