La langue française

Avoué

Sommaire

  • Définitions du mot avoué
  • Étymologie de « avoué »
  • Phonétique de « avoué »
  • Évolution historique de l’usage du mot « avoué »
  • Citations contenant le mot « avoué »
  • Traductions du mot « avoué »
  • Synonymes de « avoué »
  • Antonymes de « avoué »

Définitions du mot avoué

Trésor de la Langue Française informatisé

AVOUÉ, subst. masc.

DR. MOD. et lang. commune. Officier ministériel ayant le monopole de représenter les parties devant la juridiction (Tribunal de Grande Instance ou Cour d'Appel) près laquelle il est établi avec d'autres confrères en nombre limité. Avoué de grande instance; clerc, étude d'avoué :
1. On ne comprendrait pas le fonctionnement de l'autorité judiciaire si l'on se dispensait d'évoquer les auxiliaires de justice. Ceux-ci comprennent d'abord les avocats, dont la fonction est d'assister les parties et de plaider pour elles en développant oralement leurs arguments, et les avoués qui sont des officiers ministériels (c'est-à-dire propriétaires de leurs charges mais affectés à une juridiction et soumis à un contrôle de l'autorité judiciaire sur la manière de pratiquer leur profession et sur les honoraires qu'ils reçoivent) et ont comme attributions essentielles le monopole de la représentation écrite des parties devant le tribunal de grande instance et la cour d'appel statuant civilement. La fusion de ces deux professions, qui existe devant certaines juridictions (les avocats à la Cour de cassation et au Conseil d'état), est à l'étude depuis longtemps. G. Belorgey, Le Gouvernement et l'admin. de la France,1967, p. 44.
Rem. Correspond à l'anc. procureur.
Avoué plaidant. ,,Avoué admis à plaider devant son Tribunal lorsque le nombre des avocats aura été jugé par la Cour d'appel, insuffisant pour la plaidoirie`` (Cap. 1936).
P. ext.
a) Représentant qualifié :
2. Nous sommes blessés qu'un homme (...) qui a un aussi gros volume universitaire, (...) qui est en un certain sens et réellement notre mandataire envers le grand public, notre représentant, notre avoué envers le gros public, envers le commun public, (...) allant dans ce journal [le Matin] sous tout son titre, s'y est officiellement constitué le représentant des lettres et de l'Université. Péguy, L'Argent,1913, p. 1185.
b) Défenseur :
3. [M. de C., 1651 :] Il [Corneille] a cependant encore [malgré ses derniers insuccès] de courageux avoués; parmi lesquels (...) la maréchale de Souvray. G. d'Esparbès, La Chevauchée du grand siècle,1937, p. 230.
SYNT. Avoué demandeur, défendeur, poursuivant, nommé retors, près la Cour d'Appel; Chambre des Avoués, Compagnie des Avoués, constituer avoué, consulter un avoué; Acte d'avoué à avoué.
PRONONC. − 1. Forme phon. : [avwe]. 2. Homon. : avouer.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Ca 1100 avöé « seigneur en tant que protecteur d'un vassal » (Roland, éd. Bédier, 135 : En France, ad Ais, devez bien repairer. La vos sivrat, ço dit, mis avoez); d'où a) fin xiies. « protecteur, défenseur » (Chevalier cygne, éd. Hippeau, 113 ds T.-L. : Ses avöés serai por son droit desrainier); b) apr. 1207 dr. féod. « laïque chargé par les seigneurs eccl. de défendre les droits des églises ou abbayes » (Villehardouin, Conqueste de Constantinople, éd. E. Faral, 8 : l'avoez de Betune); c) 1283 « celui qui combat à la place d'un autre » (Ph. de Beaumanoir, Coutumes Beauvaisis, éd. Beugnot, 61, 6 ds T.-L.); 2. 1790 « officier ministériel chargé de représenter les parties devant les tribunaux et de faire en leur nom les actes de procédure civile » (Décret du 15 décembre 1790 et 29 janvier 1791 ds Duvergier, Collection des lois, t. 2, p. 184). Empr. au lat. advocatus « défenseur » (avocat1*); au sens 1 a (823, Chartae Bundenses, 46, p. 40, 7 ds Mittellat. W. s.v., 277, 26), au sens 1 b (vie-viies., Concilia Merov., p. 218, 2, ibid., 274, 1) et au sens 1 c (Constitutiones, I, 13, 10, ibid., 273, 61).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 830. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 285, b) 2 357; xxes. : a) 763, b) 706.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Barr. 1967. − Blanche 1857. − Bouillet 1859. − Bruant 1901. − Cap. 1936. − Duch. 1967, § 12. − Dupin-Lab. 1846. − Lar. comm. 1930. − Lemeunier 1969. − Lep. 1948. − Marcel 1938. − Mét. 1955. − Pissot 1803. − Réau-Rond. 1951. − Réau-Rond. Suppl. 1962. − Spr. 1967. − St-Edme t. 2 1825.

AVOUÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de avouer*.
II.− Adjectif
A.− [En parlant d'un inanimé abstr.] Qui est reconnu vrai.
1. Qui est reconnu vrai, comme tel. Anton. inavoué.
a) Par la conscience :
1. Ce que la plupart des hommes prennent en eux pour un courant, pour un perpétuel écoulement d'états de conscience, ce ne sont que remous autour des mêmes obstacles avoués ou secrets, connus ou ignorés d'eux-mêmes. Mauriac, Journal 1,1934, p. 70.
b) Qui est reconnu vrai et est déclaré :
2. Ce fut la partie avouée de sa réponse. L'autre, il la tut. Malègue, Augustin,t. 2, 1933, p. 428.
2. Véritable, conforme à sa nature, à sa définition :
3. ... nous n'avons cité ici que les auteurs de véritables fugues, de « fugues avouées », pourrions-nous dire. V. d'Indy, Cours de composition musicale,t. 2, 1897-1900, p. 99.
B.− [En parlant d'une pers. ou d'un inanimé abstr.] Qui est reconnu comme sien.
1. Ouvertement, officiellement reconnu, déclaré :
4. Le but avoué des Saint-Simoniens était de classer les hommes suivant leurs capacités, et leur but caché de réhabiliter la matière et de sanctifier la volupté. Chênedollé, Journal,1833, p. 163.
2. Approuvé, confirmé. Anton. désavoué :
5. ... on parlait peu jusqu'à ces dernières années de psychologie sociale, mais la plupart des sociologues, disciples plus ou moins avoués de Mauss, faisaient une large part à l'interprétation psychique des phénomènes sociaux. Hist. de la sc.,1957, p. 1588.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 927. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 405, b) 2 333; xxes. : a) 848, b) 987.

Wiktionnaire

Adjectif

avoué \a.vwe\

  1. Qui est reconnu comme vrai.
  2. Véritable, conforme à sa nature, à sa définition.
  3. Qui est reconnu comme sien.
  4. Ouvertement, officiellement reconnu, déclaré.
  5. Approuvé, confirmé.

Nom commun

avoué \a.vwe\ masculin (pour une femme on dit : avouée)

  1. (Droit) Officier ministériel, autrefois appelé procureur, dont la fonction est de représenter les parties devant les tribunaux et de faire en leur nom tous les actes de procédure nécessaires.
    • D’après l’auteur, ni l’avouée ni l’avocate commises d’office ne lui ont transmis la décision.
    • Deux jours après, je passai devant le conseil de guerre, qui, après plaidoirie d’un avoué allemand, me condamna à mort pour espionnage. — (Jacques Mortane, Missions spéciales, 1933, p.31)
    • Avoué de première instance.
    • Avoué à la Cour d’appel.
    • Une étude d’avoué.
    • Clerc d’avoué.
    • Constituer avoué.
    • Acte, signification d’avoué à avoué.
    • L’avoué du demandeur, du défendeur.
  2. (Désuet) Seigneur qui se chargeait d’être le protecteur, le défenseur des droits d’une église.
    • L’avoué de Cîteaux.
    • L’avoué de l’évêché d’Arras.
    • Godefroid de Bouillon, avoué du Saint-Sépulcre.

