Arriéré : définition de arriéré, arriérée


Arriéré, arriérée : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ARRIÉRÉ, ÉE, adj. et subst.

I.− Adjectif
A.− Vx. Qui est en retard.
1. [En parlant d'une pers.] :
1. Je suis, plus que jamais, surchargé de travail, et obligé de prendre sur mon sommeil, en restant néanmoins toujours arriéré dans ce que j'ai à faire. Lamennais, Lettres inédites... à la baronne Cottu,1821, p. 111.
2. [En parlant d'un paiement] :
2. Ma fermière m'a apporté ses fermages arriérés. Me voilà avec environ 8.000 livres d'argent comptant. Constant, Journaux intimes,1805, p. 200.
Cf. aussi pension arriérée (R. Rolland, Beethoven, t. 1, 1928, p. 41).
B.− [En parlant des mœurs, des idées, d'une collectivité ou d'un individu] Qui est en retard sur l'époque :
3. Vous êtes bien arriérés! Je vous apprendrai à faire du bon café dans une cafetière à la Chaptal. Balzac, Eugénie Grandet,1834, p. 103.
4. Le succès de l'insémination artificielle montre que la paysannerie française n'est ni routinière, ni arriérée, comme on l'a trop souvent écrit. M. Wolkowitsch, L'Élevage dans le monde,1966, p. 85.
C.− Spéc., PSYCHOPATHOLOGIE. Dont le développement intellectuel et psychique est en retard par rapport à la normale. Enfant arriéré. ,,Dont l'âge mental est inférieur de deux ans ou plus à l'âge chronologique.`` (Méd. Biol. t. 1 1970).
II.− Substantif
A.− Subst. masc. Ce qui n'a pas été accompli à un moment prévu; échéance donnée. Un arriéré de travail, de sommeil :
5. Elle apportait comme un arriéré de faim amassée, elle se vengeait de sa jeunesse nécessiteuse chez ses parents, des basses viandes mangées sans beurre pour acheter des bottines, des toilettes pénibles retapées vingt fois... Zola, Pot-Bouille,1882, p. 239.
6. − Oui, oui, me répondait-il, mais c'est le moment où il faut payer les billets dont l'échéance a été renouvelée, où il faut payer tout l'arriéré des années où on ne gagnait pas d'argent. E. et J. de Goncourt, Journal,1894, p. 505.
Spéc. Ce qui est dû; ce qui n'a pas été payé à l'échéance.
B.− Subst. masc. ou fém. Personne, enfant atteint d'arriération mentale ou affective. Un arriéré profond.
PRONONC. : [aʀjeʀe].
ÉTYMOL. ET HIST. I.− Adj. 1. 1740 (d'une pers.) (Trév. : Arrieré. Un homme qui doit beaucoup, dont les affaires sont dérangées, qui a laissé plusieurs arrérages s'accumuler. C'est un homme trop arrieré pour qu'on puisse faire affaire avec lui); qualifié de ,,vieilli`` ds Rob.; 2. 1805 « (d'une chose) qui n'a pas été réclamé en temps normal », supra ex. 2.; fig. 1847 « qui appartient au temps passé » (Balzac, Cousine Bette, I, p. 164, Pléiade, ibid.); 3. 1829 « qui est en retard dans son développement » (Carmouche et de Courcy, Le Parisien à Londres, p. 9 ds Fr. mod., t. 17, p. 282 : Sommes nous arriérés en France [...]). II.− Subst. 1788 fin. « dette échue et qui reste due » (Arch. Parl. 1resérie, t. 1, p. 366, col. 2 : Etat général des dépenses pour l'année 1788, no37 ds Brunot t. 9, p. 1072 : Payement de l'arriéré des dépenses ordinaires de la maison du roi et de la reine); 1824 p. ext. « ce qui est en retard, s'est accumulé avec le temps » (P. L. Courier, II, 274 ds Littré). Part. passé adj. et subst. de arriérer*; 1304-05, forme anglo-normande arrere, au sens de « arrérage ». (Year books of the reign Edw. the first, years XXX-XXXI, p. 175, Script. rer. brit. ds Gdf.); cf. en m. angl. arrers « id. », 1432, Let. Christ. Ch. in RS 85.3, 162 ds MED t. 1 1954 : The bylle endentyd of the arrers of the same pencion.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 264. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 423, b) 650; xxes. : a) 233, b) 272.
BBG. − Barb. Misc. 28 1944-52, pp. 327, 329. − Bruant 1901. − Éd. 1913. − Éd. 1967. − Kuhn 1931, p. 104, 232. − Lafon 1969. − Littré-Robin 1865. − March. 1970. − Mat. Louis-Philippe 1951, p. 44. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Moor 1966. − Noter-Léc. 1912. − Piéron 1963.

Arriéré, arriérée : définition du Wiktionnaire

Adjectif

arriéré \a.ʁje.ʁe\

  1. Qui est en retard.
    • Réclamer un traitement arriéré.
    • Des affaires arriérées — Des affaires qui n’ont pu être examinées ou expédiées à temps.
    • Je m’en vais essayer de gagner quelques pistoles au jeu du roi. Autant de pris sur ma solde arriérée. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • Dès le soir, elle pressa Bovary d’écrire à sa mère pour qu’elle leur envoyât bien vite tout l’arriéré de l’héritage. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, Michel Lévy frères, Paris, 1857)
  2. Qui ne correspond plus aux idées courantes, qui est d’une autre époque.
    • Idées arriérées.
  3. (Figuré) Qui a fait moins de progrès que les autres.
    • C'est la preuve d'un État qui est très arriéré sur le plan des libertés publiques et des droits de la défense. — (Basile Ader, propos rapportés par RFI, Iran: lourde peine de prison pour la militante des droits humains Nasrin Sotoudeh, rfi.fr, 11 mars 2019)

