La langue française

Ciseaux

Sommaire

  • Définitions du mot ciseaux
  • Étymologie de « ciseaux »
  • Phonétique de « ciseaux »
  • Évolution historique de l’usage du mot « ciseaux »
  • Citations contenant le mot « ciseaux »
  • Images d'illustration du mot « ciseaux »
  • Traductions du mot « ciseaux »
  • Synonymes de « ciseaux »

Définitions du mot ciseaux

Trésor de la Langue Française informatisé

CISEAU, subst. masc.

A.− Au sing. Outil formé d'une lame de métal résistant dont une extrémité est biseautée et tranchante, que l'on pousse généralement au marteau pour entailler, sectionner ou travailler des matières dures telles que le bois, le fer ou la pierre. Le manche, le tranchant d'un ciseau :
1. Autrefois, on écrivait à coups de ciseau l'histoire sur les murailles sacrées, comme maintenant on l'écrit dans les livres. Du Camp, Le Nil,1854, p. 310.
2. ... le Second Empire ne retient que certains thèmes qui se déforment d'abord sous le crayon de l'ornemaniste puis sous le ciseau de l'ébéniste. J. Viaux, Le Meuble en France,1962, p. 163.
SYNT. Ciseau de ciseleur, de marbrier, de menuisier, d'orfèvre, de sculpteur; tailler, travailler au ciseau.
1. En partic. Ciseau à froid. Ciseau servant à attaquer les métaux à froid, utilisé aussi comme levier. Maître Venture (...) avait toujours sur lui, en voleur prudent, un ciseau à froid, un rossignol et une pince (Ponson du Terrail, Rocambole,t. 3, Le Club des Valets de cœur, 1859, p. 519).
2. P. méton., littér.
a) Personne qui travaille au ciseau; en partic. sculpteur, statuaire. Des torchères dues à quelque ciseau de la Renaissance (Balzac, Une Fille d'Ève,1839, p. 118).
b) Art de la sculpture, de la statuaire :
3. Les pieds heurtent sans cesse contre les chefs-d'œuvre du ciseau grec : on les ramasse, on les rejette, pour en ramasser un plus curieux; on se lasse enfin de cet inutile travail; tout n'est que chef-d'œuvre pulvérisé. Lamartine, Voyage en Orient,t. 1, 1835, p. 144.
B.− Au plur. Instrument servant à couper, composé de deux branches métalliques mobiles autour d'un pivot, tranchantes sur une partie de leur longueur et terminées, aux extrémités opposées, par un anneau. Une paire de ciseaux. On entendait l'aigre grincement des ciseaux et le bourdonnement de la machine à coudre (Ramuz, Aimé Pache, peintre Vaudois,1911, p. 144).
SYNT. Ciseaux de brodeuse, de chirurgien, de couturière, de dentellière, de jardinier, de tailleur; ciseaux à ongles; ciseaux courbes, droits, pointus, à bouts ronds; couper, découper qqc. avec des ciseaux.
Rem. Dans ce sens on rencontre aussi le sing. Je fis tomber sous le ciseau ma chevelure de Mérovingien (Reybaud, Jérôme Paturot, 1842, p. 10). Les buis (...), étaient devenus des arbustes, ne subissant plus le ciseau depuis longues années (T. Gautier, Le Capitaine Fracasse, 1863, p. 3). Des moustaches coupées au ciseau (J. et J. Tharaud, Dingley, l'illustre écrivain, 1906, p. 135).
1. P. métaph. ou au fig.
a) MYTH. [P. allus. à la Parque Atropos, qui coupe le fil de la vie] Les ciseaux de la/des Parque(s). Nous ne voulons point ... chasser les Tritons de l'empire des eaux, ôter à Pan sa flûte, aux Parques leurs ciseaux (Chateaubriand, Génie du Christianisme,t. 1, 1803, p. 468).
b) [P. réf. à l'utilisation des ciseaux pour effectuer des suppressions, pour compiler des passages extraits d'un texte]
Les ciseaux de la censure; arg. les ciseaux d'Anastasie. L'action des censeurs qui effectuent des coupures dans certaines publications ou certains spectacles :
4. Le Moniteur porte ensuite un défi à l'opposition : il l'appelle en champ clos, bien entendu qu'il combattra cuirassé de la censure, et que l'opposition toute nue sera menacée des ciseaux des censeurs. Chateaubriand, La Liberté de la Presse,1822-28, p. 101.
Faire un article, un journal, un livre à coups de ciseaux. En compilant des extraits d'autres auteurs.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén., dont Ac. 1878-1932.
