Capitaux : définition de capitaux


Capitaux : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CAPITAL1, ALE, AUX, adj.

A.− DR. Qui postule une condamnation à avoir la tête tranchée, plus généralement une condamnation à mort. Une accusation capitale, un crime capital :
1. Dès que les deux captifs eurent été amenés devant le roi, leur conducteur fit les plus grands efforts pour exciter contre eux sa colère, et lui arracher, avant toute réflexion, une sentence capitale et un ordre d'exécution à mort. Thierry, Récits des temps mérovingiens,t. 2, 1840, p. 231.
Qui consiste à avoir la tête tranchée, plus généralement à subir la mort à la suite d'une condamnation en justice. Peine, exécution capitale :
2. ... au moment de partir, il (...) me serre la main en disant, assez lentement, ma foi : « quand j'au-rai é-té con-dam-né à la peine ca-pi-ta-le, il faudra dire aux jeunes gens de m'i-mi-ter. » Il y avait des années que je n'avais entendu dire « la peine capitale » pour « la mort ». (...) Mais sans aucune sentimentalité, comme il aurait pu dire : quand je serai mort, il faudra me faire incinérer. Malraux, Les Conquérants,1928, p. 21.
Vieilli, littér. Ennemi capital. Ennemi mortel. Sylvestre. − N'est-ce point quelqu'un de ses amis? Scapin. − Non, monsieur, au contraire, c'est son ennemi capital (Claudel, Le Ravissement de Scapin,1949, p. 1334).
B.− Qui est placé en tête.
1. IMPR. Lettre capitale. Lettre majuscule (cf. capitale2) :
3. ... il savait combien il est difficile de vérifier une écriture au crayon et surtout une phrase tracée en lettres majuscules, c'est-à-dire avec des lignes pour ainsi dire mathématiques, puisque les lettres capitales se composent uniquement de courbes et de droites, dans lesquelles il est impossible de reconnaître les habitudes de la main, comme dans l'écriture dite cursive. Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes,1847, p. 323.
2. Au fig.
a) Vx. Ville capitale. Ville principale d'un état, d'une province (cf. capitale1). Le duc (...) fit son entrée solennelle dans sa ville capitale de Dijon (Barante, Hist. des ducs de Bourgogne,t. 1, 1821-24, p. 118).
b) Usuel. Qui est d'une très grande importance, qui est primordial. Une œuvre capitale, un événement d'une importance capitale :
4. Elle [la déposition] émane d'un homme éminent dont le témoignage est, à mon sens, important, capital, décisif. A. France, Crainquebille,1905, 2etableau, scène 1.
SYNT. (Jouer) un rôle capital; un fait, un événement, un problème capital; une question capitale; (être d') un intérêt capital; un élément capital; une chose, une distinction, une erreur capitale.
Emploi subst., vieilli. Le capital est de..., le point capital est de... Synon. le principal, l'essentiel.Le capital est de travailler sérieusement à son salut (Ac.1798-1878).
c) THÉOL. Les sept péchés capitaux. Les sept vices que l'on considère comme la source de tous les autres. Cet homme (...) était l'esclave de celui des sept péchés capitaux que Dieu doit punir le moins sévèrement : Pons était gourmand (Balzac, Le Cousin Pons,1847, p. 10).
P. ext. [En parlant de tout vice, faute grave ou crime] :
5. Voilà le péché capital des générations qui ont précédé la nôtre, voilà le crime de cette ère victorienne, si glorieuse pour l'Empire britannique, et c'est aussi la faute que la Russie tzariste a durement expiée : l'acceptation de la faim et du froid pour les autres, la recherche de tous les délices, alors que des multitudes manquaient du nécessaire. Mauriac, Le Baîllon dénoué,1945, p. 452.
Prononc. et Orth. : [kapital], plur. [-o]. Ds Ac. 1694-1932. Homon. capitale Étymol. et Hist. 1. « Qui concerne la tête » a) tête au sens propre ca 1200 (Chevalier au cygne, éd. C. Hippeau, Paris, 1874, v. 3640 : elme capital); b) tête au sens de « vie » ca 1255 (Pierre de Fontaine, Le Conseil, éd. A. Marnier, Paris, 1846, p. 142 ds R. Hist. litt. Fr., t. 6, p. 292 : menaces capitaus); 2. « principal, essentiel; important » a) 1389 adj. (Lett. de Ch., Pr. de l'H. de Nim., III, 99 ds Gdf. Compl. : court cappital de parlament); b) en relation avec ville, lettre (capitale*); c) 1656-57 subst. (Pascal, Provinciales, 16 ds Œuvres complètes, éd. Brunschvicg, Boutroux et Gazier, Paris, 1904-14, vol. 6, p. 277 ds IGLF Techn. : Annat et Meynier, qui en font le capital de leur accusation). Empr. au lat. capitalis « qui peut coûter la tête à qqn; dangereux, mortel »; « qui se trouve en tête; important »; dér. de caput, -itis « tête » (chef*). Fréq. abs. littér. : 2 087. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 5 023, b) 1 770; xxes. : a) 1 660, b) 2 616.
DÉR.
Capitalement, adv.,vieilli, littér. Extrêmement, au plus haut point. L'article sur Villiers est capitalement intéressant (Valéry, Correspondance[avec Gide], 1942, p. 398). [kapitalmɑ ̃]. 1reattest. a) ca 1355 capitalment « (punir) de la peine capitale » (P. Bersuire, Roman de Tite-Live, ms., Ste-Geneviève, fo141ods Gdf. Compl.) − 1867 (Lar. 19e), b) 1580 « absolument, au plus haut point » (Montaigne, Essais, II, 12 ds Hug.); de capital1, suff. -ment2*, au sens b, déjà en a. prov. captalmen « entièrement » (Titre de 1090, Gallia Christiana ds Rayn., vol. 1, p. 326 a). Fréq. abs. littér. : 2.
BBG. − Sigurs 1963/64, p. 476.

