La langue française

Battu, battue

Sommaire

  • Définitions du mot battu, battue
  • Phonétique de « battu »
  • Évolution historique de l’usage du mot « battu »
  • Citations contenant le mot « battu »
  • Traductions du mot « battu »
  • Synonymes de « battu »
  • Antonymes de « battu »

Définitions du mot « battu, battue »

Trésor de la Langue Française informatisé

BATTU, UE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de battre.
II.− Adjectif
A.− [En parlant d'une pers. ou d'un animal]
1. Qui a reçu des coups.
Emploi subst. :
1. Le chef gifla l'une des femmes, donna un coup de pied au derrière de l'autre, habituelle façon d'accentuer ses ordres ... Et les battues l'acceptèrent ainsi ... [en enfants] qui ont besoin de taloches. J. Richepin, Truandailles,1891, p. 19.
Au fig. Qui a l'aspect de quelqu'un qu'on aurait frappé; qui est fatigué et abattu à la fois. Air battu, yeux battus, mine battue :
2. Les cheveux collés au front, comme dans l'agonie, rendaient plus mince son visage d'enfant battu. Mauriac, Le Baiser au Lépreux,1922, p. 171.
Loc. Avoir l'air d'un chien battu; avoir des yeux de chien battu.
2. Vaincu, perdant dans un combat, un jeu, une querelle d'idées, etc. S'avouer battu, ne pas se tenir pour battu :
3. − Ce pauvre général, il a encore été battu aux élections dit la princesse de Parme pour changer de conversation. Proust, Le Côté de Guermantes 2,1921, p. 512.
B.− [En parlant d'une chose] Qui a subi des chocs, une pression ou un mouvement répété. Fer, or battu; terre battue :
4. J'attendis un long moment, je humai la brève fraîcheur nocturne, l'odeur de blé battu qui s'attache au grenier, et je redescendis. Colette, La Maison de Claudine,1922, p. 255.
Au fig. Chemin, sentier battu :
5. Convaincu d'abord que, pour sortir de la route battue des opinions et des systèmes, il fallait porter dans l'étude de l'homme et de la société des habitudes scientifiques et une méthode rigoureuse, je consacrai une année à la philologie et à la grammaire; ... Proudhon, Qu'est-ce que la propriété?1840, p. 119.
Spéc., CHORÉGR. Pas, saut battu; un jeté-battu :
6. ... prenons encore comme exemple un terme que l'on emploie volontiers en souriant et sans en connaître le sens, un jeté-battu : le jeté, saut d'une jambe sur l'autre (qui peut être d'ailleurs fait dessus ou dessous, à droite ou à gauche), est battu quand il est contrarié par un battement, par un choc des mollets en l'air. Arts et litt. dans la société contemp.,1935, p. 4412.
PRONONC. ET ORTH. : [baty]. Fér. Crit. t. 1 1787 écrit battu ou batu, ûe.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 2 620. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 895, b) 4 771; xxes. : a) 4 466, b) 3 424.
BBG. − Gottsch. Redens. 1930, passim.

Wiktionnaire

Adjectif

battu \ba.ty\

  1. Ce qui est battu.
    • […] Des lézards, un serpent peut-être, qu’il s’attendait à tout instant à voir dégringoler parmi les assiettes de fer battu. — (Pierre Benoit, Monsieur de la Ferté, Albin Michel, 1934, Cercle du Bibliophile, page 237.)
  2. (Phonétique) Relatif au battement.

Forme de verbe

battu \ba.ty\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe battre.
    • Nous devions l’empêcher de s’établir à Pétersbourg et dans le golfe de Finlande ; nous devions pénétrer, après avoir battu les troupes bolchevistes, à travers la Livonie et l’Esthonie jusqu’à Narva afin de pouvoir, de là même, agir à temps. — (Erich Ludendorff, Souvenirs de guerre (1914-1918), 2014)

Verbe

battu \Prononciation ?\

  1. (Religion) Prier.

