La langue française

Arrhes

Sommaire

  • Définitions du mot arrhes
  • Étymologie de « arrhes »
  • Phonétique de « arrhes »
  • Évolution historique de l’usage du mot « arrhes »
  • Citations contenant le mot « arrhes »
  • Images d'illustration du mot « arrhes »
  • Vidéos relatives au mot « arrhes »
  • Traductions du mot « arrhes »
  • Synonymes de « arrhes »

Définitions du mot « arrhes »

Trésor de la Langue Française informatisé

ARRHES, subst. fém. plur.

A.− DR. ,,Somme d'argent, ou toute autre chose mobilière, remise, au moment de la conclusion d'un contrat, par l'une des parties à l'autre, soit : 1opour permettre aux parties, qui n'ont pas entendu se lier définitivement par le contrat, de retirer mutuellement leur adhésion (moyen de dédit) (...); 2opour marquer, au contraire, la conclusion ferme du contrat (moyen de preuve) (...).`` (Cap. 1936) :
1. 1590. Si la promesse de vendre a été faite avec des arrhes, chacun des contractans est maître de s'en départir, celui qui les a données, en les perdant, et celui qui les a reçues, en restituant le double. Code civil,1804, p. 293.
P. ext. Synon. de acompte (cf. acompte, notamment rem. finale) :
2. ... nous pouvons enlever les huit cents milles qui nous séparent de Shangaï. − Et vous pourriez partir? ... − Dans une heure. Le temps d'acheter des vivres et d'appareiller. − Affaire convenue... Vous êtes le patron du bateau? − Oui, John Bunsby, patron de la Tankadère. − Voulez-vous des arrhes? − Si cela ne désoblige pas votre honneur. − Voici deux cents livres à-compte... Monsieur, ajouta Phileas Fogg en se retournant vers Fix, si vous voulez profiter... Verne, Le Tour du monde en 80 jours,1873, p. 111.
B.− Au fig. Assurance, gage :
3. Lorsqu'on est jeune, en bonne santé, lorsque surtout on a le goût et l'habitude des voyages à pied, ce n'est point une aussi triste condition qu'on le pense que de poursuivre sa route en affrontant la tempête. On est mouillé; l'eau, comme dit Panurge, entre par le collet et ressort par les talons, mais ce sont là les arrhes du vif plaisir qui nous attend : celui d'atteindre le gîte, celui de dépouiller ses vêtements humides, celui de présenter à la claire flamme du foyer ses membres roidis, celui enfin de venir asseoir sa fatigue et restaurer ses forces autour d'une table bien servie. Toepffer, Nouvelles genevoises,1839, p. 397.
4. En regardant la croix, le tertre et les fleurs, nous songeons tous deux à ce mystère : petite fille qui était de son sang, issue de lui [Yves], qui avait ses yeux, et alors... probablement aussi une âme pareille, et qui est déjà rendue au sol breton. C'est comme si quelque chose de lui-même s'en était déjà retourné à la terre; c'est comme des arrhes qu'il aurait déjà données à la poussière éternelle... Loti, Mon frère Yves,1883, p. 408.
Spéc., RELIG. Arrhes du Saint-Esprit. ,,Les dons du Saint-Esprit (de prophétie, de miracles, etc.) accordés aux apôtres et aux prédicateurs de l'Évangile en confirmation de leur mission... le Saint-Esprit en nous comme à-compte de l'héritage éternel. 2 Cor. 1; Eph. 1`` (Marcel 1938) :
