La langue française

Chenaux

Sommaire

  • Définitions du mot chenaux
  • Phonétique de « chenaux »
  • Évolution historique de l’usage du mot « chenaux »
  • Citations contenant le mot « chenaux »
  • Traductions du mot « chenaux »
  • Synonymes de « chenaux »

Définitions du mot chenaux

Trésor de la Langue Française informatisé

CHENAL, subst. masc.

A.− Passage resserré entre des écueils, des hauts fonds, des terres et donnant accès à un port ou permettant la navigation près des côtes, entre des îles :
1. ... bientôt nous avons navigué entre deux traînées de sargasses; d'abord distantes et lâches, elles se sont coagulées; elles se sont peu à peu resserrées, et dans l'étroit chenal que l'eau libre faisait entre elles, peu à peu diminué, l'Orion devenait felouque. Gide, Le Voyage d'Urien,1893, p. 42.
2. ... vers le large, un chenal bordé de vasières grises sinuait entre les étendues de joncs et accédait à la mer libre par un pertuis entretenu à travers la flèche des lagunes. Gracq, Le Rivage des Syrtes,1951, p. 25.
SYNT. Un étroit, un large chenal; approfondir, baliser, draguer un chenal. Faire (bon) chenal. Chenaler (cf. Hugo, Les Travailleurs de la mer, 1866, p. 258, 451).
P. ext. Partie la plus profonde du lit d'une rivière (souvent la seule navigable) :
3. Les chalands purent dériver à charge par le chenal navigable qui longeait la rive gauche. A. France, Vie de Jeanne d'Arc,1908, p. 311.
B.− P. anal. Conduit servant au passage, à l'écoulement de quelque chose.
En partic.
1. Conduite d'amenée ou d'évacuation des eaux servant à un moulin, une usine, etc. :
4. ... tout au fond, dégorgeaient en une abondante cascade les eaux thermales; elles ne jaillissaient pas directement du roc mais étaient amenées de très loin par un chenal à mi-hauteur de paroi... Gide, Feuillets d'automne,1949, p. 1109.
2. Chenal (de coulée d'un four) (cf. R. Barnerias, Manuel des aciéries, 1394, p. 127 et L. Guillet, Traité de métall. gén., 1923, p. 252).
Prononc. et Orth. : [ʃ ənal]. Pour Warn. 1968 on ne peut prononcer [ʃnal]. Le reste des dict. transcrit [ə] muet. Ds Ac. 1762-1932. Au plur. des chenaux. Étymol. et Hist. 1. 1erquart du xiiies. « lit d'un fleuve » (Florence de Rome, éd. A. Wallensköld, 2603); ca 1483 « passage étroit balisé pour entrer dans un port » (P. Garcie, Grant routier et pilotage avec les dãgers des portz, hawres, riuieres et chenalz des parties et regions dessus dictes ds Jal1); 2. 1475 « chéneau, gouttière » (J. Aubrion, Journ. ds Gdf. Compl.). Réfection d'apr. canal, de l'a. fr. chanel, chenel (début xiies. St Brandan ds T.-L.), issu du lat. canalis (canal*). Fréq. abs. littér. : 149.
DÉR.
Chenaler, verbe intrans.,Naviguer en suivant les sinuosités d'un chenal. Nous trouvâmes enfin une petite passe entre Rouk et Dublon, à travers laquelle toutefois il fallut encore chenaler (Dumont d'Urville, Voyage au Pôle Sud,t. 5, 1843, p. 155). Dernière transcr. ds Littré : che-na-lé. 1reattest. 1674 (Mémoir. manus. du masq. de Villette-Mursay ds Jal1); de chenal, dés. -er.
BBG. − Delamaire (J.). Môniers et moulins à eau. Vie Lang. 1971, p. 12.

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHENAL. n. m.
Canal naturel ou artificiel à l'entrée d'un port, ou Passe navigable qui conduit à cette entrée. Chenal profond. Des chenaux étroits. Il désigne aussi l'Endroit le plus profond d'un fleuve ou d'une rivière par où se fait la navigation. Il se dit aussi d'un Courant d'eau pratiqué pour l'usage d'un moulin. Pour

CHENAL, terme de Charpenterie, Voyez CHÉNEAU.

Phonétique du mot « chenaux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chenaux ʃœno

Évolution historique de l’usage du mot « chenaux »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chenaux »

  • Pour sécuriser les baigneurs, la Ville rallonge l’ensemble de ses chenaux de 100 mètres. Ainsi, si toute activité nautique restera limitée à une vitesse de 5 nœuds, dans les chenaux, dans la zone des 300 mètres, elle sera désormais restreinte à 10 nœuds entre la bande des 300 mètres et celle des 400 mètres. Par ailleurs, la Ville de Pornichet, ainsi que celles de La Baule et du Pouliguen ont également demandé au Préfet un renfort de la surveillance en mer des pratiques nautiques, au-delà de la bande des 300 mètres. SaintNazaireNews.fr, Plages de Pornichet : de nouvelles mesures d’encadrement dès le 15 juin
  • Simple déformation professionnelle. Où qu’il passe, Abderrahmane Bouhenna, 59 ans, a le regard capté par les toits. « J’adore mon métier ! », claironne l’artisan couvreur du Ban-Saint-Martin. Lui qui a commencé sa carrière à 18 ans en tant que ramoneur, n’a rien oublié de l’époque où « le travail était rude ». À force de nettoyer cheminées, tuiles et chenaux, l’homme s’est fait une solide réputation dans le métier. Salarié, il est passé par plusieurs patrons jusqu’à devenir son propre chef. C’était il y a trois ans. , Coronavirus | Metz : les petits artisans inquiets pour l’avenir de leur entreprise

Traductions du mot « chenaux »

Langue Traduction
Anglais channels
Espagnol canales
Italien canali
Allemand fahrrinne
Portugais canais
Source : Google Translate API

Synonymes de « chenaux »

Source : synonymes de chenaux sur lebonsynonyme.fr
Partager