La langue française

Clergie

Définitions du mot « clergie »

Trésor de la Langue Française informatisé

CLERGIE, subst. fém.

Vx et littér.
A.− Science comme celle que doit acquérir un homme d'Église, ou, par extension, un homme d'étude :
1. Quant aux docteurs et maîtres... c'est en vain qu'ils étaient des puits de science et des fontaines de clergie, puisque, faute d'une université où ils pussent enseigner, ils ne tiraient nul profit de leur ... savoir. A. France, Vie de Jeanne d'Arc,1908, p. 216.
Proverbe anc. Une poignée de bonne vie vaut mieux qu'un muid de clergie. Une seule bonne action vaut mieux que le savoir le plus étendu (cf. Guérin 1892).
B.− Rare. Condition, état ecclésiastique. Synon. cléricature (cf. ce mot A).
Spéc. Bénéfice de clergie. Privilège en vertu duquel les clercs d'autrefois étaient jugés par les tribunaux ecclésiastiques (cf. Lar. Lang. fr.). P. anal. Privilège en vertu duquel un condamné à mort doué d'un certain niveau d'instruction, pouvait, sauf dans le cas de haute trahison, obtenir grâce de la vie (cf. Littré).
P. méton. Ensemble des hommes d'Église, de lettrés, de savants (cf. clerc A et B) :
2. ... le dogme et le clergé sont deux. C'est Saint-Christophe portant Jésus et je trouve qu'il le porte mal, ce clergé qui n'est même pas une clergie et qui croit son devoir accompli, quand le bréviaire est lu ». − « Que voulez-vous donc? » demanda l'abbé. − « Qu'il soit assez savant pour confondre l'erreur et assez saint pour museler la calomnie. » J. Péladan, Le Vice suprême,1884, p. 109.
Prononc. : [klε ʀ ʒi]. Étymol. et Hist. 1155 clergie « savoir [digne d'un clerc] » (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 14157), répertorié comme vieux mot dep. 1690 (Fur.). Dér. de clerc* « savant »; suff. -ie*; -g- d'apr. clergé*. Fréq. abs. littér. : 4. Bbg. Ehlers (K.). Clerc und clergie im Sprachgebrauch des mittelalterlichen Frankreich. Marburg, 1940, 122 p. + XI. − Lew. 1960, p. 167, 180, 187.

Wiktionnaire

Nom commun

clergie \klɛʁ.ʒi\ féminin singulier

  1. (Histoire) (Droit) État de celui qui sait lire.
    • Bénéfice de clergie, privilége établi autrefois en faveur de certains criminels, dans le cas où ils savaient lire. En Angleterre, usage encore subsistant, suivant lequel un meurtrier, dans les cas graciables, est sauvé du dernier supplice, lorsqu'il peut lire quelques lignes de vieux caractères saxons ; un juge prononce alors : legit clericus ; sur quoi le coupable obtient grâce de la vie.
  2. Ensemble des membres de la communauté savante et religieuse.
    • L'accès croissant des clercs au mariage, lié à la multiplication des charges laïques, est un autre facteur négatif pour l'équilibre entre les sexes à la Renaissance. Source de division au sein même de la clergie (que sa culture pousse à célébrer le célibat, même libertin), il génère de multiples théorisations sur les meilleures manières d'assujettir les épouses. — (Éliane Viennot dans La différence des sexes sous la direction de Nicolas Mathevon et Éliane Viennot, Belin, 2017, page 239.)

Nom commun

clergie \Prononciation ?\ féminin

  1. Clergé, état ecclésiastique.
    • Se clers est marceans, il ne pot pas affrancir sa marceandise par le privilege de sa clergie. — (Philippe de Beaumanoir, Les coutumes de Beauvaisis)
  2. Savoir, instruction, science du clerc.
    • E si avez science e clergie — (Secré des secrez, ms. 25407 de la BnF, f. 176v., 2e colonne.)
  3. Clerc.
    • estre grant clergie, être grand clerc.
  4. Greffe.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

CLERGIE (klèr-jie) s. f.
  • Instruction, savoir. Vieux.

    Bénéfice de clergie, privilége établi autrefois en faveur de certains criminels, dans le cas où ils possédaient les premiers éléments des lettres. Le bénéfice de clergie par lequel un criminel obtenait sa grâce, en cas qu'il sût lire, Voltaire, Mœurs, 73.

    Bénéfice de clergie, en Angleterre, usage encore subsistant, suivant lequel un meurtrier, dans les cas graciables, est sauvé du dernier supplice, lorsqu'il peut lire quelques lignes de vieux caractères saxons ; un juge prononce alors : legit clericus ; sur quoi le coupable obtient grâce de la vie.

HISTORIQUE

XIIe s. Et les leis que vus dites, à que li reis s'alie, Ne sunt de leauté, ainz sunt de felunie, Contre Deu et raisun, pour destruire clergie, Th. le mart. 40.

XIIIe s. Come l'on ne peut saveir totes clergies, ne me semble il pas que l'on puisse saveir toz les plais, Ass. de Jér. 51. Toutes gens de religion, tote clergie, tout chevalier et tout gentilhomme, Liv. des mét. 309. Se clers est marceans, il ne pot pas affrancir sa marceandise par le privilege de sa clergie, Beaumanoir, XI, 36.

