Appointé : définition de appointé


Appointé : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

APPOINTÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de appointer1*.
II.− Adj. Qui perçoit des appointements :
1. Le mauvais ouvrier qui change de place tous les trois mois, pérore chez le bistrot, fait des dettes chez le boucher, et dont le rêve est de devenir secrétaire appointé de syndicat. Romains, Les Hommes de bonne volonté,Le 6 octobre, 1932, p. 161.
Emploi subst. Fonctionnaire :
2. Sur cent souscripteurs, il y en a quatre-vingt-quinze qui appartiennent (...) aux appointés des grandes ruches ministérielles. F. Soulié, Les Français peints par eux-mêmes,t. 3, Le Bourgeois campagnard, 1841, p. 25.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Bél. 1957. − France 1907.

APPOINTÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de appointer2*.
II.− Adj. Taillé en pointe :
M. Vidal connaît la beauté moderne! Allons donc! Grâce à la nature, nos femmes n'ont pas tant d'esprit et ne sont pas si précieuses; mais elles sont bien autrement romantiques. − Regardez la nature, Monsieur; ce n'est pas avec de l'esprit et des crayons minutieusement apointés qu'on fait de la peinture; car quelques-uns vous rangent, je ne sais trop pourquoi, dans la noble famille des peintres. Baudelaire, Salon,1846, p. 157.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 25.

Appointé : définition du Wiktionnaire

Nom commun

appointé \a.pwɛ̃.te\ masculin (pour une femme on dit : appointée)

  1. (Droit) (Vieilli) Décision qui appointe.
    • Le 22e juin ensuivant fust donné arrest par appointé à la grande chambre portant homologation de ladite transsaction selon sa forme et teneur. Et ce droit, qui ne peut estre moins esvallué qu’au denier 25, nous tient fonds de 100 000 livres. (Correspondance de Marie de la Tour d’Auvergne-Années 1657-1665)
  2. (Militaire) Militaire qui avait une plus forte paie que le soldat.
    • Art. 58 - Promotions aux grades d’appointé et d’appointé-chef.
      1) Les soldats dont les qualifications sont très bonnes ou excellentes peuvent être promus au grade d’appointé.
      2) Dans les services d’instruction des formations, les soldats ou appointés exerçant les fonctions suivantes et dont les qualifications sont très bonnes ou excellentes, peuvent être promus au grade d’appointé-chef:
      (Ordonnance concernant les obligations militaires du 19 novembre 2003 (Etat le 29 novembre 2005) - Conseil fédéral suisse)
  3. (Par extension) Celui, celle qui reçoit des appointements.
    • Le contribuable qui exerce à la fois une profession libérale et une fonction d'appointé a un litige d’ordre fiscal avec l’administration.
      Cette dernière décide qu’en vue d'éviter un double emploi entre les charges professionnelles réelles, déductibles du fait de la profession libérale, et les charges forfaitaires accordées à tout appointé, il convient de déduire le forfait s’appliquant aux appointements et de l’imputer sur les charges justifiées résultant de l’exercice de la profession libérale.
      (Question n° 89/386 de Représentant Poswick dd. 07.12.1989 -Sevice public fédéral des Finances -Belgique)

Adjectif

appointé \a.pwɛ̃.te\ masculin

  1. Qui reçoit des appointements.
    • L'architecte appointé exerce sa profession totalement ou partiellement dans les liens d’un contrat d’emploi au service d’une personne physique ou morale. Il ne peut exercer sa profession en qualité d’indépendant qu’avec l’accord de son employeur et moyennant l’autorisation préalable du conseil de l’Ordre… (Les statuts de l’architecte; Conseil de l’Ordre des architectes -Suisse)
  2. (Héraldique) Placé pointe contre pointe.
    • D'argent à trois lions léopardés de gueules regardants, armés et et lampassés d’azur, posés l’un sur l’autre. / De gueules, au pal de vair appointé et renversé. (Blason des Mac Mahon)
  3. (Droit)(Vieilli) (Désuet) Qualifiait un procès à juger sur rapport.
    • Ces instances étoient jointes, & le procès appointé en droit le 28 Juin 1777, lorsque le sieur Darcet, un des quarante, fit signifier à l’Exposant un acte par lequel ces Particuliers l’avoient nommé Syndic. (Mémoire pour Messire BERNARD DE FOIX, Marquis de Candale,…contre sieur JEAN-PIERRE DARCET, Bourgeois, tant en son nom que comme Syndic de certains Habitans & bien-tenans de la Paroisse de Doazit,..)
  4. Taillé en pointe
    • Piquet fraisé appointé et chanfreiné: 6.50 € (Tarif)

Forme de verbe

appointé \a.pwɛ̃.te\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe appointer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Appointé : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

APPOINTER. v. tr.
Rétribuer par appointements. Appointer un commis. En termes de Procédure ancienne, il signifiait Régler par un appointement en justice. C'est une affaire à appointer.

