Attrait : définition de attrait


Attrait : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ATTRAIT, subst. masc.

A.− Emploi actif
1. Vx. Action d'attirer à soi (au figuré) :
1. Anne était près de lui, debout, l'attendant, laissant voir par un certain attrait où s'exprimait cette attente, que c'était elle qu'Augustin devait conduire. Malègue, Augustin,t. 2, 1933, p. 66.
THÉOL. Action par laquelle Dieu révèle aux âmes leur vocation, les attire à lui :
2. Maintenant si vous considérez que Dieu même ne sauroit forcer la volonté, puisqu'une volonté forcée est une contradiction dans les termes, vous sentirez que la volonté ne peut être agitée et conduite que par l'attrait (mot admirable que tous les philosophes ensemble n'auroient su inventer). Or, l'attrait ne peut avoir d'autre effet sur la volonté que celui d'en augmenter l'énergie en la faisant vouloir davantage, de manière que l'attrait ne sauroit pas plus nuire à la liberté ou à la volonté que l'enseignement, de quelque ordre qu'on le suppose, ne sauroit nuire à l'entendement. J. de Maistre, Les Soirées de Saint-Pétersbourg,t. 1, 1821, p. 471.
2. P. méton. Ce par quoi (une personne ou une chose) attire agréablement, ce qui est attirant en elle. Synon. charme, séduction.
a) [En parlant d'une pers., de son corps, de ses qualités, etc.] :
3. L'impression du génie s'oublie; l'impression de l'attrait est impérissable. La beauté a un éclair qui foudroie. Celle de Madame Récamier n'était si puissante et si achevée que parce qu'elle était l'enveloppe modelée sur son intelligence et sur son âme. Ce n'était pas son visage seulement qui était beau, c'était elle qui était belle. Lamartine, Les Confidences,1849, p. 303.
En partic., au plur., vieilli et littér. Agréments physiques ou moraux d'une femme qui exercent une séduction sur l'homme :
4. Je sais qu'on ne voit point d'attraits plus désirés Qu'un visage arrondi, de longs cheveux dorés, Dans une bouche étroite un double rang d'ivoire Et sur de beaux yeux bleus une paupière noire. Chénier, Bucoliques,1794, p. 100.
5. ... vous êtes belle, Madame, d'une de ces beautés puissantes qui égarent l'imagination; vous portez en vous un de ces attraits inexplicables qui font que les hommes se couchent à vos pieds comme des esclaves; vous êtes une de ces femmes pour qui il me semble qu'on doit pouvoir perdre sa vie, plus encore son honneur et sa réputation. Soulié, Les Mémoires du diable,t. 2, 1837, p. 336.
SYNT. Attraits enchanteurs; chastes attraits.
THÉOL. vieilli et rare (en matière de spiritualité). Les attraits de la grâce. Les douceurs intérieures que la grâce fait éprouver à l'âme.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du xixesiècle.
b) [En parlant de choses] :
6. Dan Yack subissait l'emprise de l'Antarctique, son attrait inhumain, sa grandeur; il chérissait sa solitude et, surtout, ces longues nuits d'hiver interminables où il pouvait déraisonner... Cendrars, Les Confessions de Dan Yack,1929, p. 169.
B.− Emploi passif. Fait d'être attiré, de se sentir attiré vers... Synon. penchant, inclination, goût prononcé pour...Avoir, éprouver de l'attrait pour... un attrait vers... :
7. Le faux infini de Baudelaire. Il est attiré, tourmenté par l'infini, par un faux infini. Que veut dire l'attrait vers l'infini? Barrès, Mes cahiers,t. 12, 1919-20, p. 295.
SYNT. a) Attrait divin, impossible, inconnu, invincible, irrésistible, mystérieux, naturel, nouveau, physique, puissant, sexuel, vif; grand, invincible, irrésistible, mystérieux, principal, puissant, seul, vif attrait; attrait de curiosité, de l'exemple, du mystère, de la nouveauté, du plaisir, du (des) sexe(s). b) Avoir de l'attrait (des attraits), céder à l'-, éprouver de l'-, être sans attrait(s), offrir de l' (des) attrait(s), résister à l'-, subir l'attrait.
PRONONC. : [atʀ ε]. Enq. : /atʀe, D/.
ÉTYMOL. ET HIST. − Ca 1175 (Chr. de Troyes, Chevalier Lion, 2456 ds Gdf. Compl. : Il sanble que d'amors veignent li atret, Et li sanblant qu'ele lor fet). Déverbal de attraire* (fig.).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1 508. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 725, b) 1 817, xxes. : a) 1 526, b) 2 195.
BBG. − Bastin 1970. − Baudr. Pêches 1827. − Bruant 1901. − Chesn. 1857. − Duch. Beauté 1960, pp. 70-71; 73-75. − Gramm. t. 1 1789. − Lacr. 1963.

