La langue française

Bistrotière

Sommaire

  • Définitions du mot bistrotière
  • Étymologie de « bistrotière »
  • Phonétique de « bistrotière »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bistrotière »
  • Citations contenant le mot « bistrotière »
  • Traductions du mot « bistrotière »

Définitions du mot « bistrotière »

Wiktionnaire

Nom commun

bistrotière \bis.tʁɔ.tjɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : bistrotier)

  1. Celle qui tient un bistrot.
    • Je l’entends encore, avec sa gouaille de bistrotière,qui me parle de ses cousins « engliches » de Barneville. — (Marion Ruggieri, Pas ce soir, je dîne avec mon père, chapitre 6, Grasset, 2008)
    • Les exclamations des joueurs de tarot emplissaient la salle enfumée, ainsi que les remarques spirituelles d’Ida qui avait le verbe haut & savait être à la fois ferme & aimable, comme toute bistrotière digne de ce nom. — (Lionel Labosse, M&mnoux, Publibook, 2018, p. 105).

Forme d’adjectif

bistrotière \bis.tʁɔ.tjɛʁ\

  1. Féminin singulier de bistrotier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « bistrotière »

(Années 1940) Dérivé de bistrot avec le suffixe -ière.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bistrotière »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bistrotière bistrɔtjɛr

Évolution historique de l’usage du mot « bistrotière »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bistrotière »