Nom commun

arriéré \a.ʁje.ʁe\ masculin

  1. (Finance) Dettes de l’État dont le paiement est retardé.
    • On ne paie pas ce fournisseur, il a été mis à l’arriéré.
    • Ma créance a été mise dans l’arriéré, portée à l’arriéré.
    • Liquider l’arriéré.
  2. (Finance) Toute portion d’une dette quelconque dont le paiement a été retardé.
    • Voilà le 1er janvier qui arrive. Vous recevrez beaucoup d’argent à l’occasion des étrennes, et vous serez, alors, en mesure de me régler mon petit arriéré ! — (Alphonse Allais, Un de mes amis qui est concierge, dans Le Bec en l'air, Paul Ollendorff, 1897, p.33)
    • Trois jours plus tard, toutes les vieilles dettes de la maison, y compris l’arriéré des gages du serviteur, étaient payées jusqu’au dernier denier : il restait quatorze cents livres au chevalier. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  3. (Par extension) Partie d’un travail, d’une tâche, que l’on n’a pu faire à temps.
    • J’ai beaucoup d’arriéré dans ma correspondance.
    • Et, sous les ruches de la capote, je sentais le long regard d’amour dont elle l’enveloppait des pieds à la tête, dans une pluie de baisers, de larmes, de petits rires ; un arriéré de trois mois de tendresse maternelle qu’elle lui payait tout en une fois. — (Alphonse Daudet, Les mères, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 37.)
  4. (Médecine) Personne dont le développement intellectuel ne correspond pas à son âge.
    • Quand son axe croisa le regard de Rémy, ce dernier lui lança un regard de mépris profond puis lorgna ailleurs des fois que la bêtise de cet arriéré soit « contamineuse ». — (Francis Zuccari, L'Automne Voyageur, Le Chasseur Abstrait, 2015)

Forme de verbe

arriéré \a.ʁje.ʁe\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe arriérer.

Forme d’adjectif

arriérée \a.ʁje.ʁe\

  1. Féminin singulier de arriéré.

Forme de verbe

arriérée \a.ʁje.ʁe\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe arriérer.

Forme d’adjectif

arriérée \a.ʁje.ʁe\

  1. Féminin singulier de arriéré.

Forme de verbe

arriérée \a.ʁje.ʁe\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe arriérer.

Forme d’adjectif

arriérée \a.ʁje.ʁe\

  1. Féminin singulier de arriéré.

Forme de verbe

arriérée \a.ʁje.ʁe\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe arriérer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Arriéré, arriérée : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ARRIÈRE. adv. de lieu
. Loin, bien loin. Il n'est guère usité en ce sens que dans certaines phrases elliptiques par lesquelles on enjoint de se retirer, de s'éloigner, et qui marquent l'horreur ou le mépris. Arrière Satan. Arrière les médisants. En termes de Marine, Vent arrière, Vent qui souffle de la poupe. Aller vent arrière. Avoir vent arrière. Il s'emploie aussi comme nom masculin, pour désigner la Partie postérieure d'une chose. L'arrière d'une voiture. L'arrière d'un navire, La moitié de la longueur d'un bâtiment, depuis le grand mât jusqu'à la poupe. Les gens de l'arrière, Tous ceux, tant militaires que civils, qui, dans une guerre, ne prennent point part aux opérations.

ARRIÈRE se joint à certains noms comme adverbe ou comme préposition. Arrière-boutique. Arrière-grand-père.

EN ARRIÈRE, loc. adv. Vers le lieu ou vers le côté qui est derrière. Aller en arrière. Retourner en arrière. Faire un pas en arrière. Se porter en arrière. Votre coiffure est trop en arrière. Penchez-vous un peu en arrière. Il est resté bien loin en arrière. Fig. et fam., Cette affaire ne va ni en avant ni en arrière, Elle est toujours dans le même état. Fam., Il me loue en face et me déchire en arrière, Il me déchire quand je suis absent. Figurément, il signifie En retard. Vous êtes bien en arrière, et je crains que votre tâche ne soit pas achevée à temps. Ce fermier est toujours en arrière pour ses paiements. Il est en arrière de trois termes pour son loyer.

EN ARRIÈRE DE, loc. prép. Un corps placé en arrière d'un autre. En arrière de la ligne de bataille. Être en arrière de son temps. Cet écolier est très en arrière de ses camarades.

Arriéré, arriérée : définition du Littré (1872-1877)

ARRIÉRÉ (a-rié-ré, rée) part. passé.
  • 1Mis en retard. Payement, traitement arriéré. Fermier arriéré d'un terme.
  • 2Province arriérée, province où l'instruction est peu répandue. Enfant arriéré, enfant qui ne sait pas autant que les autres enfants du même âge.
  • 3Il est bien arriéré, sa tâche est loin d'être finie.
  • 4 S. m. Ce qui reste dû. Payer l'arriéré.
  • 5Travail en retard. J'ai beaucoup d'arriéré dans ma correspondance.

    Familièrement. Au retour de l'expédition, vous recevrez tout l'arriéré des coups de bâton qui vous sont dus depuis 1789, Courier, II, 274.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « arriéré »

Étymologie de arriéré - Wiktionnaire

(Date à préciser) → voir arriérer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « arriéré »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
arriéré ariere play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « arriéré »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « arriéré »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « arriéré »

Langue Traduction
Corse torna
Basque atzera
Japonais バック
Russe назад
Portugais costas
Arabe عودة
Chinois 背部
Allemand zurück
Italien indietro
Espagnol espalda
Anglais back
Source : Google Translate API

Synonymes de « arriéré »

Source : synonymes de arriéré sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « arriéré »



mots du mois

Mots similaires