La langue française

Carré

Définitions du mot « carré »

Trésor de la Langue Française informatisé

CARRÉ1, ÉE, adj.

I.− Qui a ou dont une partie ou dont la section a la forme d'un quadrilatère.
A.− GÉOM. Qui a la forme d'un quadrilatère aux angles droits et aux côtés égaux. Carré ou polygonal, carré ou rectangulaire.
Spéc. Centimètre, kilomètre, mètre carré. Mesure de surface équivalant à un carré ayant pour côté la mesure de longueur considérée. Des « camarades » disposeront des cubes d'air et des mètres carrés auxquels nous n'auront plus droit (Mauriac, Journal 1,1934, p. 67).
Rem. On rencontre au xixes. les syntagmes pied, pouce carré; lieue, toise carrée.
[P. anal. avec le calcul de la surface d'un carré] ARITHM. Nombre carré. Produit de la multiplication d'un nombre entier par lui-même. Racine carrée d'un nombre. Nombre qui, multiplié par lui-même, est égal au nombre considéré. Trois est la racine carrée de neuf; quatre est la racine carrée de seize (Ac. 1798-1932); extraire la racine carrée d'un nombre, extraction de la racine carrée.
B.− P. ext. Qui est quadrangulaire, qui a approximativement la forme d'un carré géométrique. Enceinte, fenêtre, porte carrée :
1. ... Rome fut d'abord carrée (Roma quadrata); la même forme se distingue aujourd'hui encore dans les enceintes primitives de plusieurs des plus anciennes villes de l'Étrurie. Michelet, Hist. romaine,t. 1, 1831, p. 52.
1. En partic.
a) HIST. MILIT. (infanterie). Bataillon carré. Bataillon disposé en carré de manière à faire face à l'ennemi de quatre côtés. Former un bataillon carré.
P. métaph. :
2. Et sur l'Académie, aïeule et douairière, Cachant sous ses jupons les tropes effarés, Et sur les bataillons d'alexandrins carrés, Je fis souffler un vent révolutionnaire. Hugo, Les Contemplations,Réponse à une accusation, t. 1, 1856, p. 51.
b) JEUX. Mots carrés. Jeu consistant à trouver, à partir de définitions proposées, un ensemble de mots de même longueur, disposés en carré, généralement suivant un principe de symétrie, chaque ligne horizontale représentant un mot que l'on retrouve sur son homologue vertical. Tous les jeux, les échecs comme le bridge et les mots carrés, ont une infinité de solutions vraies (Alain, Propos,1932, p. 1062).
c) MAR. [En parlant d'une voile] Voile quadrangulaire dont les vergues sont perpendiculaires au mât d'un navire. Hunier carré (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 174).
P. ext. Trois-mâts carré. Navire dont les trois mâts sont gréés avec des voiles carrées (cf. Maupassant, Contes et nouvelles, t. 1, Le Port, 1889, p. 1329).
d) MUS. Notation carrée. Notation de musique ancienne subsistant dans la musique grégorienne, où les notes sont représentées par de petits quadrilatères. La notation carrée a puisé ses principaux signes de durée dans les neumes (E. de Coussemaker, Hist. de l'harmonie au Moy.-Âge,1852, p. 185).
2. P. méton.
a) [En parlant d'un volume, d'un solide] Dont la base, la section ou l'une des faces a approximativement la forme d'un carré géométrique. Ils ont des poids ronds ou carrés Des tambours des cerceaux dorés (Apollinaire, Alcools,Saltimbanques, 1913, p. 90):
3. Ce particulier portait un paquet, quelque chose de carré, comme une grande boîte ou un petit coffre. Hugo, Les Misérables,t. 1, 1862, p. 441.
SYNT. Bâtiment, clocher, donjon, salon carré; muscle carré; boîte, chambre, maison, pièce, salle, tour carrée.
En partic. Bonnet carré. Bonnet à base quadrangulaire, porté autrefois par les docteurs, les professeurs, les juges et les ecclésiastiques :
4. Il y a aussi un moyen de faire effet dont les prédicateurs ordinaires se servent assez souvent, c'est le bonnet carré qu'ils portent sur la tête; ... Mmede Staël, Corinne,t. 2, 1807, p. 129.
Carré de base comme de hauteur. Cubique. Louloup était un petit homme, carré de base comme de hauteur; véritable cube de chair humaine (Balzac, Œuvres diverses, t. 2, 1850, p. 25).
P. métaph. :
5. Ce qui était le plus désirable et tirait aussitôt quelqu'un hors de ligne, c'est que chez lui l'esprit ou le talent fût en équilibre avec le caractère ou le courage : c'est ce qu'il [Napoléon] appelait être carré autant de base que de hauteur. Las Cases, Le Mémorial de Sainte-Hélène,t. 1, 1823, p. 238.
6. ... c'est [Cromwell] un des plus compliqués et des plus complets [des hommes] en son genre, le plus complet peut-être et le plus carré par la base qu'il y ait eu. Sainte-Beuve, Nouveaux lundis,t. 8, 1863-69, p. 102.
b) Dont les contours sont à angle droit.
[En parlant d'un vêtement] Habit carré, redingote carrée. Vêtement ample, non cintré :
7. Les hommes portaient de longues redingotes carrées, (...) qui tombaient jusqu'aux talons et qui dessinaient si peu la taille que mon frère, en endossant la sienne à Nohant, m'avait dit en riant : (...). Le tailleur prend mesure sur une guérite, et ça irait à ravir à tout un régiment. G. Sand, Histoire de ma vie,t. 4, 1855, p. 81.
[En parlant d'une pers., de certaines parties du corps] Large, épais. Il [un inconnu] avait d'épaisses mâchoires carrées de cannibales (Loti, Le Mariage de Loti,1882, p. 63).
Visage carré, tête carrée; carré des épaules, carré d'épaules :
8. C'était un grand prêtre lorrain, à larges pieds, carré d'épaules, le teint halé et le regard dur, mais accueillant quand même, et qu'on sentait plein de vie. Benjamin, Gaspard,1915, p. 37.
II.− P. anal. [P. réf. à la forme ou aux propriétés du carré]
1. [P. réf. à la configuration quaternaire du carré]