XVe s. Si aviserent un saint home de religion, pourvu de prudence et de clergie, et le chargerent pour aller en France, Froissart, III, IV, 33. [Paris] C'est la cité sur toutes couronnée, Fontaine et puis de sens et de clergie, Deschamps, Sur les beautés de Paris. Renommée en clergie et science, Louis XI, Nouv. C.

XVIe s. Mieux vaut plein poing de bonne vie qu'avoir un muy de clergie, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CLERGIE, (Jurisprud.) anciennement signifioit science, à cause que les clercs étoient alors les seuls qui fussent savans : & comme toute écriture étoit considérée comme une science, & que ceux qui écrivoient étoient la plûpart clercs ou qualifiés tels, & singulierement ceux qui faisoient la fonction de greffiers ; on appella aussi clergies les greffes des jurisdictions. C’est ainsi qu’ils sont nommés dans les anciennes ordonnances. Philippe de Valois, par des lettres du 10 Septembre 1331, rappelle une ordonnance précédente, portant que les écritures, clergies, & notairies de toutes les sénéchaussées, bailliages & prevôtés, seroient réunies à son domaine, & vendues par cris & subhastations, c’est-à-dire données à ferme au plus offrant, comme les autres fermes du domaine. Le même prince ordonna, par un mandement du 13 Mai 1347, que les clergies des bailliages & les prévôtés royales seroient données en garde, & que les clergies des prévôtés seroient ajoûtées aux prevôtés, & données aux prevôts en diminution de leurs gages. Charles V. étant régent du royaume, fit une ordonnance au mois de Mars 1356. portant entre autres choses que les clergies ne seroient plus vendues ni données à ferme comme par le passé, parce que les fermiers commettoient des exactions sur le peuple, mais qu’elles seroient données à garde, par le conseil des gens du pays & des environs. Cet article ne fut pas long-tems observé, car le même prince ordonna le 4 Septembre 1357 aux gens des comptes, d’affermer les prevôtés, écritures, & tabellionages ; or ces termes écritures étoient synonymes de clergies ou greffes. Il est dit qu’on les donnera au plus offrant, mais néanmoins à des personnes idoines. On pratiquoit encore la même chose en 1370, même pour les greffes de villes, suivant une autre ordonnance de Charles V. du 6 Février, portant que les échevins de Tournai donneront les offices de la ville en la forme usitée anciennement, excepté la clergie des échevins, qui sera donnée à ferme au profit de la ville. Le greffe de la ville de Paris est aussi nommé clergie dans une ordonnance de Charles VI. du 27 Janvier 1382, qui réunit la prevôté des marchands & clergie de la ville, à la prevôté de Paris. Dans la suite le terme de greffe a pris la place de celui de clergie. Voyez Greffe. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « clergie »

De l’ancien français clergie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin clericatus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Clerc ; provenç. clercia ; espagn. clerecia ; portug. clerezia ; ital. chiericcia.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « clergie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
clergie klɛrʒi

Évolution historique de l’usage du mot « clergie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « clergie »

  • Le niveau de désespoir du gouvernement bourgeois-clergie iranien face à la propagation du coronavirus est exprimé dans son appel au Fonds monétaire international (FMI) pour un prêt d’urgence de 5 milliards de dollars. Téhéran n’a pas eu de relations avec le FMI depuis plus de quatre décennies, mais il doit payer les fournitures médicales dont il a urgemment besoin. , L’impérialisme américain exploite le coronavirus comme une arme de guerre - World Socialist Web Site
  • Moi, pauvre Goliard, clerc misérable errant par les bois et les routes pour mendier, au nom de Notre-Seigneur, mon pain quotidien, j’ai vu un spectacle pieux et entendu les paroles des petits enfants. Je sais que ma vie n’est point très sainte, et que j’ai cédé aux tentations sous les tilleuls du chemin. Les frères qui me donnent du vin voient bien que je suis peu accoutumé à en boire. Mais je n’appartiens pas à la secte de ceux qui mutilent. Il y a des méchants qui crèvent les yeux aux petits, et leur scient les jambes et leur lient les mains, afin de les exposer et d’implorer la pitié. Voilà pourquoi j’ai eu peur en voyant tous ces enfants. Sans doute, Notre-Seigneur les défendra. Je parle au hasard, car je suis rempli de joie. Je ris du printemps et de ce que j’ai vu. Mon esprit n’est pas très fort. J’ai reçu la tonsure de clergie à l’âge de dix ans, et j’ai oublié les paroles latines. Je suis pareil à la sauterelle : car je bondis, de-ci, de-là, et je bourdonne, et parfois j’ouvre des ailes de couleur, et ma tête menue est transparente et vide. On dit que saint Jean se nourrissait de sauterelles dans le désert. Il faudrait en manger beaucoup. Mais saint Jean n’était point un homme fait comme nous. , La croisade des enfants - La Revue des Ressources

Images d'illustration du mot « clergie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « clergie »

Langue Traduction
Anglais clergy
Espagnol clero
Italien clero
Allemand klerus
Chinois 牧师
Arabe رجال الدين
Portugais clero
Russe духовенство
Japonais 聖職者
Basque kleroaren
Corse clero
Source : Google Translate API

Synonymes de « clergie »

Source : synonymes de clergie sur lebonsynonyme.fr

Clergie

Retour au sommaire ➦

Partager