  • Mathieu Fortin, aux commandes du premier, propose une cuisine très bistrotière, des plats de partage comme ce jarret de veau confit sept heures. Le chef du second, Bruno Wlodarczyk, prend notamment plaisir à remettre au goût du jour des mets traditionnels comme ce poulet jaune des Dombes farci à l'estragon. Le Figaro.fr, 48 heures à Annecy, cap sur la Venise des Alpes pour une bouffée d'air
  • Transformé, Le Cerf de Cossonay, qui n’a pourtant rien perdu de son élégance. Il y a une nouvelle touche bistrotière et urbaine en ces lieux où le célèbre chef accompagne les repreneurs en tant que consultant Le Temps, Premier service à La Fleur de Sel, chez Carlo Crisci - Le Temps
  • L'adresse roulait déjà à belle allure, mais, depuis le récent changement de main, la maison est passée à la vitesse supérieure. Derrière une jolie carrosserie bistrotière (façade en verre et en bois), on s'installe, côté passager, sur des chaises Baumann dans un 2-pièces cuisine ouverte.  LExpress.fr, Paris, 13e: Simone passe la vitesse supérieure - L'Express Styles
  • Le 29 mai, la bistrotière est convoquée à la sous-préfecture de Morlaix. Elle s’y rend avec toutes les attestations, prouvant que sa mère est malade, que des infirmières viennent lui donner des soins et qui confirment que le bar a toujours été fermé depuis le début du confinement. « Là-bas, on m’a dit que je n’aurai qu’un simple avertissement. Entre-temps, les gendarmes sont pourtant venus signifier la fermeture administrative de trois mois. On a l’impression que leur décision était déjà prise », déplore Sarah Saadaoui.Le couple décide de ne pas en rester là, demande à son avocat et au maire de préciser les faits. « J’ai bien constaté que le bar avait toujours été fermé. Je n’ai jamais vu une voiture garée devant et les portes ont toujours été closes », confirme le premier magistrat d’Elliant, René Le Baron. Le Telegramme, La bistrotière sanctionnée pour avoir fêté les 80 ans de sa mère - Elliant - Le Télégramme
  • La décision de fermer peut sembler brutale mais les commerçants ont la pression. L’enjeu, c’est le risque d’une fermeture administrative. Ou comment passer du déconfinement à la déconfiture. « Au mois de mai, j’ai déjà eu la visite des gendarmes parce que trois clients buvaient un café sur la terrasse ». La bistrotière a écopé d’un avertissement. Ce n’est pas la seule. Le Telegramme, Les troquets boivent la tasse - Pont-l'Abbé - Le Télégramme
  • À Vierzon aussi, tables et parasols ont, dès mardi, fleuri en extérieur, grappillant quelques précieux mètres à la relance de l’activité bistrotière. Le feu vert a été donné par la municipalité « partout où cela était possible, afin d’aider des professionnels qui en ont bien besoin », avance le maire Nicolas Sansu, dont le conseil municipal doit, à son tour, le 25 juin, délibérer concernant l’exonération des droits de terrasse. www.leberry.fr, À Bourges, Vierzon et Saint-Amand, des bistrots misent sur de plus grandes terrasses pour sortir de la mauvaise passe - Bourges (18000)
  • La popote, c'est David John Kelly (ancien du 6 Paul Bert) qui s'y colle, et ça donne une chouette cuisine bistrotière comme par exemple : terrines, assiettes de super charcuterie à partager ; œufs mollets frits ; aubergines grillées. Et aussi, testés il y a quelques jours à emporter : focaccia au chorizo pour garder le moral (2 euros) ; tendre saumon gravlax avec asperges blanches et petits pois (10 euros) ; et aussi une terrine de poulet, boudin noir et sauce piccalilli (8 euros).  lejdd.fr, Fête de la musique, expos, balades... nos idées pour le dimanche 21 juin à Paris et en Ile-de-France
