La langue française

Châtré

Définitions du mot « châtré »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHÂTRÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de châtrer*.
II.− Adjectif
A.− Qui a subi la castration.
1. [En parlant d'un animal] Coq châtré; cheval, taureau châtré.
2. [En parlant d'un homme] Très péj. Homme châtré.
Emploi subst. Un châtré. Une voix de châtré (Renard, Journal,1891, p. 86).Synon. castrat*.Terme d'injure. Le colonel s'approcha de lui et lui dit : « Cochon! Saligaud! Châtré! » (Renard, Journal,1898, p. 507).
3. [En parlant d'une plante] Rare. On a laissé pousser des plantes entre quatre grilles. Des plantes châtrées, domestiquées, inoffensives tant elles sont grasses (Sartre, La Nausée,1938, p. 196).
B.− P. métaph. Qui a subi une mutilation quelconque; dont on a amoindri la vigueur (cf. bondieuserie ex. 1) :
Avec votre langue châtrée par les grammairiens et déjà si pauvre, si châtrée d'elle-même, pouvez-vous exprimer tout le parfum d'une fleur, tout le verdoyant d'un pré d'herbe? Flaubert, Smarh,1839, p. 96.
Fréq. abs. littér. : 50. Bbg. Hope 1971, p. 358.

Wiktionnaire

Nom commun

châtré \ʃɑ.tʁe\ masculin

  1. Homme ou animal mâle ayant été castré.
    • Ernest, l’aîné, qui accomplissait son service militaire à Épinal, avait le profil sec, pas tout à fait celui du vétérinaire, mais il y avait à dire. Et une petite voix de châtré comme son oncle, bon Dieu ! Comme son oncle. — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 64.)
    • On a relevé ses erreurs dogmatiques, certains ont dit qu’il fut écarté de la sainteté au motif qu’on ne pouvait canoniser un châtré. — (Michel Théron, Petit lexique des hérésies chrétiennes, 2005)

Forme de verbe

châtré \ʃɑ.tʁe\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe châtrer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHÂTRER. v. tr.
Rendre impropre à la génération par l'ablation ou la compression des testicules ou des ovaires. Châtrer un cheval, un chat, un bélier, un taureau, etc. Coq châtré. Châtrer une truie, une chienne. Par extension, Châtrer des cotrets, des fagots, En ôter quelques bâtons. Châtrer des ruches, Enlever, avec un couteau de fer fait exprès, la cire et le miel d'une ruche. Châtrer un fraisier, En ôter les rejetons superflus. Châtrer des melons, des concombres, En retrancher quelques fleurs. Châtrer une roue, Ôter une faible partie des jantes, pour en resserrer les rais. Le participe passé peut être employé comme nom C'est un châtré. Voix de châtré.

Littré (1872-1877)

CHÂTRÉ (châ-tré, trée) part. passé.
  • 1Un taureau châtré.
  • 2 S. m. Un châtré, un homme châtré. Il s'était adressé pour cela à un petit châtré, organiste d'une église, Scarron, Rom. com. ch. X. Voyant un châtré fredonner le rôle de César, Voltaire, Cand. 25.

    On dit aussi castrat ; mais châtré, en cet emploi, a quelque chose de moqueur que n'a pas castrat.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CHÂTRÉ. Ajoutez :
3 Fig. Privé de, manquant de. Certes, ces femmes-là, pour mener cette vie, Portent un cœur châtré de toute noble envie, Musset, Don Paez.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « châtré »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
châtré ʃatre

Évolution historique de l’usage du mot « châtré »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « châtré »

  • Un athée est un homme châtré du côté de l’âme. De Marcel Jouhandeau / Monsieur Godeau intime

Traductions du mot « châtré »

Langue Traduction
Anglais neutered
Espagnol castrado
Italien castrato
Allemand kastriert
Portugais castrado
Source : Google Translate API

Synonymes de « châtré »

Source : synonymes de châtré sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « châtré »

Châtré

Retour au sommaire ➦

Partager