La langue française

Boursouflé, boursouflée

Définitions du mot « boursouflé, boursouflée »

Trésor de la Langue Française informatisé

BOURSOUFLÉ, ÉE, part. passé, adj. et subst.

I.− Part. passé de boursoufler* A.
II.− Emploi adj. Sert de superlatif à enflé, gonflé.
A.− [En parlant du physique d'une pers. et plus partic. d'une partie du corps] Enflé, gros et mou. Elle le poussa dans sa loge. C'était une grosse vieille femme, pâle et boursouflée (Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 443).
P. métaph. Un immense ciel mat, boursouflé de gros nuages (Courteline, Femmes d'amis,1888, p. 140):
1. ... deux hautes marguerites se rencontrèrent et enfoncèrent l'une dans l'autre leurs belles têtes boursouflées... Renard, La Lanterne sourde,1893, p. 162.
B.− Usuel. [En parlant du style, du ton, des paroles] Ampoulé, grossi :
2. La pièce de Corneille [Médée] est ennuyeuse, ostentatoire, boursouflée, mais il serait surprenant qu'elle n'eût pas d'intérêt. Brasillach, Pierre Corneille,1938, p. 191.
C.− Rare. [En parlant du comportement moral] Passions boursouflées (Balzac, La Peau de chagrin,1831, p. 281).
Boursouflé de.Boursouflé d'importance (Balzac, Œuvres diverses,t. 2, 1850, p. 431).
III.− Emploi subst.
A.− P. ell. Homme gros et gras. Ces gros boursouflés, ils sentent déjà sur pied (Aymé, La Mouche bleue,1957, p. 204).
B.− Emploi masc. neutre. [En parlant du style] Caractère de ce qui est boursouflé :
3. Quand les poëtes de l'époque classique n'y prennent pas garde, ils deviennent aisément prosaïques et languissants, comme les autres de l'école contraire tendent très-vite, s'ils ne se soignent, au boursouflé, au bigarré ou à l'obscur. Sainte-Beuve, Portraits littér.,t. 2, 1844-64, p. 236.
ÉTYMOL. ET HIST. − a) Ca 1200 adj. bousouflé « enflé » (Ansëis de Carthage, 250 dans Z. rom. Philol., t. 9, p. 597); 1223 boursouflé (G. de Coincy, Mir., éd. A. Långfors, 176, 53 dans IGLF Litt.), graphies du xiiies.; ca 1450 boursouflé (Myst. du viel Testament, XXXVII, 35667, éd. J. de Rothschild, ibid.); xves. subst. (Annales archéologiques, XV-162, ibid.); b) 1546 adj. « enflé d'orgueil » (Rabelais, Tiers Livre, chap. 38, éd. Marty-Laveaux); av. 1701 en parlant du style (St Evremont dans Fur.); 1763 subst. (Volt., Lett. Voisenon, 23 févr. dans Littré); c) av. 1837 adj. « vainement comblé » (Fourier dans Lar. 19e). Bousouflé formé du rad. onomatopéique *bod- exprimant le gonflement, v. boudin (Diez5, p. 529, s.v. bouder; Dauzat 1973) et de soufflé*. La forme boursouflé par croisement avec bourré* « rempli de bourre »; v. aussi P. Guiraud dans Z. rom. Philol., t. 77, p. 444 et Etymol., p. 11. L'hyp. d'une substitution de boursoufler au type boudenfler (Gamillscheg dans Z. rom. Philol., t. 41, p. 516; EWFS2) constitue un détour inutile que ne justifie pas la chronologie.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 126.

Wiktionnaire

Adjectif

boursouflé \buʁ.su.fle\

  1. Se dit figurément d’une manière pompeuse et vide d’écrire, de parler.
    • Un style boursouflé.
    • Éloquence boursouflée.

Forme de verbe

boursouflé \buʁ.su.fle\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe boursoufler.

Forme d’adjectif

boursouflée \buʁ.su.fle\

  1. Féminin singulier de boursouflé'.

Forme de verbe

boursouflée \buʁ.su.fle\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe boursoufler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOURSOUFLER. v. tr.
Rendre enflé. Le vent lui a tout boursouflé le visage. Voyez comme il se boursoufle peu à peu, Il s'enfle peu à peu. Le participe passé

BOURSOUFLÉ, ÉE, se dit figurément d'une Manière pompeuse et vide d'écrire, de parler. Un style boursouflé. Éloquence boursouflée.