Nom commun

battue \ba.ty\ féminin

  1. (Chasse) Action de plusieurs personnes qui battent les bois et les taillis pour en faire sortir le gibier.
    • […], mordi ! je prends goût à la tuerie. C’est comme qui dirait une battue à l’homme. Je n’ai encore fait que des battues à l’ours ou au loup, et sur mon honneur la battue à l’homme me paraît plus divertissante. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre VII)
    • Les gazelles et les outardes ne manquent pas non plus, mais il faudrait organiser des battues pour s'en emparer. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 123)
    • Les messieurs se déplacent en majestueux arroi pour les grandes battues. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 137)
    • Dans ce cas, le préfet peut limiter l'étendue de la battue : en juin 1840, « une battue est nécessaire sur les communes de Bouesse et Mosnay, mais en raison de l'avancement de la saison, ces chasses doivent être restreintes aux bois qui sont entourés de brandes ou de chemins publics, afin de n'exposer les récoltes à aucun dommage. » — (Daniel Bernard, La fin des loups en Bas-Berry: XIXe-XXe siècles : histoire et tradition populaire, Badel, 1977, p.134)
  2. (Équitation) Bruit que produit le pied du cheval, en frappant sur le sol, dans la marche.
  3. (Phonétique) (Génériquement) Type de consonnes dont le mode d'articulation est le battement.
  4. (Phonétique) (Spécifiquement) (Par ellipse) Consonne battue.
  5. (Textile) Opération par laquelle, dans les magnaneries, on sépare les fils de soie des cocons.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  6. (Zoologie) Trous que se creusent certains poissons dans la vase ou le sable pour y séjourner l’hiver.

Forme d’adjectif

battue \ba.ty\ féminin singulier

  1. Féminin de battu.

Forme de verbe

battue \ba.ty\ féminin singulier

  1. Participe passé, au féminin de battre.

Nom commun

battue \ba.ty\ féminin

  1. (Chasse) Action de plusieurs personnes qui battent les bois et les taillis pour en faire sortir le gibier.
    • […], mordi ! je prends goût à la tuerie. C’est comme qui dirait une battue à l’homme. Je n’ai encore fait que des battues à l’ours ou au loup, et sur mon honneur la battue à l’homme me paraît plus divertissante. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre VII)
    • Les gazelles et les outardes ne manquent pas non plus, mais il faudrait organiser des battues pour s'en emparer. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 123)
    • Les messieurs se déplacent en majestueux arroi pour les grandes battues. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 137)
    • Dans ce cas, le préfet peut limiter l'étendue de la battue : en juin 1840, « une battue est nécessaire sur les communes de Bouesse et Mosnay, mais en raison de l'avancement de la saison, ces chasses doivent être restreintes aux bois qui sont entourés de brandes ou de chemins publics, afin de n'exposer les récoltes à aucun dommage. » — (Daniel Bernard, La fin des loups en Bas-Berry: XIXe-XXe siècles : histoire et tradition populaire, Badel, 1977, p.134)
  2. (Équitation) Bruit que produit le pied du cheval, en frappant sur le sol, dans la marche.
  3. (Phonétique) (Génériquement) Type de consonnes dont le mode d'articulation est le battement.
  4. (Phonétique) (Spécifiquement) (Par ellipse) Consonne battue.
  5. (Textile) Opération par laquelle, dans les magnaneries, on sépare les fils de soie des cocons.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  6. (Zoologie) Trous que se creusent certains poissons dans la vase ou le sable pour y séjourner l’hiver.