5. ... il [le catéchumène] recevoit dans le sacrement de confirmation, l'esprit de crainte divine, l'esprit de sagesse et d'intelligence, l'esprit de conseil et de force, l'esprit de doctrine et de piété. L'évêque prononçoit à haute voix les paroles de l'apôtre : Dieu le père vous a marqué de son sceau. Jésus-Christ, notre Seigneur, vous a confirmé; il a donné à votre cœur les arrhes du Saint-Esprit. Chateaubriand, Génie du Christianisme,t. 1, 1803, p. 42.
Rem. 1. L'emploi, rare, au sing. est vx. Attesté ds Besch. 1845, Guérin 1892 et DG. 2. Littré Suppl. 1877 rappelle que ,,Arrhes a été fait du masculin`` [au début du xviiies.]; Guérin 1892 : ,,on le fait quelquefois du masculin``.
PRONONC. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [a:ʀ]. 2. Homon. are (mesure agraire), are(s) ou (nt) du verbe arer (mar.), ars (d'un cheval), art, Aar (rivière de Suisse), hard (outil de gantier), hart (lien d'osier, corde). 3. Hist. − Fér. Crit. t. 1 1787 note que r se prononce ,,forte``. Littré fait au sujet du mot les rem. suiv. : ,,Arrhes n'a présentement plus de singulier; il en avait un autrefois. La prononciation errhes a duré jusque dans le xviies., et Bouhours remarque qu'on dit arrhes au figuré, et errhes au propre : donner des errhes au coche. Comme on voit, errhe était un archaïsme`` (cf. aussi DG ,,Souvent écrit arres, erres au Moyen-Âge et jusqu'au xviiies.``).
ÉTYMOL. ET HIST. − Ca 1165 erre « argent donné pour la garantie d'un marché » (G. d'Angleterre, éd. W. Foerster, 3225 ds T.-L. : Seignor, or ne vos esmaiiez Des robes...; Ce sont erres que je vos doing; Ja mes de rien n'avroiz besoing. Que vos n'aiiez tot sanz dangier); d'où 1185 « assurance, gage » (Proverbe au vilain, éd. A. Tobler, 53, 1, ibid. : D'aquester orent erres, Qui de fieus et de terres Firent departement); av. 1544 arrhe (Marot, Epistres, 61 ds Hug.); au sing. jusqu'à Trév. 1771. Empr. au lat. arra « gage », Pline, Nat., 33, 28 ds TLL s.v., 632, 29; forme arrha, St Augustin, Serm., 372, 2, ibid., 632, 77; le lat. est une réduction du gr. α ̓ ρ ρ α ϐ ω ́ ν « arrhes », Isée, 71, 20 ds Bailly; à rapprocher de l'hébreu ērābōn; cf. Chantraine, Dict. étymol. de la lang. grecque s.v. α ̓ ρ ρ α ϐ ω ́ ν.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 28.
BBG. − Allmen 1956. − Archéol. chrét. 1924. − Bach.-Dez. 1882. − Barr. 1967. − Barr. Suppl. 1967. − Bible 1912. − Bouillet 1859. − Cap. 1936. − Cohen (Marcel). A propos de gage, caution ds les lang. sémitiques. Cr. du Groupe ling. d'ét. Chamito-sémitiques. 1957/60, t. 8, pp. 13-16. − Comm. t. 1 1837. − Dupin-Lab. 1846. − Foi t. 1 1968. − Gottsch. Redens. 1930, p. 417. − Goug. Lang. pop. 1929, p. 17. − Kuhn 1931, p. 57. − Lar. comm. 1939. − Lar. mén. 1926. − Lavedan 1964. − Lemeunier 1969. − Lep. 1948. − Marcel 1938. − Math. 1967. − Noter-Léc. 1912. − Pujol 1970. − Réau-Rond. 1951. − Renson (J.). Les Dénominations du visage en fr. et ds les autres lang. rom. Ét. sém. et onomasiol. Paris, 1962, p. 432. − Romeuf t. 1 1956.