a) MUS. Phrase carrée. Phrase constituée de quatre mesures égales, ou d'un nombre de mesures multiple de quatre. P. ext. Rythme carré, mélodie carrée. Obéissant à un principe de symétrie, dont la mesure est bien marquée. Pour qu'une mélodie fasse fortune, chez nous, il faut qu'elle soit carrée, bien vulgaire, facile à retenir (Coppée, Mon franc-parler I,1894, p. 94).
P. anal., RHÉT., STYL. Vers carré; période, phrase carrée. Composé de quatre membres égaux :
9. Comme tout le monde ne sait plus aujourd'hui ce qu'était une période à quatre membres, je me permets de rappeler brièvement les théories alors [dans la 2emoitié du xviiesiècle] classiques : on appelle période carrée celle qui a ses membres de dimensions à peu près égales, de sorte qu'ils paraissent former un carré. La période arrondie est celle qui est composée de quatre membres tellement bien unis entre eux, et se répondant si bien les uns aux autres, que ceux qui suivent peuvent être mis à la place de ceux qui précèdent, sans que le même sens et la beauté du discours en souffrent. Brunot t. 4, p. 1157.
P. ext. Construit selon un principe de symétrie. Toutes ces phrases carrées rendent un son admirable, le son d'une chose pleine et solide (Green, Journal,1931, p. 46).
b) Vx. [À l'anc. jeu de brelan] Brelan carré. Brelan de trois cartes de même valeur que la retourne. Que diriez-vous d'un joueur assez généreux pour prévenir les autres qu'il a brelan carré! (Balzac, Les Illusions perdues,1843, p. 717).
c) Fam. Partie carrée. Partie de plaisir entre deux hommes et deux femmes :
10. Fernande lui donnait toutes les explications [à Renée]. Elle l'entraînait en riant dans des hôtels borgnes pour y faire des « parties carrées ». « Ça te dessale, » expliquait-elle. Dabit, L'Hôtel du Nord,1929, p. 139.
P. ext. Société de quatre personnes. Ce théâtre, où l'on venait en partie carrée, au sortir d'un dîner fin (A. Daudet, Le Nabab,1877, p. 233).
2. [P. réf. aux propriétés de symétrie du carré; en parlant d'un tissu, d'une toile] Qui a le même nombre de fils en chaîne qu'en trame et par conséquent le même coefficient de résistance (cf. H. de Graffigny, Les Industr. du caoutchouc, 1928, p. 160).
III.− Au fig.
A.− [En parlant d'une pers., de son caractère] Résolu, solide, honnête. Bon sens carré, volonté carrée; être carré en affaires. C'est que nous sommes des gens carrés en affaires! Nous payons rubis sur l'ongle (Farrère, L'Homme qui assassina,1907, p. 44):
11. ... le caractère de l'homme [le comte de Maistre] est si carré, si vigoureux et énergique que (...) je ne puis m'empêcher de l'aimer. Mérimée, Lettres à Mmede La Rochejacquelein,1870, p. 194.
SYNT. Égoïsme carré; franchise, simplicité carrée.
Emploi adv. Maintenant, réponds carré. As-tu de la mémoire? (G. d'Esparbès, La Grogne,1905, p. 15).
B.− [En parlant des actes d'une pers.] Net, direct, franc. C'était carré comme menace (Céline, Voyage au bout de la nuit,1932, p. 607).
C.− Vieilli. Tête carrée. Personne au jugement solide et cohérent. Il [Stendhal] a de la prétention à être rangé au nombre des têtes carrées, des têtes mathématiciennes (Delécluze, Journal,1828, p. 424).
(Plus ou moins) péj., usuel. Personne entêtée, obtuse :
12. Petite espèce humaine à tête carrée, tu raisonnes pantoufle. Vois-tu clair au fond des cœurs? Comprends-tu déjà toutes les choses? Renard, Poil de Carotte,1894, p. 286.
Prononc. et Orth. : [kaʀe] ou [kɑ ʀe]. [a] ant. ds Dub., Pt Lar. 1968 et Lar. Lang. fr.; cf. aussi ds Nod. 1844 et Littré. [ɑ] post. ds Barbeau-Rodhe 1930 et Warn. 1968; cf. aussi ds DG. Pour [ɑ] cf. encore Grammont Prononc. 1958, p. 32 et Kamm. 1964, p. 97. [a] ou [ɑ] ds Passy 1914 et Pt Rob. Ac. 1694 : quarré ou carré; Ac. 1718 et 1740 : carré ,,plusieurs écrivent quarré``. Ac. 1762 et 1932 : carré; Ac. 1798-1878 consacrent encore à quarré une vedette de renvoi à carré. Étymol. et Hist. 1. 1121-35 fig. « largement développé, fort (d'un inanimé) » (Ph. de Thaon, Bestiaire, éd. Walberg, 33 ds T.-L.); a) 1671, 6 mai « id. (d'une personne) dont le caractère est nettement tranché, fermé » (Sév. 164 ds Rob. : mon esprit juste et carré); cf. 1802 vertu carrée (Législation primitive, p. 306); 1844 un bon sens carré (Balzac, La Muse du département, p. 164); b) 1817 « dont le caractère est nettement tranché (d'un objet) » (Stendhal, Hist. de la peint. en Italie, t. 1, p. 83); c) 1774, 26 juin tête carrée « personne obstinée » (P.-A. de Beaumarchais, Lettre ds Œuvres complètes, Paris, L. Collin, t. 1, 1809, p. 265); 1850 une niaiserie carrée (Balzac, Les Petits bourgeois, p. 40); 2. a) ca 1170 « dont la section est carrée » (Aiol, éd. W. Foerster, 667 ds T.-L. : l'anste al fer quarré); cf. fin xiiies. (St Brendan, éd. C. Wahlund, 41, 15, ibid. : quaree autant de lonc que de lé); en partic. 1606 bonnet quarré (Nicot, s.v. quarré); 1679 figure quarrée (Rich., ibid.); 1690 fig. homme quarré, visage quarré (Fur., ibid.); b) 1690 arithm. racine quarrée (ibid.); 1694 nombre quarré (Corneille, s.v. quarré); 3. 1694 « qui forme un angle droit » (ibid. : Faire le trait quarré (...) élever une ligne perpendiculaire sur une autre ligne); 1831 mar. voiles carrées « voiles en trapèze qui se fixent aux vergues en croix sur les mâts » (Will.); av. 1867 alphabet carré « dont les lettres à angles droits s'inscrivent dans un carré » (Renan ds Lar. 19e). Du lat. quadratus (part. passé de quadrare, carrer*), au sens 1 (Suétone, Vesp. 20 ds Forc., s.v. quadro), au sens 2 (Varron apud Pline, 36 Hist. nat., 13, 19, ibid. : quadrata basis); au sens 3 (Id., 17 Hist. nat., 11, 16, ibid. : quadrati anguli; Pétrone, Satyr., 29, ibid. : quadrata littera). Bbg. Duch. 1967, § 45-4. − Mat. Louis-Philippe 1951, p. 143, 309.

