La langue française

Assassinant

Sommaire

  • Définitions du mot assassinant
  • Étymologie de « assassinant »
  • Phonétique de « assassinant »
  • Évolution historique de l’usage du mot « assassinant »
  • Citations contenant le mot « assassinant »
  • Traductions du mot « assassinant »
  • Synonymes de « assassinant »

Définitions du mot assassinant

Trésor de la Langue Française informatisé

ASSASSINER, verbe trans.

A.− Tuer avec préméditation ou par guet-apens :
1. L'Agha va faire assassiner les envoyés de ton père dans un guet-apens! Une dizaine de nomades sont postés au premier relais, avec l'ordre de tuer les Mozabites et d'emporter l'argent. H.-R. Lenormand, Le Simoun,1921, p. 160.
Emploi pronom. :
2. Dans la grande guerre d'Espagne, les hommes qui poignardaient nos sentinelles ne se croyaient pas des assassins, et, étant en guerre, ils ne l'étaient peut-être pas. Les catholiques et les huguenots s'assassinaient-ils ou non? − De combien d'assassinats se compose une grande bataille? Vigny, Servitude et grandeur militaires,1835, p. 209.
B.− Faire périr injustement, d'une manière inique :
3. La bombe alla éclater à dix pas plus loin, tuant de l'un de ses éclats Constantin Kochkarof. Peut-être, avant de mourir, eut-il le temps d'entendre Annouchka qui lui disait : « Malheureux! On t'a dit de tuer le prince, on ne t'a pas dit d'assassiner ses enfants! » G. Leroux, Rouletabille chez le tsar,1912, p. 85.
Par synecdoque :
4. Les meilleurs tueurs, demain, tueront sans risque. À trente mille pieds au-dessus du sol, n'importe quelle saleté d'ingénieur, bien au chaud dans ses pantoufles, entouré d'ouvriers spécialistes, n'aura qu'à tourner un bouton pour assassiner une ville et reviendra dare-dare, avec la seule crainte de rater son dîner. Évidemment personne ne donnera à cet employé le nom de soldat. Mérite-t-il même celui de militaire? Bernanos, Journal d'un curé de campagne,1936, p. 1220.
P. métaph. :
5. ... enfin un jour arrivait où chez Madame Gervaisais la grâce finissait d'assassiner la nature. En elle, la femme, l'être terrestre n'existait plus. E. et J. de Goncourt, MmeGervaisais,1869, p. 284.
Emploi pronom. réfl. Se donner la mort, se suicider :
6. Il y eut pourtant de malicieuses personnes qui prétendirent qu'en cette occurrence M. Tardif avait joué tout uniment la tragédie, et que pour se rendre intéressant il s'était impitoyablement assassiné lui-même. Mais M. Tardif n'entend pas raillerie sur son assassinat. Il vient de publier un mémoire dans lequel il se défend hautement d'avoir été son propre meurtrier. Musset, Revue des Deux Mondes,1833, p. 329.
1. P. ext., vx. Agresser, accabler de coups :
7. Mon cher enfant, dit sir Williams à Rocambole d'un ton paternel, à première vue, j'ai des torts sérieux envers toi. − Dame! fit ingénument Rocambole, à moins que les torts sérieux ne commencent que lorsque les gens qu'on assassine meurent de leur blessure. − Je t'ai, il est vrai, un peu assassiné. − Un peu est superbe, dit Rocambole. Ponson du Terrail, Rocambole,t. 3, Le Club des valets de cœur,1859, p. 312.
P. hyperb. :
8. Je suis un peu mieux ce matin et je me défends contre les médecins qui veulent m'assassiner avec des sangsues ou des vésicatoires. Chateaubriand, Correspondance gén.,t. 2,1789-1824, p. 290.
Populaire :
9. ... il alla se faire couper les cheveux. Quand il revint, ses amis le charrièrent : − M... Il t'a assassiné, l' merlan. (...) pas honteux de bousiller un client comme ça! F. Trignol, Pantruche, ou les Mémoires d'un truand,1946.
2. Au fig. Faire du mal, causer un grave préjudice :
10. À Paris, on trouve moyen de vous assassiner un homme en disant : « Il a bon cœur ». Cette phrase veut dire : « Le pauvre garçon est bête comme un rhinocéros ». Balzac, Eugénie Grandet,1834, p. 102.