Forme d’adjectif

battue \ba.ty\ féminin singulier

  1. Féminin de battu.

Forme de verbe

battue \ba.ty\ féminin singulier

  1. Participe passé, au féminin de battre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BATTRE. (Je bats; nous battons. Je battais. Je battis. Je battrai. Bats. Battant. Battu.) v. tr.
Frapper de coups répétés. Battre un homme. Battre quelqu'un à coups de poing. Battre un chien. Il était défendu de battre de verges un citoyen romain. Fig. et fam., Battre un homme à terre, Accabler quelqu'un qui n'a plus la force de se défendre. Se laisser battre à terre, Se laisser accabler, opprimer, sans opposer aucune défense. Avoir les yeux battus, Avoir le tour des yeux noir et comme meurtri. Fig. et fam., Avoir eu souvent, avoir eu longtemps les oreilles battues et rebattues d'une affaire, En avoir souvent entendu parler. En termes de Guerre, Battre les ennemis. Les vaincre. Notre aile gauche battit l'aile droite des ennemis. Nous les avons battus à plate couture. On dit de même Battre un général, Défaire son armée. Ce général s'est laissé battre, a été battu. Fig. et fam., Ne pas se tenir pour battu, N'en pas démordre, quoiqu'on ait succombé ou échoué dans un procès ou dans une discussion. Prov., Les battus paient l'amende, Souvent ceux qui auraient droit à une réparation sont réprimandés, condamnés, maltraités de nouveau. Dans cette phrase, le participe passé

BATTU est employé comme nom. En termes de Chasse, Se faire battre, se dit d'une Bête fauve qui se fait chasser longtemps dans le même canton. Le cerf s'est fait battre plus de deux heures. En termes d'Art militaire, Battre une place, L'attaquer avec de l'artillerie. Battre en brèche, Tirer avec de l'artillerie contre une muraille, contre un rempart, de façon à y faire brèche. Fig., Battre en brèche une personne, une doctrine, une entreprise. L'attaquer avec tant de force dans une discussion, dans une contestation, qu'il ne lui reste aucun moyen de se défendre. On dit de même Battre quelqu'un en brèche, Le réfuter complètement. Battre en brèche un système, un raisonnement, etc., L'attaquer avec des raisons si fortes qu'il semble impossible d'y rien opposer. Il signifie aussi Frapper certaines choses avec tel ou tel instrument. Battre un habit, un tapis, pour en faire sortir la poussière. Battre un noyer avec des gaules pour en faire tomber les noix. Battre les buissons pour en faire sortir le gibier. Battre le briquet, un caillou, pour en faire sortir du feu. Battre du blé avec le fléau. Battre en grange. Battre du plâtre. Battre la lessive. Battre le fer sur l'enclume; le battre à chaud, à froid. Un lion qui se bat les flancs avec sa queue, de sa queue. Prov. et fig., Il faut battre le fer pendant qu'il est chaud, Il ne faut point se relâcher dans la poursuite d'une affaire quand elle est en bon train. Battre l'or, l'argent, le cuivre, etc., Réduire ces métaux en feuilles très minces en les battant. Battre la soude, le plâtre, Les pulvériser. Par analogie, Battre quelqu'un comme plâtre, Le battre avec violence. Battre monnaie, Fabriquer de la monnaie, Il se dit des Ouvriers employés au monnayage et, par extension, de l'État, au nom duquel il se fait. Les villes où l'on bat monnaie. Le droit de battre monnaie n'appartient qu'à l'État. Il signifie figurément Se procurer de l'argent. Il a battu monnaie en vendant ses livres. Battre le cuivre, Lui donner en le battant telle ou telle forme. Un chaudron tout battant neuf, Un chaudron qu'on vient de battre, de façonner. Fig. et pop., Un habit tout battant neuf. Battre un livre, battre du papier, Donner des coups de maillet sur un livre avant de le relier, ou sur des cahiers de papier, afin d'en réduire le volume et de rendre le papier lisse et compact. Battre la terre, La rendre unie avec une batte. Battre le tambour, battre la caisse, Donner un signal en frappant sur le tambour avec les baguettes. On dit dans un sens