  • Un croque-monsieur généreusement garni en fromage gratiné et béchamel, une soupe à l'oignon qui déborde du bol, des escargots de Bourgogne baignant dans le beurre persillé... De la comfort food à la française, tel est le credo de chef Ludo. De son vrai nom, Ludovic Lefebvre, un natif d'Auxerre installé à Los Angeles depuis bientôt 25 ans. Avec pas moins de six adresses au compteur, dont un restaurant étoilé au guide Michelin 2019 (Trois Mec), le Californien d'adoption régale les gourmets américains dans une ville qui n'a pas l'aura gastronomique de New York ou San Francisco. La clé de son succès ? Une gouaille sans pareil, popularisée en 2013 avec la participation du chef à l'émission "The Taste" sur la chaîne ABC, sorte de "The Voice" de la food. Ses assiettes gourmandes, qui n'ont pas peur d'en faire trop (à l'image de son auteur) ont su faire le reste, avec leur âme bistrotière revisitée à la sauce US.   LExpress.fr, Chef Ludo, le Français de L.A. qui revisite le bistrot à la sauce US - L'Express Styles
  • Nom : Mathey. Prénom : Stéphanie. Âge : 38 ans. Métier : ingénieure et bistrotière. Pourquoi Elle ? Parce que la Cop24 vient de démarrer en Pologne. Franceinfo, La femme du jour. Stéphanie Mathey, ingénieure et bistrotière
  • Dans l’assiette, la cuisine est raffinée et généreuse, mettant en avant des produits de terroirs chinés par Mike Germon et Dimitri Duffour, le chef. Une approche bistrotière, maîtrisée et inventive, pour créer un moment épicurien hors du temps. Dans le verre, les vins des propriétés de Magali et Thibaut Decoster sont bien sûr mis à l’honneur, mais pas uniquement. La carte propose également 300 belles références représentant les terroirs français, sélectionnées par Mike Germon, directeur de l’Atelier de Candale et ancien chef sommelier de La Grande Maison à Bordeaux. C’est en 2017 que Magali et Thibaut Decoster font l’acquisition de l’Atelier de Candale, véritable institution locale au cœur des vignes. Avec son dynamisme débordant, le couple y cultive la même énergie qu’au clos des Jacobins et au château La Commanderie, les deux fameux grands crus classés qu’ils exploitent déjà depuis 2005. En véritables ambassadeurs de l’art de vivre à Saint-Émilion, leur recette est toujours la même: proposer des produits de grande qualité aux bons vivants avec une démarche épicurienne, mêlant convivialité et authenticité. Le Figaro - Le Figaro Vin, Le vignoble bordelais par le menu - Le Figaro Vin
  • En ce 1 er jour de 2018, Marie-Louise Wirth, 100 ans et un bon mois, ne sera pas derrière son comptoir. « Je vais au restaurant avec mes copines. J'ouvre et je ferme mon café quand je veux », prévient la patronne, depuis soixante-quatre ans, du troquet sans nom, juste à côté de la mairie d'Isbergues (Pas-de-Calais). Le 23 novembre, la doyenne des bistrotières de l'Hexagone a célébré, dans les 20 m 2 de son établissement son siècle d'existence... sous les projecteurs! « C'était un peu trop. Vous savez, moi, je suis plutôt solitaire », confie-t-elle. leparisien.fr, Nos héros de 2017 : Marie-Louise Wirth, la bistrotière centenaire - Le Parisien
  • Des murs aux couleurs vertes, un pan recouvert de papier peint à motifs tout droit sortis des seventies, un ours blanc laqué sur une console. Bienvenue dans l’univers du Bistrot de Léon. Ici, les codes sont faits pour être déconstruits, de même que les stéréotypes de la culture bistrotière : pas plus de pot de Beaujolais que de nappes vichy sur les tables. www.lepopulaire.fr, À Limoges, le Bistrot de Léon mise sur la cuisine du marché - Limoges (87000)
  • Venue de la Marne, la bistrotière a traversé la moitié de la France en 2000 pour débarquer au port de Lesconil. Ancienne commerçante ambulante, elle cherchait un bar à reprendre en Bretagne. C’est le coup de cœur pour « le village, l’ambiance, la convivialité », se souvient-elle, après s’être laissé convaincre de nous rencontrer. À l’époque, « c’était différent, il y avait plus de pêcheurs et c’était beaucoup plus festif », regrette-t-elle à demi-mot. Quant au bar, il a de la gueule avec son chalutier en enseigne, surplombé par un mât récupéré sur un vieux bateau. Le fonds de commerce racheté, Catherine Viret pose ses valises dans le Pays bigouden Le Telegramme, Le Télégramme - Pont-l'Abbé - Bistrotières (13). Catherine, à la barre du Galion