11. ... n'écoutez pas les calomnies qui m'assassineront, lorsque tous ceux que je vais jouer se retourneront contre moi... Balzac, Les Petits bourgeois,1850, p. 150.
Par affaiblissement. Importuner :
12. − Je conçois que je vous ai fait du chagrin. Mais ce n'est pas une raison pour m'assassiner cent fois le jour de vos gémissements inutiles. A. France, La Rôtisserie de la Reine Pédauque,1893, p. 301.
13. Les thèmes : Il ne s'agit pas d'assassiner le public avec des préoccupations cosmiques transcendantes. Artaud, Le Théâtre et son double,1939, p. 111.
[Dans la lang. galante] Blesser (d'amour) :
14. Quel décor eût mieux convenu à ces émouvantes images que Cordoue (...) où toute femme nous assassine d'un regard et d'un tour de hanche sarrasins? Barrès, Du Sang, de la volupté et de la mort,1893, p. 148.
Détruire, ruiner moralement :
15. − Cette pauvre Caroline! ... Ah! si elle avait vécu, les choses tourneraient autrement. Elle ne nous laisserait pas assassiner... − (...) Le magasin a grandi, toujours grandi, au point qu'il menace de nous manger tous, maintenant! Zola, Au Bonheur des dames,1883, p. 408.
16. Le Rassemblement National Populaire adresse un appel angoissé au Maréchal Pétain. Nous voulons vous dire, Monsieur le Maréchal, que nous ne laisserons pas assassiner la France et que nous sommes très exactement résolus à tout pour assurer le salut commun... L'Œuvre,8 mars 1941.
Emploi pronom. :
17. ... le jeune homme, trempé de sueur, ... se remettait à des calculs, distribuant la richesse selon son rêve de justice, assurant à chacun sa part de bonheur et de vie. Et Busch, à son réveil, s'irritait de le voir, plus malade, le cœur crevé de ce qu'il donnait ainsi à sa chimère le peu qu'il lui restait d'existence. Faire joujou avec ces bêtises-là, il le lui permettait, comme on permet des pantins à un enfant, lorsqu'il était en bonne santé; mais s'assassiner avec des idées folles, impraticables, vraiment c'était imbécile! Zola, L'Argent,1891, p. 151.
PRONONC. : [asasine], j'assassine [ʒasasin].
ÉTYMOL. ET HIST. − [1546 d'apr. Dauzat68]; 1556 (Antoine Allegre. Decade, 171a d'apr. H. Vaganay ds Fr. mod., t. 5, p. 70 [sans attest.]); a) 1578 « rendre victime d'un assassinat » (H. Est., Deux dial., p. 51 ds Gdf. Compl. : Veu que le mestier d'assaciner avoit esté exercé en ce pays [l'Italie] long temps au paravant qu'on sceult en France que c'estoit); b) 1556 « ravager, saccager (une ville) » (Saliat, Trad. d'Hérodote, IV, 203 ds Hug. : Bares voulut que la ville fut prise et assassinee); 1560-1615 fig. en parlant des attaques des médisants (Pasquier, Recherches, X, 17 ds Dict. hist. Ac. fr. : Ceux qui de guet-apens ont voué leurs plumes pour assassiner la reputation de Brunehaud sur le fait des assassinats, luy imputent entr'autres choses qu'elle fit entendre à Theodoric que Theodebert n'estoit son frere). Empr. à l'ital. assassinare « id. » (Tracc., 107; Wind, p. 54) attesté dep. le xives. (Compagni, La Cronica, 13 [composée vers 1310-12] ds Batt.); au sens de « maltraiter, ruiner » l'ital. est attesté dep. la fin xves. (Machiavel Bernardo [1428-1500], Libro di ricordi [1474-1487], ibid.).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 706. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 131, b) 1 055; xxes. : a) 1 243, b) 718.
BBG. − Bruant 1901. − Duch. 1967, § 57.

Wiktionnaire

Adjectif

assassinant \a.sa.si.nɑ̃\

  1. (Vieilli) (Figuré) (Familier) Ennuyeux, fatigant.
    • Et dans le procédé des Dieux
      Dont tu veux que je me contente,
      Une rigueur assassinante
      Ne paraît-elle pas aux yeux ?
      — (Molière, « Psyché II,1.»)

