Boutonné : définition de boutonné


Boutonné : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BOUTONNÉ, ÉE, part. passé et adj.

A.− Part. passé de boutonner*.
B.− Emploi adj.
1. [En parlant des végétaux] Qui porte des boutons. Un rosier tout boutonné (Lar. 19e).
Rem. Attesté dans de nombreux dictionnaires.
2. [En parlant d'une partie du corps hum.] Qui a des boutons. Visage boutonné (Ac. Compl.1842).
Rem. Attesté dans de nombreux dictionnaires.
3. [En parlant d'un vêt. ou d'une pers. portant un vêt.]
a) Muni de boutons et qui donc se ferme au moyen de boutons. Corsage à basques rondes, boutonné devant (Mallarmé, La Dernière mode,1874, p. 796).
P. métaph. [En parlant d'inanimés abstr., avec une idée de contrainte ou de gêne] Leur importance boutonnée, gourmée, silencieuse (Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 3,1848, p. 417);une santé physique drue et généreuse, malaisément boutonnée dans les contraintes mesquines de la vie sociale (Huyghe, Dialogue avec le visible,1955, p. 368).
b) P. méton. [S'applique à une pers. portant un vêt.] Dont le vêtement est fermé à l'aide des boutons dont il est muni :
1. Il était boutonné jusqu'au menton dans un long manteau noir, à pèlerine retombant des épaules jusqu'aux hanches. Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 315.
Au fig. Qui ne livre pas ses pensées, qui n'extériorise pas ses sentiments. Synon. renfermé, secret :
2. ... il sera imperturbablement boutonné et circonspect en présence d'un inconnu, dont il ne sait pas le nom et la valeur, et auquel il serait exposé à témoigner trop ou trop peu de courtoisie. Il l'ignore et l'évite; s'il est abordé, il se détourne; si on lui adresse la parole, il coupe court avec hauteur. Amiel, Journal intime,1866, p. 224.
4. ESCR. Fleuret boutonné. Fleuret dont l'extrémité est garnie d'un bouton :
3. Votre plume n'est point un cric empoisonné : C'est une arme courtoise, un fleuret boutonné. A. Pommier, Crâneries et dettes de cœur,1842, p. 141.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 217. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 214, b) 579; xxes. : a) 332, b) 229.

Boutonné : définition du Wiktionnaire

Adjectif

boutonné \bu.tɔ.ne\

  1. (Sens propre) (En parlant d’un vêtement) Fermé au moyen de boutons.
    • Un tricot brun mal boutonné s’ouvrait sur sa poitrine. — (Edmond et Jules de Goncourt, Sœur Philomène, G. Charpentier, 1889, p. 121)
  2. (Par métonymie) (En parlant d’une personne) Dont le vêtement est fermé au moyen de boutons.
    • Il était poudré, ganté, brossé, boutonné ; son habit bleu clair ne faisait pas un pli. — (Victor Hugo, Quatrevingt-treize, 1874, 2e partie, livre 2, chap. 1)
  3. (Figuré) Convenable, correct.
    • Autant je suis débraillé dans mes autres livres, autant dans celui-ci je tâche d’être boutonné et de suivre une ligne droite géométrique. — (Gustave Flaubert, lettre à Louise Colet, 1er février 1852, dans Œuvres complètes, t. 13, Correspondance 1850-1859, Club de l’honnête homme, Paris, 1974, p. 164)
  4. (Figuré) Renfermé, secret.
    • D’une nature peu expansive bien que sensible au fond, il passe pour être très boutonné. — (André Theuriet, Bigarreau, 1886)
  5. (Héraldique) Qualifie une fleur à bouton d’un autre émail.
    • La rose se dit boutonnée lorsque son cœur n'est pas du même émail que la fleur. — (Eugène Viollet-le-Duc, article « Armoirie » dans Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1856)
  6. (Escrime) Qualifie un fleuret dont l’extrémité est pourvue d’un bouton.
    • Mais autre chose est un assaut courtois avec un fleuret boutonné, une poitrine garantie par un plastron et le visage caché sous un masque ; autre chose est un duel, l’épée nue à la main et les yeux dans les yeux d’un ennemi qui en veut à votre vie. — (Charles Mérouvel, Mortes et vivantes, E. Dentu, 1890, p. 661)

Forme de verbe

boutonné \bu.tɔ.ne\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe boutonner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Boutonné : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOUTONNER. v. intr.
Pousser des boutons. Les rosiers commencent à boutonner. Son visage boutonne. Il est aussi transitif et signifie Fixer au moyen d'un ou de plusieurs boutons. Boutonner son veston, son gilet.

SE BOUTONNER signifie Fermer ses vêtements au moyen des boutons. Cet enfant ne sait pas encore se boutonner. En termes d'Escrime, Boutonner quelqu'un, Lui donner un coup de bouton de fleuret. Fig. et fam., C'est un homme toujours boutonné, boutonné jusqu'à la gorge, jusqu'au menton, C'est un homme qui a grand soin, lorsqu'il parle ou qu'on l'interroge, de ne pas laisser pénétrer sa pensée, ses desseins.

Boutonné : définition du Littré (1872-1877)

BOUTONNÉ (bou-to-né, née) part. passé.
  • 1Un visage boutonné, couvert de boutons.
  • 2 Terme de blason. Roses, fleurs boutonnées, fleurs dont les feuilles sont d'un émail, et le bouton d'un autre.
  • 3Dont les boutons sont mis. Il portait un habit boutonné sur la poitrine.

    Fig. Cet homme est toujours boutonné jusqu'à la gorge, jusqu'au menton, boutonné comme un portemanteau, il ne laisse pénétrer ni ses desseins, ni sa pensée.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Boutonné : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

BOUTONNÉ, en termes de Blason, se dit du milieu des roses & des autres fleurs, qui est d’un autre émail que la fleur. Il se dit aussi d’un rosier qui a des boutons & des fleurs de lis épanoüies, comme celle de Florence, d’où sortent deux boutons.

Gotafrey en Dauphiné, d’argent à trois roses de gueules, boutonnées d’or. (V)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « boutonné »

Étymologie de boutonné - Wiktionnaire

Participe passé de boutonner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « boutonné »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
boutonné butɔne play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « boutonné »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « boutonné »

Langue Traduction
Portugais abotoado
Allemand zugeknöpft
Italien abbottonato
Espagnol abotonado
Anglais buttoned
Source : Google Translate API

Antonymes de « boutonné »



mots du mois

Mots similaires