La langue française

Borée

Sommaire

  • Définitions du mot borée
  • Étymologie de « borée »
  • Phonétique de « borée »
  • Évolution historique de l’usage du mot « borée »
  • Traductions du mot « borée »

Définitions du mot borée

Trésor de la Langue Française informatisé

BORÉE, subst. masc.

Littér. Vent du nord.
MYTH. Personnification de ce vent :
1. Ô Muse de mon cœur... Auras-tu, quand Janvier lâchera ses borées, ... Un tison pour chauffer tes deux pieds violets? Baudelaire, Les Fleurs du Mal,1857-61, p. 23.
2. Le vent, c'est-à-dire cette populace de titans que nous appelons les Souffles. L'immense canaille de l'ombre. L'Inde les nommait les Marouts, la Judée les Kéroubims, la Grèce les Aquilons. Ce sont les invisibles oiseaux fauves de l'infini. Ces borées accourent. Hugo, Les Travailleurs de la mer,1866, p. 322.
PRONONC. − Dernière transcr. dans DG : bò-ré.
ÉTYMOL. ET HIST. − xves. vent de Borée « vent du nord » (Oct. de Sainct-Gelays, 12elivre de l'Eneide dans Delb. Notes, ms. Sorbonne); 1559 Borée « nom poétique du vent du nord » (J. Doublet, Poésies, 63, Jouaust, ibid.). Empr. au lat. boreas « vent du nord, aquilon » et « nord, septentrion », fréq. dans la lang. poét., empr. au gr. β ο ρ ε ́ α ς, nom propre du vent du nord.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 3.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Lavedan 1964.

Wiktionnaire

Nom commun

borée \bɔ.ʁe\ masculin

  1. (Poétique) Vent du Nord, l’un des plus froids et des plus violents.
    • Ô muse de mon cœur, amante des palais,
      Auras-tu, quand Janvier lâchera ses Borées,
      Durant les noirs ennuis des neigeuses soirées,
      Un tison pour chauffer tes deux pieds violets ?
      — (Charles Baudelaire, « La Muse Vénale », 1857)
    • La monstrueuse enflure des borées qui soufflent la gloire n’était rien en comparaison de l’enflure délirante des inscriptions, outrage aux nations qu’on voit renversées de la foudre, terrassées, garrottées. — (Jules Michelet, Histoire de France : Louis XIV et la révocation de l’édit de Nantes, tome douzième, Ernest Flammarion, Paris, 1893, p. 342)
  2. (Héraldique) (Rare) Meuble représentant un visage soufflant dans les armoiries. À rapprocher de aquilon et Éole.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Forme d’adjectif

borée \bɔ.ʁe\

  1. Féminin singulier de boré.

Forme de verbe

borée \bɔ.ʁe\

  1. Participe passé féminin singulier de borer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BORÉE (bo-rée) s. m.
  • Le vent du nord. Il est du style poétique.

HISTORIQUE

XIIIe s. La boire ne laissa sa nef prendre, Hist. occid. des Croisades, t. II, p. 310. Devers la boire estoit le legat, ib. p. 337.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BORÉE, s. m. (Physiq.) nom dérivé du Grec, & dont on se sert communément pour signifier le vent de nord. Voyez Vent & Nord.

Les étymologistes font venir ce mot du Grec βοὴ, clamor, bruit ; ou de βορὰ, esca, aliment ; soit parce que l’on regardoit ce vent comme donnant de l’appétit, ou parce qu’on le croyoit bon pour les fruits de la terre qui nous donnent la nourriture. D’autres le dérivent de l’Hébreu, biojah, aliment, ou de beri, tranquillité, ou de bor, pureté, ou de bar, blé. Les anciens supposoient que ce vent se faisoit sentir principalement en Thrace. Pezron remarque qu’anciennement borée signifioit le vent de nord, & qu’il souffloit chez ces peuples pendant le solstice d’été. Il ajoûte que ce mot vient du mot Celtique bore, matin, parce que les premiers rayons du soleil se font voir en été au nord-est, & qu’ordinairement c’est de ce point que ce vent commence à souffler. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « borée »

Βορέας, qui, d'après Max. Müller (Lectures on the science of lenguage, 2e sér., p. 8, n° 2), est proprement le vent des montagnes, de Βόρος, autre forme de ὄρος, montagne.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De Borée, qui, dans la mythologie grecque, est le fils d’Éos (l’Aurore) et d’Astraéos. Il est la personnification du vent du nord.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « borée »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
borée bɔre

Évolution historique de l’usage du mot « borée »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « borée »

Langue Traduction
Anglais boreas
Allemand boreas
Source : Google Translate API
Partager