[P. réf. au secrétaire de rédaction d'un journal, qui découpe des extraits de presse à reproduire] Rédacteur aux ciseaux; tenir les ciseaux (cf. Verne, Les 500 millions de la Bégum, 1879, p. 43).
2. P. anal.
a) [P. anal. avec la forme des ciseaux ouverts] MAR. Mettre, poser les voiles en ciseaux. [Dans une embarcation à voiles auriques ou latines marchant par vent arrière] Mettre certaines voiles à bâbord et d'autres à tribord, de façon à offrir le plus de surface possible au vent arrière. Des bateaux de pêcheurs, avec leurs voiles posées en ciseaux, flânent nonchalamment, traînant leurs lignes ou leurs filets (T. Gautier, Italia,voyage en Italie, 1852, p. 6).
[Avec ell. du verbe.] Une frégate − grand oiseau mystérieux qui est toujours seul − traversait à une excessive hauteur les espaces de l'air, filant droit avec ses ailes minces et sa queue en ciseaux (Loti, Mon frère Yves,1883, p. 376).
b) [P. anal. avec le mouvement croisé des branches des ciseaux] Panturle embrasse le tronc gluant et il monte en faisant les ciseaux avec ses genoux (Giono, Regain,1930, p. 118).Il s'étendit sur le dos, leva les jambes en l'air et fit les ciseaux (Sartre, Le Mur,1939, p. 14).
Au sing., SP.
[Dans certains exercices phys. : athlétisme, danse, gymnastique, natation] Mouvement croisé des jambes, analogue au mouvement des lames de ciseaux. Faire un ciseau, sauter en ciseau :
5. ... au moment où le sauteur arrive au sommet de sa trajectoire, il ramène violemment cette jambe arrière qui effectue un ciseau et dépasse même la jambe avant. R. Vuillemin, Mémento d'éduc. physique et d'initiation sportive,1941, p. 146.
Rem. Selon Amsler 1971 ,,on a dit jadis : « le saut en ciseaux, le mouvement de ciseaux », puis brièvement : « le ciseau »``. Selon Colin 1971 la marque du plur. est facultative dans la loc. sauter en ciseau(x).
[Dans certains sports de combat : catch, lutte libre, etc.] Prise consistant à croiser les jambes, comme deux lames de ciseaux, autour d'une partie du corps de l'adversaire de façon à l'immobiliser. La transformation d'un haltérophile ou d'un boxeur ,,sur le retour`` en fringant roi de la manchette ou du ciseau de volée (Le Figaro,13 janv. 1953, p. 8, col. 6).
Prononc. et Orth. : [sizo]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1155-60 trenchanz ciseaus « instrument plat et tranchant par un bout dont on se sert pour entailler la pierre, le bois, etc. » (Thèbes, 2991 ds T.-L.); d'où 1690 un bon ciseau en parlant d'un sculpteur, d'un ouvrier (Fur.); 1718 « manière de sculpter » (Ac. : Il a le ciseau admirable); 2. a) ca 1178 sing. « instrument formé de deux lames dont les tranchants se croisent et servent à couper les choses minces » (Renart, éd. M. Roques, IIIa, 4243); 1178 plur. uns ciseaux (Id., éd. E. Martin, XIV, 377); b) 1831 mar. voiles en ciseaux (Will.); c) 1934 chorégr. mener une danse de ciseaux (Colette, Duo, p. 147). D'un lat. vulg. *cisellum altération d'apr. les dér. en -cido de caedere « trancher, couper » (tels que incisus, occisus, v. Ern.-Meillet, s.v. caedo) de *caesellum, dér. du rad. caes- de caedere ce rad. étant soit celui du part. passé, soit celui d'un fréquentatif *caesare (hyp. convenant mieux au sens de « instrument coupant), par suff. -ellum qui, d'apr. EWFS2serait substitué à un plur. anc. -ulum (cf. sangle* et a. fr. (es) tenelles/tenailles et Meyer-L. t. 2, § 155) -ellum convenant mal pour la formation d'un nom d'outil (v. aussi Meyer-Lübke, Gramm. des lang. rom., t. 2, § 430). Une dérivation p. substitution de suff. de l'a. fr. cisoire (d'un *caesorium, v. Cor., s.v. cincel et TLL s.v.) est à écarter, ce mot n'étant pas attesté av. le xiiies. (A. de Paris, Alexandre, var. ms. H, Elliott Monographs, t. 5, p. 90; Thurot Prononc., p. 131). Au sens 2, le mot a remplacé le plus anc. force(s) (< lat. forfex « id. ») attesté dep. ca 1130 ds T.-L. Fréq. abs. littér. : 720. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 916, b) 1 643; xxes. : a) 1 116, b) 727. Bbg. Goug. Mots. t. 1 1962, p. 296. − Sain. Sources t. 2 1972 [1925] p. 172, 191.

