Brimbaler : définition de brimbaler


Brimbaler : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BRIMBALER, BRINGUEBALER, BRINQUEBALER, verbe.

A.− [En parlant de cloches, et p. ext. d'objets en tant qu'ils font entendre des sons musicaux; en constr. d'obj. ou de suj.]
1. Fam. [En parlant de cloches]
a) [En constr. d'obj.] Emploi trans. Brimbaler les cloches (cf. Ac. 1878). Les sonner en les balançant (d'une manière continue); les sonner mal et en désordre.
Absol. Les six cloches (...) marchaient (...), c'était une pitié; ces gens-là ils brimballaient comme des propres à rien (Huysmans, Là-bas,t. 1, 1891, p. 54).
b) [En constr. de suj.] Emploi intrans. Sonner mal et en désordre. Maintenant elles [les cloches] déraisonnent, elles brimballent (Huysmans, Là-bas,t. 2, 1891, p. 115).
2. P. ext. [En parlant de cloches, clochettes ou objets quelconques, en tant qu'ils font entendre des sons musicaux]
a) [En constr. d'obj.] Emploi trans. Agiter pour faire sonner, faire résonner. Une campane qui sonne quand on la brimballe (A. Arnoux, Abisag,1919, p. 268):
1. Le lundi, jour des mendiants, ils venaient par bandes : des vieux à cabas et bâton, des goîtreuses, des petits coiffés de grands feutres sans forme, des idiots, brimballant leurs sabots qui chantaient le fêlé sur les dalles. Pourrat, Gaspard des Montagnes,À la belle bergère, 1925, p. 86.
b) [En constr. de suj.] Emploi intrans. S'agiter et faire entendre un son. Des bâtonnets qui devaient brimballer sous l'action de la résonance (A. Schaeffner, Les Orig. des instruments de mus.,1936, p. 268).
B.− [En parlant de choses dont la finalité n'est pas de faire entendre des sons musicaux]
1. [En parlant de choses, en constr. d'obj. ou de suj.]
a) [En constr. d'obj.] Emploi trans. Balancer, remuer (en faisant du bruit). Le vent tiède qui brinqueballe l'enseigne du maréchal-ferrant (Aragon, Les Beaux quartiers,1936, p. 11).
P. méton., littér. :
2. Dans des fauteuils fanés, des courtisanes vieilles, − Fronts poudrés, sourcils peints sur des regards d'acier, − Qui s'en vont brimbalant à de maigres oreilles Un cruel et blessant tic-tac de balancier. Baudelaire, Les Fleurs du Mal,Variante, 1857-61, p. 458.
b) [En constr. de suj.] Emploi intrans. Se balancer de droite à gauche, remuer. La chaîne brimbalant sur le chandail (H. Bazin, L'Huile sur le feu,1954, p. 40).
P. plaisant., au fig. Ça brinqueballe dans ma cervelle (Aymé, Uranus,1948, p. 25).
P. ext. Remuer en faisant du bruit :
3. ... comme les autres, il [Maroux] allait la tête basse, maintenant sa gamelle qui brimbalait. Dorgelès, Les Croix de bois,1919, p. 153.
P. métaph. Mon père était bardé dans un égoïsme (...) et tous ses gestes brinqueballaient comme dans du fer (Giono, L'Eau vive,1943, p. 79).
Spéc. [Le suj. désigne une voiture, une charrette, un train, etc.] Aller, rouler en cahotant et en faisant du bruit :
4. Au delà des arbres, brillaient les réverbères espacés de l'avenue, où défilaient, au pas, des voitures de maraîchers. Leur interminable colonne brimbalait sur les pavés avec un grincement de café qu'on moud. R. Martin du Gard, Les Thibault,L'Été 1914, 1936, p. 189.
2. Rare. [En parlant de pers. ou d'une partie du corps, en constr. d'obj.] Faire aller de droite à gauche, secouer, balancer. Synon. ballotter.Une vieille dormichonnant en brinqueballant sa tête (E. et J. de Goncourt, Journal,1853, p. 113).
Spéc. [Le suj. désigne un moy. de transp.] Transporter une personne en la secouant, en la balançant. Des charrettes de corvée, qui les brinqueballaient par les villes (Guéhenno, Journal d'un homme de 40 ans,1934, p. 222).
PRONONC. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [bʀ ε ̃bale]; [bʀ ε ̃gbale]. Pt Rob. transcrit la forme brinquebaler [bʀ ε ̃kbale]. 2. Forme graph. − Pour DG, brimbaler est une abrév. de bringuebaler la preuve en étant : l'existence de bringuebale à côté de brimbale (cf. ces mots). La forme brimbaler est écrite brimballer avec 2 l dans Huysmans, Là-bas, t. 1, 1891, p. 54 et t. 2, p. 115. Quant à la forme bringuebaler la majorité des dict. l'écrit avec un seul l. dans la docum. on trouve cependant la graph. bringueballer avec 2 l, cf. Courteline, La Vie de ménage, Le coup de fusil, 1890, p. 155 et J. Chardonne, Les Destinées sentimentales, Pauline, 1934, p. 322. Noter aussi les formes brinquebaler dans Dub., Pt Rob., Lar. encyclop. et Lar. Lang. fr.; brinqueballer dans Guérin 1892, Lar. encyclop. et Quillet 1965.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1440-42 brinbaler « jouir d'une femme » (Le Franc, Champ. des Dam., Ars. 3121, fo63a dans Gdf. Compl.) − 1546, Rabelais, Tiers Livre, éd. Marty-Laveaux, p. 124; 2. av. 1544 « s'agiter » (Cl. Marot, Epigr. du laid Tetin, p. 388 dans Gdf. Compl.); av. 1577 en partic. d'une cloche (Belleau, Petites Inventions, Importunité d'une cloche, I, 115 dans Hug.); ce sens subsiste à l'emploi trans. dep. le xviies. : brimbaler des cloches (Saint Amant dans Rich. 1680); en fr. mod. au sens de « se balancer, osciller » 1835 bringueballer (Platt, Dict. critique et raisonné du lang. vicieux ou réputé vicieux, p. 70); 1853, sept. brinqueballant (E. et J. de Goncourt, Journal, I [Fuchs]). Formation expressive, issue d'un croisement entre le lat. ballare, v. baller « danser » et les mots de la famille de *brimb- (FEW t. 1, Dauzat 1968, v. aussi Guir. Étymol., p. 112); notamment le m. fr. brimber « mendier » (v. bribe) d'où la notion de « vagabonder, s'agiter »; les formes bringue-, brinque- ont prob. subi l'infl. de trinqueballer « balancer les cloches » (1534 Rabelais, Gargantua, 40) altération de triballer « aller çà et là » (1532 Rabelais, Pantagruel, 16, v. trimbaler) sous l'infl. du m. fr. triqueballe « sorte de chariot (?) » (mil. xves., Mist. du siege d'Orl., 20296, Guessard dans Gdf.) et « sorte d'instrument de torture » (mil. xves. Mart. Le Franc, Compl. du liv. du champ. des dames, 229, ibid.) d'orig. obsc.
STAT. − Fréq. abs. littér. Brimbaler : 7. Bringuebaler : 4. Brinquebaler : 8.
DÉR.
Brimbaleur, adj. masc.Qui brimbale, qui roule en secouant. Au gré du tramway brimbaleur (G. Duhamel, Chronique des Pasquier,Vue de la Terre promise, 1934, p. 37). 1reattest. 1532 subst. « celui qui agite » (Rabelais, Pantagruel, éd. Marty-Laveaux, p. 249), seulement au xvies. dans Hug.; repris au xxes. 1934, supra; dér. du rad. de brimbaler, suff. -eur2*. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Sain. Sources t. 2 1972 [1925], p. 14.