  • Cet hiver, le chef Felipe Alloin, aux commandes du Café Prunier, s'amuse à réinventer ce grand classique de la cuisine bistrotière en une version caviar et saumon.  Vogue Paris, La recette du croq’ caviar du Café Prunier | Vogue Paris
  • HACHÉ MENU - On retrouve le chef deux étoiles du Grand Restaurant pour la remise en selle d’une institution bistrotière des Halles. Courez-y! Le Figaro.fr, L’Épi d'Or repris par Jean-François Piège, quel réveil!
  • Il ne reste plus aujourd’hui que de rares restes de cette institution présente dans le secteur avant même que le premier pneu sorte, en 1955, de l’usine Michelin voisine. Avant d’être prisée des Bibs, la halte bistrotière l’était des jardiniers qui cultivaient un lopin de terre sur le site devenu celui du manufacturier. www.leberry.fr, En sursis avec le coronavirus, le restaurant La Petite vitesse, à Bourges, a finalement été démoli - Bourges (18000)
  • Depuis, le Bouillon Pharamond a quelque peu changé, tout en gardant cette richesse historique qui lui est propre. Suite à un véritable coup de cœur pour le Pharamond, Benjamin Moréel et Christopher Préchez – deux amoureux de la restauration déjà investis dans de nombreux projets (Café de mars, Lefty, Little Georgette, John Weng, Le POD) – ont décidé de reprendre l’institution, pour en faire un lieu attrayant au charme inéluctable, avec une cuisine bistrotière soignée et accessible.   TTT Magazine, Pharamond : un Petit Bouillon au cœur du quartier des Halles · TTT Magazine
  • La bistrotière aura passé sa vie derrière le comptoir. D’abord à Quimper, puis à l’île Tudy avant d’atterrir à Pont-l’Abbé en 1980. La bar devient PMU en 1984. Ce qui a évolué ? « La peur du gendarme à coup sûr. Les clients sont devenus plus sages. Ça se voit au nombre de tournées payées. Elles ont diminué ». Finies aussi les grandes heures de l’USP (qui a fusionné en 1991 avec la JA pour devenir le Football Club de Pont-l’Abbé) dans les années 80. « Le dimanche, on avait entre 400 et 600 personnes. Il fallait préparer les casse-croûte. On était cinq à servir au bar. C’était dingue. Ça a bien changé », se souvient la patronne. Le Telegramme, Le Télégramme - Pont-l'Abbé - Bistrotières (11). Odile, une vie de zinc
  • Un plat printannier coloré où le thym et la verveine s'associent à la poitrine de porc. Sans oublier les petits pois et la crème de menthe, la touche finale de cette recette bistrotière signée Franck Baranger. LExpress.fr, Recettes: les grands classiques de la cuisine de bistrot et de la bistronomie - L'Express Styles
  • La cuisine bistrotière n'a jamais eu autant la cote à Paris. La preuve, un florilège de nouvelles brasseries y fleurissent chaque jour. Institutions revampées ou nouvelles venues, voici 5 adresses où déjeuner et dîner ce mois d'août à Paris. Vogue Paris, 5 nouvelles brasseries ouvertes en août à Paris | Vogue Paris
  • L’estaminet de Monique pourrait bien être le prochain. Déjà parce qu’elle est la plus ancienne bistrotière du village et qu’elle aurait dû faire valoir ses droits à la retraite depuis trois ans. « Mon établissement est le prolongement de ma maison, c’est toute ma vie. Le vendre, ça voudrait donc dire partir. Je ne vais quand même pas me congédier ! », ironise-t-elle. www.lamontagne.fr, « C’est ma raison de vivre » : retraitée, Monique tient toujours l'un des derniers cafés de Bagnols (Puy-de-Dôme) - Bagnols (63810)
  • La poignée de main de Cathy est franche, entre deux cafés serrés et une plonge à vider. La bise, la Penmarchaise la réserve aux habitués, aux journaliers ou aux vacanciers qu’elle croise d’une année sur l’autre. C’est un peu la dernière bistrotière historique de Saint-Gué, après le décès de Christian Geffroy, dit Mouscoul, il y a un peu plus d’un an. Ce bar, au 396, rue Lucien-Le Lay, celle qui assortit ses lunettes à la couleur de son haut en est propriétaire depuis 1992. Mais, derrière le zinc, elle y est depuis sa plus tendre enfance. Le Telegramme, Bistrot. Chez Cathy, une affaire de famille - LeTelegramme Soir
