La langue française

Capétienne

Sommaire

  • Définitions du mot capétienne
  • Phonétique de « capétienne »
  • Évolution historique de l’usage du mot « capétienne »
  • Citations contenant le mot « capétienne »
  • Traductions du mot « capétienne »
  • Synonymes de « capétienne »

Définitions du mot « capétienne »

Trésor de la Langue Française informatisé

CAPÉTIEN, IENNE, adj.

A.− HISTOIRE
1. Relatif aux descendants de Hugues Capet. La dynastie, la royauté capétienne; les rois capétiens.
Emploi subst. Le(s) Capétien(s). Le(s) roi(s) de la dynastie capétienne. La France, (...), ne commence qu'avec les Capétiens (Barrès, Mes cahiers,t. 3, 1902-04, p. 343).L'autorité des premiers Capétiens était surtout une autorité morale (Bainville, Histoire de France,t. 1, 1924, p. 55).
2. P. ext. Placé sous l'autorité d'un roi de France de cette dynastie. Le contingent capétien − 10000 chevaliers (Grousset, L'Épopée des croisades,1939, p. 269).
B.− Symbole de travail méthodique et continu. La lente et laborieuse fortune capétienne (Verlaine, Œuvres posthumes,t. 3, Devoirs d'histoire de France, 1896, p. 202).
Prononc. : [kapesjε ̃], fém. [-εn]. Étymol. et Hist. 1643 subst. (F.-E. de Mezeray, Hist. de France dep. Faramond jusqu'à maintenant, Paris, p. 350). Dér. de l'anthropon. Capet (Hugues Capet, élu roi des Francs en 987); suff. -ien*. Fréq. abs. littér. : 95.

Wiktionnaire

Forme d’adjectif

capétienne \ka.pe.sjɛn\

  1. Féminin singulier de capétien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « capétienne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
capétienne kapetjɛ̃n

Évolution historique de l’usage du mot « capétienne »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « capétienne »

  • Au XIIe siècle, lorsqu’il faut dénommer cette dynastie définitivement implantée sur le trône de France, on choisit de l’appeler “capétienne”, en s’inspirant d’un surnom qui dès le XIe siècle avait qualifié le duc Hugues le Grand. Mais ce n’est qu’au XIIe siècle que le roi Hugues Ier, à la suite de son père, reçut à son tour le surnom de Capet, probablement parce que respectant l’usage de ses ancêtres, il était abbé laïc de Tours où un fragment de la cape de Saint Martin était conservé. C’est ce même surnom qui par dérision est accordé à Louis XVI après sa destitution. , Hugues Capet, roi de France et fondateur de dynastie
  • La question vient de la confusion des genres lorsque le juge assume sinon une partialité dans son jugement, au moins l’existence d’un préjugé systématique qui tient compte de certaines caractéristiques des individus attraits devant lui. On cite volontiers en ce sens la célèbre harangue d'Oswald Baudot, substitut à Marseille et membre du Syndicat de la magistrature, prononcée en 1974, et notamment le passage dans lequel ce dernier demandait aux futurs juges d'être partiaux. « Pour maintenir la balance entre le fort et le faible, le riche et le pauvre, qui ne pèsent pas d'un même poids, il faut que vous la fassiez un peu pencher d'un côté. C'est la tradition capétienne. Examinez toujours où sont le fort et le faible, qui ne se confondent pas nécessairement avec le délinquant et sa victime. Ayez un préjugé favorable pour la femme contre le mari, pour l'enfant contre le père, pour le débiteur contre le créancier, pour l'ouvrier contre le patron, pour l'écrasé contre la compagnie d'assurances de l'écraseur, pour le malade contre la sécurité sociale, pour le voleur contre la police, pour le plaideur contre la justice. » Atlantico.fr, Magistrature, universités, service public audiovisuel et cie : SOS diversité idéologique disparue | Atlantico.fr
  • Il fut, grâce à son épouse, le fondateur de la maison capétienne de Bourbon. Sa dynastie sera bien sûr la plus célèbre, puisqu'à partir d'Henry IV, elle donnera à la France - par la branche de Louis Ier le Boiteux - huit rois de France. La « Maison des Bourbons » s'identifiera alors à la « Maison de France ». Futura, Qui a fondé la dynastie des Bourbons ?
  • Peu après, Blanche de Castille conclut avec le comte de Toulouse le traité de Meaux-Paris (1229), très avantageux pour la dynastie capétienne. Le comte cédait à la couronne la partie orientale du Languedoc (Beaucaire, Nîmes, Béziers, Carcassonne) et mariait sa fille et unique héritière au frère puîné de Saint Louis, Alphonse de Poitiers, en stipulant que si ce dernier n’avait pas d’enfant (ce qui se passa), le reste du Languedoc reviendrait au roi. Ces acquisitions permettaient déjà d’installer, et pour la première fois, la dynastie capétienne sur la Méditerranée. , Blanche de Castille, reine et régente de France
  • La France donc. Dans toute grande politique, il y a une philosophie de la vie. Le socle du gaullisme est le lien entre l’indépendance de la nation et la souveraineté de l’État, d’une part, et la dignité de l’homme, d’autre part. Renouant avec la politique capétienne, le gaullisme c’est le sens du bien commun national. Une société qui perd le sens de ce bien commun est une société condamnée. Dans son Histoire de la guerre du Péloponnèse, Thucydide explique le déclin d'Athènes et ses revers après la mort de Périclès par l'abandon de l'idée de bien commun et l'excès des calculs particuliers. Défendre le bien commun, c'est d'abord prendre la mesure du danger de l'individualisme et du communautarisme pour se référer à une conception du lien social, qui privilégie les valeurs d'unité et d'égalité face à l'exaltation de prétendus droits de prétendues communautés. Le bien commun s'oppose donc à cette sorte d'idéal postmoderne qui consiste à retrancher les individus dans de pseudos identités ethniques, religieuses, sexuelles, socioculturelles ou locales. A bien y regarder tout cela conduit au retour au tribalisme. AgoraVox, 18 juin : Vive la France, Vive de Gaulle - AgoraVox le média citoyen
  • L'histoire du duché de Bourgogne sous la dynastie capétienne est avant tout une histoire de continuité et de pérennité de plus de quatre siècles. Si la partie transjurane de la Bourgogne (la Franche Comté) connait un autre destin comme territoire de l'Empire germanique, le duché achève sa construction après des siècles de conflits et d'éclatements politiques et géographiques. La Bourgogne s'impose progressivement comme une puissante et prospère principauté au sein du royaume de France préludant l'Âge d'Or du duché sous les Valois à partir du XIVe siècle. , Des Carolingiens aux Capétiens (Histoire de France)

Traductions du mot « capétienne »

Langue Traduction
Anglais capetian
Espagnol capeta
Italien capetingi
Source : Google Translate API

Synonymes de « capétienne »

Source : synonymes de capétienne sur lebonsynonyme.fr
Partager