Forme de verbe

assassinant \a.sa.si.nɑ̃\

  1. Participe présent du verbe assassiner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ASSASSINANT (a-sa-si-nan, nan-t') adj.
  • Ennuyeux, fatigant. Un compliment assassinant. Une douceur, une honnêteté, une civilité assassinante. Ce sont des redites assassinantes. Et dans le procédé des dieux, Dont tu veux que je me contente, Une rigueur assassinante Ne paraît-elle pas aux yeux ? Molière, Psyc. II, 1.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « assassinant »

→ voir assassiner
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « assassinant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
assassinant asasinɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « assassinant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « assassinant »

  • Cinna, tu t'en souviens, et veux m'assassiner. Pierre Corneille, Cinna, V, 1, Auguste
  • Ah ! Doit-on hériter de ceux qu'on assassine ! Prosper Jolyot de Crais-Billon, dit Crébillon, Rhadamiste et Zénobie
  • Oui ! morte ! Elle me résistait je l'ai assassinée! Alexandre Dumas, Antony, V, 4, Antony
  • Pourquoi l'assassiner ? Qu'a-t-il fait ? À quel titre ? Jean Racine, Andromaque, V, 3, Hermione
  • Par ailleurs, les institutions nationales en charge de la justice, notamment le Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme, la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH-CI) et le Procureur de la République ont été régulièrement interpellées sur l’impunité dont jouit ce crime. Mais jusqu’à ce jour, toutes ces interpellations n’ont pas abouti au résultat escompté, à savoir ouvrir le dossier de l’assassinant d’Abib Dodo. Afriksoir, Côte d’Ivoire : Le procureur et la CNDHCI au banc des accusés dans l’affaire Abib Dodo – Afriksoir
  • Alors, le cortège a disparu et avec lui les rires, les pleurs, les anecdotes du cousin assassinant le marié de leurs souvenirs potaches et inavouables. Au suivant, donc. Mais avant cela, l’élue doit s’armer de sa boîte de lingettes et désinfecter les chaises où ont pris place les amoureux précédents et leurs témoins. « Je fais aussi le ménage ! », ironise Nathalie De Oliveira. , Edition Metz et agglomération | Sept premiers mariages post-confinement… masqués !
  • Un homme aimé et devenu célèbre par ses anghams El Djazair, une ode à l’Algérie. Les militaires français, bien qu’ils découvrent des armes chez lui et chez son compagnon Mohamed Djahlène, alors qu’ils activaient dans un réseau clandestin, savaient qu’en l’assassinant, ils voulaient faire régner la terreur dans l’esprit des jeunes, mais mal leur en prit puisque des dizaines de jeunes allèrent regagner les maquis. Pour dire que le martyre d’Ali Maâchi et ses deux compagnons n’est pas un acte isolé, Amar Belkhodja explique que «cette stratégie de la terreur a été pratiquée avant et après le supplice infligé à ce triumvirat». El Watan, Histoire : Tiaret se souvient du martyr Ali Maâchi | El Watan
  • Dans cette scène, l’homme invisible joue les agents de circulation dans un poste d’aiguillage et parvient à provoquer un terrible déraillement. Alors qu’une véritable battue est organisée pour mettre la main sur le criminel, il parvient à s’échapper tout en assassinant deux de ses poursuivants. A la nuit tombée, il pénètre dans le poste, assomme l’agent qui y travaille et prend en main les leviers et provoque le déraillement d’une locomotive à vapeur tractant un train de passagers, dont on perçoit les cris d’effroi dans le vacarme de la catastrophe. Lettre du cheminot, Top 10. Epouvante, horreur et fantastique : les meilleures scènes ferroviaires - Lettre du cheminot

Traductions du mot « assassinant »

Langue Traduction
Anglais murdering
Espagnol asesinar
Italien assassinando
Allemand morden
Chinois 谋杀
Arabe القتل
Portugais assassinato
Russe убийство
Japonais 殺害
Basque murdering
Corse assassinatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « assassinant »

Source : synonymes de assassinant sur lebonsynonyme.fr
Partager