La langue française

Bronchoconstriction

Phonétique du mot « bronchoconstriction »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bronchoconstriction brɔ̃ʃɔkɔ̃striksjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « bronchoconstriction »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bronchoconstriction »

  • Comment s'en protéger ? De manière générale, le froid provoque une vasoconstriction des petits vaisseaux et une bronchoconstriction des bronches, particulièrement mauvaises pour les personnes souffrant de pathologies respiratoires, comme l’asthme. Il leur est recommandé de se protéger à l’aide d’une écharpe ou d’un cache-nez placé devant la bouche. Votre lieu de vie ne doit être ni trop sec, ni trop humide. Un humidificateur peut être utile. Il ne doit pas être trop chauffé, car un décalage de température trop grand entre l’intérieur et l’extérieur fragilise lui aussi l’organisme. Europe 1, Comment se protéger des effets du froid ?
  • La vitamine C peut raccourcir la durée du séjour en USI, conclut cette recherche de l’Université d'Helsinki, qui rappelle que si la biochimie de la vitamine C est complexe, on connait son rôle clé dans la synthèse de la noradrénaline et de la vasopressine -qui influent toutes les deux sur le système cardiovasculaire- et de la carnitine, impliquée dans le métabolisme énergétique. Ensuite, via ses effets épigénétiques, la vitamine C peut influencer des centaines de gènes. L’équipe finlandaise montre avec cette méta-analyse publiée dans la revue Nutrients, que la vitamine C permet d’abaisser la pression artérielle, de réduire l'incidence de la fibrillation auriculaire, de la bronchoconstriction, la douleur, mais aussi la glycémie chez les patients atteints de diabète de type 2. Pris ensemble ces avantages peuvent donc permettre, chez certains patients, de raccourcir le séjour en USI. santé log, VITAMINE C : Et si elle abrégeait le séjour en USI? | santé log
  • L’asthme est une maladie inflammatoire chronique des bronches avec bronchoconstriction et inflammation des bronches. L’asthme est une maladie multifactorielle, dans la moitié des cas d’origine allergique. Les bronches du patient allergique réagissent exagérément à certains stimuli (air froid et sec, allergènes, polluants…). Cette hyperréactivité bronchique (impliquant mastocytes, polynucléaires éosinophiles, lymphocytes…) a pour conséquence l’inflammation des bronches. Ce phénomène inflammatoire entraine un œdème, une contraction du muscle lisse bronchique (bronchospasme) et une hypersécrétion bronchique. Le calibre des bronches est donc rétréci, l’expiration est difficile (dyspnée sifflante) et peut parfois mettre en jeu le pronostic vital. Ce syndrome aigu entraine au long cours une détérioration de la fonction respiratoire. , Quel traitement naturel prendre contre l'asthme
  • Seize sujets asthmatiques souffrant de bronchoconstriction causée par l'activité physique ont participé à l'étude. L'exercice intense peut en effet causer une contraction des muscles bronchiques (bronchoconstriction), laquelle entraîne une quinte de toux. Ce phénomène est fréquent chez les personnes affligées d'asthme. https://www.passeportsante.net/, L'huile de poisson profitable aux asthmatiques
  • On entend souvent dire que courir par grand froid brûle les poumons. Mais qu’entend-on par grand froid et jusqu’à quelle température (négative) peut-on encore courir sans danger ? En réalité, il n’existe pas de température seuil et la notion de froid reste subjective. Pour autant, le froid a de véritables effets sur l’organisme à l’effort. Les norvégiens (Exercise capacity and exercise-induced bronchoconstriction in a cold environment. Stensrud T, Berntsen S, Carlsen KH ; 2007) ont montré qu’en conditions de froid (Température = -18°C), la consommation maximale d’oxygène était de réduite de 6.5% par rapport à une température de 20°C. La vitesse de course était donc réduite pour une même intensité d’effort. Du côté ventilatoire, pas de modifications notables, idem pour la fréquence cardiaque. Lepape-Info, Courir par un froid de canard ? | Lepape-Info
  • Mme Eva Conde (Néovacs) et Le Dr. Laurent Reber (unité de recherche Inserm, Institut Pasteur) présenteront les résultats de ces travaux menés en collaboration en sessions orales. Ceux-ci ont permis de démontrer dans un modèle représentatif de l’asthme allergique, qu’un traitement avec l’IL-4/IL-13 Kinoїde suscite la production d’anticorps polyclonaux neutralisant les deux cytokines ciblées IL-4 et IL-13, facteurs du développement des allergies respiratoires, ce qui permet d’éviter les symptômes associés au déclin des facultés respiratoires de la maladie tels que : l’hyper réactivité des voies aériennes et la bronchoconstriction. , Neovacs : Néovacs présente les résultats précliniques de son candidat vaccin thérapeutique IL-4 / IL-13 Kinoïde pour le traitement de l'asthme allergique | Zone bourse
  • Cette découverte contribue à expliquer pourquoi les personnes atteintes d'obésité ont des taux plus élevés d'asthme. Il est connu que l'obésité peut provoquer un rétrécissement des voies respiratoires (bronchoconstriction) et que lorsqu'elle se développe chez les personnes souffrant d'asthme, elle va aggraver les troubles respiratoires via des mécanismes encore mal connus. Le Pr Gerard Karsenty, professeur de médecine à la Columbia et auteur principal de l'étude explique qu'il a commencé par l'observation clinique que l'obésité et l'anorexie peuvent conduire à l'asthme, puis a soupçonné l'existence d'un signal provenant des cellules graisseuses et affectant les poumons. « Le candidat le plus probable était la leptine », explique-t-il, une hormone qui joue un rôle clé dans le métabolisme énergétique, la fertilité et la masse osseuse mais donc, réglemente aussi le diamètre des voies aériennes. Son équipe a donc souhaité élucider les bases génétiques et moléculaires de la relation entre l'obésité, les voies aériennes et la fonction pulmonaire. santé log, OBÉSITÉ: La leptine, nouveau traitement de l'asthme associé au surpoids? | santé log

Traductions du mot « bronchoconstriction »

Langue Traduction
Anglais bronchoconstriction
Espagnol broncoconstricción
Italien broncocostrizione
Allemand bronchokonstriktion
Portugais broncoconstrição
Source : Google Translate API

Bronchoconstriction

Retour au sommaire ➦

Partager