La langue française

Carillonnant

Sommaire

  • Définitions du mot carillonnant
  • Phonétique de « carillonnant »
  • Évolution historique de l’usage du mot « carillonnant »
  • Citations contenant le mot « carillonnant »
  • Traductions du mot « carillonnant »
  • Synonymes de « carillonnant »

Définitions du mot « carillonnant »

Trésor de la Langue Française informatisé

CARILLONNANT, ANTE, part. prés. et adj.

I.− Part. prés. de carillonner*.
II.− Adjectif
A.− [En parlant des cloches, de l'air exécuté sur ces cloches] Qui sonne en carillon :
1. ... de la tour, tous les quarts d'heure, s'égaillait un vol de notes chantantes et vieillottes, une carillonnante musique de cloches, qui dégringolait en pluie argentine sur les toits. Van der Meersch, L'Empreinte du dieu,1936, p. 81.
P. méton. Qui fait entendre, où l'on entend des carillons. La matinée carillonnante (Claudel, Partage de midi,1reversion, I, 1906, p. 995).Rome n'était pas la ville de Jésus, sonnante et carillonnante, d'où la prière montait (Zola, Rome,1896, p. 301).
B.− P. anal. et p. métaph. Qui ressemble à un carillon; qui fait un bruit semblable à celui d'un carillon. [Ces femmes] c'est (...) le bruit carillonnant d'un grelot (E. et J. de Goncourt, Journal, 1886, p. 538); une carillonnante allégresse (J. Lorrain, Sensations et souvenirs, 1895, p. 210); des barrières de villas carillonnantes (Gracq, Un Beau ténébreux,1945, p. 30).
Rare. Carillonnant(e) de.La guérite de peaux de bête carillonnante de sonnettes (E. et J. de Goncourt, MmeGervaisais,1869, p. 108).
P. ext. Sonore, bruyant :
2. Il s'est donc trouvé sur ma route, suivant l'usage pour m'obséder du tintamarre infernal de ses carillonnantes déclarations, ... Nodier, Trésor des fèves et Fleurs des pois,1833, p. 45.
Prononc. : [kaʀijɔnɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Fréq. abs. littér. : 13.

Wiktionnaire

Adjectif

carillonnant \ka.ʁi.jɔ.nɑ̃\

  1. Qui carillonne.
    • Saint-Quentin : une ville où les rues ont tout à fait l’air du décor d’une pièce de Molière, avec des nuits carillonnantes, où l’on croit dormir dans une tabatière à musique. — (Edmond et ‎Jules de Goncourt, Journal des Goncourt : mémoires de la vie littéraire, tome 3, 1888)

Forme de verbe

carillonnant \ka.ʁi.jɔ.nɑ̃\

  1. Participe présent du verbe carillonner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CARILLONNER. v. intr.
Sonner le carillon. Il est fête à la paroisse, on n'a fait que carillonner. Fêtes carillonnées se dit des Grandes fêtes de l'Église catholique.

CARILLONNER signifie aussi Exécuter un air sur un carillon. Fig. et fam., il signifie Sonner à coups redoublés. J'ai longtemps carillonné à sa porte. Il signifie encore figurément Proclamer avec éclat. Cette nouvelle ne doit pas être carillonnée partout.

Phonétique du mot « carillonnant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
carillonnant karijɔnɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « carillonnant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « carillonnant »

  • La légende, dans certains pays catholiques et particulièrement en France, affirme que, le soir du Jeudi Saint, elles partent à Rome où le Pape les bénit. Le matin de Pâques, les cloches reviennent en carillonnant pour annoncer la joie de la résurrection du Christ. À Rome, elles se chargent d’œufs de Pâques qu’elles répandent à leur retour dans les jardins. Les enfants vont alors les chercher. lindependant.fr, La tradition des cloches de Pâques - lindependant.fr

Traductions du mot « carillonnant »

Langue Traduction
Anglais chiming
Source : Google Translate API

Synonymes de « carillonnant »

Source : synonymes de carillonnant sur lebonsynonyme.fr
Partager