CAPITAL2, AUX, subst. masc.

A.− Biens monétaires possédés ou prêtés, par opposition aux intérêts qu'ils peuvent produire. Constituer un capital; doubler, rémunérer le capital. Remboursez-vous préalablement intérêts et capital des deux sommes que vous avez eu la complaisance de me prêter (Lamartine, Correspondance, 1831, p. 205); en général toute diminution de l'intérêt d'un capital est une banqueroute (Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 3, 1848, p. 235):
1. M. Gladstone imagina une combinaison hardie, qui consistait à indemniser les landlords en capital, et non pas en revenu. Il calcula, ou il prétendit, que les domaines irlandais rapportaient aux landlords cinq pour cent. Ainsi, pour avoir la valeur en capital d'un domaine, il fallait multiplier par vingt le revenu de ce domaine. Jaurès, Ét. socialistes,1901, pp. 238-239.
1. Spéc. Somme d'argent que l'on fait valoir dans une entreprise industrielle ou commerciale. Firme fondée au capital de cent cinquante mille livres sterling (Hamp, Vin de champagne, 1909, p. 211); amortir le capital investi (G. Berger, L'Homme moderne et son éducation,1962, p. 116):
2. ... le jeune homme (...) lui expliquait le mécanisme du nouveau commerce des nouveautés. Ce commerce était basé maintenant sur le renouvellement continu et rapide du capital, qu'il s'agissait de faire passer en marchandises le plus de fois possible, dans la même année. Ainsi, cette année-là, son capital, qui était seulement de cinq cent mille francs, venait de passer quatre fois et avait ainsi produit deux millions d'affaires. Zola, Au Bonheur des dames,1883, p. 458.
ÉCON. ,,Le capital nominal correspond à l'apport des actionnaires qui constituent une société`` (Mathieu 1970). Capital social. ,,Ensemble des sommes versées par les associés d'une société`` (Pujol 1970). Augmentation de capital. ,,Appel de fonds lancé par une entreprise qui, généralement s'adresse à ses anciens actionnaires`` (Baudhuin 1968) :
3. « Cent francs multipliés par quatre-vingt-dix mille tonneaux font une recette de neuf millions. Le capital social est de six millions. Les actionnaires seront donc intégralement remboursés dans le cours de la première année, et auront en outre trois millions à se partager. Reybaud, Jérôme Paturot,1842, p. 33.»
Au plur. Les capitaux. Argent, ressources financières dont on dispose (et qu'on peut investir dans une entreprise) :
4. Effrayé de la baisse de ses capitaux, un jour où il compta ses écus, Lucien eut des sueurs froides... Balzac, Les Illusions perdues,1843, p. 213.
SYNT. Des capitaux considérables, énormes, immenses, importants; de gros capitaux; des capitaux privés, des capitaux étrangers; attirer, trouver des capitaux; la circulation, la concentration, les mouvements de(s) capitaux.
2. P. ext. Fonds, avoir en argent, fortune possédée par un individu (sans référence à d'éventuels revenus) :
5. Est-ce que la vie n'était pas dure partout aux pauvres diables! Pour réussir, il fallait de l'argent, un capital qui permettait de déjouer la chance, d'espérer, d'attendre le bon moment. Moselly, Terres lorraines,1907, p. 158.
SERV. SOC. Capital-décès. Somme d'argent versée lors du décès d'un assuré social aux personnes qui étaient à sa charge (cf. Jur. 1971).
P. métaph. La santé est mon unique capital (Balzac, Lettres à l'Étrangère,t. 2,1850, p. 86);vous étiez vierge, c'était votre petit capital, il n'aurait pas dû y toucher (Anouilh, La Répétition,1950, IV, p. 108).
B.− Ensemble des moyens de production (biens financiers et matériels) possédés et investis par un individu ou un groupe d'individus dans le circuit économique :
6. Dans l'organisation d'une section donnée, les immobilisations (terrains, immeubles, matériel, etc.) correspondent à des capitaux fixes et par conséquent à des placements à long terme. Les fonds de roulement sont des capitaux circulants; leur degré de liquidité est fonction de leur vitesse de rotation, c'est-à-dire du temps nécessaire à leur parcours d'un cycle financier complet, pendant lequel de l'état liquide ils passent à celui d'investissement pour redevenir liquides. R. Villemer, L'Organ. industr.,1947, p. 194.
1. ÉCON. Capital commercial. ,,Ensemble des apports en espèces, en nature ou mixtes, faits à une entreprise par un entrepreneur seul (...) ou par un groupe d'entrepreneurs`` (Banque 1963). Capital mobilier. ,,Celui qui est représenté par des titres négociables`` (Pujol 1970). Capital immobilier. ,,Ensemble des terrains, bâtiments, matériel d'équipement possédé par une société ou un individu`` (Pujol 1970). Capital foncier; capital d'exploitation. Ensemble des biens non fonciers utilisés dans une entreprise agricole.