Wiktionnaire

Nom commun

arrhes \aʁ\ féminin au pluriel uniquement

  1. Somme d’argent versée dès la signature d’un contrat à titre de gage.
    • Si j’annule cette réservation je perdrai les arrhes.
    • Eh bien ! c’est chose dite, continua le prince ; à compter de ce jour vous êtes à mon service. Prenez cette bourse, ce sont les arrhes du marché. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
  2. Argent qu’un acquéreur ou un locataire donne pour garantir l’exécution d’un marché verbal et qu’il perd s’il rompt le marché.
    • Le marché est-il conclu ? donnez des arrhes.
    • Il s’est engagé, puisqu’il a pris des arrhes.
    • Donner des arrhes à un tailleur.
    • — Les arrhes ?
      — Voici la moitié du prix, vingt-cinq livres […].
      — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)
  3. (Vieilli) (Figuré) Assurance, gage.
    • Tenez, Babillard, dit le capitaine en remettant au guide une magnifique épingle en diamants qu’il portait piquée dans sa blouse de chasse, voici mes arrhes. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)

Forme de verbe

arrhes \aʁ\

  1. Deuxième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe arrher.
  2. Deuxième personne du singulier du subjonctif présent du verbe arrher.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ARRHES. n. f. pl.
Argent qu'un acquéreur ou un locataire donne pour garantir l'exécution d'un marché verbal et qu'il perd s'il rompt le marché. Le marché est-il conclus? donnez des arrhes. Il s'est engagé, puisqu'il a pris des arrhes. Donner des arrhes à un tailleur. Il se disait autrefois figurément dans le sens d'Assurance et de gage. Les bonnes Œuvres sont les vraies arrhes du salut. Les présents sont des arrhes d'amitié.

Littré (1872-1877)

ARRHES (a-r') s. f. plur.
  • 1Argent donné pour la garantie d'un marché.
  • 2 Fig. Gage. Qui donna pour arrhes un baiser, La Fontaine, Coupe. Un tissu de cheveux Que reçut Don Fernand pour arrhes de mes vœux, Corneille, D. San. V, 6. Mes premiers services n'étaient à leurs yeux que des arrhes de ceux qui les devaient suivre, Rousseau, Prom. 6. J. C. a donné à votre cœur les arrhes du St-Esprit, Chateaubriand, Génie, I, I, 6.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et sachiés bien, cui l'en otroie Le baisier, qu'il a de la proie Le miex et le plus avenant, Si a erres du remenant, la Rose, 3418. Si tost que denier Dieu en est donés, ou si tost comme eres en sont donées, Beaumanoir, XXXIV, 60.

XVIe s. Comment ne la recevrons-nous d'une persuasion certaine et invincible, puis qu'elle nous a esté donnée avec un telle arre et confirmation ? Calvin, Instit. 45. Ilz donnent gage et arre de faire encore mieux à l'advenir, Amyot, Cor. 5. Il pensa qu'il n'estoit plus besoing de luy bailler argent pour le rendre ennemy des Romains, attendu que luy mesme le premier luy avoit baillé telles arres de leur estre ennemy, Amyot, P.-Aem. 19. Comme il appartenoit à un personnage qui avoit donné de si grandes arres de l'affection qu'il portoit à son païs, Amyot, Pélop. 37. Le sacre et couronnement sont les arres de nos rois, D'Aubigné, Hist. III, 186. Si j'estois seulement en vostre bonne grace Par l'erre d'un baiser doucement amoureux, Mon cœur au departir ne seroit langoureux, Ronsard, 238.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ARRHES. - REM. Arrhes a été fait du masculin, SAURIN, fin du Serm. sur le désespoir de Judas.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ARRHES, s. f. pl. en Droit, est un gage en argent que l’acheteur donne au vendeur, pour sûreté du marché qu’il fait avec lui. Si le marché est consommé par la suite, les arrhes sont autant d’acquité sur le payement ; & si l’acheteur rompt, les arrhes restent au vendeur par forme de dommages & intérêts : c’est la condition sous laquelle les arrhes ont été données. Voyez Denier-a-dieu. (H)