CARRÉ2, subst. masc.

A.− GÉOM. Quadrilatère dont les angles sont droits et les côtés égaux. Le côté, la diagonale, le milieu d'un carré.
ARITHM. [P. réf. au calcul de la surface d'un carré] Produit d'un nombre multiplié par lui-même. Le carré de l'hypoténuse, le carré d'un nombre.
P. plaisant. Trois Baudoin n'étaient pas trois fois plus en retard qu'un seul Baudoin, mais neuf fois plus, en vertu de ce principe que le retard, dans cette famille, était proportionné au carré du nombre des personnes engagées dans l'opération (G. Duhamel, Chronique des Pasquier,Suzanne et les jeunes hommes, 1941, p. 149).
Vx. En carré. Évalué en unités carrées. C'était une petite chambrette de huit pieds en carré (Stendhal, Le Rouge et le Noir,1830, p. 174).
P. méton.
1. Arg. scol. Élève comptant quatre semestres, p. ext. élève de seconde année de certaines grandes écoles ou classes préparatoires aux grandes écoles. Il faut dire que conscrits, carrés, cubes nous étions des soldats de trois ans (Péguy, L'Argent,1913, p. 1225).
2. JEUX. Carré magique. Ensemble de nombres disposés dans un quadrilatère et choisis de telle manière que la somme de chaque ligne, de chaque colonne, et éventuellement de chaque diagonale soit la même. Ces fameux « carrés magiques » que les mathématiciens construisent à l'aide d'opérations fort compliquées (Lhote, Peint. d'abord,1942, p. 71).
B.− Surface, figure en forme de quadrilatère. Trois corps-de-logis, formant avec l'église un carré long, composent tout l'édifice des Invalides (Chateaubriand, Génie du Christianisme,t. 2, 1803, p. 19).
En carré. En forme de quadrilatère :
1. Ils [les cheveux de la Fée aux Miettes] étaient ramassés sous un bandeau d'une blancheur éblouissante, surmonté d'un fichu également blanc, plié en carré à plusieurs doubles, ... Nodier, La Fée aux Miettes,1831, p. 78.
P. ext. À angles droits. Il avait taillé sa barbe en carré (G. Duhamel, Chronique des Pasquier,Le Combat contre les ombres, 1939, p. 17).
HIST. MILIT. Disposition d'une unité militaire permettant de faire face à l'ennemi de quatre côtés. Former le carré, former un bataillon en carré :
2. ... l'infanterie anglaise, formée en treize carrés, deux bataillons par carré, et sur deux lignes, sept sur la première, six sur la seconde, la crosse à l'épaule, couchant en joue ce qui allait venir, calme, muette, immobile, attendait. Hugo, Les Misérables,t. 1, 1862, p. 396.
Rem. On rencontre ds la docum. le synon. arg. carreloche. Arrivés dans la bagarre, Cambronne les colla [les vieux de la garde] en carreloche (L. Stollé, Douze récits hist. racontés en arg., 1947, p. 12).
JEUX
1. Carré arabe. Jeu d'Afrique du Nord, pour deux personnes, consistant à disposer puis déplacer des jetons sur un diagramme quadrangulaire afin de les aligner sur un côté ou sur une diagonale (cf. Musette, Cagayous antijuif, 1898, p. 10).
2. [P. réf. à la configuration quaternaire du carré] Réunion de quatre cartes semblables dans la main d'un joueur. Carré d'as, de dames.
C.− P. méton.
1. Espace en forme de quadrilatère.
a) Vieilli. Palier, plate-forme sur laquelle donnent, aux étages d'un immeuble, les portes des chambres ou des appartements. Le carré de l'escalier (Balzac, Le Père Goriot,1835, p. 116).
b) MAR. Salle commune d'un navire faisant office de salon, de salle à manger. Carré des officiers. Les passagers du yacht et le jeune capitaine descendirent dans le carré (Verne, Les Enfants du capitaine Grant,t. 2, 1868, p. 7).Carré de la machine, de la chambre à feu. Salle des machines, de la chaufferie.
c) Espace de terre quadrangulaire, dans un jardin, où croît une même espèce de plante. Carré d'artichauts, d'asperges, de betteraves, de choux, de fèves, de fleurs, de gazon, de légumes, de laitue, de verdure.
d) SP. (tennis). Carré de service. Espace rectangulaire formant la partie centrale d'un court de tennis dans laquelle une balle de service doit rebondir.
2. Objet en forme de quadrilatère ou volume dont la base ou l'une des faces est un quadrilatère. Peu Orientales, nous nous disputions un carré de rahat loucoum comme on se dispute un gâteau sec (Giraudoux, Suzanne et le Pacifique,1921, p. 15).