Attrait : définition du Wiktionnaire

Nom commun

attrait \a.tʁɛ\ masculin

  1. Ce qui attire agréablement ; ou inclination, goût que l’on a pour quelque chose d’agréable.
    • Un enfant, […], a incontestablement un droit naturel à la subsistance, fondé sur le devoir prescrit par la nature au pere et à la mere. Ce droit lui est d’autant plus assuré que le devoir du pere et de la mere est accompagné d’un attrait naturel, qui agit beaucoup plus puissamment sur le pere et plus particulierement sur la mere, que le motif du précepte qui établit le devoir. — (François Quesnay, Observations sur le Droit naturel des hommes réunis en société, 1765)
    • Aux aventureux, l'Islande offre aussi l’attrait de l’inconnu. Le cœur de l’île, inhabité et inhabitable, est encore une terre incognito. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 3)
    • L’involucre, cette collerette de bractées finement découpées qui entourent l’inflorescence chez certaines espèces, chez les ombellifères en particulier, ne constitue jamais, comme chez la nigelle de Damas, l’attrait principal de la plante. — (Pierre Gascar, Un jardin de curé, Éditions Stock, 2015)
  2. (En particulier) (Au pluriel) Agréments, charmes d’une personne.
    • Et s’il parlait aux demoiselles : « Que le ciel, disait-il, vous donne un époux vraiment digne de vos attraits et de vos vertus. » — (E.T.A. Hoffmann, Le Diable à Berlin, 1820, Traduit par Henry Egmont)
    • …, et les plus jeunes chevaliers, se regardant les uns les autres, se dirent, dans le langage muet des yeux, que ses attraits étaient le meilleur sortilège qu’elle eût pu employer pour gagner le cœur de Bois-Guilbert. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Sa froideur a, pour moi, tant d’attraits, qu’elle me brûle et me glace. J'ai beau savoir qu'au fond de ce regard, tout est calcul et complaisance, où qu'il m'entraîne, je le suivrai. — (Francis Carco, L’Amour vénal, Éditions Albin Michel, Paris, 1927, page 16)

Forme de verbe

attrait \a.tʁɛ\

  1. Participe passé masculin singulier de attraire.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de attraire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Attrait : définition du Littré (1872-1877)

ATTRAIT (a-trè, trè-t) part. passé.
  • Attiré. Attrait par les promesses qu'on lui faisait.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

1. ATTRAIT. Ajoutez.
2 Terme de procédure. Attiré. Actor sequitur forum rei, c'est-à-dire que le défendeur ne peut être attrait que devant le juge de sa nationalité, Journ. offic. 8 déc. 1875, p. 10113, 3e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « attrait »

Étymologie de attrait - Wiktionnaire

Du verbe attraire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « attrait »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
attrait atrɛ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « attrait »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « attrait »

  • La Bourse de Paris évolue sur des plus hauts de trois mois, effaçant ainsi la moitié des pertes accumulées depuis le « bear market » de février. La réouverture graduelle de l’économie sans aggravation de la crise sanitaire ainsi que les mesures prises par les gouvernements et les banques centrales entretiennent l’attrait pour les actifs à risque. Et ce, en dépit des tensions entre Pékin et Washington autour de Hong Kong, ou de la flambée de violence aux Etats-Unis après la mort de l’afro-américain George Floyd, tué par un policier blanc. Investir, Le Cac 40 renoue avec les 4.800 points, l’attrait pour le risque persiste malgré les tensions, Actualité des marchés - Investir-Les Echos Bourse
  • Nous avons gaspillé nos richesses car nous nous sommes laissés aveugler par l'attrait de l'avoir au détriment de notre bien-être intérieur... paraître devient plus important qu'être... De Daniel Vranckx
  • Tous les hommes ont un secret attrait pour les ruines. Ce sentiment tient à la fragilité de notre nature, à une conformité secrète entre ces monuments détruits et la rapidité de notre existence. De François René de Chateaubriand / Génie du Christianisme
  • La force du sadisme, l'attrait qu'il présente, gît tout entier dans la jouissance prohibée de transférer à Satan les hommages et les prières qu'on doit à Dieu... De Joris-Karl Huysmans / A rebours
  • Ce qui fait l'attrait de la bande ? S'y dissoudre avec la sensation de s'y affirmer. De Daniel Pennac / Chagrin d'école
  • Faible serait l'attrait de la connaissance, s'il n'y avait pas tant de pudeur à vaincre pour y parvenir. De Friedrich Nietzsche / Par-delà le Bien et le Mal
  • La certitude d'un dieu qui donnerait son sens à la vie surpasse de beaucoup en attrait le pouvoir impuni de mal faire. De Albert Camus / Le mythe de Sisyphe
  • L'aventure a pour moi, le même attrait qu'un réverbère pour un papillon de nuit suicidaire par une froide nuit d'hiver. De Moses Isegawa / Chroniques Abyssiniennes
  • La cuisine japonaise, si elle est servie dans un endroit trop bien éclairé, dans de la vaisselle à dominante blanche, en perd la moitié de son attrait. De Junichiro Tanizaki / Eloge de l’ombre
  • L'image est sans mémoire, elle produit un attrait qui dure le temps où elle est présente. De Max Gallo / Février 2009
  • Il faut refuser aux femmes le port du pantalon. Elles perdraient tout attrait sexuel aux yeux des hommes. De Louis Lépine
  • Pour donner de l'attrait à la prison, il faudrait qu'elle ne fût point gratuite. De Pierre Mac Orlan
  • Le désir est un attrait que l’on subit, la volonté un pouvoir que l’on exerce. De Edmond Goblot
  • L’attrait du cinéma tient à la peur de la mort. De Jim Morrison / Personne ne sortira d’ici vivant
  • Donnez un but précis à la vie : elle perd instantanément son attrait. De Emil Michel Cioran / Précis de décomposition
  • L'attrait du danger est au fond de toutes les grandes passions. De Anatole France

Traductions du mot « attrait »

Langue Traduction
Corse attrazione
Basque erakarpen
Japonais 魅力
Russe привлечение
Portugais atração
Arabe جاذبية
Chinois 吸引力
Allemand attraktion
Italien attrazione
Espagnol atracción
Anglais attraction
Source : Google Translate API

Synonymes de « attrait »

Source : synonymes de attrait sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « attrait »


Mots similaires