  • Ce retour aux sources bistrotières en 1988, Huguette l’a réalisé après une longue parenthèse charcutière, démarrée à l’âge de 21 ans, au côté de son mari, dans leur boutique nivernaise, à Saint-Pierre-le-Moûtier. « Le commerce, j’ai toujours eu ça dans le sang. Quand l’opportunité de tenir le Gavroche s’est présentée, je l’ai saisie. » www.leberry.fr, Huguette va bientôt fermer le Gavroche, le plus vieux des bars de l’avenue Marcel-Haegelen - Bourges (18000)
  • Dix semaines après avoir baissé le rideau, les troquets sont dans les starting-blocks. Ils pourraient rouvrir le 2 juin (*). Et visiblement, il est temps. « Tout le monde est en attente, a envie de sortir », confie Lionel Jacq qui a conservé un lien étroit avec sa clientèle pendant le confinement. « Les gens sont en manque, ils ont besoin d’échanger, de communiquer. J’organisais de nombreux événements culturels (concert, théâtre, atelier d’écriture) que j’ai dû stopper », explique Cathy Larnicol (« Chez Cathy »). Du côté de Saint-Guénolé, l’heure est au grand ménage. La bistrotière souhaite redémarrer son activité le plus vite possible. « Je suis en train de poser du ruban adhésif au sol pour créer un circuit pour ne pas se croiser ». La bistrotière est plutôt optimiste. « On aura peut-être plus de monde cet été. Avec la crise, j’ai l’impression que pas mal de citadins veulent venir vivre ici. On a une sacrée qualité de vie ». Le Telegramme, Les bars vont-ils encore trinquer ? - Pont-l'Abbé - Le Télégramme
  • Depuis 1908, cette institution régale de cuisine bistrotière les bienheureux du quartier et les touristes en quête de french touch. Même Barack Obama y a dîné ! Sol en mosaïque, folkloriques nappes brodées à carreaux roses et rouges, aimables serveurs en noir et blanc… On se croirait dans une carte postale animée, voire un Fabuleux Destin d’Amélie Poulain version rive gauche. Lire la suite Télérama.fr, J'ai déjeuné dans le bistrot où Barack Obama a mangé un gigot - Sortir - Télérama.fr
  • À s’amuser d’une petite inspection de rigueur, la tenue bistrotière est de sortie. Rien de mieux à signaler si ce n’est, soudain, en terrasse, des bouches, des doigts taquinant Le Figaro.fr, Oui mon général!, à l’assaut
  • Christine et Loïc Frerejouan tiennent le Café de la Place, « en bas du bourg ». Outre leur activité bistrotière, ils proposent également tabac, jeux-loto et presse locale à une clientèle composée d’habitués. La morosité commence à gagner du terrain. Le Telegramme, Le Télégramme - Fouesnant - La vente de cartouches a explosé au Café de la Place
  • Pour cette troisième adresse, le chef iconoclaste s'est entouré d'une équipe exclusivement italienne : le chef exécutif, Ivan Ferrara, le directeur de salle, Gianluca Modafferi ou encore le Sommelier, Michele Lella. Quant à la décoration, elle est chaleureuse : son bois foncé, son sol en damier rouge et blanc et ses banquettes en cuir noir convoquent la tradition bistrotière. Numéro Magazine, Le chef étoilé Pierre Gagnaire ouvre un restaurant italien
  • Appartement indépendant, suite, chambre de charme, jardins, bar éphémère et bain suédois... L'Alpaga, hôtel 5 étoiles face au Mont-Blanc, est une authentique halte montagnarde avec vue sur la chaîne des Aravis, les pistes et le village mégevan. Dans l'assiette ? Poissons du lac Léman, légumes de la région et de saison, canard, veau et chevreuil à la Table de l'Alpaga, restaurant gastronomique d'Anthony Bisquerra (une étoile au Michelin), ou bien une ardoise de charcuterie de Savoie, un filet de truite ou un suprême de volaille fermière à l'Onyx, son annexe bistrotière.   LExpress.fr, Alpaga, dormir face au Mont-Blanc - L'Express
  • Baguette craquante, beurre frais et jambon blanc, difficile de faire plus français que ce sandwich indémodable, coqueluche des cafés parisiens. Alors que la cuisine bistrotière n'a jamais eu autant la cote, voici 8 bonnes adresses où le déguster à Paris. Vogue Paris, Où trouver le meilleur jambon-beurre à Paris? | Vogue Paris