* Les arrhes ont quelquefois un effet plus rigoureux ; celui qui les donne est obligé d’exécuter exactement le marché qu’il a fait ; & dans le cas où il refuse de l’exécuter, la perte des arrhes qu’il a données ne suffit pas toûjours pour sa décharge ; on peut le poursuivre pour le payement du prix entier du marché arrêté.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « arrhes »

(Date à préciser) Du latin arrha (ou arra) (« gages »), une forme abrégée de arrhabo (« premier acompte ») ; du grec ancien ἀρραβών, arrabōn, dérivé du sémitique qui a donné l’hébreu ערבון, erabon et l’arabe عربون, َârbûn, d’après Pihan tiré du radical عرب arraba (« donner un gage »)[1], et selon Roquefort de عرب araba (« nouer, serrer »)[2]. Ce dernier radical semble connoter « l’affermissement d’un contrat »[3].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Berry, airrhes ; picard, errhe ; génev. airrhes, errhes ; wallon, airez ; rouchi, erres ; provenç. et espagn. arras ; ital. arre ; du latin arrha ou arra, et aussi arrhabo. Arrhes n'a présentement plus de singulier ; il en avait un autrefois. La prononciation errhes a duré jusque dans le XVIIe siècle, et Bouhours remarque qu'on dit arrhes au figuré, et errhes au propre : donner des errhes au coche. Comme on voit, errhe était un archaïsme.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « arrhes »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
arrhes ar

Évolution historique de l’usage du mot « arrhes »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « arrhes »

  • Les conditions générales de l’hôtel doivent prévoir non seulement que le professionnel conserve les arrhes en cas d’annulation par le consommateur, mais aussi qu’il les restitue au double, en cas d’annulation de son fait. Le Monde.fr, Comment un client est-il remboursé quand il annule sa réservation ?
  • Une Narbonnaise de 40 ans avait perçu des arrhes pour un montant de 10 350 €. lindependant.fr, Narbonne : elle louait une villa imaginaire à Cannes sur le Bon Coin - lindependant.fr
  • En mettant en location un logement de vacances, vous allez pouvoir demander aux vacanciers une somme versée d’avance au moment de leur réservation. On distingue deux types d’avances : les arrhes et l’acompte, qui n’ont pas les mêmes conséquences en cas d’annulation. Seloger, Location saisonnière : quelle différence entre les arrhes et un acompte ? | Seloger
  • Une famille qui avait intégralement payé un séjour à la montagne en haute saison, entre Noël et le début janvier, réclamait vainement le remboursement alors qu’elle avait annulé quelques jours avant. L’hôtel répondait que sa « politique d’annulation » avait été communiquée au moment de la réservation et qu’elle ne prévoyait aucun remboursement, pour quelque cause que ce soit, en cas d’annulation moins de deux mois à l’avance. Cette politique serait admissible si le contrat prévoyait aussi la restitution des arrhes versées en cas d’annulation par l’hôtel, a tranché la Cour. Journal L'Union, VOS DROITS. La politique d’annulation d’un hôtel est parfois abusive
  • Cette politique serait admissible si le contrat prévoyait aussi la restitution des arrhes versées en cas d'annulation par l'hôtel, a tranché la Cour. Boursorama, Tourisme : la justice contraint un hôtel à rembourser une famille, jugeant sa politique d'annulation abusive - Boursorama
  • Elle-même peine à récupérer les arrhes versées au traiteur local, insensible à la situation. LaProvence.com, France - Monde | Dans une Europe qui rouvre, la Norvège reste obstinément calfeutrée | La Provence

Images d'illustration du mot « arrhes »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Vidéos relatives au mot « arrhes »

Traductions du mot « arrhes »

Langue Traduction
Anglais deposit
Espagnol depositar
Italien depositare
Allemand anzahlung
Chinois 存款
Arabe الوديعة
Portugais depósito
Russe депозит
Japonais 預り金
Basque gordailua
Corse depositu
Source : Google Translate API

Synonymes de « arrhes »

Source : synonymes de arrhes sur lebonsynonyme.fr
Partager