La langue française

Bâfre

Définitions du mot « bâfre »

Trésor de la Langue Française informatisé

BÂFRER, verbe trans.

Fam. et pop. Manger gloutonnement et avec excès.
A.− [Le compl. désigne des mets, un repas, etc.] :
1. ... on nous arrêta dans un champ, en bordure de la grand'route où attendaient les camions. Là on mangea : du riz chaud qui vous emplissait le ventre et qu'on ne se lassait pas de bâfrer, goulûment, avec de pleins quarts de café brûlant, moins par faim réelle que pour la joie bestiale de manger, pour rattraper ces jours de misère, pour se gaver, se sentir plein. Dorgelès, Les Croix de bois,1919, p. 215.
2. [Un citoyen :] − Il [le Roi] fait que roupiller et boulotter. Paraît qu'il baffre cinq à six poulets par jour. L. Daudet, Les Lys sanglants,1938, p. 217.
P. anal. Consommer, dépenser :
3. ... les deux malheureuses que j'ai vues hier, vont mourir, sont peut-être mortes, et ma nullité présomptueuse assure l'impunité à leurs assassins! Grâce à moi, ils vont pouvoir crâner, bâfrer tranquillement l'argent de la caisse, tandis que la caissière agonise, avec un trou plus large que le poing dans le crâne. Vercel, Capitaine Conan,1934, p. 110.
B.− Empl. absol. C'est un homme qui aime bâfrer, qui ne fait que bâfrer (Ac. 1798-1878) :
4. D'une humeur massacrante à l'ordinaire, il [un professeur] se montrait charmant le samedi, dans la perspective enivrante de s'en aller bâfrer et boire, le lendemain, chez quelques grosses légumes du commerce bordelais, qui lui avaient confié leurs rejetons. Jammes, Mémoires,1922, p. 22.
C.− Vieilli, emploi pronom. Se bâfrer de friandises (Besch. 1845), se bâfrer de pâtisserie (Nouv. Lar. ill.).
PRONONC. : [bɑfʀe], (je) bâfre [bɑ:fʀ ̥]. Barbeau-Rodhe 1930 note une durée mi-longue pour la 1resyll. de l'inf. (Pour une durée longue, cf. les dict. hist. sauf DG).
ÉTYMOL. ET HIST. − 1507 baufrer « manger goulûment » (E. d'Amerval, Livre de la Diablerie, éd. Charles-Fréd. Ward, Iowa, [1923], 62a : Tous bons francoys gloutons gourmans ... Qui baufrent tant bien que merveilles) graphie attestée jusqu'en 1718, Ac.; 1740 bâfrer (Ac.), qualifié de ,,bas`` et ,,fam.``, ibid. Formé de l'onomatopée baf, baff, exprimant qqc. d'épais, de boursouflé, de gonflé (FEW s.v., t. 1, p. 203a) d'où manger gloutonnement, ce qui fait enfler les joues; à rapprocher des formations expressives pop. bouffer, brifer, etc.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 48.

Wiktionnaire

Nom commun

bâfre \ba.fʁe\ féminin

  1. (Péjoratif) Action de bâfrer ou de se bâfrer.
    • Ne songer qu’à la bâfre.

Forme de verbe

bâfre \bɑfʁ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe bâfrer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe bâfrer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe bâfrer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe bâfrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe bâfrer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BÂFRE (bâ-fr') s. f.
  • Repas abondant. Mot populaire.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bâfre »

→ voir bâfrer
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bâfre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bâfre bafr

Évolution historique de l’usage du mot « bâfre »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bâfre »