  • Il y a le café terroir, son annexe bistrotière et sa cave à vin, tout à côté, dans la voisine rue Montcharmont, la salle empierrée, les tables en bois, l’ambiance relaxe d’un bouchon moderne. Et le vrai coup de main en cuisine du jeune Thomas Asti, qui a travaillé notamment chez Yannick Alléno au Terroir Parisien à Paris, chez ses parents dans une table italienne de qualité à Lyon (« Tartufo »), sans omettre Takao Takano et chez Christian Têtedoie à Lyon. En salle, Jean-François Têtedoie, le fils du dernier nommé veille au grain (à ne pas confondre avec son frère Maxime, qui est, qui, au Café du Peintre, avec sa mère). Le blog de Gilles Pudlowski - Les Pieds dans le Plat, Café Terroir, restaurant Lyon - une belle halte au Café Terroir | Le blog de Gilles Pudlowski - Les Pieds dans le Plat
  • Pour son décor Art nouveau entièrement retapé et parce que le chef Christophe Moisand y sublime des produits de saison, Bouillon Julien s'annonce comme la nouvelle halte bistrotière alléchante de la rentrée. Visite guidée. Vogue Paris, Bouillon Julien le nouveau restaurant de la rentrée 2018 à Paris | Vogue Paris
  • Un siècle après sa fondation, dix ans après sa reprise par Cyril Lignac, la personnalité culinaire préférée des Français, il était temps pour cette institution de se refaire une beauté. L'architecte Martin Brudnizki et le Studio be-poles ont patiné les détails Art nouveau (plafond peint, comptoir en marqueterie de marbre) dans le doux camaïeu vert originel. Ton champêtre, esprit iodé : le chef a repensé sa carte autour des produits de la mer pour coller au désir contemporain d'une cuisine bistrotière, mais sans l'excès de viande et de gras. Grazia.fr, La table de la semaine : Le Chardenoux fait peau neuve avec Cy... - Grazia
  • Ils sont là, tous les trois, fiers d'accueillir leurs premiers clients, ultra-enthousiastes. Il faut dire que ce resto d'angle est décoré avec goût : déclinaison bois et bleus en hommage aux bords de mer, matériaux bruts, touches végétales opportunes -les herbes aromatiques qui peuplent les étagères agrémentent les cocktails et les assiettes- et Franck Sinatra dans les enceintes. La méditerranée coule dans les verres et sur la carte des assiettes à partager (prosciutto di Parma, brochettes de kefta, poulpe grillé...), même si, au déjeuner, Ludovic Sals prend commande d'une formule plus bistrotière que voyageuse (14,90 € ou 17,90 € avec dessert), pensée selon les saisons et les envies de son acolyte Auguste Derrien, en cuisine.   LExpress.fr, Chez Mino, petits prix et cocktails bien agités - L'Express Styles
  • Le célèbre restaurant de la cité sarde change de concept: deux salles, deux ambiances pour manger sur le pouce et déguster une belle carte bistrotière Le Temps, Le Cheval Blanc de Carouge se met au galop - Le Temps
  • Qui n’a pas encore fréquenté cet endroit ne peut prétendre connaître le Pays bigouden. C’est un peu de son ADN que l’on vient chercher ici : un air salé, de la bonne chère et un concentré d’hospitalité. Car Marie-Cath, c’est d’abord un sourire. En toutes circonstances. L’élégante sexagénaire, aux yeux bleus perçants et rouge à lèvres carmin, bichonne ses clients. Les plus proches ont le droit à la bise. C’est un rituel. Ici, le tutoiement est la règle. « Je connais pratiquement tout le monde. J’aime bien parler, prendre du temps », confie la bistrotière plutôt discrète lorsqu’il s’agit de se dévoiler. Le Telegramme, Chez Marie-Cath. Entre strass et paillote - LeTelegramme Soir
  • En haut de la butte Montmartre, face au Moulin de la Galette retapé, Antoine Westermann, ex-trois étoiles au Buerehiesel à Strasbourg cédé à son fils, a inventé cette excellente table bistrotière vouée aux oiseaux de basse-cour. À côté des volailles fermières rôties à la broche, frites et salade, les chefs Anthony Clément et Thierry Lebé mitonnent des beignets exquis, des saint-jacques au magret fumé, des bouchées à la reine et un vol-au-vent à la crème de volaille, rarissimes à Paris. Plats du jour, le superbe coq au vin et tagliatelles aux œufs le mardi. Au dessert, le millefeuille au chocolat et la meringue glacée aux marrons. Une adresse pour les meilleurs gourmets. Complet aux deux services, on sert au bar. Slate.fr, Une sélection de bistrots parisiens validés par Alain Ducasse | Slate.fr