a) Pièce de tissu carrée qui, pliée en deux suivant une diagonale, se porte généralement autour du cou ou sur la tête. Carré d'étoffe. Un carré de soie gorge-pigeon, en couvrant les épaules, tenait aux reins par une ceinture d'orfèvrerie (Flaubert, Trois contes,Hérodias, 1877, p. 195).
b) Carré de toilette, p. ell., carré (vx). Coffret utilisé par les femmes pour y mettre les fards et les objets de toilette. Carré d'argent, de bois d'aloès, de bois de cèdre (Ac. 1798-1878).
Rem. Attesté ds la plupart des dict. du xixesiècle.
c) ANAT. Muscle de forme quadrangulaire. Carré crural. Muscle de la cuisse situé en arrière de l'articulation coxofémorale. Carré des lombes. Muscle situé entre la dernière côte, qu'il abaisse, et la crête iliaque. Carré du menton. Muscle abaisseur de la lèvre inférieure. ANAT. ANIMALE. Os de la mâchoire de l'oiseau.
d) BOUCH. [Dans la coupe des animaux de taille moyenne : mouton, veau, etc.] Partie de l'animal formant le haut et le milieu de la poitrine, situé entre le collet, l'épaule et les premières côtelettes. Pièce de carré de veau farci à l'alsacienne (Les Gdes heures de la cuis. fr., Carême, 1833, p. 140).Ensemble des côtelettes. Elle sépara trois côtelettes d'un carré de porc (Zola, Le Ventre de Paris,1873, p. 666).
e) PÊCHE. Filet quadrangulaire tendu sur deux portions de cerceau croisées et suspendues au bout d'une perche, servant à pêcher le menu poisson. Synon. carrelet2, carreau.
Prononc. et Orth. : [kaʀe] ou [kɑ ʀe]. Pour [a] ant. ou [ɑ] post. cf. carré1. Ac. 1694 : quarré pour le terme qui désigne une figure, carré pour le terme de jardinage; Ac. 1718-1932 : carré. Étymol. et Hist. 1. Fin xves. géom. en quarré « qui forme un quadrilatère qui a ses côtés égaux et ses angles droits » (Commynes, Mém., éd. J. Calmette, Paris, 1924-25, t. 2, p. 323); 1538 quarré (Est.); 2. objet de forme carrée a) 1548 jard. (Eutrapel, XXXV ds Gdf. Compl. : Le carré des allees); 1694 un quarré de tulipes (Ac.); b) 1679 bouch. quarré de mouton (Rich.); 1863 cuis. carré de lard (Littré) [1393 du lart decoppé comme par morceaulx quarrés, Ménagier, Sté Bibliophiles fr., II, 150]; cf. 1873 des carrés de gras-double (Zola, Le Ventre de Paris, II, p. 38); c) 1707 anat. « muscle de forme carrée » (Dionis [Anat., Operat. de Chirurgie] ds Trév. 1732); d) 1808 arg. « palier d'étage » (argot de Saint-Cyr ds Esn.) cf. 1828-29 (F. Vidocq, Mémoires de Vidocq, t. 3, p. 107); e) 1823 milit. « troupe disposée pour faire face des 4 côtés » (Hugo, Han d'Islande, p. 525 : un carré de soldats) cf. 1838 les carrés de la garde impériale (Chateaubriand, Congrès de Vérone, t. 1, p. 200) [1694 Bataillon quarré, un Bataillon qui a le nombre des hommes de la file égal au nombre des hommes du rang, Corneille]; f) 1845 mar. « chambre d'un navire servant de salon ou de salle à manger aux officiers » (Besch.); g) 1962 carré de l'Est « sorte de fromage » (Ac. Gastr.); h) 1832 un carré de velours (G. Sand, Valentine, p. 62); 3. a) 1694 arithm. « produit d'un nombre par lui-même » (Corneille : quarré du premier nombre); b) 1873 arg. « élève qui est en 2eannée de préparation à une grande école » (ds Esn. sans ex.); cf. 1878 (L. Rigaud, Dict. du jargon parisien, p. 323); c) 1929 jeux « ensemble de quatre éléments semblables » (Lar. 20e) [1690 Fur. : quarré (...) au Piquet, c'est quand on marque 66 avec des jettons ensorte que cela fasse un quarré]. Du lat. quadratum « un carré » (Cic., I Tusc., 24 [57] ds Forc., s.v. quadro).
STAT. − Carré1 et 2. Fréq. abs. littér. : 2 126. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 466, b) 4 707; xxes. : a) 3 152, b) 2 518.
BBG. − Dauzat Ling. fr. 1946, p. 151. − Duch. 1967, § 6.4, § 10.1. − La Landelle (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 26. − Neuville (Cdt). Les Traditions à travers le vocab. de Saint-Cyr, R. de l'Éc. de Saint-Cyr. 1974. − Sain. Sources t. 2, 1972 [1925], p. 191.

