La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « brosseron »

Brosseron

Définitions de « brosseron »

Wiktionnaire

Nom commun - ancien français

brosseron \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de broceron.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « brosseron »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brosseron brɔsœrɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « brosseron »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « brosseron »

  • «Nous voulions notamment que nos collaborateurs puissent accéder directement au catalogue de véhicules et disposent d’une application de suivi de leur voiture, ajoute Pascal Brosseron. Ce point est crucial car les échanges entre conducteurs et responsables de flotte étaient continuels et chronophages.» Comme dans de nombreuses entreprises, le véhicule de fonction constitue un sujet particulièrement sensible chez Covéa. Pour les itinérants au contact des clients, la voiture est tout autant un outil de travail qu’un vecteur d’image. Il incarne le collaborateur et l’entreprise en interne comme à l’extérieur. Externaliser la gestion des véhicules permet de professionnaliser les procédures et de s’assurer du bon état esthétique et mécanique de la flotte. LEFIGARO, Covéa externalise la gestion de sa flotte d’entreprise
  • Cela faisait un moment que l’idée d’ouvrir un atelier boutique ayant pignon sur rue le titillait. Complètement excentré du village, Jérôme Brosseron, sellier de profession se sentait un peu seul perdu au milieu de nulle part. Alors lorsque l’opportunité de s’installer sur la Grand’Rue, à l’emplacement d’un ancien restaurant fermé depuis belle lurette, il n’a pas hésité. "Voir un peu de monde, montrer mon travail, réaliser aussi quelques ventes bien sûr, c’est ce qui me manquait au fin fond de ma campagne." Car son boulot peut susciter de la curiosité auprès du public de passage au Carla-Bayle. Formé en sellerie Western en Californie, ce n’est pas commun, à Bishop exactement en 1993, Jérôme Brosseron arrive au Carla-Bayle en 2000 après plusieurs expériences et perfectionnements à l’étranger, notamment à Munich. Au-delà de la fabrication des selles de cheval, le sellier travaille le cuir épais de 3 mm d’épaisseur, de la matière première qui provient de tanneurs de la région. Avec ses outils spécifiques à voir l’alignement de couteaux, ciseaux et emporte-pièces dans l’atelier il travaille sur commande avec une activité importante concernant les réparations. "Je pratique aussi la décoration sur cuir avec poinçons et matoirs, me permettant de réaliser des décorations géométriques ou florales selon la méthode traditionnelle américaine." ladepeche.fr, Carla-Bayle. Le sellier s’installe en ville - ladepeche.fr
  • Sans étiquette mais avec le soutien d’EELV et signataires de la charte Anticor (contre la corruption), Jérôme Brosseron et Gabriel de Launay, qui font figure d’électrons libres, se présentent aux municipales et arpentent les rues et les hameaux de la commune à la rencontre des citoyens. Jérôme Brosseron a bourlingué de par le monde avant d’élire domicile au Carla en 2000 ; agriculteur, 53 ans, il est marié et a deux enfants. Gabriel de Launay, 35 ans, célibataire, est issu d’une famille carlanaise ; il a participé à l’organisation de nombreux événements. Parce qu’ils se sentent concernés, ils souhaitent faire partie du prochain conseil municipal. «Nous voudrions stimuler le débat et la concertation puis apporter une démocratie, une véritable communication envers les Carlanais, notamment pour les réalisations importantes sur la commune.» Leur programme fait une bonne place à l’environnement, au développement touristique concerté avec la population, à l’aménagement et à l’organisation d’événements dans les hameaux. Puis tisser des liens entre les générations, créer des structures à cet effet. ladepeche.fr, Carla-Bayle. Jérôme Brosseron et Gabriel de Launay pour «Un autre regard» - ladepeche.fr
  • Autour de Jean Bergeret, se sont affairés Christian de Menneval (maire de la commune), Jean Desbonnets, Françoise Dutour, Martine Duperray, Véronique Herbaut, Pierre Perret ainsi que Dominique Guerin qui a réalisé la mise en page et de nombreuses photos. Yves Brosseron, animateur du site internet « vivre à Saint-Martin-de-Bienfaite », a également permis de constituer un bel article sur un moulin à farine devenu filature de laine. actu.fr, La revue « le Pays d’Auge » s’intéresse à l’histoire de Saint-Martin-de-Bienfaite-La Cressonnière | Le Pays d'Auge
  • Les signes apparaissent généralement à ceux qui veulent bien les voir. Jean Brosseron, 69 ans, a passé sa vie à en télescoper. Depuis le jour où il a accepté de courir pour un photographe, sans savoir qu'il se nommait Willy Ronis. Depuis que cette image est devenue un des symboles de «la photographie humaniste» de l'école française d'après-guerre, elle le suit, le rattrape parfois, le questionne et le bouleverse. Var-Matin, 60 ans après, le Hyérois rejoue l'Enfant à la baguette de Willy Ronis - Var-Matin

Brosseron

Retour au sommaire ➦

Partager