Littré (1872-1877)

BOURSOUFLÉ (bour-sou-flé, flée) part. passé.
  • 1Enflé. Visage boursouflé.
  • 2 Fig. Style boursouflé, style où domine une emphase vide. Quels seront les heureux poëtes, Les chantres boursouflés des rois ? Voltaire, Ép. 56. Un mélange du style poétique et boursouflé avec le langage de la philosophie, Voltaire, Lett. Thieriot, 7 février 1759.

    Substantivement. Je ne peux plus souffrir le boursouflé et une grandeur hors de nature, Voltaire, Lett. Voisenon, 23 févr. 1763.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « boursouflé »

→ voir boursoufler
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « boursouflé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
boursouflé bursufle

Évolution historique de l’usage du mot « boursouflé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « boursouflé »

  • L’exemple iranien est l’un des plus graves. Voilà un pays qui s’est enfermé dans la radicalité mais ne dispose d’aucun moyen pour poursuivre les politiques affichées. Certes, le régime des ayatollahs ne cesse pas d’invoquer son accès à la puissance nucléaire, ce qui terrorise l’Europe et le Proche-Orient, mais il est tellement affaibli par l’embargo américain qu’il ne poursuivra dans sa voie suicidaire que s’il continue d’appliquer sa politique interne de répression. Ali Khamenei, boursouflé par la haine contre l’Amérique, mais aussi contre l’Europe, rencontre de plus en plus de difficultés dans sa quête de domination et d’indépendance. Il représente une menace à prendre au sérieux, ce qui n’empêche pas l’autoritarisme des ayatollahs de devoir rendre des comptes à un peuple iranien de plus en plus las des mesures prises par le gouvernement sous l’influence des « Gardiens de la révolution », prêts à sacrifier le bien-être des Iraniens au profit d’un programme absolutiste. , Covid, impact géopolitique | Le blog de Richard Liscia
  • "Moi, je suis pire que Dutroux." Le tueur en série se délecte de lui­-même. Parle souvent de lui à la troisième personne. Sa vie se nourrit de la mort des autres. Il s’oxygène en leur volant leur dernier souffle, se repaît de leur agonie. Petit bonhomme à l’ego boursouflé, aux mains larges, dressées pour dessiner avec précision et étrangler sans hésitation. Ouvrier méticuleux et plutôt doué, le natif des Ardennes parle de "mon entreprise", de "ma carrière" pour évoquer ses crimes. Détaché à l’extrême. Père de famille à cinq reprises, il a des mots glacés quand il apprend la mort accidentelle de son fils aîné. "Il faut tout de suite qu’on aille le voir parce qu’il va être raide", raconte la maman. www.lyonne.fr, "Moi, je suis pire que Dutroux" : le parcours du tueur en série Michel Fourniret s’est arrêté le 26 juin 2003 - Auxerre (89000)
  • - dans la mode (matières et manières) et les modes de vie (alimentaires, sanitaires), les pratiques (le ballon, l’aérostat à vapeur) et usages sociaux, n’observe-t-on pas un intérêt et un goût récurrents tout au long du siècle pour le léger, négation du gonflé, du boursouflé, nés de la tabula rasa qui ouvre le siècle ? , La légèreté au XIXe siècle (Dijon)
  • Assuncao n’a pas passé des années dans les échelons supérieurs de la division sans raison et il a fallu quelque chose de spécial pour l’arrêter sous la forme d’un crochet droit boursouflé au menton. Betanews.fr, UFC 250: Aljamain Sterling se lève pour une grosse soirée de poids coq - Betanews.fr

Traductions du mot « boursouflé »

Langue Traduction
Anglais bloated
Espagnol hinchado
Italien gonfio
Portugais inchado
Source : Google Translate API

Synonymes de « boursouflé »

Source : synonymes de boursouflé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « boursouflé »

Boursouflé

Retour au sommaire ➦

Partager