Brimbaler : définition du Wiktionnaire

Verbe

brimbaler \bʁɛ̃.ba.le\ intransitif ou transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) Se balancer de droite et de gauche.
    • Les enseignes des hôtels, des magasins, des abbayes pendent à des potences de fer travaillées et compliquées d’arabesques comme les majuscules ornées de Simon Vostre ou de Pigouchet. Jamais calligraphe n’a enchevêtré des traits de plume plus libres et plus souples que ces grands parafes de serrurerie au bout desquels brimbalent sur la tête des passants les aigles, les ours, les licornes, les singes, les Mores et autres emblèmes démonstratifs à l’usage des boutiques et des auberges. — (Théophile Gautier, Ce qu’on peut voir en six jours, 1858, réédition Nicolas Chadun, pages 53-54)
    • Dans des fauteuils fanés, des courtisanes vieilles,
      Fronts poudrés, sourcils peints sur des regards d'acier,
      Qui s'en vont brimbalant à de maigres oreilles
      Un cruel et blessant tic-tac de balancier.
      — (Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal)
    • « Les grelots de la voiture, brimbalant gaiement, nous réveillent de bonne heure. » — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1923)
    • [...] de fines lames à pommeau ciselé que les gentilshommes brimbalent dans les salons de Bruxelles. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 83)
  2. (Familier) (Transitif) Agiter, balancer, branler, remuer, secouer, sonner (les cloches).

