La langue française

Caillé, caillée

Sommaire

  • Définitions du mot caillé, caillée
  • Étymologie de « caillé »
  • Phonétique de « caillé »
  • Évolution historique de l’usage du mot « caillé »
  • Citations contenant le mot « caillé »
  • Images d'illustration du mot « caillé »
  • Traductions du mot « caillé »
  • Synonymes de « caillé »
  • Antonymes de « caillé »

Définitions du mot « caillé, caillée »

Trésor de la Langue Française informatisé

CAILLÉ, ÉE, part. passé, adj. et subst.

I.− Part. passé de cailler*.
II.− Adj. [En parlant du sang ou du lait] Qui présente des caillots :
1. Sous le col d'un seul coup par Tizon taillé, D'épais et noirs caillots pendent à chaque fibre; Le Vieux frotte sa joue avec le sang caillé. Heredia, Les Trophées,1893, p. 164.
P. anal. Qui a l'aspect ou la consistance du lait ou du sang caillé :
2. Vers le soir enfin, les orages éclataient : (...) Réfugiés sous des porches, les passants regardaient en se secouant comme des chiens le ciel caillé et les flèches précipitées de la pluie; ... Nizan, La Conspiration,1938, p. 163.
3. La terre n'est pas que dure : elle est pleine de pierres rondes ... c'est la méchanceté de la terre. C'est de la terre caillée. Si on arrivait à travailler ça de façon à broyer ces caillots, on obtiendrait une terre légère... Giono, Triomphe de la vie,1941, p. 210.
Rem. On rencontre ds la docum. fromage caillé, fromage blanc à gros caillots. L'évêque de Lessa nous fait porter (...) trois sortes de fromage caillé (Barrès, Mes cahiers, t. 11, 1914-18, p. 16).
III.− Subst. masc., INDUSTR. LAITIÈRE. Caillé.
A.− Partie solide du lait caillé. Les opérations fondamentales de la fabrication du fromage sont : La coagulation du caséum; la séparation du caillé; l'expression du petit-lait (A.-F. Pouriau, La Laiterie,1895, p. 555).
B.− ,,Fromage arrêté au premier stade`` (Ac. Gastr. 1962). Le caillé, suffisamment égoutté constitue les fromages ... que l'on désigne sous les noms de fromages maigres, mous ou à la pie (A.-F. Pouriau, La Laiterie,1895p. 552).
Fréq. abs. littér. : 85. Bbg. Sain. Arg. 1972 [1907], p. 71. − Sigurs 1963/64, p. 119, 512.

Wiktionnaire

Adjectif 1

caillé \kɑ.je\

  1. (Caséologie) Qui a caillé.
    • Le lait caillé s’obtient par fermentation naturelle (il est appelé leben en Afrique du Nord, ou dahi en Inde). Après égouttage et séchage, il prend une consistance de fromage qui peut se conserver plusieurs jours (par exemple le hayb en Éthiopie). — (Cirad/Gret/MAE, Mémento de l’agronome, Cirad/Gret/Ministère des Affaires étrangères, Paris, 2002, page 1306)
  2. (Par extension) Liquide qui s'est figé, qui a coagulé.
    • J’étais effrayé de mon mal, tel le blessé qui écarte les lambeaux caillés de sa chemise, et découvre soudain le centre rouge et vibrant de la douleur. — (Henri Troyat, Le mort saisit le vif, 1942, réédition Le Livre de Poche, page 162)

Adjectif 2

caillé \kɑ.je\

  1. (Forez) (Parler gaga) Ivre.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Nom commun

caillé \kɑ.je\ masculin

  1. (Caséologie) La partie solide du lait coagulé issue de l’égouttage du coagulum qui élimine le lactosérum.
    • […] quand on voit que le caillé tombe au fond, on retire l’eau et le petit-lait ; on place une éclisse sur une claie à fromage placée en travers du baquet, et on y met le caillé de la manière suivante […] — (Mme Huzard, Art de faire le beurre et les meilleurs fromages, Paris, 1828, p. 131)

Forme d’adjectif

caillée \kɑ.je\

  1. Féminin singulier de caillé.

Forme de verbe

caillée \kɑ.je\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe cailler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CAILLER. v. tr.
Coaguler. La présure caille le lait. Le lait se caille. Le sang se caille. Faire cailler le lait. Du lait caillé, ou absolument, comme nom masculin, Du caillé.

Littré (1872-1877)

CAILLÉ (ka-llé, llée, ll mouillées) part. passé.
  • Sang caillé. On craint le lait trié ou caillé, Rousseau, Ém. I.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CAILLÉ, s. m. qui ne doit être employé, proprement parlant, que pour signifier du lait caillé. On dit aussi au participe passif : Caillé ; lait caillé, sang caillé. De-là vient le mot caillebotte, lait caillé en petites masses. Voyez Lait.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « caillé »

→ voir cailler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « caillé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
caillé kaje

Évolution historique de l’usage du mot « caillé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « caillé »

  • Votre lait caillé est prêt à consommer. Conservez-le dans un réfrigérateur. À la consommation, vous pouvez y ajouter les raisins secs ou le coco râpé. Bénin 24 TV, «Femme et Cuisine» : recette de lait caillé fais maison

Images d'illustration du mot « caillé »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « caillé »

Langue Traduction
Anglais curd
Espagnol cuajada
Italien cagliato
Allemand bruch
Portugais coalho
Source : Google Translate API

Synonymes de « caillé »

Source : synonymes de caillé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « caillé »

Partager