analogue Battre le rappel, le rassemblement, la marche, la charge, la retraite, battre la diane, la chamade, battre un ban, etc., Battre le tambour pour le rappel, pour le rassemblement, pour la marche, pour la charge, etc. On dit aussi absolument Ordonner aux tambours de battre. Battre aux champs. Battre le tambour pour rendre les honneurs militaires. Fig. et fam., Battre la grosse caisse, Attirer l'attention sur soi comme un charlatan qui, pour faire venir le public, bat de la grosse caisse. En termes de Musique, Battre la mesure, Marquer la mesure par des mouvements égaux de la main ou du pied. Vous ne battez pas bien la mesure, vous la battez trop vite, trop lentement. En termes de Danse, Battre un entrechat, des entrechats, Faire, en dansant, ce mouvement qui consiste à sauter et à croiser plusieurs fois les jambes lorsqu'on est en l'air. En termes d'Escrime, Battre le fer, Faire un battement et, par extension, Tirer souvent des armes. Il y a longtemps qu'il bat le fer dans les salles d'armes. Fam., Battre le pavé, Aller par les rues, courir par la ville sans but déterminé, sans occupation sérieuse. Il ne fait que battre le pavé. En termes de Guerre, Battre la campagne, Parcourir la campagne, aller à la découverte, pour reconnaître la position, les mouvements de l'ennemi. Les éclaireurs battirent la campagne en tous sens. Il signifie figurément Divaguer, s'éloigner de son sujet par des digressions fréquentes et inutiles ou Répondre vaguement, avec dessein d'éluder une question, une objection. Cela signifie aussi Déraisonner dans le délire de la maladie. Battre la plaine, La parcourir dans plusieurs sens, en faisant quelque recherche. Nous battîmes toute la plaine sans pouvoir trouver de gibier. La cavalerie battit toute la plaine sans découvrir un seul ennemi. On dit de même Battre un bois, une forêt, un canton, etc. En termes de Guerre, Battre le pays, Explorer, reconnaître le pays et, familièrement, Voir, parcourir beaucoup de lieux différents. Il signifie figurément Parler de beaucoup de choses, traiter beaucoup de sujets différents. Dans cette conversation, nous avons battu bien du pays en peu de temps. Chemin battu, Chemin fort fréquenté. Fig., Suivre le chemin battu, S'attacher aux usages établis. On dit aussi Les routes battues, les sentiers battus, Les procédés ordinaires, les moyens connus. En termes de Marine, Battre la mer, Rester longtemps dans les mêmes parages à croiser ou attendre. Prov. et fig., Il a battu les buissons et un autre a pris les oiseaux, Il s'est donné beaucoup de peine et un autre en a profité. Prov. et fig., Battre l'eau avec un bâton, Se donner beaucoup de peine sans espoir raisonnable de succès. On dit de même C'est battre l'eau, C'est prendre une peine inutile. Fig. et fam., Se battre les flancs pour quelque chose, Faire beaucoup d'efforts pour y réussir. Il se dit principalement des Efforts qui n'ont point de succès. Fig. et fam., Battre froid à quelqu'un, Affecter de lui parler, de le traiter avec froideur, avec indifférence. Fam., Battre les murs, Marcher en chancelant par l'effet de l'ivresse. La mer bat le pied de cette tour, de ce rempart, etc., La mer arrive jusqu'au pied de cette tour, de ce rempart. Les vagues battent ce rocher, Elles viennent s'y briser. On dit de même Les flots battaient les flancs du navire. En termes de Marine, Les voiles battent les mâts, se dit lorsque le vent ne gonfle pas les voiles et qu'elles sont agitées par le tangage du bâtiment. Battre pavillon (de telle ou telle nation), Naviguer sous ce pavillon. Un navire battant pavillon français. On dit aussi battant pavillon amiral. Battre du beurre, des œufs, de la crème, une sauce, Les battre afin de leur donner de la consistance. En termes de Jeu, Battre les cartes, Les mêler avant de donner. Battre la semelle, Frapper alternativement la terre d'un pied et, de l'autre, la semelle de quelqu'un en vue de se réchauffer.