  • Déguisée d’une robe bistrotière, arborant une discrétion innocente, le restaurant L’Arcane est l’une de ces perles de table qu’on brandit fièrement lorsqu’on la trouve enfin. Comme le plus beau des trésors, comme une petite fleur magique, pleine de parfums, de couleurs et d’émotions, dont on est fier de cueillir les premiers jours. ParisBouge, Restaurant L'Arcane : cuisine stellaire en habit bistrotier dans le 18ème
  • En plein dans la mouvance bistrotière du moment, Rosie vient d’élire domicile rue du Faubourg Saint-Antoine à Paris. Dans un décor chaleureux signé John Whelan, entre grands lustres miroitants et banquettes moelleuses, les visiteurs y (re)découvrent les grands classiques de la brasserie française. Avec au menu de la charcuterie fine, des coquillettes crémeuses accompagnées de jambon de Paris, l'indémodable saucisse-purée, des Noix de Saint-Jacques et pommes duchesse... Le tout dûment sourcé auprès de 130 petits producteurs régionaux. Vogue Paris, Nos restaurants du moment à tester en janvier 2020 à Paris | Vogue Paris
  • A l’image du Floris à Anières, avec Claude Legras, et de l’Auberge du Lion d’Or à Cologny, avec le duo Gilles Dupont/Thomas Byrne, la haute gastronomie délaisse ses codes guindés et les menus à rallonge de ses cartes au profit d’une certaine légèreté bistrotière. Un choix qui ne surprend pas Jan Bertiaux, propriétaire de l’Artichaut sur les bords de l’Arve bien connu pour son pithiviers de faisan et son ris de veau rôti. «Il y a un désir croissant d’aller davantage vers l’essentiel. Les clients veulent de la sensibilité», observe le patron. Loin de renoncer au goût et à la qualité des produits, ils privilégient la convivialité, même lors d’un timing très serré. La faute à qui? «Aux entreprises qui ont fortement renforcé les règles de comportement lors de la pause déjeuner. Il est de plus en plus rare de voir des hommes d’affaires mélanger travail et plaisir.» Le Temps, S’encanailler au bistrot - Le Temps
  • Ce bistrot populaire sur les pentes des hauts de Belleville est une petite pépite de quartier. A sa tête, la fratrie Fleuriot (Léa et Louis) qui envoient chaque jour une cuisine bistrotière fraîche et de saison et des classiques qui fonctionnent à tous les coups : boudin noir à la langue, pressé de pot au feu… Formules 17,50 et 20€ (déjeuner) L'Obs, Les meilleurs lieux pour déjeuner et dîner aux Buttes Chaumont
  • Le matin, on ouvrait à 7h, les gars de la gare venaient boire leur café et puis les retraités, les cheminots venaient chercher leur journal et boire leur coup de blanc. Lucette Chamberaud, ancienne bistrotière de Busseau France 3 Nouvelle-Aquitaine, Petites gares du Limousin : Busseau et son viaduc en Creuse
  • A la dérobée à travers les persiennes, on imagine le énième lounge tirant sur la corde d'une tendance éculée... Rien à voir! Un comptoir rassembleur, un accueil souriant, de sobres banquettes par-ci, des chaises vintage par-là, un éclairage en douceur... voilà que ce Vertigo nous embarque entre intimisme presque feutré et convivialité bistrotière. Dans les assiettes, au-delà des grignotages charcut'-fromage, cette séduisante planque de quartier nourrit son monde d'une popote pas ramenarde mais soignée, comme ces aubergines à la plancha et au parmesan, ce magret au miel, citron et patates douces -pas mal- ou cette gentille mousse au chocolat et coulis de mangue. Encore plus d'à-propos côté cave, avec un large choix de vins au verre -bien joué, plutôt rare!- et des cuvées signées l'Oratoire Saint-Martin, dans le sud de la vallée du Rhône, Domaine de la Cadette, en Bourgogne, ou la Madura, du côté de Saint-Chinian. Ne jamais se contenter de regarder une adresse à travers ses persiennes...  LExpress.fr, Paris 11e: Vertigo - L'Express Styles

Traductions du mot « bistrotière »

Langue Traduction
Anglais bistro
Source : Google Translate API
Partager