  • Deux escargots qui broutent au sommet d’un toit rentrent leurs yeux pédonculés quand une lumière passe en rase-mottes dans le ciel anglais. Plus loin, un noctambule et son chien tombent sur une espèce de tridacne géant qui clignote dans une clairière. Ils s’enfuient en courant, laissant tomber un cornet de frites que l’Envahisseur bâfre, démontrant l’hypothèse scientifique selon laquelle les aliens aiment les frites. Le Temps, «Shaun le mouton»: une petite laine pour E.T. - Le Temps
  • Mais il n’y a pas que les humains qui mentent. La preuve avec une incroyable expérience menée en Autriche avec des cochons kunekune, dont le patrimoine génétique est proche de celui de l’homme. Derrière trois planches servant de paravents, on dispose des gamelles de nourriture. Une seule contient une récompense. Zeus, le premier des cochons, est emmené au bon endroit. Il se bâfre et rentre à l’enclos. Dans un deuxième temps, il est suivi par une petite femelle qui, au sein du groupe, lui est inférieure. Il file vers la nourriture puisqu’il sait qu’elle ne peut pas passer avant lui. Mais quand lors de sa troisième sortie, on lui adjoint le chef de la bande, Zeus va sciemment se diriger vers une mauvaise gamelle et planter son acolyte - le tromper, lui mentir, donc - pour aller, dare-dare, manger dans celle qui est remplie. CQFD. , L’homme, ce singe menteur - DH Les Sports+
  • Il est loin le temps des kibboutz où le travailleur était frugal et le menu, collectiviste. Désormais, l'Israélien bouffe, boulotte, bâfre avec une frénésie qui ferait passer le Français pour un gréviste de la faim. Tel-Aviv est devenue, en quelques années, une food destination de premier plan. Et cette vague gastronomique déferle désormais sur New York, Londres et... Paris!  LExpress.fr, Paris, 1er: Balagan, saveurs promises - L'Express Styles
  • Bonhomme n'est pas plus grand qu'un pouce, il ne possède rien et vit heureux, comme un sage. Un jour, il craque pour un œil sur une affiche publicitaire. Il délaisse son carton du centre commercial pour partir à la conquête de cet œil empêtré dans un palais de choucroute. Sa petitesse, son ingéniosité auront raison de la méchanceté du roi qui se bâfre le dimanche devant son peuple. leparisien.fr, Spectacle pour enfant : Bonhomme, un conte en or avec des cartons - Le Parisien
  • Un puceron est là, posé sur un bégonia. Il bâfre, se gave de sève délicieuse. Mais son orgie va être de courte durée. Une coccinelle arrive, immense par rapport à lui. Sa fin de vie sera terrible. SudOuest.fr, Le monde impitoyable des insectes
  • Pratique, déculpabilisant pour le maître ou la maîtresse, mais avec le risque que l'animal se bâfre. "Ce type de distributeur se destine davantage aux personnes qui ont plusieurs bêtes. Mais un chat dominant va manger la nourriture du chat dominé. Le dominant va être en surpoids, le dominé en sous-alimentation", note Audrey Lachaud, porte-parole de SurePetCare qui depuis 2012 fabrique des distributeurs de nourriture pour chiens et chats. , Les distributeurs de croquettes en mode 2.0 : nos chats se connectent à l'heure du repas - Les Numériques
  • Des déséquilibres subsistent entre les pays du Nord et les pays du Sud. Là où l’Occident se bâfre, le tiers-monde se serre la ceinture. «Cette surface n’est plus suffisante ici en Europe, note Roby Biwer, le président de natur&ëmwelt, qui lance ce projet. Les Européens gaspillent et consomment à outrance.» Le Quotidien, Kockelscheuer : 2000 mètres carrés de nourriture | Le Quotidien

Traductions du mot « bâfre »

Langue Traduction
Anglais slapstick
Espagnol payasadas
Italien farsa grossolana
Allemand slapstick
Chinois 闹剧
Arabe تهريج
Portugais pastelão
Russe хлопушка
Japonais ドタバタ
Basque slapstick
Corse slapstick
Source : Google Translate API

Synonymes de « bâfre »

Source : synonymes de bâfre sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « bâfre »

Bâfre

Retour au sommaire ➦

Partager