Wiktionnaire

Nom commun

ciseaux \si.zo\ masculin, au pluriel uniquement

  1. Instrument à deux lames pivotant sur un axe qui se chevauchent en partie pour couper ou rogner.
    • Grégoire ! cria La Hurière, du papier blanc pour écrire une lettre, des ciseaux pour en tailler l’enveloppe ! — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre VII)
  2. (Football) Tir de volée en extension, tête en bas et dos au but, où l’impulsion et le tir sont réalisés avec la même jambe.
  3. (Héraldique) Meuble représentant l’outil de couture du même nom dans les armoiries. Ils sont souvent représentés ouverts, les lames passées en sautoir. À rapprocher de forces et forces de tondeur.
    • D’azur au chevron d’or accompagné de trois ciseaux à deux branches ouvertes en sautoir d’argent, qui est de la commune de Rogues du Gard → voir illustration « armoiries avec 3 ciseaux »
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CISEAU. n. m.
Instrument plat, qui tranche par un des bouts et qui sert à travailler le bois, le fer, la pierre, etc. Ciseau de sculpteur. Ciseau de maçon. Ciseau de menuisier. Ciseau d'orfèvre. Le manche d'un ciseau. Les statues de marbre se travaillent avec le ciseau. Cela est travaillé, est taillé au ciseau. Faire émoudre un ciseau. Ouvrage de ciseau, Ouvrage de sculpture. Il se dit figurément de la Manière de travailler d'un sculpteur. Ce sculpteur a le ciseau hardi, délicat, etc. Un ciseau savant. Ciseau à froid, Sorte de ciseau émoussé qui sert principalement à faciliter l'ouverture des caisses ou autres parties clouées.

CISEAUX, au pluriel, désigne un Instrument de fer ou d'acier composé de deux branches mobiles tranchantes en dedans et jointes ensemble par une vis ou par un clou. Une paire de ciseaux. Couper une étoffe avec des ciseaux. Mettre les ciseaux dans une étoffe. Un étui à ciseaux. Ciseaux de tailleur. Ciseaux de jardinier pour tondre le buis, etc. Ciseaux de chirurgien. Fig., Faire un livre à coups de ciseaux, Le composer de morceaux empruntés à d'autres livres. En termes de Mythologie, Les ciseaux de la Parque, Ceux avec lesquels une des trois Parques passe pour couper le fil de la vie.