P. ext. Ensemble des moyens de production, y compris le travail humain.
Capital variable, ensemble du travail humain nécessaire à une production donnée, par opposition au capital constant, ensemble de biens nécessaires à cette même production (cf. Encyclopaedia universalis, Paris, t. 3, 1969).
2. P. méton.
a) Force économique et sociale que représente le (grand) capital. Le Capital (ouvrage de K. Marx, 1867) :
7. Le capital s'était installé en 1830 comme le seul principe qui, après le droit divin et le droit de la force, eût chance de durée... Proudhon, Les Confessions d'un révolutionnaire,1849, p. 107.
b) Ensemble des détenteurs du capital. Par personnification. ...demanderait des comptes au capital, à ce dieu impersonnel, inconnu de l' ouvrier, accroupi quelque part, dans le mystère de son tabernacle, (Zola, Germinal,1885, p. 1384);la disparition prochaine des patrons, mangés un à un par l' ogre sans cesse affamé du capital, noyés dans le flot montant des grandes compagnies. (Zola, Germinal,1885, p. 1523):
8. ... le capital décide les monopoles, édifie les banques, accapare les substances, dispose de la vie, peut s'il le veut, faire mourir de faim des milliers d'êtres! Lui, pendant ce temps, se nourrit, s'engraisse, s'enfante tout seul dans une caisse; ... Huysmans, Là-bas,t. 1, 1891, p. 24.
9. Guerre à la guerre! Si elle éclate, il faut que le plus grand nombre possible de soldats partent avec cette conviction, bien ancrée, que la guerre est déchaînée par le capital, contre la volonté, contre les intérêts des prolétaires; ... R. Martin du Gard, Les Thibault,L'Été 1914, 1936, p. 102.
C.− Au fig., le plus souvent au sing.
1. Vx. Le capital primitif :
10. Le capital primitif qu'on a tant cherché est cette force dont l'homme est doué et à l'aide de laquelle il peut mettre en valeur toutes les choses que lui présente la nature, dès qu'elles sont en rapport avec ses besoins. Cousin, Philos. écossaise,1857, p. 219.
2. Biens intellectuels, spirituels ou moraux, ou autres biens fondamentaux (tels que la vie). Synon. patrimoine, fonds, acquis.Gaspiller son capital vital (Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 82):
11. − Le défaut de volonté rend inutiles toutes les aptitudes, et sans le talent de tirer parti de ses talents, ceux-ci sont comme s'ils n'étaient pas. L'art de vivre comprend l'art d'administrer ses dons, d'exploiter son capital intellectuel, d'utiliser ses forces. Amiel, Journal intime,1866, p. 90.
12. Jusqu'à présent, de quoi vivaient-ils [tous ces indifférents]? Sur quel capital de grâce? Sur leur baptême et sur l'Ave Maria de leurs aïeux. R. Bazin, Le Blé qui lève,1907, p. 245.
Prononc. Cf. capital1. Étymol. et Hist. 1. 1567 « principal d'une dette, d'une rente » (Junius, Nomenclature, p. 227 ds Gdf. Compl.); 2. 1606 « ensemble des biens que l'on fait valoir » (Nicot, s.v. fond); 3. 1769 (Larue, Bibl. des Négociants, Lyon, s.v. Capital ds Brunot t. 6, 1, p. 336 : c'est en général le bien que l'on a de net, tout ce que l'on doit en étant déduit); 4. 1767 capitaux « ensemble des sommes en circulation, des valeurs disponibles » (Fr. Quesnay, Dialogues sur le commerce et les travaux des artisans, coll. Daire, t. 2, p. 175 ds Brunot, loc. cit.); 5. av. 1832 « richesse considérée comme moyen de production » (J.-B. Say, Cours d'écon. pol., éd. 1843, t. 1, p. 158 ds Littré); 6. 1848 p. ext. « ensemble de ceux qui possèdent les richesses » (L.-A. Blanqui, Aux clubs démocratiques de Paris, 22 mars ds Textes choisis, Paris, Éditions sociales, 1955, p. 116 ds Dub. Pol., p. 205 : la tyrannie du Capital). Soit substantivation de l'adj. capital (capital1*) (cf. le même processus dans le lat. médiév. capitale). Soit empr., par l'intermédiaire des banquiers ital., à l'ital. capitale « partie principale d'une richesse par rapport aux intérêts qu'elle produit » (xiiies., Batt., s.v. capitale3; DEI, ibid.; REW, no1632). Capital est le doublet sav. du terme pop. a. fr. chatel « patrimoine ; biens mobiliers, particulièrement en bétail; capital qui peut produire un intérêt » (cheptel*). Fréq. abs. littér. : 1 189. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 242, b) 928; xxes. : a) 1 434, b) 1 782. Bbg. Duch. 1967, § 12.1.