Forme de verbe

avoué \a.vwe\

  1. Participe passé masculin singulier de avouer.
    • Ainsi, il ne suffirait pas de dire que la police d’assurance a été adhirée ou perdue, pour être admis à en prouver l’existence ; il faudrait encore qu’il fût avoué ou justifié qu’un événement de force majeure a eu lieu, et qu’il a pu être la cause de cette perte. — (Pierre-Sébastien Boulay-Paty, Cours de Droit commercial maritime, 1834)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

AVOUÉ (a-vou-é, ée) part. et adj.
  • 1Reconnu. Le but avoué de son départ. C'est un fait avoué.
  • 2Approuvé. Digne d'être avoué de l'ancienne Rome, Corneille, Sertor. II, 2. Par des vers tout neufs avoués du Parnasse, Boileau, Epît. I. Monterey, sans être avoué du conseil d'Espagne, renforça l'armée du prince d'Orange, Voltaire, Louis XIV, 11. Pouvoir être avoué pour…, Pascal, dans COUSIN.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « avoué »

Du latin advocatus (« défenseur, avocat »), participe passé du verbe advocare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « avoué »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
avoué avwe

Évolution historique de l’usage du mot « avoué »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « avoué »

  • L'Anglaise Zion Lights a expliqué avoir été "dupée" par les militants anti-nucléaires. A 36 ans, elle a avoué s'être engagée auprès d'Environmental Progress (EP). Valeurs actuelles, La porte-parole d'Extinction Rebellion se convertit en... lobbyiste pro-nucléaire | Valeurs actuelles
  • Une fois arrêté par les policiers, ce dernier a avoué qu’il était en train de se coiffer avec la main et qu’il regardait dans le rétroviseur. Verbalisé, il avait été condamné à une amende de 500 francs (environ 470 euros) pour violation simple des règles de la circulation. Le conducteur avait alors fait appel et obtenu une réduction à 300 francs. Par ailleurs son permis de conduire a été retiré pour un mois pour infraction de moyenne gravité. Capital.fr, Se recoiffer au volant peut coûter cher en Suisse - Capital.fr
  • L’homme soupçonné d’être impliqué dans la disparition de la petite Maddie aurait avoué en 2017 l’avoir enlevée.    , En 2017, le suspect allemand aurait avoué à un ami avoir enlevé la petite Maddie
  • C'était encore le cas ce samedi 27 juin 2020, tandis que les trois messieurs du jour se sont vus interrogés sur la célébrité - ou non - qui faisait fantasmer leur concubine. Le premier candidat a avoué que sa femme n'avait d'yeux que pour le beau Leonardo DiCaprio, que le monde entier a découvert dans le long-métrage Titanic au côté de Kate Winslet. Le deuxième candidat a, lui, confié que sa dulcinée idôlatrait l'acteur américain Ben Affleck, ex-mari de la comédienne Jennifer Garner. Quant au troisième, il a évoqué une célébrité "un peu spéciale" sur laquelle fantasmait sa future femme : le chanteur rock Marylin Manson. , Les Z'amours : la star sur laquelle fantasme cette candidate va vous surprendre!

Traductions du mot « avoué »

Langue Traduction
Anglais confessed
Espagnol confesó
Italien confessato
Allemand gestand
Chinois 认罪
Arabe اعترف
Portugais confessado
Russe признался
Japonais 告白した
Basque aitortu
Corse cunfessu
Source : Google Translate API

Synonymes de « avoué »

Source : synonymes de avoué sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « avoué »

Partager