Étymologie de « ciseaux »

Pluriel de ciseau, via la locution paire de ciseaux, le mot ciseau venant lui-même du latin cisellum.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ciseaux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ciseaux sizo

Évolution historique de l’usage du mot « ciseaux »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ciseaux »

  • Les dettes sont les ciseaux de l’amitié. De Proverbe arabe
  • Aune, ciseaux ne font l'art du tailleur. De Lu Yu
  • Un meurtre sans des ciseaux qui brillent est comme des asperges sans sauce hollandaise. Sans goût. De Alfred Hitchcock
  • Un célibataire n’a pas la valeur qu’il atteint dans le mariage. Il ressemble à la moitié dépareillée d’une paire de ciseaux. De Benjamin Franklin / Almanach du pauvre Richard
  • Comme avec des ciseaux, la femme, avec ses cuisses qui s'ouvrent, coupe les gerbes de nos désirs. Nous sommes las d'avoir fauché tant de désirs dans le beau champ de notre amour. De Jules Renard / Journal 1887-1892
  • L'ABC d'un métier d'écrivain, ça s'apprend avec l'observation et la poubelle, la comparaison et le foyer, la rédaction et les ciseaux. Noircir des pages n'éclaire pas nécessairement les idées. De Jacques Lamarche / Confessions d'un enfant d'un demi-siècle
  • Le rapport de recherche sur le marché mondial des ciseaux à ongles a prédit une puissante croissance futuriste du marché des ciseaux à ongles et la fusion de plusieurs statistiques sur l’industrie respective. En plus de cela, le rapport sur le marché mondial des ciseaux à ongles est considéré comme une découverte complète d’informations importantes liées au marché international. Instant Interview, Taille du marché des ciseaux à ongles 2020-26:, RIMEI, TROIS SEPT, KAI – Instant Interview
  • « Le marché Pont élévateur à ciseaux automobile mondial croît à un TCAC élevé au cours de la période de prévision 2020-2026. L’intérêt croissant des particuliers pour cette industrie est la principale raison de l’expansion de ce marché. Selon le Rapport, le marché Pont élévateur à ciseaux automobile devrait croître à un TCAC de xx % au cours de la période de prévision (2019-2027) et dépasser une valeur de XX USD d’ici la fin de 2027. » Thesneaklife, Marché mondial de l’élévateur à ciseaux pour automobile 2020 – BendPak, élévateur rotatif, ARI-HETRA, Challenger Lifts, Ravaglioli – Thesneaklife
  • Depuis sa mise en ligne en début d’année, de nombreux architectes, ingénieurs et entreprises de construction ont téléchargé les objets BIM du groupe pour planifier, concevoir et gérer plus efficacement leurs projets de construction. Toutes les nacelles ciseaux sont téléchargeables au format REVIT et IFC Haulotte élargit sa bibliothèque BIM et propose désormais l’intégralité de sa gamme de nacelles ciseaux : > Ciseau électrique Optimum 8 > Ciseaux électriques Compact 8/8W/10/10 N/12/14 > Ciseaux diesel Compact 10 DX/12DX > Ciseaux diesel H12SX/H12SXL/H15SX/H15SXL/H18SX/H18SXL Les nouveaux objets BIM ont été conçus selon des critères de qualité stricts, avec une attention particulière apportée au design des objets et la taille des fichiers. Le travail réalisé sur les paramètres et l’enveloppe de travail permettent aux objets BIM de réagir de la même manière que les machines sur le chantier. De nouvelles modélisations sont au programme, avec de nouveaux mâts verticaux, nacelles articulées et nacelles télescopiques. J-N.O Chantiers de France, Elévation de personne - Haulotte met à disposition de nouveaux objets BIM

Images d'illustration du mot « ciseaux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ciseaux »

Langue Traduction
Anglais scissors
Espagnol tijera
Italien forbici
Allemand schere
Portugais tesoura
Source : Google Translate API

Synonymes de « ciseaux »

Source : synonymes de ciseaux sur lebonsynonyme.fr
Partager