Wiktionnaire

Adjectif

carré \ka.ʁe\, \kɑ.ʁe\

  1. (Géométrie) En forme de rectangle dont les quatre côtés sont égaux.
    • Deux lanternes commençaient à se promener en avant et en arrière, éclairant par petits cercles lumineux les pierres carrées du pavage. — (Ivan Tourgueniev, L’Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
  2. (Marine) Quadrangulaire.
    • Voiles carrées ou Voiles à trait carré : Voiles dont les vergues sont hissées par le milieu et croisent le mât à angle droit.
  3. (Algèbre) Qui a rapport avec le carré (nombre résultant de la multiplication d’un nombre par lui-même).
    • Trois est la racine carrée de neuf.
    • Quatre est la racine carrée de seize.
  4. (Familier) Large des épaules, athlétiquement bâti, en parlant d’un homme, de sa carrure, de sa physionomie.
    • C’était un homme de quarante-huit à cinquante ans, de moyenne taille, mais aux formes athlétiques et carrées, et qui semblait, tant ses mouvements étaient en harmonie avec ceux de son cheval, avoir été taillé dans le même bloc de rocher. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
  5. (Figuré) (Familier) Qui est juste et droit dans ses convictions, et qui ne s’en détourne pas.
    • Victor Hugo a toujours été très carré concernant les droits de l’homme.
    • Elle ne vint pas au quatrième rendez-vous. Maurice la guetta le lendemain et lui demanda une explication carrée. — (Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, page 73)
  6. (Coiffure) Caractérise une coupe de cheveux féminine permettant simplement de dégager le carré du visage et qui a été popularisée sous le nom de coupe à la Jeanne d’Arc.
    • Carré 1930 domestiqué par une barrette baroque, regard souligné d’un trait orientalisant noir, robe joviale avec une pointe d’exhubérance [sic : exubérance] […] — (Armelle Canitrot, « Christine Spengler-De la guerre à la paix par », Journal La Croix, 28 avril 2016, page 21)