Appointé : définition du Littré (1872-1877)

APPOINTÉ (a-poin-té, tée) part. passé.
  • 1 Terme d'ancienne pratique. Procès appointé, procès sur lequel un appointement a été prononcé. J'y avais déjà été [à Rouen], une fois que mon procès y fut appointé, Saint-Simon, 153, 232.

    Appointé que, formule dont les juges se servaient quand ils appointaient une cause. Appointé que les parties mettront leurs productions au greffe.

    Ils sont appointés contraires, façon de parler proverbiale tirée du palais, et signifiant ils sont brouillés ensemble. Vous serez étonnés de voir qu'à tous moments Ils [les éléments] seront appointés contraire, La Fontaine, Fab. XII, 8. (La Fontaine a écrit contraire, c'est une faute).

    S. m. Appointé en droit, synonyme d'appointement en droit.

  • 2Qui a des appointements. Commis appointé. Un jardin royal des plantes, avec un démonstrateur appointé, Rousseau, Confess. V.
  • 3Appointé, s. m. Ancien terme militaire signifiant un soldat qui avait la haute paye, ou qui conservait la paye, quoique dispensé du service.
  • 4 En termes de blason, appointé, qui se touche par les pointes.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Appointé : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

APPOINTÉ, adj. m. (Art mil.) Un fantassin appointé, c’est celui qui reçoit une paye plus forte que les autres soldats, en considération de son courage, ou du tems qu’il a servi. V. Anspessade. (Q)

Appointé ou Morte paye, (Marine.) c’est un homme qui étant à bord ne fait rien s’il veut, quoique sa dépense & ses mois de gages soient employés sur l’état d’armement ; en quoi il differe du volontaire, qui ne reçoit aucune paye. (Z)

Appointé, en terme de Blason, se dit des choses qui se touchent par leurs pointes : ainsi deux chevrons peuvent être appointés : trois épées mises en pairle, peuvent être appointées en cœur ; trois fleches de même, &c.

Armes en Nivernois, de gueules à deux épées d’argent, appointées en pile vers la pointe de l’écu, les gardes en bande & en barre, à une rose d’or en chef entre les gardes, & une engrêlure de même autour de l’écu. (V)

Appointé & joint. Voyez ci-dessous Appointement.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « appointé »

Étymologie de appointé - Wiktionnaire

→ voir appointer
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « appointé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
appointé apwɛ̃te play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « appointé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « appointé »

  • On ne doit pas sacrifier le football. Au contraire, il faut le sauver en s’éloignant de tout ce qui n’est pas important, vital. La santé des citoyens algériens passe avant tout. Avons-nous les moyens de faire observer le protocole sanitaire ? Difficile de le croire. Déjà les clubs sont dépourvus de la présence permanente d’un staff médical appointé à plein temps. Les médecins et les infirmiers sont mobilisés dans les hôpitaux au service des patients.» El Watan, Championnats algériens de football : La difficile équation de la reprise | El Watan
  • On m’explique ceci : le correspondant peut recevoir la récompense que mérite son information. Il faut posséder une longue patience et inspirer une vraie confiance pour être appointé régulièrement, sans cependant figurer dans les cadres du personnel. Books, « Vrais policiers, faux policiers »
  • Votre alias est un déni de la langue française, faite de nuances, incarné par votre alias. Surement un appointé de LFI. Il n'y a pas sot métier L'Obs, Un homme de 75 ans poussé à terre par des policiers en marge d’une manifestation pour George Floyd
  • Ce dimanche matin du 16 juin 1940, l’Etat-major du bataillon frontière de fusiliers (Bat. Fr. Fus.) 217, basé entre Bassins, Marchissy et Saint-Cergue, a pris le petit-déjeuner agrémenté des croissants dominicaux. Puis les gradés sont allés écouter le sermon de l’appointé Truan sous le vénérable tilleul de Marchissy. Pendant ce temps s’esquissait aux portes de la Suisse l’un des plus impressionnants exodes qu’a connu notre pays. , Il y a 80 ans, l’exode de civils et soldats français...
  • Depuis le 2 juillet 2018 et le sommet de Nouakchott, l’Union africaine (UA) a très officiellement appointé Carlos Lopes pour l’épauler lors des délicates négociations avec la Commission européenne. JeuneAfrique.com, Carlos Lopes : « L’Europe doit traiter l’Afrique en adulte » – Jeune Afrique

Traductions du mot « appointé »

Langue Traduction
Anglais appointed
Source : Google Translate API

Synonymes de « appointé »

Source : synonymes de appointé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « appointé »



mots du mois

Mots similaires