Verbe

bringuebaler \bʁɛ̃ɡ(ə).ba.le\ ou \bʁɛ̃k(ə).ba.le\ transitif et intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Se) balancer d’un côté à l’autre, ballotter, osciller, remuer dans un sens et dans l’autre, avancer en cahotant.
    • En cinq jours, 130 000 personnes ont été jetées sur les routes. On a vu leurs camionnettes surchargées bringuebaler leurs visages en sueur, leurs couvertures à fleurs entassées à l’arrière. — (Allan Kaval, Réduits à solliciter le renfort de Damas, les Kurdes pleurent la fin d’un monde, Le Monde. Mis en ligne le 14 octobre 2019)
    • Il était vêtu comme les autres et portait une chechia déteinte dont le gland bleu lui bringuebalait dans le dos. — (Pierre Benoit, Le lac salé, Albin Michel, 1921, collection Le Livre de Poche, page 58)
    • La plupart des commerces devant lesquels je passai en bringuebalant sur Main Street avaient déjà fermé pour la journée... si tant est qu'ils se soient donné la peine d'ouvrir. — (Elizabeth Little, Les réponses, traduit de l'anglais (États-Unis) par Julie Sibony, Paris : Sonatine éditions, 2015)

Verbe

bringuebaler \bʁɛ̃ɡ(ə).ba.le\ ou \bʁɛ̃k(ə).ba.le\ transitif et intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Se) balancer d’un côté à l’autre, ballotter, osciller, remuer dans un sens et dans l’autre, avancer en cahotant.
    • En cinq jours, 130 000 personnes ont été jetées sur les routes. On a vu leurs camionnettes surchargées bringuebaler leurs visages en sueur, leurs couvertures à fleurs entassées à l’arrière. — (Allan Kaval, Réduits à solliciter le renfort de Damas, les Kurdes pleurent la fin d’un monde, Le Monde. Mis en ligne le 14 octobre 2019)
    • Il était vêtu comme les autres et portait une chechia déteinte dont le gland bleu lui bringuebalait dans le dos. — (Pierre Benoit, Le lac salé, Albin Michel, 1921, collection Le Livre de Poche, page 58)
    • La plupart des commerces devant lesquels je passai en bringuebalant sur Main Street avaient déjà fermé pour la journée... si tant est qu'ils se soient donné la peine d'ouvrir. — (Elizabeth Little, Les réponses, traduit de l'anglais (États-Unis) par Julie Sibony, Paris : Sonatine éditions, 2015)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Brimbaler : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BRIMBALER. v. intr.
Se balancer de droite et de gauche. Il est familier.

Brimbaler : définition du Littré (1872-1877)

BRIMBALER (brin-ba-lé)
  • 1 V. a. Agiter par un branle continu, en parlant des cloches.
  • 2 V. n. Branler, osciller. De l'autre brimbalait une clef fort honnête, Régnier, Sat. X.

    Familier en ce sens.

HISTORIQUE

XVIe s. Predisant l'avenir [il] ne voyoit sa femme brimballant, et onques n'en sceut les novelles, Rabelais, Pant. III, 25.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « brimbaler »

Étymologie de brimbaler - Littré

Origine inconnue. On ne sait quelle est la forme primitive, brimbale ou bringuebale. Avec bringuebale, on pourrait songer à la locution populaire mettre tout en bringues, tout bouleverser, et, dans Rabelais, bringuenarilles, fendeur de naseaux ; au contraire brimbale rappelle le picard brimber, aller et venir, brimbette, jeune fille légère, brimbeux, vagabond (voy. BRIBE, dont brimbe est une forme), il serait possible que de brimber on eût tiré, par dérivation, brimbaler avec la signification de faire aller et venir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de brimbaler - Wiktionnaire

→ voir bringuebaler qui semble plus usité aujourd'hui, on trouve brinbaler au sens de « jouir d'une femme » dans un des grands textes du milieu du XVe siècle, Le Champion des Dames de Martin Le Franc ; Rabelais l'utilise aussi dans ce sens.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « brimbaler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brimbaler brɛ̃bale play_arrow

Conjugaison du verbe « brimbaler »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe brimbaler

Évolution historique de l’usage du mot « brimbaler »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « brimbaler »