Nom commun

carré \ka.ʁe\, \kɑ.ʁe\ masculin

  1. (Géométrie) Figure géométrique plane ayant quatre côtés égaux et quatre angles droits.
    • Il y avait foule. Derrière la haie de soldats qui s’effrangeaient devant le carré réservé à l’échafaud commença à s’élever un brouhaha. — (Ivan Tourgueniev, L’Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française d’Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • Autrefois, un rectangle était appelé un carré long.
    • L’aire d’un carré se calcule en multipliant la longueur d’un côté par lui-même.
  2. Terrain cultivé quadrangulaire, délimité par des allées ou chemins.
    • Elle vivait seule de quelques carrés de terre que les gens du village cultivaient pour elle depuis la mort de son mari. — (Gérard de Nerval, « Sylvie », in Les Filles du feu, 1854)
    • Il bêchait ses carrés, les ensemençait à nouveau, comme ces gens tout près de la mort qui aiment à faire des projets pour tromper leurs craintes. — (Alphonse Daudet, Maison à vendre, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 188.)
    • Ajoutez une bougerie qui ne sert guère, hélas ! un petit jardin où la ménagère plante autour des carrés de choux et d’oignons quelques pieds de dahlias, de glaudinettes et de reines-marguerites ; vous aurez le domaine d’un paysan lorrain, […]. — (Le Pays lorrain et le pays messin, vol. 13, 1921, page 465)
    • On entend des cris, des appels, aouha ! la poussière rouge monte des chemins, entre les carrés de cannes. — (J. M. G. Le Clézio, Le Chercheur d’or, Gallimard, 1985)
  3. (Algèbre) Nombre résultant de la multiplication d’un nombre par lui-même.
    • Seize est le carré de quatre.
    • Zéro, un, quatre, neuf et seize sont les cinq premiers carrés parfaits.
  4. (Mathématiques) (Par extension) Objet mathématique résultant de la multiplication d’un objet mathématique par lui-même.
    • Le carré d’une matrice se calcule en la multipliant par elle-même.
  5. (Métrologie) (Désuet)
    • CARRÉ, en allemand viereck ou quadrat, en hollandais vierhoek ou quadraat, en anglais square, en espagnol cuadrado, en portugais quadrado, en italien quadrato. Surface qui a 4 côtés égaux et 4 angles droits, et qui se mesure en multipliant un de ses côtés par lui-même ; si le carré a 10 mètres de côté, la surface est de 100 mètres carrés. Pour le carré long, voyez Rectangle. Voyez aussi Mètre carré.
      On donne aussi le nom de carré ou carreau à une mesure d’arpentage ou de superficie en usage à la Guadeloupe, l’une des Antilles. Le carré = 10000 pas carrés = 122500 pieds carrés de Paris = 1.292628 hectare. Cette mesure est également usitée à la Martinique, Ste-Lucie, St-Martin, Marie-Galande
      [Marie-Galante], autres Antilles françaises. — (Horace Doursther, Dictionnaire universel des poids et mesures, anciens et modernes, M. Hayez, Bruxelles, 1840)
  6. (Militaire) Bataillon qui a autant de files que de rangs, autant de profondeur que de front, troupe, régiment d’infanterie disposé de manière à faire face de quatre côtés, soit intérieurement, soit extérieurement.
    • […] le commandant donne l’ordre à sa troupe de se former en carré […] La foule regarde étonnée, cette manœuvre […] — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • Le carré de Waterloo.
  7. (Marine) Pièce commune autour de laquelle sont rangées les cabines des officiers.
    • Au carré, dans les cabines et les laboratoires, le désordre est inexprimable […] — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  8. (Poker) Association de quatre cartes de même hauteur.
    • Il a abattu un carré de dames.
  9. (Norme AFNOR) Format de papier de 45×56 cm.
  10. (Coiffure) Coupe de cheveux dans laquelle ils ont même longueur et tombent au niveau des épaules.
  11. (Figuré) Carré d’amis (par analogie avec l’expression cercle d’amis) : Ensemble des personnes que l’on considère comme des amis proches.
  12. Un carré (12) d’agneau.
    (Boucherie) Morceau de viande d’agneau ou de porc rassemblant l’ensemble des côtes découvertes, secondes et premières.
  13. (Urbanisme) Petit jardin public, souvent établi au milieu d’une place.
    • La commune compte déjà 113 rues, places, carrés, etc. — (Alphonse Guillaume G. Wauters, Histoire des environs de Bruxelles, 1855)
  14. Partie d’un cimetière réservée aux défunts d’une confession.
    • La seule différence qui caractérise le carré musulman par rapport au reste du cimetière, c’est l’orientation des tombes vers La Mecque. — (Atmane Aggoun, Les carrés musulmans : enjeu de l'intégration des musulmans de France, par Atmane Aggoun, Le Monde. Mis en ligne le 30 novembre 2009)
  15. (Métallurgie) (Mécanique) Barre laminée de section carrée.
  16. (Chemin de fer) Clé à tige carrée, servant à actionner les accessoires des voitures à voyageurs.
  17. Un carré (17) ferroviaire.
    (Chemin de fer) Signal d’arrêt ne devant pas être franchi.
    • De nombreux éléments de sécurité ferroviaire visent à arrêter automatiquement un train franchissant un carré, comme le contrôle de vitesse par balises (KVB). — (Carré (signal) sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg)
  18. (Archéologie) Unité d’un quadrillage de fouille d’un site archéologique.
    • Généralement, l’inventaire est alors conçu d’une façon continue, par carré de fouille et quelles que soient les couches. — (Marcel Otte, Lire le passé : Méthodes de fouilles archéologiques, Éditions de l’Université de Liège, 2003)
  19. (Familier) (Provence) Désigne le morceau de tissu épais et généralement carré, appelé aussi la pièce, servant à laver le sol.
    • Le sol est bien sale, il faudrait voir à passer le carré !
  20. (Éducation) (Jargon des étudiants en sciences de la santé) Étudiant redoublant sa PACES.
    • Les carrés ne cessaient de perturber le cours de physiologie, ils ont été contraints par le doyen de quitter l’amphithéâtre.
  21. (Cuisine) Fromage de forme carrée.
    • Le camembert fait partie de la famille des fromages à pâte molle, sous section croûte fleurie. On retrouve dans cette famille le coulommiers, le bric, le carré de l’Est, le chaource, le saint-marcellin et, en Normandie, le neufchâtel et le gournay. — (Gérard Roger-Gervais, L’Esprit du camembert, Editions Cheminements, 2005, page 109)
    • La Seine-Maritime profite des produits de la mer comme les lisettes de Dieppe, des gibiers comme le canard rouannais ou le lapin à la havraise mais surtout des produits laitiers comme le livarot, le camembert ou le carré de Bray ! — (Petit Futé : Guide de la Résidence secondaire autour de Paris, 2008, page 40)
  22. Armoiries avec 4 carrés (sens héraldique)
    (Héraldique) (Rare) Meuble représentant une figure géométrique carrée posée sur un côté dans les armoiries. Il fait référence aux pierres de pavement d’où son autre appellation : carreau. À rapprocher de cadril ou quadril, carreau, carreau de jeu de cartes, fusée, losange, macle et rustre.
    • De gueules à trois carrés d’or chargés chacun d’une croix d’azur, qui est de la famille de Fontois → voir illustration « armoiries avec 4 carrés »
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CARRÉ, ÉE. adj.
Qui a quatre côtés égaux et quatre angles droits, en parlant d'une surface plane. Figure carrée. Table carrée. Jardin carré. Plan carré. Bonnet carré, Bonnet à quatre ou à trois cornes que portent les docteurs et quelques gens de justice dans l'exercice de leurs fonctions. Il se dit maintenant d'un Bonnet que les ecclésiastiques portent dans les cérémonies religieuses et qui ordinairement peut se plier lorsqu'on le tient à la main. Dans ce sens, on dit aussi BARRETTE. En termes de Marine, Voiles carrées, ou Voiles à trait carré, Voiles quadrangulaires dont les vergues sont hissées par le milieu et croisent le mât à angles droits. En termes de Guerre, Bataillon carré se disait autrefois d'un Bataillon qui avait autant de files que de rangs, autant de profondeur que de front. Le carré de Waterloo. On appelle maintenant Carré d'infanterie ou simplement Carré Une troupe, un régiment d'infanterie disposé de manière à faire face de quatre côtés, soit intérieurement, soit extérieurement. Former le carré. En termes d'Arithmétique, Nombre carré, ou simplement et plus ordinairement Carré, Le produit qui résulte d'un nombre multiplié par lui-même. Seize est le carré de quatre. Neuf est le carré de trois. Carré du carré ou Carré carré, Quatrième puissance. Mètre carré, Surface carrée dont le côté a un mètre. Racine carrée, Le nombre qui, multiplié par lui-même, produit un certain nombre carré assigné. Tirer, extraire la racine carrée. Trois est la racine carrée de neuf. Quatre est la racine carrée de seize. Fam., Partie carrée, Partie de plaisir faite entre deux hommes et deux femmes. Fam., Être carré des épaules, Être large des épaules. Fig. et fam., C'est une tête carrée, C'est un homme qui a beaucoup de justesse et de solidité dans le jugement ou bien qui s'obstine dans son opinion.

