La langue française

Clausewitzienne

Définitions du mot « clausewitzienne »

Wiktionnaire

Forme d’adjectif

clausewitzienne

  1. Féminin singulier de clausewitzien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « clausewitzienne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
clausewitzienne klosœwitzjɛ̃n

Évolution historique de l’usage du mot « clausewitzienne »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « clausewitzienne »

  • L’État du Sénégal gagnerait à convertir la maxime clausewitzienne de la guerre comme continuation de la politique par d’autres moyens en formule foucaldienne, qui postule l’inverse, c’est-à-dire que la politique est la poursuite de la guerre par d’autres moyens. JeuneAfrique.com, [Tribune] Il faut déminer la Casamance, au sens propre comme au figuré – Jeune Afrique
  • Sur le plan méthodologique, Colson suit pas à pas le parcours de Carl von Clausewitz, inscrivant la structure sensible de son ouvrage dans la ligne patiemment reconstruite d’une vie complexe et heurtée. Après une introduction qui fait utilement le point sur les recherches clausewitziennes récentes, le biographe chemine avec son héros, renvoyant aux textes de ce dernier, se nourrissant des remarques de ses contemporains, ou empruntant aux notations les plus pertinentes des précédents biographes du Prussien. En permanence, il nous ramène aux faits têtus des archives et des sources primaires. En cela, cette biographie recoupe, vérifie, valide et souvent corrige : il s’agit donc avant tout d’un très beau travail d’historien. Il faut aussi souligner l’écriture sans apprêts de Bruno Colson : attentive à synthétiser une matière extrêmement riche, elle ne cherche ni l’effet, si l’artifice. De temps à autre, avec une modestie sans doute excessive compte tenu de la masse de travail dissimulée par cette synthèse, le biographe fait entendre sa propre voix. La notation est alors éclairante, comme dans ce passage où il commente un portrait de Clausewitz peint par la femme de celui-ci, Marie von Brühl : « Le regard n’est pas dénué d’une certaine froideur (…) mais il est surtout lucide, sans concession. Il a vu des événements terribles et il a compris leur implication mieux que personne. On se dit aussi qu’un tel personnage ne doit se confier qu’à un petit nombre de proches. Ce qu’il a compris de la guerre interminable qui secoue l’Europe, il ne pourra vraiment l’expliquer qu’en se livrant à l’écriture. Son regard témoigne enfin d’une fierté incontestable, d’un sens élevé du devoir compatible avec une forme d’ambition, d’un idéalisme farouche mais aussi, en fin de compte, d’un certain humanisme nourri de l’expérience vécue, des souffrances partagées et de la méditation sur la condition humaine [23]. » En quelques mots, les deux pôles du parcours clausewitzien, ceux du devoir et de la méditation, se trouvent dégagés. Il ne reste plus à Bruno Colson qu’à en préciser l’articulation, afin de nous permettre de comprendre mieux et plus profondément le lien essentiel entre une vie et une œuvre qui ont changé la conception que nous nous faisons de la guerre. , Culture stratégique: mieux connaître l'oeuvre de Carl von Clausewitz, général prussien du 19e s
  • Pourtant, la logique clausewitzienne – le politique prime sur le militaire – finit par l’emporter. Le vainqueur n’est pas celui qui gagne les batailles, mais celui qui tient le plus longtemps sur le plan psychologique. La guerre, comme l’indique Clausewitz, est un « duel des volontés » tout autant qu’un affrontement physique et matériel. Par le retrait de leurs troupes au Vietnam, en Afghanistan et en Irak, les États-Unis ont signé symboliquement leur échec, bien que l’ennemi ne l’ait pas l’emporté par les armes. , Guerres et conflits insolubles par Jean-Vincent Holeindre | Vie publique.fr
  • C’est ce double défi à la perspective clausewitzienne de l’action guerrière qui constituait l’innovation conceptuelle gaullienne, qui du point de vue de l’agresseur pourrait se résumer par l’adage populaire « le jeu n’en vaut pas la chandelle » : d’un côté en cas d’action violente contre la France sur son sol, je m’expose à des représailles considérables, de l’autre je ne suis en tout état de cause même pas sûr d’être en situation d’atteindre mon objectif. Derrière cet édifice c’est tout le concept clausewitzien de la « bataille décisive » qui était en réalité visé. The Conversation, Face au terrorisme : résilience des organisations et stratégie de défense
  • Voilà pour la partie théorique-scientifique. Mais, comme la stratégie et la médecine, la cuisine n’est pas tant une science qu’un « art fondé sur une science », pour citer Hervé Coutau-Bégarie. C’est le cas en planification, lorsque l’on teste une nouvelle recette ou une nouvelle carte, mais surtout en exécution, au moment du service. L’art d’un chef est de savoir combiner la théorie avec son appréciation d’une situation : le produit est au cœur de la cuisine et il varie, ne serait-ce que dans sa forme, son goût, son poids et sa densité. En toute logique, le chef devra donc s’adapter en utilisant, au même titre qu’un chef militaire, les informations reçues, son expérience et son instinct. On rejoint les thématiques clausewitziennes du « coup d’œil » et du « génie » – en particulier dans un service chaotique. Il devra ainsi rester concentré en ayant à l’esprit une multitude de paramètres en évolution constante – y compris certains sur lesquels on ne peut que marginalement avoir prise (7). , Born to grill. De la cuisine comme métaphore de la guerre – Areion24.news
  • De la notion de guerre juste à l'idée de guerre de partisans, à l'équilibre de la terreur par la dissuasion, bien des idées d'aujourd'hui ont été tirées de l'oeuvre de Clausewitz. Notre époque, dit Raymond Aron, est clausewitzienne.   LExpress.fr, 1976 - Max Gallo : les leçons de Clausewitz - L'Express
  • Une des grandes questions de l’agriculture de demain, c’est la consommation en eau donc, oui, il faut confronter et multiplier les savoirs. Pour reprendre un terme militaire, dans notre monde, on est marqué par la friction clausewitzienne, c’est-à-dire la friction des points de vue, il faut accepter que les gens se frictionnent entre eux, c’est de la friction que sort la vérité. Si chacun reste dans son tuyau avec ses certitudes et travaille dans son coin, c’est l’eau qui commande et quand on voit les taux de pollution générée à certains endroits par une application excessive de pesticides ou autres, ça ne peut qu’interpeller. Il y a donc une histoire de proportions et il me semble essentiel de mettre le politique en position d’arbitrer de façon juste sur ces questions là. Le Vent Se Lève, 14. Le général : Emmanuel De Romémont | Les Armes de la Transition

Traductions du mot « clausewitzienne »

Langue Traduction
Anglais clausewitzian
Espagnol clausewitzian
Italien clausewitziana
Allemand clausewitzian
Chinois 子句
Arabe كلوزويتزيان
Portugais clausewitziana
Russe клаузевица
Japonais
Basque clausewitzen
Corse clausewittianu
Source : Google Translate API

Clausewitzienne

Retour au sommaire ➦

Partager