SE BATTRE signifie Combattre, lutter avec des armes. Il s'est battu courageusement. Nos soldats se sont battus toute la journée sans perdre pied. Ils se sont battus à l'épée. Les deux armées se sont battues jusqu'à la nuit. Prov. et fig., Se battre contre des moulins à vent, Se défendre contre un danger qui n'existe pas, vouloir surmonter des obstacles imaginaires.

BATTRE est aussi intransitif et signifie Produire des mouvements répétés. Le cœur bat, le pouls bat, Il est agité d'un mouvement continuel et régulier. Les paupières battent. Battre des ailes se dit d'un Oiseau qui agite ses ailes. Battre de l'aile ou d'une aile se dit d'un Oiseau qui, étant blessé à l'une de ses ailes, ne peut plus se servir que de l'autre. Fig. et fam., Ne battre que d'une aile. Voyez AILE. Battre des mains, Frapper l'une contre l'autre ses deux mains ouvertes pour applaudir. Le volet, la persienne, la porte bat, Ils sont sans cesse déplacés par le vent. Le fer de ce cheval bat, Il commence à se détacher, il loche. Le soleil bat à plomb dans cet endroit, sur nos têtes, etc., Il y darde perpendiculairement ses rayons. Le tambour bat, On bat le tambour. Dans un sens analogue, La générale bat, la retraite bat, etc. Tambour battant, Au son du tambour. Marcher, partir, arriver tambour battant. Sortir tambour battant, Sortir avec une partie des honneurs de la guerre. Figurément, Mener quelqu'un tambour battant, Le traiter sans aucun ménagement. Il s'emploie surtout figurément, Faire une chose, mener une affaire tambour battant, La faire vite et rondement. Battre en retraite, Se retirer du combat en bon ordre; et, figurément et familièrement, Commencer à se retirer du commerce du monde ou de quelque société; Commencer à céder dans une discussion, dans un débat. En termes de Manège, Battre à la main se dit d'un Cheval quand il élève et abaisse alternativement la tête avec des mouvements brusques qui fatiguent la main du cavalier. Battre du flanc, des flancs, se dit d'un Cheval qui est haletant et dont les flancs s'agitent.

Littré (1872-1877)

BATTU (ba-tu, tue), part. passé du verbe battre.
  • 1Qui a reçu des coups. L'enfant battu par le maître. Battu de verges. Grain battu. Eau battue par les rames. Viande battue.

    Fig. Battu de l'oiseau, découragé par une suite de revers, de mécomptes, etc. Locution tirée de la fauconnerie, qui désigne le gibier battu et finalement surmonté par l'oiseau de proie. M. de Bellisle était sauvage au dernier point, et néanmoins de fort bonne compagnie, mais battu de ses malheurs, Saint-Simon, 424, 128.

    Fig. Il y a longtemps que j'ai les oreilles battues de ces discours, il y a longtemps qu'on me les répète, que j'en suis importuné.

    Terme de vétérinaire. Sole battue, voy. SOLBATURE.

    Brocart battu d'or, brocart dans lequel il entre beaucoup d'or.

    Avoir les yeux battus, avoir autour des yeux une teinte qui montre qu'on est fatigué, et que l'on compare à la meurtrissure que produirait un coup.

  • 2Foulé. Le sol battu par les pieds. Aire bien battue.

    Chemin battu, chemin foulé par les pieds des passants, et de là, chemin fréquenté ; et fig. l'habitude, le train habituel, les moyens ordinaires. Elle a quitté les voies battues de la vertu pour aller à Dieu par des routes inconnues et nouvelles, Fléchier, Panég. Ste Thérèse. On n'ose pas s'écarter du chemin battu, Bossuet, II, Pent. 1. En allant devant soi dans le chemin battu par nos pères, Bossuet, II, Polit. Il nous mène par des voies si singulières et si peu battues, Massillon, Affliction.

  • 3Frappé par l'artillerie ou par un engin de guerre. Le mur battu en brèche. La tour battue par le bélier.
  • 4Contre lequel une chose vient frapper. Rocher battu par les vents. La tempête dont sa flotte fut battue, Bossuet, Reine d'Anglet. Aïeux de Malvina, du sein de vos nuages Veillez sur ses destins battus par tant d'orages, Ducis, Oscar, II, 2. La ville était battue des flots de tous côtés, Vaugelas, Q. C. liv. IV.
  • 5Mêlé, en parlant d'un liquide. Un blanc d'œuf bien battu.
  • 6Parcouru, exploré. Les buissons battus par les chasseurs. La campagne battue par un parti de cavalerie.
  • 7Vaincu. Les Français battus en 1557 par les Espagnols à la bataille de St-Quentin.

    Battu sur ce point, en parlant d'un orateur. Ils insistent et ne se tiennent pas pour battus.

  • 8 En termes de danse, pas battu, pas fait en battant légèrement et vivement une jambe contre l'autre.
  • 9 S. m. Les battus, les gens qui ont reçu des coups. Les battants et les battus.