Capitaux : définition du Wiktionnaire

Forme d’adjectif

capitaux \ka.pi.to\

  1. Masculin pluriel de capital.
    • Plus loin, dans le chapitre III de la deuxième partie, nous verrons comment Gabriela eut besoin d’éprouver des liens fiables, stables, consistants avant d’accepter la proposition de consultations thérapeutiques en compagnie d’Esteban et de se procurer un espace psychique nécessaire, où non seulement elle put exprimer ses ressentis en relation à des événements capitaux de son existence, mais aussi les déployer, les dé-condenser et les élaborer. — (Alberto Konicheckis, De génération en génération : la subjectivation et les liens précoces, 2015)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Capitaux : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CAPITAL, ALE. adj.
Qui est principal. C'est là le point capital de l'affaire. Affaire capitale. Cette clause est capitale dans le contrat. Défaut capital. C'est son ouvrage capital. Les sept péchés capitaux, Les sept péchés qui sont comme la source de tous les autres. Il signifiait autrefois Qui a rapport à la tête et, figurément, Qui est en tête. C'est dans ce sens qu'on dit encore Crime capital, Celui qui peut entraîner la perte de la tête, la décapitation. Ville capitale, ou elliptiquement, comme nom féminin, Capitale, la Ville principale d'un État, d'une province. La ville capitale d'un royaume. Rouen était la capitale de la Normandie. Il a visité toutes les capitales de l'Europe. Nous irons passer quelques mois dans la capitale. Lettre capitale, ou elliptiquement, comme nom féminin, Capitale, Grande lettre, lettre majuscule. Les capitales se mettent au commencement des chapitres, des phrases, des noms propres, etc. En termes de Typographie, Petites capitales, grandes capitales. Employé comme nom masculin, il signifie le Principal d'une dette, d'une rente. Il a payé les intérêts, mais il doit encore le capital. Il se dit aussi d'un Fonds commercial ou industriel, des sommes que l'on fait valoir dans quelque entreprise. Augmenter, doubler son capital, ses capitaux. Le capital de la société s'élève à tant. Augmentation de capital. Le capital social d'une compagnie industrielle. (Voyez SOCIAL.) Capital productif. Capital improductif. Capital engagé. Il se dit, d'une manière générale, des Produits accumulés d'un travail antérieur. Dans ce sens, on l'oppose souvent au travail actuel. Les rapports du travail et du capital. Il désigne aussi la Somme de richesses que possède un individu, une nation. Le capital d'une nation se compose de tous les capitaux des particuliers. Impôt sur le capital.

