La langue française

Aspectuelle

Sommaire

  • Définitions du mot aspectuelle
  • Phonétique de « aspectuelle »
  • Évolution historique de l’usage du mot « aspectuelle »
  • Citations contenant le mot « aspectuelle »
  • Traductions du mot « aspectuelle »

Définitions du mot « aspectuelle »

Wiktionnaire

Forme d’adjectif

aspectuelle \as.pɛk.tɥɛl\

  1. Féminin singulier de aspectuel.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « aspectuelle »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aspectuelle aspɛktyɛl

Évolution historique de l’usage du mot « aspectuelle »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aspectuelle »

  • Les textes littéraires, les dialogues du cinéma, mais aussi plus largement la communication ordinaire peuvent être abordés d’un point de vue plus spécifiquement linguistique : la langue française, par exemple, nous permet-elle de percevoir et de concevoir le double ? En phonologie, la gémination correspond à un segment vocalique ou consonantique qui double. Ce doublement peut être perçu ou non selon les locuteur·ice·s en fonction des langues dont ils et elles ont acquis le système phonologique. La grammaire nous permet à travers des unités lexicales ou des affixes d'envisager et de concevoir la possibilité d'un pluriel, et nous permet d'ajouter du sens. Parmi ses différents emplois, la réduplication morphologique double dans le but d'exprimer l'emphase, d'imiter (à travers certaines onomatopées comme coin-coin ou tchou-tchou), d'ajouter de l'information aspectuelle ou modale. Toutes les langues ne véhiculent pas les mêmes concepts à travers le double bien qu’il reste utilisé principalement pour matérialiser la répétition, la réitération. Le double, du latin duplus signifiant « deux fois aussi grand », est un mot hautement polysémique en français. Il peut être à la fois un adjectif, un adverbe, un substantif masculin ou un verbe conjugué. Le double fait référence à une action, à un nom mais aussi une qualité, lui conférant un large éventail d’acceptions donnant lieu à une infinité de possibilités d'utilisations. , Double (Revue Missile n°8)
  • Absolument. La dimension morale peut être constitutive du sens d’une œuvre. Le formalisme a pensé la réception des œuvres en termes d’attention à leurs seules qualités aspectuelles : aux mots « dans leurs visage de chair », aux « couleurs et aux formes en un certain ordre assemblés ». Pourtant, nos attitudes et nos jugements moraux sont indispensables à la réception esthétique d’un bon nombre d’œuvres, parmi lesquelles celles des auteurs que vous citez. Que comprend-on à la tragédie du Roi Lear si on n’éprouve pas la bonté de Cordélia et la perfidie de ses deux sœurs ? Mais l’expérience de l’œuvre ne se réduit pas à la compréhension empathique de son sujet, car l’œuvre n’est œuvre que par l’unité indivisible de ce sujet et d’une forme. Elle suppose donc en même temps une attitude esthétique (définie de Kant à Genette par une forme de désintéressement), autrement dit une attention à ses qualités formelles. Comme l’a bien montré Lawrence W. Hyman dans son ouvrage Morality and Literature : The Necessary Conflict (1971), les réactions morales sont nécessaires et en même temps l’appréhension esthétique résiste à ces jugements moraux. L’attention esthétique et l’attention éthique sont distinctes et, d’une certaine façon, opposées mais, montre-t-il, elles sont opposées dans un conflit fécond. Autrement dit, il faut une réaction morale pour que la transfiguration de l’indignation ou de l’admiration par l’élaboration artistique ait lieu. En ce sens, les réactions éthiques sont les conditions de l’effet dramatique et un ingrédient nécessaire du plaisir esthétique. Le Comptoir, Carole Talon-Hugon : « Une œuvre peut être admirable en dépit d’un défaut éthique » – Le Comptoir
  • 27Il s’agit alors dans cette partie de tenter de valider l’hypothèse de l’étude à partir d’un système de traitement (p. 323). Le TAL exige un étiquetage des valeurs temporelles et aspectuelles très précis. L’auteur se met donc en devoir de trouver les opérations linguistiques qui jouent un rôle dans le processus de dérivation illocutoire. Mais certains énoncés comportent plusieurs AI. Comment savoir alors si les informations linguistiques relatives à ces différentes directions relèvent d’un acte illocutoire primitif ou dérivé ? Ce ne sont pas seulement les mots qui permettent l’ajustement mais également les inférences stéréotypiques attachées à ces mots. Ce sont les marqueurs d’ancrage énonciatif, et surtout temporels, qui donne le plus de d’information pour l’ajustement. Mais toutes les phrases sous-jacentes aux ALI ne sont pas structurées de la même façon. Les marqueurs d’anticipation perlocutoires peuvent être combinés à des marqueurs d’ancrage énonciatif (temps, personne, deixis) et des marqueurs de contenu propositionnel (valeur illocutoire, orientation axiologique d’un énoncé). Le rôle de ces marqueurs est alors finement présenté dans le tableau 16 (p. 317), en rappelant à chaque fois le processus de dérivation illocutoire et les conditions auxquelles se rapportent chaque type de marqueur. Comme le présente clairement le tableau, la visée perlocutoire (qui est la condition essentielle) n’est jamais accessible directement, il faut la reconstruire en prenant appui sur les indices linguistiques laissés dans la matérialité discursive par les autres conditions. C’est donc la combinaison des marqueurs qui permet de repérer un ALI. , Repérer et analyser formellement le dire indirect (Acta Fabula)

Traductions du mot « aspectuelle »

Langue Traduction
Anglais aspectual
Espagnol aspectual
Italien aspectual
Allemand aspektuell
Chinois 方面的
Arabe الجانب
Portugais aspectual
Russe аспектуальная
Japonais アスペクト
Basque aspektu
Corse aspettuale
Source : Google Translate API
Partager