    Nom qu'on a donné quelquefois aux flagellants.

    Trait d'or ou d'argent doré qui est écaché.

    Battu de feutre, défaut du papier dans lequel on trouve des endroits barbouillés.

PROVERBES

Les battus payent l'amende, ceux qui ont reçu le dommage, l'offense, loin d'obtenir une réparation, sont en butte à de nouvelles vexations. Locution prise des combats judiciaires, où en effet le battu, le vaincu, était condamné.

Autant vaut bien battu que mal battu, c'est-à-dire puisqu'il faut, en tout état de cause, risquer quelque chose, il est raisonnable de braver le risque tout entier.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BATTU. Ajoutez : - REM. Pour la locution : Battu de l'oiseau, l'explication est tout autre : les fauconniers avaient, pour dresser le faucon, un mannequin qui représentait un oiseau ; et, quand le faucon à dresser commettait quelque faute, on le battait avec ce mannequin, comme on corrige un chien avec un fouet ; ce qui l'humiliait beaucoup (Note du comte D'HAUSSONVILLE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BATTU, adj. (Marine.) vaisseau battu de la tempête, se dit d’un vaisseau qui ayant essuyé des coups de vent, se trouve tourmenté ou maltraité par la mer. (Z)

Battu, adj. se dit, dans les manufactures de soie, des ouvrages où il est entré beaucoup d’or & d’argent : on dit ce brocard est tout battu d’or.

Battu, adj. pris subst. se dit chez les Tireurs d’or, du trait d’or ou d’argent quand il est écaché. Voyez Trait & Tireur d'or.

Battu, Pas battu. Voyez Pas.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Phonétique du mot « battu »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
battu baty

Évolution historique de l’usage du mot « battu »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « battu »