CAPITAUX, au pluriel, se dit, en termes de Finance, des Sommes en circulation, des quantités considérables d'argent, des valeurs disponibles. Les capitaux sont rares. Il possède d'immenses capitaux.

Phonétique du mot « capitaux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
capitaux kapito play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « capitaux »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « capitaux »

  • L’efficacité de la reprise post-pandémie dépendra de la manière dont le secteur bancaire, les marchés de capitaux et les autorités coopéreront pour soutenir les entreprises européennes, estime Michael Cole-Fontayn. Les Echos, Opinion | Les marchés de capitaux, piliers de la reprise en Europe | Les Echos
  • Galatasaray ne devrait pas réaliser la passe de trois. Champion de Turquie en 2018 et 2019, il a perdu deux points capitaux dans la course au titre ce dimanche soir, se retrouvant quatrième à huit longueurs du leader. Lors d'un match qui sentait bon la L1, le club stambouliote a concédé un nul (3-3) finalement logique (10 tirs dont 6 cadrés de chaque côté) contre Gaziantepspor. L'Équipe, Turquie : Galatasaray perd deux points capitaux contre Gaziantepspor - Foot - TUR - L'Équipe
  • Mais personne, ni dans les milieux officiels, ni dans la confédération patronale, ne parle du marché des capitaux, qui englobe aussi bien le marché actions que le très dynamique marché de la dette privée. LeBoursier.ma - Site d'information, Le marché des capitaux, grand absent du financement de la reprise économique
  • Depuis le début de la crise du Covid-19, 100 milliards de dollars de capitaux sont sortis des marchés émergents. Ce qui accroît leur difficulté à effectuer les dépenses de santé et les dépenses sociales absolument vitales pour lutter contre la pandémie. Il faudra restructurer leurs dettes, suggère Hélène Rey. Avec l'aide de l'un de leurs principaux créanciers : la Chine. Les Echos, Cette fuite des capitaux qui menace les pays émergents | Les Echos
  • Les capitaux propres représentent les ressources financières de l’entreprise. Il s’agit des ressources constituées au moment de la création de l’entreprise ainsi que des ressources générées au cours de son activité. Capital.fr, Les capitaux propres : définition, calcul et interprétation - Capital.fr
  • La supériorité des occidentaux tient, en dernière analyse, au capitalisme, c'est-à-dire à la longue accumulation de l'épargne. C'est l'absence de capitaux qui rend les peuples sujets. De Jacques Bainville / La fortune de la France
  • On est trop habitués en Europe à bénéficier du libre-échange des biens, de la circulation des capitaux, en échange de rien. De Thomas Piketty / Le Nouvel Observateur, 29 janvier 2015
  • Dans les états modèles, où la peine de mort est abolie, la masse des crimes capitaux suit d'année en année une baisse progressive. De Victor Hugo / Le Dernier jour d'un condamné
  • Toute entreprise a besoin d'injection de capitaux frais dans les phases d'investissement et de croissance. De Catherine Trautmann / Les dossiers de l’Audiovisuel
  • Dans leurs fastes impériaux l'oncle et le neveu sont égaux ; l'oncle prenait des capitales, le neveu prend nos capitaux. De Alexandre Dumas / Juin 1853, d'après Horace de Viel Castel
  • Joli-corps, joli-fusil, joli-dollar : lequel de ces trois pêchés capitaux fait le plus de dégâts. De Félix Leclerc
  • Il reste à savoir si le mariage est un des sept sacrements ou un des sept péchés capitaux. De John Dryden
  • Suisse. Terre d'asile pour capitaux flottants. Pays de grande liasse populaire. De Jacques Mailhot / La politique d'en rire
  • Que la paresse soit un des péchés capitaux nous fait douter des six autres. De Robert Sabatier
  • Le mouvement des marées et le mouvement des capitaux sont les deux mamelles du mouvement perpétuel. De Pierre Dac
  • La luxure est le plus capiteux des pêchés capitaux. De Anonyme / Dictionnaire de l'Académie de l'humour français

Images d'illustration du mot « capitaux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « capitaux »

Langue Traduction
Portugais capitais
Allemand kapital
Italien capitali
Espagnol capital
Anglais capital
Source : Google Translate API

Synonymes de « capitaux »

Source : synonymes de capitaux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « capitaux »



mots du mois

Mots similaires