La langue française

Cayenne

Définitions du mot « cayenne »

Trésor de la Langue Française informatisé

CAYENNE1, subst. masc.

ART CULIN. Cayenne ou poivre de Cayenne. Poivre rouge d'une saveur forte et piquante, préparé avec des piments râpés. Un champignon grillé posé sur une croûte au beurre doublée d'une mince feuille de lard, assaisonnés au cayenne (Hamp, Vin de Champagne,1909, p. 233).
Prononc. : [kajεn]. Étymol. et Hist. 1895-96 désigne des épices (G. Planchon, E. Collin, Les Drogues simples d'origine végétale, t. 1, p. 371 : [cannelle de] Cayenne). De Cayenne, nom de la capitale de la Guyane française (v. cayenne2), prob. en raison de la provenance de ces produits; à rapprocher de l'angl. Cayan pepper 1756, Cayenne pepper 1782 ds NED. Fréq. abs. littér. : 1.

CAYENNE2, subst. fém.

MAR. Vieux navire servant de prison et de caserne flottante (d'apr. Hartoy 1944).
P. ext.
Arg. Atelier, usine. La boîte, l'échoppe, c'est l'atelier, quand on ne l'appelle pas simplement Cayenne (D. Poulot, Le Sublime ou le Travailleur comme il est en 1870 et ce qu'il peut être,1872, p. 133).
Lieu de réunion d'une association de compagnonnage. Ils [les compagnons du devoir] essaimèrent à nouveau et fondèrent des « cayennes » à Lyon, Marseille (R.-M. Lambertie, L'Industr. de la pierre et du marbre,1962, p. 63).
Prononc. : [kajεn]. Étymol. et Hist. 1. 1777 « vieux navire servant de caserne » (Lescallier, Voc., II, 34 ds Fr. mod., t. 25, p. 308); 2. 1866 (A. Delvau, Dict. de la lang. verte, p. 67 : Cayenne. Atelier éloigné de Paris). De Cayenne, nom de la capitale de la Guyane française, officiellement fondée en 1634; 1 sans doute parce que ces navires ou casernes ont d'abord été occupés par les premiers colons de la Guyane, qui s'y réfugièrent à la fin du xviiies., après l'échec de la tentative de colonisation sous le ministère Choiseul; 2 p. réf. à l'éloignement par rapport à Paris. Bbg. Kemna 1901, p. 78. − Sain. Lang. par. 1920, p. 409.

CAYENNE3, subst. fém.

COIFFURE, lang. région. ,,Calotte à large fond carré, servant de charpente à la coiffe des paysannes dans le bas Berry`` (Guérin 1892) :
Elle [Fadette] avait une coiffe toute jaunie par le renfermé (...) et, sur le derrière de sa tête, la cayenne retombait jusque sur son cou... G. Sand, La Petite Fadette,1849, p. 131.
Prononc. : [kajεn]. Étymol. et Hist. 1798 « vêtement » prob. « bonnet » (Précis de la procédure criminelle [...] dans l'affaire d'Orgères, I-89-245, ro23), attest. isolée; à nouv. ds G. Sand, supra. Même orig. que cayenne2* parce que ces vêtements étaient fabriqués avec des matériaux venant de cette colonie. Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Nom commun 1

cayenne \ka.jɛn\ féminin

  1. (Histoire) (Marine) Caserne de matelots.
  2. (Par extension) Cuisine à terre.
  3. Maison commune des compagnons dans le compagnonnage.
    • Et là, à cheval avec son frère qui se présentait à la porte d’une cayenne ! — (Henri Vincenot, La Billebaude, 1978, page 289)
    • À sa mort, le « Berryer » est rendu aux Compagnons Soubise qui le déposent dans leur cayenne de La Villette où il est encore visible aujourd'hui. — (François Icher, Les compagnons ou l'amour de la belle ouvrage, 1995, Découvertes Gallimard n°255, 2005, page 64)
    • Des descentes de police visent les « cayennes ». Pour éviter leur saisie, les compagnons détruisent eux-mêmes leurs documents régulièrement. — (Samuel Guicheteau, Les ouvriers en France 1700-1835, Armand Colin/collection U, 2014)

Nom commun 2

cayenne \ka.jɛn\ masculin (nom collectif, jamais au pluriel)

  1. (Par ellipse) Poivre de Cayenne.
    • Pendant ce temps faites fondre le cube de volaille émietté […]. Ajoutez-le dans la cocotte, ainsi que le vin blanc, le jus de cuisson des champignons, une pointe de cayenne et très peu de sel. — (Michel Oliver & Jérôme Duhamel, Ma vraie cuisine française, Albin Michel, 1991 , rééd. Gründ, 2014, page 270)

Forme d’adjectif

cayenne

  1. Féminin singulier de cayen.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

CAYENNE (ka-iè-n') s. f.
  • Terme de marine. Caserne servant aux marins qui attendent une destination.

    Cuisine commune, pendant l'armement et le désarmement.

    Vieux vaisseau installé en caserne flottante.

HISTORIQUE

XIVe s. Iceulx Flamans marchans ne povoient venir au hable [havre] qui estoit clos, et aussi pour cause du guet qui estoit sur les murs et sur les caennes, Du Cange, caya.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cayenne »

D'après le Littré, du bas-latin caya, « demeure, maison ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bas-lat. caya, demeure, maison.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cayenne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cayenne kajɑ̃n

Évolution historique de l’usage du mot « cayenne »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « cayenne »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « cayenne »

Langue Traduction
Anglais cayenne
Espagnol cayena
Italien caienna
Allemand cayenne
Portugais caiena
Source : Google Translate API

Synonymes de « cayenne »

Source : synonymes de cayenne sur lebonsynonyme.fr

Cayenne

Retour au sommaire ➦

Partager