  • Si l'on se bat, on peut être battu. De Jean-Paul Sartre / Le diable et le bon dieu
  • J’ai toujours été surpris qu’un record battu ne se soit jamais plaint. De Pierre Dac
  • A chemin trop battu, il ne croît jamais d'herbe. De Proverbe français
  • Que tu sois battu ou content, ton avocat est toujours gagnant. De Proverbe français
  • Du bâton que l'on tient on est souvent battu. De Jean Antoine de Baïf / Mimes, enseignements et proverbes
  • On n’est jamais aussi bien battu que par soi-même. De Jacques Rouxel / Les Shadoks
  • Le chef est celui qui prend tout en charge. Il dit : J’ai été battu. Il ne dit pas : Mes soldats ont été battus. De Antoine de Saint-Exupéry / Pilote de guerre
  • Quand un gars vous dit qu’il vient de gagner une course, il vaudrait mieux lui demander qui il a battu que le temps qu’il a réalisé. De Bruno Marie Rose
  • La guerre puise en elle-même sa propre énergie et sa propre justification. On se bat parce qu'on s'est battu. De Robert Escarpit / Le Monde - 10 Janvier 1968
  • Etre inerte, c'est être battu. De Charles de Gaulle
  • A chemin battu ne croît point l’herbe. De Proverbe français
  • L'émeute, c'est quand le populaire est battu : tous des vauriens !... La révolution c'est quand il est le plus fort : tous des héros. De Victorien Sardou / Rabagas
  • Ce n'est pas le hasard d'une bataille qui décide qu'on est vainqueur ou battu, mais une obscure prédestination. De Hubert Aquin / L'Invention de la mort
  • C'est en effet la Turquie moderne, ce roc battu des embruns, sur lequel se brisera définitivement la vague islamiste. De Alexandre Adler / Rendez-vous avec l’Islam
  • Dans ma courte et intense vie, mon cœur n’a battu que trois cents fois d’émotion. Celle-ci en était une. De Pedro Almodovar / Patty Diphusa : La Vénus des lavabos
  • Toujours selon la LPO, étant  donné l’impossibilité de respecter ces mesures de distanciation, la chasse en battue, la vénerie sous terre et même la chasse à courre ne doivent reprendre. Chasse Passion, Chasse à la hutte, battue, ESOD, la LPO profite du Coronavrirus pour demander l’arrêt de la chasse - Chasse Passion
  • L’entreprise a d’abord lancé son modèle RS 05 qui a été amélioré en 2014 pour donner naissance, à la RS Solo Evolution puis à la RS14 . Cette arme est une carabine linéaire avec un excellent rapport qualité-prix. Le distributeur Ruag Ammotec souhaitait vous faire profiter de différents packs complet comprenant pour chaque une carabine, une lunette de battue Geco, un montage HMS et un modérateur de son. Chassons.com, Découvrez les Packs Strasser pour la battue! - Chassons.com
  • Grey’s Anatomy: Sandra Oh s’est battue avec les créateurs de la série ! MCE TV, Grey's Anatomy: Sandra Oh s'est battue avec les créateurs !
  • Désormais autorisées, les battues, qui permettent de réguler les populations de sangliers, sont critiquées par des habitants et acteurs du tourisme à Mortagne-sur-Gironde.  SudOuest.fr, Charente-Maritime : des battues au sanglier qui inquiètent
  • L’officier, qui n’était pas en service au moment des faits, en 2016, a battu et éborgné un homme noir, qu’il accusait de cambrioler des voitures. Une audience est prévue le 15 juillet pour déterminer sa peine. Le Monde.fr, Canada : un policier blanc reconnu coupable d’avoir battu un jeune homme noir
  • Leganes battu sur le gong Boursorama, Leganes battu sur le gong - Boursorama
  • Hélène Ségara battue par son compagnon et devenue aveugle ? Le pire s’est produit... Public.fr, Hélène Ségara battue par son compagnon et devenue aveugle ? Le pire s’est produit...
  • Le crime a été commis par trois jeunes filles à qui elle avait donné des cours de catéchisme, et qui se sont plus tard présentées comme des « adoratrices du diable », désireuses d’obtenir des faveurs de « l’ange de lumière ». Dans la nuit du 6 au 7 juin 2000, sœur Maria Laura Mainetti reçu en effet un curieux coup de fil de l’une d’entre elles, appelant au secours après avoir été violée. Connue pour sa générosité et pour son altruisme, la religieuse accourt aussitôt, aux abords d’un parc mal fréquenté de la ville de Chiavenna. Insultée, forcée à se mettre à genoux puis battue avec une brique, elle reçoit 19 coups de couteaux. Initialement, ses bourreaux souhaitaient la poignarder 18 fois, six fois chacune, pour former par leur violence le numéro 666. Agonisante et pleine de sang, sœur Maria Laura Mainetti aurait prié pour elles et demandé que Dieu les pardonne. Aleteia : un regard chrétien sur l’actualité, la spiritualité et le lifestyle, Battue à mort par des satanistes, sœur Maria Laura sera bientôt béatifiée
  • La terre battue, l’ADN du club. En 1956, une vingtaine de passionnés de tennis créent le TCB et le choix de la surface de jeu se pose sur la terre battue naturelle. Beaumont, à cette époque, est le seul club de la région à posséder un court en terre battue avec Montauban. Une surface naturelle en brique pilée, très esthétique avec sa couleur ocre. Puis, un second court a été construit dans les années "70" car le nombre d’adhérents augmentait chaque année. Cette terre va faire les beaux jours du club aidé en cela par Yannick Noah qui va remporter Roland Garros en 1983. Le club va atteindre jusqu’à 280 adhérents dans les années "80". On vient de loin pour jouer sur terre, pour apprendre à glisser, pour maîtriser le lift et l’amorti… Mais cette surface est exigeante car elle n’est praticable que quatre à six mois dans l’année (elle n’aime pas l’hiver), elle est aussi très exigeante quant à son entretien annuel : achat de terre, réfection, traçage des lignes, arrosage quotidien… ladepeche.fr, Beaumont-de-Lomagne. Adieu la terre battue! - ladepeche.fr

Traductions du mot « battu »

Langue Traduction
Anglais beaten
Espagnol golpeado
Italien battuto
Allemand geschlagen
Portugais espancado
Source : Google Translate API

Synonymes de « battu »

Source : synonymes de battu sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « battu »

Partager