Littré (1872-1877)

CARRÉ (ka-ré, rée) part. passé.
  • 1Taillé en forme quadrangulaire. Le bloc de marbre ayant été carré.
  • 2En géométrie, évalué en figure carrée. L'ellipse ayant été carrée.
  • 3 Adj. Qui a quatre côtés et quatre angles droits. Tour carrée. Tous les soldats avaient le bouclier carré long, Voltaire, Mœurs, 19.

    Bonnet carré, bonnet à quatre ou à trois cornes que portaient les docteurs et quelques gens de justice.

    Bonnet carré, le bonnet pyramidal surmonté d'une houppe que portent les ecclésiastiques dans les cérémonies. Il y trouva vingt chanoines nègres tout nus avec des bonnets carrés, Sévigné, 31.

    Jeu de paume carré, ou substantivement carré, jeu de paume où il y a un petit trou, et un ais au lieu de dedans.

    Terme de marine. Voiles carrées, ou à trait carré, voiles quadrangulaires dont les vergues, hissées par le milieu, croisent le mât à angles droits. Poupe carrée, la poupe ordinaire, par opposition à la poupe ronde des galiotes, etc. Brassé carré, se dit des basses vergues, quand elles se trouvent perpendiculaires à la longueur du navire On dit aussi brasser une vergue carré, locution dans laquelle carré est pris adverbialement.

  • 4 Terme de guerre. Autrefois bataillon carré, bataillon qui avait autant de profondeur que de front, autant de files que de rangs. La phalange macédonienne qui n'était qu'un gros bataillon carré ne pouvait se mouvoir que tout d'une pièce, Bossuet, Hist. III, 6. Aujourd'hui bataillon carré, ou, substantivement, carré d'infanterie, troupe disposée pour faire face des quatre côtés. Former le carré. Enfoncer un carré. Je ne verrai plus…Leurs troupes [de mes spahis] … Sur les carrés pesants s'abattant par nuées, Hugo, Orient. 16.
  • 5 Terme d'anatomie. Le muscle carré du menton, des lombes, etc. ou, substantivement, le carré du menton, des lombes, etc. muscles ainsi nommés à cause de leur forme.
  • 6 Terme de mathématiques. En géométrie, un mètre carré, un carré dont le côté est d'un mètre. Seize mètres carrés, un carré qui contient seize carrés d'un mètre et dont, par conséquent, le côté a quatre mètres. Un triangle qui contient quinze mètres carrés est un triangle dont la base est de cinq mètres, et la demi-hauteur de trois.

    En arithmétique, nombre carré, nombre multiplié par lui-même ; et substantivement, le carré d'un nombre, le produit de ce nombre par lui-même. Élever un nombre au carré. Racine carrée, nombre qui, multiplié par lui-même, reproduit le nombre donné. Quatre est la racine carrée de seize. Un carré carré, la quatrième puissance d'un nombre.

  • 7Qui a de larges épaules, robuste. Garçon carré, robuste, La Fontaine, Lun. Quoi ! Platon avec ses épaules carrées, sa figure sérieuse… a connu cette espèce de baiser, Fontenelle, Platon, Marg. d'Ec. Ulysse se découvre ; on vit avec étonnement ses cuisses fortes et nerveuses, ses épaules carrées, Fénelon, XXI, 460.
  • 8En rhétorique, qui a quatre membres, en parlant d'une période. Faire des périodes carrées.

    Par extension, période carrée, période nombreuse et bien soutenue.

    Terme de musique. Phrase carrée, phrase de quatre mesures, ou d'un nombre de mesures multiple de quatre.

  • 9 Fig. et familièrement. Tête carrée, homme d'un jugement juste et solide, ou d'un caractère opiniâtre.
  • 10 Familièrement. Réponse carrée, réponse nette ou ferme.
  • 11Au jeu de brelan, brelan carré ou quatrième, brelan formé des trois cartes de même sorte que la retourne.

    Familièrement. Partie carrée, partie de plaisir faite entre deux hommes et deux femmes. On trouve une partie carrée tout établie dans l'Électre de Crébillon, Voltaire, Lett. Pruss. 40.

  • 12 Terme de charpentier. Faire le trait carré, élever une ligne perpendiculaire sur une autre.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

1. CARRÉ. Ajoutez :
13 Fer carré, celui dont la largeur est égale à l'épaisseur et qui porte au moins 0m,022, Pernot.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* CARRÉ, qu’il semble qu’on devroit écrire quarré, est un adjectif dont on a fait un substantif, qui désigne dans les arts méchaniques & des instrumens & des formes, où se fait particulierement remarquer celle du quarré, c’est-à-dire, de la figure à quatre côtés perpendiculaires l’un à l’autre, & égaux entr’eux. V. ces différentes acceptions dans les art. suivans.