  • « Mon cœur, mon cœur, ne t’emballe pas, fais comme si tu ne savais pas que le Figolu est revenu, mon cœur arrête de répéter qu’il est plus bon qu’avant l’été, le Figolu qui est revenu, mon cœur, arrête de bringuebaler, souviens-toi qu’il t’a déchiré, le Figolu qui est revenu. » L'Obs, Le Figolu, une saveur ambiguë
  • On a obtenu un rendez-vous avec Zoé Sagan. Celle par qui le « scandale Griveaux » est arrivé. Celle qui a publié le lien de la vidéo. La mystérieuse autrice au nom de code, connue pour ses infiltrations au vitriol dans le petit milieu intello-modeux parisien, a accepté de nous rencontrer. On l’a attendue devant un hôtel chic d’une petite ville de province. Longtemps. Alors on a cru à un canular. On a hésité à repartir. On a repensé avec découragement aux heures passées à bringuebaler dans un TER, aux mines déconfites de nos rédacteurs en chef quand il aurait fallu leur apprendre que non, on ne ramenait finalement « rien » : rien sur Griveaux, rien sur les liens de connivences de l’intrigant Piotr Pavlenski avec les services secrets russes, rien sur la complicité éventuelle du « cerveau » de ce trio infernal, le jeune avocat aux dents longues Juan Branco. L'Obs, Nous avons « rencontré » Zoé Sagan, le premier relais dans l’affaire Griveaux
  • D'autres clubs, dont le modèle est basé sur l'achat et la revente, voient leur stratégie bringuebaler. A Monaco, parvenu à transférer Mbappé pour 180 millions d'euros au PSG, "le coronavirus ne nous aide pas dans notre démarche de vente", pointe le vice-président Oleg Petrov. "Vu la situation internationale, un club sera moins enclin à payer la somme que nous souhaitons". Les Echos, Foot: le coronavirus bouleverse déjà le prochain mercato | Les Echos
  • Et soudain, advient une Pandémie qui fait littéralement bringuebaler notre Pantopie entre Utopie et Dystopie. Telquel.ma, Hamid Tawfiki : “Nous en sortirons avec une meilleure version de nous-mêmes” #aprèscorona
  • Dehors, la nuit noire de Kamechliyé est parcourue d’hommes en armes, de bouts de cigarette incandescents et de rumeurs sinistres. Les communications sont mauvaises, mais on sait que l’armée turque et ses soudards avancent dans le pays, que la frontière est débordée depuis longtemps. En cinq jours, 130 000 personnes ont été jetées sur les routes. On a vu leurs camionnettes surchargées bringuebaler leurs visages en sueur, leurs couvertures à fleurs entassées à l’arrière. Les écrans des téléphones portables sont saturés d’images d’exécutions sommaires, d’informations invérifiables, de photographies d’enfants paniqués, et d’enfants morts aussi. La défaite a mis moins d’une semaine pour s’installer. Et lundi, dès l’aube, le régime meurtrier de Bachar Al-Assad sera de retour, toutes couleurs dehors, dans les rues du Nord-Est syrien. Le Monde.fr, Réduits à solliciter le renfort de Damas, les Kurdes pleurent la fin d’un monde
  • L’objectif des essais de vibration au sol est de mesurer les capacités d’amortissement de l’appareil et de contrôler la rigidité de sa structure. Pendant huit jours, les équipes ont testé le BelugaXL en configurations vide et plein de carburant. L’avion a été placé en suspension pneumatique et des appareils secoueurs ont été installés à 30 points différents pour bringuebaler l’engin pendant des phases de tests de deux à trois heures. Les données récoltées pendant ces essais sont ensuite utilisées pour valider et améliorer les modèles aérodynamiques de l’avion. usinenouvelle.com/, [Vidéo] Airbus fait vibrer le gigantesque avion-cargo BelugaXL - L'Usine Aéro
  • Respirez un grand coup. Puis imaginez-vous aux commandes d'un avion où les compteurs s'affolent. L'altimètre ne donne plus l'altitude, les sondes Pitot n'indiquent plus la vitesse de l'air, l'écran radar est vide, alors que le ciel est plein. Vous devez naviguer à vue. Sauf que le manche à balai semble bringuebaler… Voilà un peu à quoi ressemble une économie moderne. Les gouvernants la pilotaient depuis des décennies avec des instruments de mesure éprouvés. Mais ces instruments donnent des indications de plus en plus étranges. Et pourtant, il faut bien décider. Au moins le budget, activité fondatrice des démocraties parlementaires. Les Echos, Des chiffres de plus en plus déconnectés de la réalité | Les Echos
  • Évidemment pas inaugural, ce tour du Massif central en autorail était, au contraire, teinté de pas mal de nostalgie et de (bons) souvenirs, version sépia, pour tous ceux qui l'ont vu brimbaler ses passagers sur une voie aujourd'hui oubliée : celle de l’ancienne transversale Lyon-Bordeaux. www.lamontagne.fr, Un convoi de douce nostalgie à bord de l'autorail X2403, en gare d'Aurillac (Cantal) - Aurillac (15000)

Images d'illustration du mot « brimbaler »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « brimbaler »

Langue Traduction
Espagnol bandear
Anglais rock
Source : Google Translate API

Synonymes de « brimbaler »

Source : synonymes de brimbaler sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires