La langue française

Brutaux

Définitions du mot « brutaux »

Trésor de la Langue Française informatisé

BRUTAL, ALE, AUX, adj. et subst.

I.− [En parlant d'une pers.]
A.− Adjectif
1. Qui est bestial, qui rapproche l'homme de la brute. Un penchant brutal (Ac. 1835, 1878, Nouv. Lar. ill.); des appétits brutaux (Ac. 1835-1932, DG, Rob.); sommeil brutal (Barrès, Au service de l'Allemagne,1905, p. 146):
1. ... mais, à les voir suivre en aveugles, et comme des barques emmenées à la dérive, le courant de leurs instincts brutaux et de leurs passions désordonnées, on pouvait, sans être un prophète, deviner et prédire la fin qui les attendait presque tous. Thierry, Récits des temps mérovingiens,t. 2, 1840, p. 60.
2. P. ext. [En parlant du caractère] Qui manque de souplesse, de douceur :
2. M. Rodolphe Boulanger avait trente-quatre ans; il était de tempérament brutal et d'intelligence perspicace, ayant d'ailleurs beaucoup fréquenté les femmes, et s'y connaissant bien. Flaubert, Madame Bovary,t. 1, 1857, p. 149.
[En parlant du comportement] Rude, violent :
3. ... Lazare s'était seulement dégoûté des affaires, de même qu'il s'était dégoûté de la musique, de la médecine, de l'industrie; et, sur ce sujet, il éclata en paroles brutales, ... Zola, La Joie de vivre,1884, p. 1052.
[En parlant d'une attitude morale, d'une qualité ou d'un sentiment] Droit, direct mais ostensible et sans ménagement. Valeur brutale (Ac. 1798-1932, Besch. 1845); passion brutale (Ac. 1798-1932, Besch. 1845, DG, Rob.) :
4. ... vous êtes brutal à force de franchise. Collin d'Harleville, Le Vieux célibataire,1792, II, 5, p. 41.
B.− Subst. C'est un brutal, un franc brutal (Ac.1798-1932) :
5. ... le malheur des relations humaines fait que les brutaux prennent toujours la courtoisie pour de la faiblesse. J. de La Varende, Le Maréchal de Tourville et son temps,1943, p. 117.
II.− [En parlant d'un inanimé]
A.− Adjectif
1. [Inanimé concr.]
a) Qui n'était pas prévisible, soudain :
6. ... un coup de sonnette brutal retentit à la porte. E. et J. de Goncourt, MmeGervaisais,1869, p. 292.
b) Qui surprend par sa soudaine violence. Un vent brutal (Giono, Le Chant du monde,1934, p. 244);une pluie épaisse et brutale (J. de La Varende, Le Troisième jour,1947, p. 243);une série de bruits brutaux (Colette, La Maison de Claudine,1922, p. 79):
7. Au delà de ces premières collines ravinées, qui me rappellent l'entrée du désert par Boghari, une seconde chaîne irrégulière, dentelée, fort en désordre. Sa couleur violâtre appuie la couleur ardente du premier plan et ménage un accord de toute délicatesse entre ce jaune brutal et le ciel bleu. Fromentin, Voyage en Égypte,1869, p. 60.
8. On me précipita dans la gorge un liquide violent dont l'alcool brutal me surprit au point que j'étranglai... P. Vialar, La Mort est un commencement,La Hautemort, 1951, p. 171.
P. anal. Qui impose un effort sans ménagement. Un escalier brutal (J. et J. Tharaud, Marrakech,1920, p. 89).
2. [Inanimé abstr.]
a) Brusque, imprévisible. Transformations brutales (P. Schaeffer, À la recherche d'une mus. concr.,1952, p. 191).
b) Au fig.
Qui est plein de force et sans nuances, brut, vigoureux. Une opposition brutale, un réalisme, un fait brutal :
9. ... il est bon que quelqu'un consente à se perdre pour demeurer ferme à des principes dont il a la conviction, et qui tiennent à ce qu'il y a de noble dans notre nature : ces dupes sont les contradicteurs nécessaires du fait brutal, ... Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 4, 1848, p. 151.
− Domaine artistique
Péj. Grossier, rapide. L'exécution de cette toile est brutale et sommaire (Castagnary, Salons,1892, p. 337).
Sans mièvrerie, puissant :
10. Ah! cette peinture, de quelle haine jalouse elle l'exécrait! Ce n'était plus son ancienne révolte de petite bourgeoise peignant l'aquarelle, contre cet art libre, superbe et brutal. Zola, L'Œuvre,1886, p. 259.
B.− Subst., vx et fam. Le brutal. Le canon. Aller à la gueule du brutal (Balzac, Les Illusions perdues,1843, p. 260):
11. À ce moment, un boulet donna dans la ligne de saules, qu'il prit de biais, et Fabrice eut le curieux spectacle de toutes ces petites branches volant de côté et d'autre comme rasées par un coup de faux. − Tiens, voilà le brutal qui s'avance, lui dit le soldat en prenant ses vingt francs. Stendhal, La Chartreuse de Parme,1839, p. 40.
Arg. Vin ordinaire (Sandry-Carr.), eau-de-vie (Esn.).
PRONONC. : [bʀytal], plur. [-o].
ÉTYMOL. ET HIST. − A.− Adj. 1. xives. « (d'une pers.) qui tient de la brute » (Récits d'un bourgeois de Valenciennes, 295, Kervyn dans R. Hist. litt. Fr., t. 5, p. 305); 2. 1668 « (d'un inanimé) impertinent, grossier » (Molière, Amphytrion, éd. du Seuil, acte 1, scène 3, p. 394b). B.− Subst. 1. 1672 « grossier, butor » (Molière, Femmes savantes, acte 4, scène 2, ibid., p. 616); 2. p. métaph. 1793 « canon » (Cannonn. Martin, Lett., 29 sept. dans Brunot t. 9, p. 998, note 9). Empr. au lat. médiév. brutalis « qui est de la nature de la brute (d'une pers.) » (xie-xiies. dans Mittellat. W. s.v., 1592, 51), en parlant d'un inanimé (1243-48 ibid., 1592, 60), dér. du lat. class. brutus (brut*).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 2 102. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 300, b) 2 746; xxes. : a) 4 813, b) 3 463.
DÉR. 1.
Brutalisme, subst. masc.École littéraire ayant pour particularité un réalisme brutal (P. Bourget, Physiol. de l'amour mod., 1890, p. 182). 1reattest. 1890 id.; dér. de brutal, suff. -isme*.
2.
Brutaliste, adj. et subst.Qui a trait au brutalisme. J'ai dans les moelles tous les thèmes (...) brutalistes et autres de l'intellectuel artiste affranchi (Aymé, Travelingue,1941, p. 133). 1reattest. 1908 (P. Bourget dans Lar. mensuel, p. 341); dér. de brutal, suff. -iste*.
BBG. − Gohin 1903, p. 293. − Sain. Lang. par. 1920, p. 138, 148. − Sigurs 1963/64, p. 550.

Wiktionnaire

Forme d’adjectif

brutaux \bʁy.to\

  1. Masculin pluriel de brutal.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BRUTAL, ALE. adj.
Qui tient de la brute. Passion brutale. Instinct, penchant brutal. Des appétits brutaux. Il signifie aussi Qui est violent, emporté. Homme brutal. Courage brutal. Valeur brutale. Une franchise brutale. Réponse brutale. Il s'emploie comme nom dans ce dernier sens. C'est un brutal, un franc brutal.

Phonétique du mot « brutaux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brutaux bryto

Évolution historique de l’usage du mot « brutaux »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « brutaux »

  • Toutes immatérielles et fragiles qu’elles paraissent en présence des faits brutaux, les idées demeurent plus longtemps. Elles survivent aux hommes, aux cataclysmes de la nature et de l’histoire. De Alexandra David-Néel
  • Et devant plus de 14 millions de téléspectateurs, les deux athlètes se livrent un des combats les plus brutaux dans l'histoire de ce sport. Les Echos, Un boxeur gay face à ses fantômes: la vie d'Emile Griffith en BD | Les Echos
  • Mais vers quelle destinée partait donc ce jour-là Tyler Vilus ? A quelle heure et à quel endroit se serait interrompu son engagement djihadiste s’il n’avait été surpris à l’aéroport d’Istanbul le 2 juillet 2015 ? A quelle date et en compagnie de qui aurait-on entendu parler de lui s’il n’avait été appréhendé ce jour-là alors qu’il venait de quitter les territoires conquis de l’islamisme en Syrie ? En termes plus brutaux, Tyler Vilus aurait-il pu accompagner ses frères d’armes dans les groupes de terroristes qui ont attaqué Paris et Saint-Denis le 13 novembre 2015 ? L'Obs, Djihad : au premier jour de son procès, Tyler Vilus déclame un discours structuré de 1h13
  • Invité d'Hedwige Chevrillon jeudi sur BFM Business, l'économiste Denis Ferrand anticipe un quatrième trimestre noir pour l'emploi. "C'est l'étape qui est devant nous" a-t-il estimé. Avant de développer sa pensée: "Après l'étape confinement-déconfinement qui s'est traduit par des arrêts brutaux puis une récupération brutale, viendra ensuite la question de la fin d'année car à partir de la deuxième partie de l'automne, des dispositifs qui donnent encore de la souplesse et du temps aux entreprises (comme le dispositif de chômage partiel, NDLR) arriveront à échéance" a ainsi indiqué le directeur général de Rexecode, organisme de recherche en économie réputé proche des organisations patronales. BFM BUSINESS, Denis Ferrand: « On a devant nous l'accélération du chômage »

Traductions du mot « brutaux »

Langue Traduction
Anglais brutal
Espagnol brutal
Italien brutali
Allemand brutal
Portugais brutais
Source : Google Translate API

Synonymes de « brutaux »

Source : synonymes de brutaux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « brutaux »

Brutaux

Retour au sommaire ➦

Partager