Carré, s. m. en terme de Bijoutier, c’est proprement le pilier qui fait l’angle d’une tabatiere. Il se tire au banc. Voyez Banc à tirer.

Carré, Traîne ou Traîneau, (Corderie.) bâtis de charpente en forme de traîneau, sur le devant duquel s’elevent deux montans qui portent une traverse dans laquelle passent les manivelles qui servent à tordre les torons, ou à commettre la corde. On charge les carrés de poids, pour que les torons soient bien tendus. Voyez l’article Corderie & les figures.

Carré, (Gravure & Monnoyage.) morceau d’acier fait en forme de dé, dans lequel on a gravé en creux ce qui doit être en relief dans une médaille. Quand les carrés sont bien trempés, l’on y frappe si l’on veut des poinçons de même que l’on frappe des carrés avec les poinçons : ces derniers carrés alors s’appellent matrices. Voyez Matrice. Voyez Pl. I. de la Monnoie, fig. 3. & 4.

Carré de cuir, (Tanneur & Cordonnier.) c’est ainsi que les Tanneurs & autres qui font commerce de gros cuirs, appellent des morceaux de cuir fort, coupés par carrés : un carré contient juste ce qu’il faut de cuir pour faire une paire de souliers : cette étendue de cuir se nomme aussi tableau ; & l’on dit des Cordonniers qui se pourvoyent de cette maniere, parce ce qu’ils ne sont pas en état d’acheter des cuirs entiers, qu’ils vont au tableau.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « carré »

(Date à préciser) Du latin quadratus, devenu quarré ou carrez en moyen français, et enfin carré depuis l’époque moderne.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « carré »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
carré kare

Évolution historique de l’usage du mot « carré »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « carré »

  • Plus j'y pense, plus je me dis qu'il n'y a aucune raison pour que le carré de l'hypoténuse soit égal à la somme des carrés des deux autres côtés. De Frédéric Dard
  • Treize mètres carrés forment une société De quatre numéros sans personnalité Treize mètres carrés où à quatre serrés Il n'y a plus de place pour savoir espérer. De Anonyme / Paroles de détenus
  • Quand on naît rond, on ne meurt pas carré. De Proverbe créole
  • Ce sont les gens carrés en affaires qui les mènent souvent le plus rondement. De Jean Delacour
  • Pour avoir quelque autorité sur les hommes, il faut être distingué d'eux. Voilà pourquoi les magistrats et les prêtres ont des bonnets carrés. De Voltaire
  • Le carré est un triangle qui a réussi, ou une circonférence qui a mal tourné... De Pierre Dac
  • Il est parfois utile de dire carrément ce qu'on pense surtout si l'on a la réputation d'être retors. De Isaac Asimov / Fondation
  • La force c’est de pouvoir casser une barre de chocolat en quatre et de n’en manger qu’un carré. De Judith Viorst
  • La terre étant ronde, le kilomètre devrait être rond et non pas carré. De Ramon Gomez de la Serna / Greguerias
  • Trèfle de plaisanterie, comme dirait un lapin dans un carré de luzerne... De Fernand Raynaud / Un mariage en grandes pompes
  • Le carré est une figure qui a un angle droit dans chaque coin. De Jean-Charles / La foire aux cancres
  • Laissez la tyrannie régner sur un mètre carré, elle gagnera bientôt la surface de la terre. De François Mitterrand / L'abeille et l'architecte
  • On affirme, en Orient, que le meilleur moyen pour traverser un carré est d'en parcourir trois côtés. De Thomas Edward Lawrence / Les sept piliers de la sagesse
  • Quand deux êtres humains sont très attachés, les témoins versent une larme, quand il s’agit de deux chiens, c’est carrément un seau d’eau. De Claude Frisoni / Frisoni soit qui mal y pense
  • Un dernier carré d’… as en FA Cup. Après les qualifications de Manchester United (aux dépens de Norwich) la veille, et d’Arsenal et Chelsea un peu plus tôt dans la journée ce dimanche, Manchester City a à son tour décroché sa qualification pour des demi-finales qui proposeront ce qui se fait de mieux en Angleterre, Liverpool et Leicester exceptés, en termes de palmarès, de passé et d’historique confondus. Chelsea et Manchester United auront rendez-vous dans l’une de ces deux demi-finales de rêve, les 18 et 19 juillet dans le mythique stade de Wembley. L’autre match mettra aux prises Arsenal et donc Manchester City, dernier qualifié après une victoire sans trembler face à Newcastle sur la pelouse de Saint-James Park (2-0) dans le dernier quart de finale au programme. Beaucoup plus fringants que les Magpies malgré leur déception de la semaine (la défaite à Chelsea a couronné Liverpool), les Citizens ont rapidement mis une option sur la qualification, Kevin De Bruyne profitant d’une faute de Manquillo dans la surface sur Gabriel Jesus dans la surface pour marquer son premier penalty (37eme) le jour de… son anniversaire (le Belge a fêté ses 29 ans ce dimanche). 24matins.fr, Cup (quarts) : Manchester City pour un carré d'as

Images d'illustration du mot « carré »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « carré »

Langue Traduction
Anglais square
Espagnol cuadrado
Italien quadrato
Allemand quadrat
Portugais quadrado
Source : Google Translate API

Synonymes de « carré »

Source : synonymes de carré sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « carré »

Carré

Retour au sommaire ➦

Partager